Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Journée d'étude comportementale à Nirvelli

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Archives -> Archives rp
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Sam 21 Aoû - 17:28 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Besace de cuir sur l'épaule, du soleil sur la tête et dans le coeur, Kalendrus marchait de bon train, sa queue se balançant au rythme de sa démarche, impatient et enthousiasmé par l'idée de faire peut-être de nouvelles découvertes, de soulever de nouvelles questions et de consigner de nouvelles coutumes. Tout simplement heureux de la perspective de pouvoir ajouter à la somme du savoir qu'il possédait déjà de nouveaux encore inconnus.

Holà löwe ne nous emballons pas ! Peut-être cette fois n'y aurait-il rien de nouveau à apprendre ? Balivernes ! Le monde entier n'était qu'un vaste et constant apprentissage ! Quoi que cela puisse être, il y aurait forcément un nouvel enseignement à tirer de cette visite ! Cérès était une mine regorgeant de joyaux qui n'attendaient que d'être trouvés et exploités ! Ah l'enivrante vie qu'il menait là en une époque où tout ne cessait de bouger et changer ! Quelle chance d'être le témoin d'une période charnière comme la leur ! Et quel honneur ce serait d'être celui-là même qui en rendrait compte aux génération futures ! Oh, bon sang, voilà qu'il s'emportait de nouveau... Du calme löwe, prestance et dignité bien sûr, mais sache rester humble et modeste !

Alors qu'il devisait ainsi en pensées, Kalendrus finit par arriver au village qu'il avait marché longtemps pour rejoindre : Nirvelli, perle des cités aquatiques, domaine privilégié des lutraïs qui le défendaient avec ténacité contre les personnes qui pourraient sembler être animées d'intentions malveillantes...
Heureusement pour lui, ce n'était pas son cas ! De même qu'il n'était nullement intéressé par l'idée de faire son quatre-heures d'une de ces créatures qu'il jugeait bien trop fascinantes pour être dévorées ! En chemin, il croisa quelques tête connues qui le saluèrent chaleureusement et de nouvelles qui le regardèrent passer les yeux ronds, étonnées par la présence de ce bien curieux animal d'une sorte qu'il n'avait encore jamais vu de leur vie.

Au bout d'un petit moment, Kalendrus choisit un endroit où s'asseoir, sur une vieille souche, face au bras de rivière qui se jetait dans la crique. C'est ici qu'il avait l'habitude de s'installer quand il venait et il y restait un long moment, assis au milieu des roseaux et des herbes folles, pour étudier la vie de ce grand village sans risquer d'en déranger les habitants. Il sortit donc une plume et un rouleau de parchemin et se mit à observer en silence.

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Aoû - 17:28 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Esaüq
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 23 Aoû - 18:19 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Le jeune Lutraï sortit de sa maison flottante en claquant la porte et s'assoit sur le rebord de la petite terrasse, plongeant ses pattes dans l'eau. Mais il avait besoin de plus pour se changer les idées, il se laissa glisser lentement dans l'eau jusqu'à être totalement immergé. Il se laissait emmener par le courant, allongé sur le dos, les yeux clos. L'eau lui remplissait les oreilles et il n'entendait plus rien à part ses propres pensées. Encore une fois il s'était engueulé avec son frère, à propos de quoi ? Un sujet futile, comme d'habitude, des fois c'est à propos de la nourriture, et des fois seulement à cause de rangements. c'est dur d'être en rivalité avec son frère, et il attends la première occasion pour partir vivre dans sa maison, avec la femme qu'il aimera.

Pendant qu'il divaguait, il passait près d'un groupe d'enfants, chahutant dans l'eau, éclaboussant par la même occasion Esaüq. Il sortit de ses pensées et fusilla du regards ceux qui l'avaient dérangés. Il se renfrogna, après tout il a bien été comme eux auparavant. Une vague de nostalgie le prit, et il se mit à sourire bêtement dans le vide.

Il observa ensuite autour de lui * La vache, j'ai fais un petit bout de chemin sans m'en rendre compte *. Puis son regard se posa sur un Lowe. Même s'il avait déjà vus des images et beaucoup entendu parlé des autres races qui peuplent Cérès, il est rare d'en voir dans Nirvelli. Autrefois quand il habitait sur la cote il en voyait souvent, mais il n'en a jamais côtoyé. * C'est peut être l'occasion d'en connaître un peu plus sur les Lowe *. Il nageât vers la rive où le Lowe était assis. Avec les autres Lutraï il arrivait facilement à engager la conversation, il lui suffisait de leur parler eau, poisson, puis les sujets s'enchaînaient, mais là il séchait. Esaüq s'accrocha à une racine pour ne pas être emporté par le courant et dit :

-  Vous savez, c'est rare de voir des Lowe, ou même quelconque animal plus gros que nous. 
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Mar 24 Aoû - 14:16 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Le nez dans son parchemin, Kalendrus n'avait pas vu qu'un lutraï plus curieux et téméraire que les autres ne le connaissant pas encore s'était approché. Ou du moins, avait tenté ce qui ressemblait à une approche, bien que ce dernier se tenait loin à l'abri des griffes de ce qu'il devait considérer comme un prédateur et une source de péril potentielle. Ce qui fit d'ailleurs gentiment sourire le löwe quand il releva enfin le nez de son parchemin lorsque le lutraï l'interpella. Kalendrus le salua alors chaleureusement de la manière la plus amicale qui soit en lui adressant un vague signe de la patte qu'il bougea lentement vers la droite.

« Oh ! Bien le bonjour ami lutraï ! L'eau est-elle bonne ? »

Le lutraï venait de lui faire remarquer qu'il était rare de voir des créatures comme lui dans les environs. Etait-il donc réellement effrayé ou incommodé par sa présence d'une quelconque manière ? C'était fâcheux, là n'était pas l'intention de Kalendrus, il fallait donc tâcher de rassurer au mieux ce pauvre jeune sur ses intentions !

« Et bien, c'est on ne peut plus vrai, Nirvelli est une cité savamment pensée et tenue secrètement à l'abri des dangers tels que ceux que pourraient représenter des prédateurs tels que moi mais... Il se trouve que je ne suis pas de ce genre de prédateurs. »

Les paroles du löwe pouvaient sembler flatteuses, mais c'était bel et bien le cas. Néanmoins, il ne s'agissait pas là d'une flatterie fourbe destinée à caresser son interlocuteur dans le sens du poil pour le mettre en confiance et mieux le berner, non, la flatterie était sincère et le löwe trouvait l'ouvrage des lutraïs de la région admirable et débordant d'ingéniosité. Il poursuivit alors pour continuer de rassurer la créature semi-aquatique.

« Non, et j'ai été assez curieux pour réussir à me frayer un chemin jusqu'aux beautés de votre civilisation. »

Et c'est qu'il lui en avait fallu du temps pour trouver le chemin menant à cette crique qui se trouvait en amont d'une cascade aux falaises abruptes ! Du temps, du courage et de la volonté ! Mais il n'avait absolument pas regretté d'avoir donné de son temps et d'avoir manqué de se rompre le cou pour parvenir à découvrir ce village. Et puis, maintenant qu'il connaissait le chemin, il lui était beaucoup plus simple et court de venir.
Voilà qu'il divaguait à penser géographie et plaisirs égoïstes ! Et le lutraï qu'il négligeait !
Kalendrus se sermonna intérieurement et reprit donc le cours de la conversation qu'il avait entamé avec le lutraï.


« Oh mais je parle, je parle et j'en oublie les usages les plus élémentaires. Je me nomme Kalendrus, löwe descendant du clan Mem'bo. Et, quel est votre nom cher ami ? »
_________________
Revenir en haut
Esaüq
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 26 Aoû - 00:05 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Alors que le Lowe parlait encore et encore et Esaüq écoutais attentivement. Cela ne le dérangeait pas, au contraire, pour une fois qu'il n'avait pas trop à parler lui même. Quand le jeune lion lui demande si l'eau était bonne, il ne put s'empêcher de lui répondre en ces mots :

- Elle est fort agréable, pourquoi ne vous joindriez vous pas à moi ?

Quoiqu'après il remarqua sa toge rouge qui selon lui n'était pas faite pour lui. Et se retrouver nu dans une rivière avec un Lowe est effrayant et pourrait être mal interprété. * Je divague, tiens je le redis: vague ! *  Quand à la ville, Esaüq se rappela de l'installation dans la ville, il a fallu remonter la rivière, dans l'eau ou sur le côté pour arriver jusqu'à ici. Connue pour être la " capitale " des Lutrai, elle est bien cachée, pour se préserver des prédateurs.

- A votre toge et vos lunettes on voit bien que vous n'êtes as bien méchant. Je pourrais vous faire visiter les coins peu connus mais très beaux pourtant. J'ai beaucoup trainés dans les alentours, je connais tout comme ma poche.

Oui avoir des frères et sœurs implique des engueulades fréquentes, et un besoin d'isolement pour se calmer. Il a beaucoup nagé, et beaucoup marché dans les alentours. A son retour à la maison il appelait ses frères et soeurs pour leur montrer ce qu'il avait pu découvrir. Toujours enthousiaste, comme un jeune enfant qui aurait trouvé un caillou qui brille entre des flopées d'autres beaucoup moins luisants.

- Je vous prie de m'excuser, j'aurais du avoir le réflexe de me présenter. Je me prénomine Esaüq, membre du clan Amadahi. 
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Jeu 26 Aoû - 14:01 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Le lutraï lui proposait de se joindre à lui pour une petite baignade, quelle proposition généreuse et amicale. Cependant, Kalendrus ne se voyait pas vraiment faire trempette dans l'état actuel des choses, même si, il était vrai qu'il faisait incroyablement chaud et que s'immerger dans une eau froide serait extrêmement rafraîchissant. Oui, encore fallait-il ne pas avoir quelques appréhensions vis-à-vis de l'eau... Ce que le löwe se garda bien de dire, sachant qu'ici, sa crainte de l'eau lui vaudrait presque à coup sûr les moqueries et le mépris des habitants qui glorifiaient cet élément dont ils se sentaient si proches. Oui, les moqueries n'étaient jamais choses agréables... mais se froisser avec la population locale serait bien plus désastreux encore pour ses recherches. C'est pourquoi Kalendrus se contenta d'éluder l'invitation en ne se préoccupant que du reste du discours du lutraï.

« C'est très gentil de votre part et en effet je ne suis animé d'aucune mauvaise intention à l'égard des vôtres. Mais, méfiez-vous tout de même mon ami, les apparences peuvent parfois être trompeuses vous savez ? Tenez, ça me rappelle ce que vos semblables m'avaient appris lorsque j'arpentais la zone côtière de Dezba. Concernant ces jolis coquillages d'une beauté telle qu'on a très envie de les ramasser, pourtant, il vaut mieux ne pas s'y risquer, parce qu'ils abritent une créature dont la piqure est mortelle ! Les cônes ils m'ont dit que cela s'appelait oui, il me semble que c'était ça. Oh ! Mais je parle encore bien trop ! Pardonnez-moi ! Quel incorrigible bavard je peux faire ! »

Le löwe se frappa le front du plat de la patte en se maudissant de ne pas savoir réfréner ses ardeurs par moments. Par contre, face à la seconde invitation du lutraï, il ne put que bondir de joie en se redressant d'un seul coup pour répondre d'un ton enjoué et emballé par l'idée :

« Enchanté Esaüq ! Quel nom poétique et pourtant très masculin à la fois. Oh, mais oui bien sûr, je serais ravi que vous me fassiez visiter vos petits coins de paradis méconnus mais qui doivent être si plaisants et intéressant à connaître. Quel honneur ce serait pour moi ! »

Quelle chance ! Il n'en espérait vraiment pas tant ! Un lutraï qui lui proposait de lui faire découvrir des lieux méconnus de Nirvelli ! Mais c'était inespéré ! Sa journée s'annonçait définitivement bonne !
_________________
Revenir en haut
Esaüq
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 1 Sep - 17:06 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Toujours la même rengaine  à propos des apparences.  Mais après tout , quand on a un bon feeling, pourquoi se priver d'une bonne discussion ? Tout ce dont avait besoin Esaüq c'était de se changer les idées. Parler de tout et de rien, avec un inconnu. De toute façon d'où il est, le temps que le Lowe se jette sur lui pour l'attaquer, le Lutraï pourrais replonger et repartir à contre courant vers la ville. Dans l'eau personne ne pouvait le distancer, c'était son domaine de prédilection. Mais question vitesse, d'autres membres de son clan, plus anciens et entraînés pouvaient le distancer sur de longs trajets. Néanmoins il se rappelait de ces petits coquillages, les cones. Il en avait vu autrefois.

- Non continuez de parler. Vous en connaissez beaucoup sur notre petite civilisation et sur ce qui nous entoure. Vous êtes donc déjà allés au bord de la mer. Vous semblez avoir beaucoup voyagé. Ces petits crustacés sont fourbes. J'ai grandis sur la cote et c'est la première chose que les parents apprennent aux petits Lutraïs. Ca a causé tellement de morts pendant des siècles. Impossible de se débarrasser de ces bêtes.


Pour bien connaître la région, il se demandait quand même où était ce petit affluent de la rivière. Des fois il perdait son sens de l'orientation. Le jour où il a trouvé ce coin il était partit au Nord du village, d'ici il faut remonter un peu la rivière et aller sur l'autre rive. On repère que c'est le bon petit ruisseau quand l'eau baisse de 10°.

- Très bien suivez moi alors, nous pourrons continuer de discuter tout en marchant. Je voudrais vous montrer un petit affluent de cette rivière. Il faut marcher vers le village et traverser la rivière. On remonte le petit ruisseau et là vous trouverez une source d'eau qui aurait des vertus bénéfiques pour le corps. Mais ce n'est pas n'importe quelle source, l'origine est bien mystérieuse. L'eau sort du sol, comme des mini geysers. Je n'en ai jamais parlé jusqu'à aujourd'hui et au village personne n'en a parlé non plus.
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Mer 1 Sep - 22:28 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Ni une, ni deux, Kalendrus roula sa feuille de parchemin et essuya sa plume d'Aozoran avant de fermer son petit pot d'encre et de ranger le tout dans sa besace pour se lever prestement et emboiter le pas au lutraï qui lui réservait là une surprise qui faisait bondir son cœur de chercheur-aventurier d'avance. Alors qu'il suivait ce dernier, Kalendrus était toujours quelque peu embarrassé d'avoir déballé sa science comme il ne pouvait s'empêcher de le faire et, au fait que le lutraï trouvait qu'il connaissait bien leur civilisation, il se contenta de répondre sur le ton de la gêne légère :

« Oh, j'ai juste... très bonne mémoire. Et... mes fidèles parchemins sont là pour pallier aux éventuels petits oublis. Mais j'ai encore tellement à apprendre sur vous... En effet, je voyage beaucoup et il est important de se documenter lorsque l'on s'aventure en des terres inconnues, pour éviter tout petits... désagréments. »

Enjambant précautionneusement quelques roseaux, le löwe manqua de se prendre malgré tout les pattes dans sa toge quand son guide parla de traverser la rivière. Il évita la chute mais ne put réprimer un frisson qui lui parcourut toute l'épine dorsale. Il allait donc falloir traverser... une étendue d'eau ?... Ce n'était certes qu'un petit détail, mais un détail qui avait là tout son importance pour un jeune löwe que cet élément terrorisait... Ravalant sa salive, il espéra alors vraiment de toutes ses forces qu'il y aurait malgré tout moyen de trouver une manière de traverser quelque part à guet... Sinon... Adieu la perspective de faire une découverte toute nouvelle et si alléchante d'enrichissement et de mystères qui ne demandaient qu'à être résolus... Oh foudre de dieu non ! Hors de question qu'il laisse passer une chance pareille ! Il semblait y avoir autour de cette source toute une histoire et une pléiade de contes et légendes qu'il ne pouvait décemment pas laisser se perdre ! Au diable l'eau, il trouverait bien le moyen de venir à bout de cet inconvénient !
Déterminé et rasséréné par ses convictions vivaces, Kalendrus reprit le cours de la conversation tout en continuant de suivre le lutraï à travers la végétation.


« Ma foi, cette source semble être le berceau de véritables prodiges ! Oh, mais, vous dites avoir grandi sur la côte ! Voilà qui est intéressant ! Si ce n'est pas trop indiscret, pourquoi avoir migré vers Nirvelli ? »

Tiens oui, c'était intéressant de savoir pourquoi un lutraï des côtes était venu vivre dans les terres. Par besoin ? Par envie ? Par simple curiosité ? Kalendrus se demandait bien quelle pourrait être la raison qu'il lui donnerait.
_________________
Revenir en haut
Esaüq
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Sep - 23:23 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Les deux animaux marchaient tranquillement sur la berge. Quoique Esaüq aurait préférer nager, ce qui est beaucoup plus rapide pour lui, après tout c'est  bien son élément. Mais il n'allait surement pas demander au Lowe de remonter la rivière à contre courant, un peu de courtoisie quand même. En parlant de courtoisie, il était intrigué par ce curieux personnage qui l'accompagnait. Un jeune lion qui parcours le monde à la recherche de découverte, toujours en déplacement, cela doit être fatiguant. Enfin au lieu de se poser ses questions dans la tête, pourquoi ne pas lui demander directement ?

- Pourquoi parcourez vous le monde ainsi ? Qu'est ce qui vous pousse à explorer des contrées qui peuvent être dangereuses pour vous ? Pourquoi partir de chez vous, quitter le confort d'un maison chaude et partir vers l'inconnu ?

Parfois on ne peut comprendre les choix des gens, chacun à ses raisons après tout. Tout en marchant, Dieu seul sait ce que Esaüq détestait marcher, il essayait de regarder discrètement le Lowe. Kalendrus était un peu plus grand que lui, d'une tête au moins. Il se sentait inférieur, et il n'aimait pas ca. Mais il se sortit rapidement de ses pensées, de toute façon c'était lui le guide ici, il pouvait semer le Lowe à travers les bois. Non ceci serait cruel, mais amusant, enfin il n'avait plus 12 ans, un peu de maturité enfin!
 Ils se rapprochaient de Nirvelli, on le remarquait aux jeunes de plus en plus nombreux qui jouaient dans la rivière. Malheureusement, le Lowe abordait un sujet plutôt épineux. Et le jeune Lutrai n'avait aucune envie d'en parler, et encore moins d'y penser. Ce qui était déjà fait. Il détourna du regard et chercha un sujet de conversation. Il répondit néanmoins à Kalendrus, mais avec un ton un peu brutal, une réponse totalement débile. Enfin, elle est débile quand on connait la vraie raison.

- Boh l'air de la mer ne plaisait pas à mon père quand il a commencé à vieillir. Puis le sel de l'eau n'est pas très bon pour la brillance de nos poils. Et nager dans de l'eau douce est un vrai délice. Cela ne vous dérange pas que nous passions chez moi ? J'aimerais me changer, mon short de baignade n'est pas très agréable pour marcher.

Ils arrivaient près de la maison d'Esaüq, semblable aux autres, à part peut-être les guirlandes de fleurs multicolores que ses sœurs se sont amusées à accrocher tout autour de la maison
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 16:08 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Courtoisement, Kalendrus suivait son guide en se retenant de l'assomer de questions, préfèrant attendre le bon moment pour relancer la conversation le plus banalement et le plus délicatement possible. Galant et bien élevé le löwe ? Oh et bien, disons surtout que ses modèles parentaux furent assez... originaux pour un löwe. Mais, la majorité de sa personnalité, c'est seul qu'il se la forgea, devenant pour beaucoup un excentrique. Mais cela lui importait bien peu. Pour lui, un avis personnel ne pouvait être que très subjectif, et tant qu'il se sentait bien tel qu'il était alors, c'était là le plus important ! Et puis, il avait un rôle ! Une mission à remplir dans ce monde par dieux !
Finalement, c'est le lutraï qui relança la conversation en posant à Kalendrus une question à laquelle il était assez habitué à présent. C'est d'ailleurs en souriant, une expression assez amusée sur le visage, qu'il répondit :


« Et bien, l'aventure pardi ! Je dois avoir gardé mon âme d'enfant il semblerait, une âme à la curiosité sans bornes qui me pousse à aller au devant de ce qui m'intrigue pour en dénouer les mystères et les secrets. »

Le portrait qu'il fit de sa personne amusa grandement Kalendrus qui ne put qu'en rire, chassant promptement la petite larme qui lui coula au coin de l'oeil droit. Mais un peu de sérieux, les raisons de ses voyages ne se limitaient pas à ce sentiment si risiblement simple. Les vraies raisons, celles qui le poussaient à continuer, à aller toujours plus loin, étaient toutes autres. Ce qu'il expliqua au lutraï en recouvrant son sérieux mais sans se départir de sa bonne humeur et de son doux sourire.

« Mais, plus sérieusement, au-delà de cette curiosité infantile, j'ai simplement soif de connaissance et de transmettre ce que je sais, ce que j'ai appris. Il me semble important de découvrir, comme il me semble tout aussi important d'éduquer et renseigner. Notamment sur les dangers que l'on peut rencontrer en ce monde, mais également sur les merveilles dont il regorge et qui ne demandent qu'à être connues. »

Les yeux du löwe semblèrent luire un instant de cette passion qui l'animait et des convictions fortes et vibrantes qui étaient siennes.
La réaction du lutraï par contre, lorsqu'il lui expliqua les raisons de leur migration à lui et à sa famille étonnèrent le löwe qui remarqua également que le jeune n'avait pas l'air dans son assiette. Il avait visiblement touché une corde sensible en posant une question au final trop indiscrète... Bien, autant ne pas insister et mettre ce sujet de côté dans ce cas... Kalendrus s'en voulut quelque peu de s'être montré si curieux et chercha le moyen de changer de sujet de conversation alors qu'ils arrivaient à proximité d'une paillote abondamment fleurie. Alors lorsque le lutraï lui demanda s'il pouvait changer de vêtements il était certain que Kalendrus n'allait pas refuser ! Son guide était déjà bien gentil d'accepter de le conduire jusqu'à des merveilles n'appartenant normalement qu'aux siens alors il se montrerait bien ingrat en lui déclarant qu'une halte le dérangeait !
Le löwe secoua la tête de droite à gauche.


« Non, bien sûr que non. Voyons, par ma faute vous vous retrouvez tiré de votre baignade enfin. Je vous en prie, faites à votre guise cher ami. »

Kalendrus inclina la tête sur le côté poliment pour signifier que cela ne le dérangeait absolument pas.
_________________
Revenir en haut
Esaüq
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 7 Déc - 20:35 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Esaüq était émerveillé devant tant d'ambition de ce jeune Lowe. Tellement que ses yeux brillaient d'enthousiasme. Même si il était sociable, une pensée lui vint en tête. Ce jeune lion qui en connaissait tant sur la vie, sur tout ce qui nous entoure, tout cela faisait qu'il se sentait inférieur. Qui était-il lui ? Un jeune lutrai qui nageait tout au long de la journée. Mais il se reprit en main pour continuer la conversation.

- C'est merveilleux qu'il existe des gens comme vous. Nous avons besoin de vous pour en savoir plus sur le monde et nous transmettre ses enseignements. Enfin je vais arrêter de vous rabâcher ca, je vous admire un point c'est tout.

Esaüq s'est arrêté devant la porte, il eut un doute. La maison était-elle vide ou pleine ? Il n'avait aucune idée de ce que son père devait faire aujourd'hui, peut être aller régler des affaires en ville. Il espérait, il est tellement conservateur, voir un Lowe rentrer chez lui serait une disgrâce. Mais ses frères et sœurs sont du genre à toujours bouger, aucun doute qu'ils soient restés cloitrés dans la maison. Il ouvrit la porte, jeta un oeil à l'intérieur, tout était vide et calme, c'est bon. Il entra et avança dans l'entrée avant de se rappeler qu'il avait un invité.

- Oh excusez moi mon impolitesse, je vous en prie, entrez, ne restez pas sur le perron !
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Lun 13 Déc - 16:44 (2010)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Le petit malaise auquel fut en proie le lutraï, le löwe ne put que le sentir, pas le comprendre, Kalendrus n'était pas empathique ni télépathe, mais, sa connaissance des autres et le contact permanent de ceux auxquels il se trouvait pour son « travail » l'avaient doucement amené à faire preuve d'une plus grande sensibilité. Ainsi, malgré l'admiration dans le regard d'Esaüq, notre jeune lion sentit également quelque chose d'autre qui le gêna, sans qu'il sache exactement pourquoi. Et s'il était une autre qualité que Kalendrus possédait, c'était de savoir se montrer humble. C'est pourquoi il ne fit montre d'aucune fierté mais, bien au contraire, baissa la tête embarrassé en se demandant où avait été son erreur, celle qui avait mis mal à l'aise son interlocuteur. Et c'est assez hésitant dans ses paroles qu'il tenta de dissiper ce mal-être qu'il ne voulait pas voir grandir entre eux deux.

« Et bien... c'est que... je n'ai pas la prétention de connaître les coutumes et l'histoire des races mieux qu'elles-mêmes... non... ce n'était pas... ce que je voulais laisser penser... »

Fort heureusement pour lui, le lutraï avait de la ressource, et c'est lui qui fit le nécessaire pour que la page soit tournée sur ce petit « incident » dans le parcours de leur reconnaissance l'un de l'autre. Allant même jusqu'à lui ouvrir la porte de sa maison et lui permettre d'en passer le seuil.
Le löwe en fut immensément touché et, c'est après quelques inclinaisons de la tête seulement qu'il répondit :


« Oh, je vous remercie, c'est très aimable de votre part que de m'autoriser à entrer. »

Pour se permettre d'entrer à la suite de son guide, devant courber le dos et baisser la tête pour ne pas se cogner au cadran de la porte, mais une fois à l'intérieur, il put déjà un peu plus se redresser, le plafond lui rasait le faut de la crinière sans pour autant qu'il ait encore à baisser la tête. Là, il jeta un oeil sur l'intérieur de la paillote dont le parquet de bois oscillait doucement au grès des humeurs de l'eau. Un instant, Kalendrus espéra que ce parquet était solide car passer à travers signifierait tomber dans l'eau... Un frisson lui courut le long de l'échine et il chassa cette pensée de son esprit en essayant de relancer la conversation sur toute autre chose.

« C'est chaleureux et plutôt joli chez vous et ça a l'air grand. Vous êtes nombreux dans votre famille ? »

Oui là, c'était peut-être même un peu trop toute autre chose...
Quelle indiscret il faisait ! Il aurait au moins pu poser cette question avec un peu plus de tact et de finesse ! Un grand prédateur demandant à un lutraï si sa famille était nombreuse... ça devait sonner comme une question piège pour savoir s'il allait faire bonne ripaille ce soir...
Kalendrus se passa la patte sur le visage d'un air atterré en maugréant à voix basse contre lui-même. Pour ensuite dire au lutraï sur un ton qu'il voulait gêné :


« Oh... pardonnez-moi... c'était indiscret... Ma curiosité naturelle me perdra... »

Et c'était peu de le dire... Parce qu'accepter d'entrer dans une demeure flottant sur l'eau pour en savoir plus sur un peuple et sur ses habitudes... C'était prendre déjà pas mal de risques. Et si on devait compter le nombre de fois où il avait failli perdre la vie pour satisfaire sa soif de savoir et atteindre ses objectifs...
_________________
Revenir en haut
Esaüq
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 27 Jan - 23:13 (2011)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Esaüq ne put retenir un petit rire lorsqu'il vit que Kalendrus devait se baisser pour pénétrer dans la maison. Ces maison étaient faites pour des Lutrai et convenait difficilement à un Lowe. De même que la masse de l'invitait faisait tanguer la maison flottante, Mais il y a déjà eu pire, des fêtes d'anniversaires où la maison était bondée et s'enfonçait de quelques centimètres de plus dans l'eau. Heureusement que tout le village était construit pour résister à tout, torrents plus forts que d'habitude, vents forts et d'autres.

Âpres une rapide inspection du coin de l'œil, il était sure que la maison était vide. Il n'osait même pas imaginer la tête de son père devant un aussi grand animal, dans sa propre maison ! C'est vrai que les habitants croisaient souvent différents races d'animaux, mais même si les coutumes étaient d'accueillir le voyageur dans sa propre maison, la plupart des habitants émettaient quelques réserves lorsqu'il s'agissait d'animaux plus gros qu'eux.

Le Lowe lui posa une question, mais sans qu'il ait le temps de lui répondre, il s'excusa rapidement. Esaüq était encore une fois étonné par Kalendrus, toujours avoir peur de déranger ou d'effrayer.

- Ne vous excusez pas, ce n'est pas une question indiscrète, je ne le prends pas mal, lui répondit Esaüq avec un sourire. Permettez que je monte un instant pour enfiler quelque chose de plus confortable. Nous sommes 5 au total, commença à raconter Esaüq en montant la voix pour que Kalendrus puisse entendre, c'est un joyeux bordel quand on est tous réunis ! Quoique mon père soit assez silencieux, il se contente de nous observer. Mes sœurs elles s'amusent entre elles, mais comme toutes les petites sœurs elles me tapent un peu sur les nerfs. Surtout quand elles me présentent toutes leurs amies en espérant que l'une d'elles me plaise ! Et mon petit frère .... C'est toujours la guerre entre nous deux, il est un peu plus jeune que moi, mais tente toujours de me dépasser.... On se bat souvent pour des broutilles. Voila une petite ébauche de ma famille, conclut-il en redescendant les escaliers.

Esauq était vêtu d'un t-shirt bleu ample et d'un short beige. Satisfait il se dirigea vers la porte.

- Allons-y, je vais vous montrer cet endroit merveilleux dont je vous ai parlé. Vous gouterez à l'eau et me direz si elle est bonne ou pas selon vous.
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Dim 30 Jan - 16:37 (2011)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli Répondre en citant

Las d'être courbé, Kalendrus avait pris l'initiative de s'asseoir en tailleur sur le plancher tout en tendant l'oreille pour ne rien perdre du discours de son hôte bien attentionné. Ainsi ils étaient cinq à loger sous ce toit. Moins nombreux qu'il ne l'aurait pensé, quoique, c'était déjà suffisant pour une telle surface. Les cloisons là haut devaient délimiter le lieu de repos de chacun d'entre eux, un petit espace privé dans ce lieu de convivialité en somme. Il n'empêche que l'aspect communautaire devait prévaloir. Un aspect qui semblait peser un peu au lutraï. Ce qui fit doucement sourire le löwe qui pensa à toute son enfance et au début de son adolescence jusqu'au jour de son départ. Oui, la situation décrite était loin de lui être inconnue. C'est pourquoi il répondit au lutraï, toujours le sourire aux lèvres, d'un ton compatissant :

« Ah les joies d'une famille nombreuses. J'ai connu ça, c'était il y a... un certain nombre d'années. Au moins, vous ne devez pas vous ennuyer tous les jours. Mais chacun finira bien par quitter le foyer familial le temps passant et les amours se faisant, je me trompe ? »

Depuis le temps qu'il étudiait les sociétés dans leur ensemble et leur diversité, il eut été étonnant qu'il se trompa mais... l'homme de savoir averti était celui qui ne pensait pas toute chose acquise et immuable. Néanmoins, la quête d'une compagne ne paraissait pas être dans les priorités de ce jeune mâle. Dommage, il aurait pu quitter le cocon familial plus tôt ainsi. Mais, après tout, nul besoin de trouver une compagne pour voler de ses propres ailes, il en était l'exemple vivant.
Alors qu'il se laissait porter par ses réflexions, Kalendrus entendit que le lutraï descendait, il se releva alors et épousseta sa toge pour lui emboîter le pas tandis qu'il l'invitait à le suivre vers le fameux coin d'eau avec lequel il l'avait alléché.


« J'en salive déjà d'avance. Vous aurez mon avis sans faute et je serai ravi que vous m'en disiez plus sur la signification que peut avoir ce lieu pour vous. »

Et le löwe de suivre le lutraï à travers la végétation foisonnante et les herbes hautes. Si hautes qu'elles arrivaient au cou du lutraï qui semblait peiner à se frayer un passage parmi elles. Kalendrus lui avait moins de mal que lui à avancer et s'en voulut un peu de le voir forcé de marcher, les lutraïs étaient pourtant tellement plus à l'aise dans l'eau... L'eau... Il aurait bien été incapable de l'y suivre... Alors les choses étaient peut-être bien mieux ainsi... ah ah... Voilà ce que pensa nerveusement le löwe. Cherchant à se décrisper, il laissa son regard vagabonder sur les environs, une ode à la beauté de Cérès s'offrait à leur contemplation, vieux arbres penchés, que des plus jeunes tentaient de narguer en se dressant fièrement dans l'espoir de dépasser ses aînés courbés, des insectes voletaient ci et là et les libellules avaient entamé leurs ballets aériens légers et vifs de scintillantes lumières. A ce tableau s'ajoutait une touche coloré en des centaines de bourgeons et de boutons timides de fleurs aux teintes bigarrées. Kalendrus fut si touchée par ce qu'il voyait qu'il ne put s'empêcher de le faire partager à son guide.

« L'endroit est magnifique... Pas facilement accessible mais, c'est ce qui fait également son charme. »

Riche en apprentissage ou non, cela n'avait plus beaucoup d'importance, rien que pour cette balade, Kalendrus estimait ne pas avoir perdu sa journée.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:23 (2017)    Sujet du message: Journée d'étude comportementale à Nirvelli

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Archives -> Archives rp Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.