Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La fois de trop

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Cérès Index du Forum -> Zone +18 -> Section interlude /!\
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 13:04 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Quand elle découvrit combien ses seins étaient sensibles malgré leur taille, là, elle fut enfin forcée de se détendre inconsciemment. Le bien-être provoqué par ces sensations agréables la rendait doucement plus lascive, plus en confiance aussi. Même si, elle restait encore timide dans sa manière de s'exprimer et n'osait que peu bouger, sa tête hésitant à basculer en arrière pour offrir sa gorge à cet autre prédateur. Ce qui aurait été le signal qu'elle s'offrait totalement. Mais... c'était peut-être encore trop tôt... En tous cas, elle essayait vraiment de ne plus penser à la suite. Le présent était trop plaisant pour qu'elle prenne le risque de tout gâcher en pensant à ce qui l'attendait ensuite. C'était... peut-être un peu naïf...
Et dire que Gakkyuu n'avait même pas été jusque-là... Taïga essaya de masquer un sourire ironique alors que Reno se montrait plus mâle que son propre ex-partenaire ne l'avait jamais été avec elle.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 30 Sep - 13:04 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 08:34 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Toujours bien installé contre le mur, Taïga toujours dans ses bras, Reno resta cependant attentif aux sons et aux gestes de sa partenaire. Et il comprit bien vite qu’elle était bien incapable pour le moment de faire quoi que ce soit si ce n’était subir. Oh ? Il faut y aller plus molo ? Un peu moins vite ? Ce n’était pas un problème. Il allait juste concentrer son massage pour le moment sur sa poitrine. Bien qu’elle soit plate, ce n’était pas un souci pour le zorro. Il s’amusa alors de ses doigts à jouer avec la sensibilité de la jeune femelle, afin de lui faire découvrir tout ce plaisir enfoui. Tandis qu’il l’embrassa encore et encore, dans le cou, sur les épaules, parfois l’oreille. Oui, c’était important qu’elle se sente désirée, spéciale. C’était un jour très particulier pour elle, et il allait faire tout son possible pour qu’elle passe un bon moment. D’ailleurs, cette douce caresse dura encore et encore, mais il fallait passer à autre chose maintenant. Il prit alors la parole sur un ton très doux :


« Ne t’en fais pas, être plus doux ne me dérange pas. Il faut juste que tu m’accordes ta confiance pour la suite. »

Il lui enleva alors son vêtement à ce moment-là. D’une façon qui n’était ni brute ni hésitante. Ça semblait être instinctif chez lui, ce qui étonnerait Taïga à coup sûr. Une fois qu’elle fut totalement vulnérable, il l’allongea alors sur le lit. Il se pencha ensuite vers elle en caressant doucement son visage dans un petit sourire non empli de fierté. Il lui vola de nouveau un tendre baiser, puis le brisa avec tendresse également. Il prit la parole une nouvelle fois :


« Comment pourrait-on passer à côté de ce bijou brut ? Moi je ne sais pas, et je ne compte pas laisser échapper cette chance. »

Il lui fit un clin d’œil et baissa sa tête sur sa poitrine pour commencer à la lécher. Notamment sur les petites pointes si sensibles et si attirantes. Tandis que ses mains ne se privèrent pas de masser tout en douceur le reste. Cette nuit allait être spéciale, lui non plus n’imaginait pas que cela se passerait ainsi. Alors il voulait juste profiter. Profiter de sa présence, de son odeur, de son goût. L’excitation du docteur était quant à elle suffisamment éveillée et contrôlée pour que cela ne le gêne aucunement. Maintenant, restait à voir si cela plairait à Taïga.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 11:52 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Alors qu'elle se laissait aller au déversement de toute cette tendresse, Taïga commençait à penser que Reno allait finir par la rendre folle... Toutes ces attentions débordantes de douceur lui faisaient tourner la tête... Pas que ça lui déplaise mais... c'était carrément déroutant... Est-ce que ça ne risquait pas de devenir lassant pour l'un comme pour l'autre à la longue en plus de s'en tenir à des baisers et des caresses ?
La jeune femelle fut cependant prise à son propre jeu lorsqu'il stoppa soudainement ses gestes. Elle se crispa immédiatement dans un sentiment mêlé de frustration et d'appréhension. En fait, c'était pas si mal qu'il se limite à ça... Ha ha... Oui non parce que, passer à autre chose serait peut-être moins plaisant... Taïga était décidément bien inexpérimentée, petite novice plus qu'impressionnable entre les mains du Docteur. Heureusement, il ne lui laissa pas le temps de paniquer une fois encore et se comporta juste en parfait maître de la situation.

« D'a... d'accord... »

Taïga acquiesça et se laissa gentiment manipuler de nouveau. C'était juste exactement ce qu'elle avait besoin d'entendre. Savoir qu'elle pouvait tout freiner quand elle le désirait était suffisamment rassurant pour ne pas basculer dans l'angoisse totale. Mais elle se rendit également compte que c'était presque comme une routine bien huilée pour lui. Ses mots... il devait les avoir servis à tant d'autres avant elle... Raison de plus pour ne pas trop les prendre aux sérieux. Et, elle ne put pas s'empêcher de trouver ça dommage quelque part...
Ils allaient le faire, c'est tout. Ce jour n'était pas... exactement comme elle l'aurait imaginé mais... chacun ferait de son mieux pour que ce soit sympa quand même, non ?...

Taïga se sentit un peu amère, avant que Reno ne repasse à l'attaque avec ses mots étudiés, pensés au soupir près. Elle n'y pouvait rien, ils lui arrachèrent quand même un sourire et lui firent monter le rouge aux joues. Est-ce que c'était mal de vouloir se laisser prendre un peu au jeu ? D'y croire... juste un tout petit peu ?...
Elle n'eut de toute façon le temps d'y réfléchir beaucoup plus, le voilà qui était déjà de nouveau sur elle et qui ré-attaquait ses pauvres petites victimes qu'elle n'aurait jamais cru si dignes d'intérêt. Comment les seins pouvaient être aussi... ? Et pourquoi lui faisait une telle fixation sur si peu ?... Elle abandonna l'idée de comprendre. C'était juste plaisant de savoir qu'ils pouvaient plaire quand même, au moins à lui, et grisant de découvrir qu'ils ne lui généraient sûrement pas moins de plaisir à elle qu'à une autre... Non vraiment... ça et ses mains là... s'il n'arrêtait pas il allait vraiment la rendre dingue...
Taïga n'en put bientôt plus, luttant pour ne pas se contorsionner dans tous les sens, agitée par le plaisir et l'excitation qui prenaient une dimension nouvelle pour elle.

« H... ha... Hum... »

Taïga se figea. Est-ce qu'elle venait vraiment de gémir ?... Là, comme ça, juste sous le museau d'un mâle ?... Oh la honte... Gênée, la jeune femelle ne sut plus où se mettre, d'autant plus parce qu'elle se surprit à sentir que son corps ne serait pas contre s'exprimer davantage de la sorte. En témoignaient ses hanches qui se mettaient à onduler sans son avis sous les caresses émoustillantes du Docteur...
Oh ma fille... tu te mettais à te comporter comme un animal... Et le pire c'était que tout en elle essayait de lui dire de se laisser aller... Sûrement qu'il n'y avait rien de grave à cela dans ce cas... Elle essayait d'en rire, mais elle avait du mal à comprendre ce corps qui était le sien pour le coup... Et c'était bien la première fois qu'elle eut le sentiment qu'elle était une étrangère en ce dernier...

Au fait, c'était elle ou... il faisait très chaud tout à coup ?... Et ces fourmillements dans son bas-ventre... Okay, stop ! Arrête de penser ! Arrête de réfléchir ! Ou alors tu vas...
Trop tard.
Timidement, Taïga se redressa sur les coudes et essaya de récupérer son souffle brisé par une respiration saccadée pour demander à Reno :

« Re... Reno ?... Tu ne devrais pas... prévenir tes invités ?... »

Oui, ce serait la moindre des choses, non ?
Ce que Taïga ne voulait pas s'avouer, c'était qu'elle essayait encore de s'offrir une échappatoire. La dernière... avant qu'il ne soit trop tard... Et s'il la quittait maintenant... tant pis, elle filerait se planquer comme une lâche ! Ce à quoi son corps était farouchement opposé lui pourtant. Mais il ne fallait pas oublier que Taïga était encore vierge. Toute cette situation restait extrêmement intimidante pour elle, et il était normal qu'elle soit encore particulièrement hésitante et partagée.
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 13 Oct - 08:47 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Reno avait une règle d’or : Tout faire pour que ses partenaires s’éclatent avec lui. Bien entendu qu’il avait déjà dû sortir ce genre de chose à une autre femelle. Mais ce soir, il était avec elle et uniquement avec elle. C’était donc bien à elle qu’il pensait actuellement et chacun de ses mots sont spécialement prononcés pour elle. En tout cas, Taïga avait l’air de réellement commencer a se détendre et même a gémir. Ce qui était une formidable source d’encouragement pour le zorro, toujours en train de s’occuper de ses seins avec sa langue. Il aurait pu continuer ce genre de chose indéfiniment, mais il savait que passer à la suite permettrait a la jeune femelle d’être de plus en plus réceptive à son arrivée. Lorsqu’elle lui souffla qu’il devrait aller prévenir ses invités, Reno releva alors la tête et dans un petit rire, il prit la parole :


« Je pense que je ne leur manquerai pas. Après tout, ils sont grands, ils devraient pouvoir s’amuser sans moi. Et… je pense qu’ils savent que je m’occupe d’une belle et jeune horang’ie a l’heure actuelle.»

Il termina alors sa phrase dans un sourire énigmatique, puis il eut une idée. Une charmante idée qui ferait sans doute tourner la tête de Taïga avant les choses sérieuses. Tandis que son corps commençait à doucement aller vers le bas, tout en se frottant contre elle, Reno s’amusa à lui souffler, dans une voix suave et terriblement mâle, ce qui devrait plaire à Taïga :


« Autant que je ne te fausse pas compagnie, nous avons tellement à partager ce soir. Et je me réjouis de pouvoir être cette personne précisément à avoir cette chance. Fais-moi confiance et détends-toi. Je te garantis que tu ne le re-gre-tte-ras pas ! »

Et sans plus attendre, il glissa alors son museau sur le bas ventre de la jeune femelle. Oui, carrément, mais pour autant sans brutalité. Tandis que ses mains flattèrent les jambes de Taïga, sa langue elle commença à rechercher le plaisir de sa partenaire. Ça serait un chemin long et sans doute difficile, mais son goût lui annonçait déjà le meilleur. Ainsi que l’odeur, qui guidait totalement le docteur à présent. Les yeux fermés, les oreilles aux aguets, il guetta les réactions de sa jolie partenaire.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 14 Oct - 09:43 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Le Zorro ne comptait pas laisser sa « proie » lui échapper. Dans un sourire gauche et forcé, Taïga répondit :

« Ah... »

Ah oui... Forcément... aucune chance pour que ça marche... Enfin... c'était peut-être pas plus mal ?...
Oui, non, peut-être. Peut-être, peut-être, peut-être. Ce mot lui tournait en tête alors qu'elle se disait que peut-être il serait mieux de ne pas faire cette bêtise. Que peut-être il était au contraire temps qu'elle saisisse sa chance quand on acceptait de la lui offrir. Peut-être que ce serait un super chouette moment ? Peut-être pas. Taïga n'évoluait qu'au cœur d'un monde de peut-être. Il lui fallait des certitudes pour l'en arracher. Mais sans apprentissage pratique, la théorie restait principes et spéculations. Elle était bien placée pour le savoir...
Peut-être qu'il était largement temps de passer à la pratique alors... Peut-être, on en revenait toujours à des peut-être...

Reno lui avait passé depuis bien longtemps le stade des hésitations et connaissait parfaitement la solution dans ce genre de situation : l'action. C'est du coup un peu surprise que Taïga le sentit se frotter tout contre elle sensuellement en s'adressant à elle d'une voix si grave, si mâle... Une pensée traversa son esprit alors qu'elle répondait d'une voix mal assurée et chevrotante : Gakkyuu était-il vraiment du même genre que le Docteur ?...

« Je crois que je n'ai pas vraiment d'autre choix que te faire confiance... après tout... c'est toi le maître dans ce domaine... ha ha... »

Comment ? Ça se sentait qu'elle n'était pas du tout encore parfaitement à l'aise et rassurée ? Vraiment ? Sans riiiiiiiiiiiiire. Il n'empêche qu'elle le laissa faire, plaquée contre sa couche dans un sentiment indéfinissable de désir ravivé par son corps glissant contre le sien, bien que les mains crispées sur les draps de trouille. Quand elle se rendit compte qu'il descendait... très bas... vraiment très bas !
C'est quand elle sentit carrément le souffle chaud contrastant avec la froideur de cette truffe qui venait carrément d'effleurer son intimité qu'elle se redressa sur les coudes d'un seul coup pour s'inquiéter de ce que le Docteur comptait faire la tête entre ses cuisses dans une position qui était à la fois terriblement embarrassante et terrifiante pour une femelle qui voyait pour la toute première fois un mâle s'approcher si près de cette partie si privée de sa personne...
Un peu affolée, elle tenta de tendre une main pour l'empêcher d'aller plus loin.

« A... attends... Qu'est-ce que tu fais ?... N... Reno ! Pas là c'est... ! »

Trop tard...
Râpeuse... et tiède... elle avait déjà pris possession des lieux...
Taïga se crispa et se cambra en arrière légèrement, comme foudroyée. La sensation qu'elle ressentit alors était indescriptible. Et c'est avec toute la volonté du monde qu'elle dut se mordre la lèvre inférieure pour retenir un râle qui venait du plus profond de ses entrailles. Le genre de sons qu'elle ne soupçonnait même pas être capable de produire... Qui était cette étrangère tapie en elle qui s'exprimait par sa bouche et gouvernait sa volonté, la faisant se laisser retomber lourdement sur les draps ?... Après quelques halètements totalement incontrôlés et un petit hoquet plus que mignon, elle parvint tout juste à d'une voix aiguë et pourtant si basse :

« ...gênaaaaant... »

Qu'il soit ainsi en train de la... Oh bon sang...
Taïga croisa les bras sur son visage, elle aurait voulu se cacher, disparaître, c'était... embarrassant ? Oui, oui, ça va, elle l'avait déjà dit, on sait... Mais c'était normal de faire des choses comme ça ?... Franchement... c'était super perturbant... Même si c'était... d'accord oui... super agréable... Sûrement même un peu trop... Et pas du tout habituée à ça comme elle l'était, Reno devait faire attention s'il ne voulait pas se faire presser la tête par les mouvements complètement involontaires de la jeune novice dont les jambes flageolantes se crispaient, pliaient, étendaient de manière totalement chaotique et incontrôlée.
Taïga pour le coup, ne savait plus où elle en était. Bien, mal, qu'est-ce qu'elle devait penser de tout ça ? Oh merde... on s'en moquait... c'était trop booooon !...
Toujours était-il qu'elle essayait malgré tout encore de contenir ses témoignages vocaux de plaisir un peu honteusement. Reno avait... la tête entre ses jambes et elle était tout simplement en train de geindre comme une tigresse en chaleur alors... vous vous sentiriez comment à sa place vous ?...
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 10:00 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

A chaque assaut du docteur, les jambes de la demoiselle s’exprimaient de différentes manières, bien que chaotique, c’était bien la preuve qu’elle y prenait pas mal de plaisir. Pour Reno, c’était exactement ce qu’il voulait lui faire ressentir dans la chose. Elle était encore timide, un peu fleur bleue, elle avait du mal à s’exprimer totalement. Hé, elle était encore vierge de toute expérience, il était le premier à explorer cette contrée sauvage. Il s’amusa alors à expérimenté de nouvelles choses, en changeant son rythme, sa position et l’intensité de ses efforts. Oui, la précision du docteur pouvait facilement effrayer, mais heureusement pour lui, il savait provoquer dans le cœur de sa partenaire un flot de bien-être qui semblait bien être infini. Et encore, elle n’avait rien vu. Avant d’arrêter cette douce caresse, bien que plaisante pour les deux âmes, il se permit de goûter au flot de plaisir de sa partenaire. En insistant un peu et en s’amusant un peu comme auparavant. Il se releva alors, tout en se léchant doucement les babines. Il le savait, elle était prête, c’était maintenant ou jamais. Mais la tendresse avant tout, il prit donc la parole dans un sourire :


« J’aime beaucoup ton côté naturel. Et ton goût également. Je pense qu’on va s’en souvenir longtemps de cette soirée. »

Tout en parlant, Reno avait pris la peine de retirer ses vêtements afin d’accélérer la cadence. La frustration était une ennemie très vive, il ne fallait pas faire attendre le désir d’une jeune fleur qui, bien qu’hésitante, avait envie de sauter le pas. Reno se plaça de nouveau tout contre Taïga, effleurant par la même occasion sa poitrine avec son torse. Il embrassa la jeune femelle dans le cou tout en attrapant ses mains avec les siennes. Tandis que les deux corps dansaient un tango très osé. Non, il ne fallait pas mettre la charrue avant les bœufs, prendre son temps est nécessaire, afin d’apprivoiser sa partenaire et la faire ce sentir spéciale. Cela dura tout juste cinq minute, peut-être un peu moins, dans tous les cas, Reno embrassa tendrement la jeune femelle et entreprit un nouveau mouvement, pour fusionner son corps avec celui de Taïga. Tout en douceur bien entendu, a l’image de son baiser. Contrôlé, calculé et expérimenté. Une fois qu’il parvint a passer cette étape importante, il reprit la parole :


« Ma douce, tout va bien ? Je n’ai pas été trop brusque ? »

Sans doute que ce ton surprendrait Taïga, ce n’était plus le mâle conquérant mais plutôt un amant tendre et inquiet. Etrange contraste qu’était celui-ci. Sans doute que ça plairait à la jeune tigresse qui avait besoin de soutien dans ce moment.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 28 Oct - 11:56 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Alors que Taïga avait de plus en plus de mal à garder l'esprit clair dans les eaux délicieusement troubles où elle avait le sentiment de s'enfoncer toujours plus davantage, elle sentit comme... quelque chose qui faisait son chemin au creux de ses hanches, là, dans son bas-ventre, une boule de chaleur y grossir pour devenir sphère brûlante et grouillante, comme sur le point d'exploser... La tête commençait à lui tourner sévèrement et elle n'avait absolument aucune idée de ce qui était en train de lui arriver. Ou... peut-être une toute petite mais... c'était si peu semblable à ce qu'elle ressentait d'habitude quand...

Taïga se crispa d'un seul coup en exultant avec extase, son corps se cambrant dans un arc parfait. Elle était telle électrifiée, traversée par la foudre qui aurait provoqué une puissante décharge en chacune des parcelles de son corps. C'était idiot comme comparaison... Elle n'avait jamais été frappée par la foudre et n'avait aucune idée de ce que ça pouvait bien faire, mais sûrement pas quelque chose d'aussi intensément agréable que ce qu'elle venait de vivre...

Son corps se détendit enfin et elle retomba dans les draps avec lourdeur. Il avait peut-être cessé cette douce torture, mais c'est toujours avec sa langue qu'il lui prodigua un nouveau ravissant tourment. Lui dire des choses pareilles ?... Il osait vraiment... Il n'avait donc absolument aucune pitié pour elle ?... Sale... vil... Zorro... Il connaissait son rôle sur le bout des doigts... Ça pas de doute...

Horriblement gênée, elle croisa les bras sur son visage à nouveau et lui répondit dans une sorte de grognement étouffé par la honte et l'essoufflement tout à la fois :

« Pitié... me dis pas des choses comme ça... »

Mais non, il ne fit preuve d'aucune pitié. Il ne lui laissa pas le temps de souffler que le nouvel assaut était déjà lancé. Et le voilà sur elle à l'embrasser, la caresser, se presser tout contre elle de nouveau... Il était... démoniaque... Pensées bien hypocrites d'une jeune femelle qui avait atteint un tel degré d'excitation qu'elle en voulait plus, toujours plus. Il savait mettre une vierge en condition, ce n'était pas elle qui dirait le contraire... Tant et si bien qu'elle se rendit à peine compte qu'il avait déjà en tête de passer à la vitesse supérieure, l'étape ultime de la chose... Et c'est seulement quand il était déjà entré en action qu'elle prit conscience de ce qui était en train de se passer.

Paniquée, elle amorça un mouvement de recul et voulut le lâcher pour tout stopper immédiatement dans une expression d'appréhension pure.

« A... Attends... J... Je suis pas sure que... ça... ça puisse... Ha !... »

Mais c'était déjà trop tard... Le dernier rempart, cette porte alors inviolée venait d'être poussée, et plus rien ne serait jamais plus comme avant. Elle s'agrippa à lui, complètement crispée, en serrant les crocs.
Il avait été doux pourtant, ni trop brusque ou empressé, ni trop hésitant. Mais dieux, ce que personne ne lui avait jamais dit, c'était la douleur qu'elle ressentirait à cet instant précis... Une douleur qui n'avait plus rien à voir avec le plaisir ressentit jusqu'ici... ce qui était extrêmement troublant... Et sur le coup, elle regretta amèrement son choix. Mais pourquoi est-ce que ça avait l'air si plaisant quand les autres le faisaient ?...

Perdue, elle retint sa respiration jusqu'à ce qu'il ait complètement fini de pénétrer au plus profond de son intimité. Ça faisait toujours mal... Mais elle commençait à se faire un peu mieux à la sensation de cette nouvelle présence qu'elle essayait d'accueillir en elle. Alors, secrètement, elle se mit à espérer qu'il ne bouge juste plus. Comme ça... la douleur était supportable...
Quand il lui demanda si ça allait, elle ne sut pas trop quoi répondre, partagée entre culpabilité et douleur. Elle ne savait pas si c'était normal... Si c'était juste comme ça la première fois... Ce n'était pas comme s'il y avait eu beaucoup de femelles autour d'elle pour la renseigner sur le sujet avant qu'elle ne se retrouve à faire le grand saut... Et maintenant elle se sentait juste... paumée... paumée et mal...

Ce qu'elle balbutia en guise de réponse était maladroit, on pouvait sentir qu'elle n'était pas bien, et qu'elle était même à deux doigts de pleurer.

« Non ça va... ça va... Je crois... C'est juste un peu... Je sais pas... »

Elle n'osait surtout pas le regarder en face, de peur de le décevoir. Il s'attendait sûrement à s'éclater... à prendre son pied ce soir... Sinon pourquoi est-ce qu'il aurait organisé cette soirée ?... Et elle... elle le retenait là... peut-être pour rien du tout... pour une aventure décevante... dont, c'est sûr... il risquait de se souvenir...
Les yeux de Taïga étaient humides et elle était fuyante. Clairement, la jeune femelle avait besoin d'être rassurée. Parce que là, tout de suite, elle pensait juste avoir un problème ou... qu'elle était mauvaise dans le domaine... ou mal fichue... ou...
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 3 Nov - 11:11 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Reno prit énormément de plaisir à s’enfoncer peu a peu, avec la plus grande des tendresses pour finalement faire qu’un avec Taïga. Il avait fait d’elle une véritable femelle désormais, et bien que la première fois ne soit pas l’une des choses les plus plaisantes dans le parcours érotique d’une jeune fleur, elle était néanmoins très importante. C’était ce souvenir qui conditionnerait son regard sur les mâles. Lorsqu’elle lui répondit, il savait déjà que ce serait une entreprise difficile que de lui faire prendre du plaisir. Elle avait mal, elle avait peur, rien de plus logique, rien de plus naturel pour cette jeune apprentie. C’était pour cela qu’il ne bougea absolument pas pour le moment. Elle devait apprendre a lui faire confiance, c’était à lui de faire en sorte que ça arrive d’ailleurs. Il l’embrassa alors doucement sur la joue tout en caressant l’autre à l’aide de sa main droite. Il prit alors la parole sur un ton très doux :


« Ne t’inquiète pas, c’est normal. C’est dur la première fois, rassure-toi. On va prendre notre temps et ça va aller, d’accord ? Nous n’avons pas besoin de nous presser. »

Puis il l’embrassa tendrement en fermant les yeux, tout en caressant son visage. Aujourd’hui était un jour plus important que les autres, elle lui avait montré cette part féminine et lui avait même offerte. C’était réellement quelque chose de précieux, d’immensément généreux mais surtout, c’était très fragile. L’espoir qu’elle avait fondé en lui l’avait énormément touché, elle l’avait désigné pour cette tâche. Lui, et pas un autre. Alors tout ce qu’il voulait actuellement, c’était de lui rendre la pareille, lui faire ressentir toutes ces choses qui ferait d’elle une femelle accomplie. Il serait le parfait partenaire de cette nuit et de bien d’autres si elle le désire. Il brisa alors le baiser, il ouvrit alors les yeux et c’est dans un échange de regards brulant qu’il reprit la parole :


« Bon, accroche-toi, je vais bouger maintenant, tu vas devoir être courageuse pour accéder au plaisir. J’espère que je pourrai t’emmener loin à mes côtés et que tu ne regretteras pas le voyage. »

Et c’est ce qu’il fit, en bougeant avec le plus de délicatesse possible dans des mouvements lents mais régulier. Oui… ça n’allait pas être facile pour la jeune vierge, mais c’était une étape malheureusement obligatoire. Mais pour autant, il n’oublia pas la tendresse, échangeant des baisers et des caresses à la moindre occasion. On a toujours le temps pour flatter une jolie femelle et pour Reno, Taïga l’était. Ce manque de poitrine n’était en rien un problème, elle était vraie. Touchante. Naturelle. Son âme était magnifique et il voulait vraiment être à la hauteur. Il accélérerait en temps et en heure, elle devait déjà s’habituer à lui pour finalement l’accepter totalement.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 4 Nov - 12:11 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Des mots si doux, toujours. Et si rassurants. Zut... Elle se fichait bien maintenant de ne pas être la première à qui il les souffle. Qu'il ait sûrement sorti exactement les mêmes à une autre vierge avant elle était complètement secondaire. Il était juste... gentil... Et allez vous faire voir si vous pensez qu'elle était en train de se faire avoir... ou embobiner... Elle n'en avait rien à foutre... Elle avait juste besoin d'un mâle assez gentil pour l'aider à traverser ça en douceur... Alors toute sa gentillesse, toute sa tendresse, elle s'y raccrochait comme autant de prises providentielles pour ne pas chuter dans un abîme de doutes, de regrets et de pensées sombres. Il faisait les choses correctement et la rassurait. Elle ne lui demandait rien d'autre pour le moment.

Caresses et baisers furent donc plus que bien accueillis par la jeune femelle qui murmura d'une toute petite voix en retour, cherchant toujours davantage le contact de Reno et quémandant encore un peu plus de cette tendresse relaxante et réconfortante qu'il acceptait de lui offrir sans se montrer avare dans ce moment pas très facile pour elle :

« D'accord... »

Non... attends...
Elle aurait mille fois préféré qu'il ne bouge plus jamais et demeure sur elle à l'embrasser et la couvrir de mots sécurisants et consolateurs. Mais... ce n'était pas comme ça que les choses devaient se passer... Et, elle avait beau n'être qu'une novice, elle le savait pertinemment. Alors, elle s'agrippa de nouveau à lui en serrant les crocs quand elle le sentit se mettre en mouvement de nouveau. Pour l'instant, c'était l'appréhension qui prédominait sur tout le reste et Reno pouvait la sentir atrocement crispée. En même temps, la pauvre était maintenant persuadée qu'elle ne connaîtrait que la douleur ce soir. Ce qui ne l'aidait pas à se détendre et apprécier vraiment l'instant. Elle ne communiquait guère plus vraiment se cramponnait juste comme elle le pouvait aux bras et hanches du Zorro en lui répétant de temps à autre avec inquiétude la même demande :

« Doucement... »

Pourtant, à mesure que Reno maintenait ce rythme lent, tout en souplesse et en délicatesse, elle fut bien forcée de constater que sa propre intimité s'habituait au mouvement et à cette nouvelle présence, que la douleur s'atténuait et qu'une toute autre sensation comme à lui faire place, encore ténue mais... plus... plaisante... et agréable...
Taïga fut bien surprise de faire également le constat que son corps commençait à réagir de lui-même aux invitations de celui de Reno. On aurait dit... qu'il voulait suivre son rythme et s'y accorder complètement de lui-même... Taïga n'était pas au bout de ses troublantes découvertes alors qu'elle était tout juste en train de s'ouvrir aux joies qu'un tel domaine avait à lui offrir. En tous cas, Reno pouvait la sentir doucement se détendre et se relâcher sous lui. Signe que l'acceptation s'opérait doucement mais sûrement. Et qu'elle serait peut-être bientôt prête pour la prochaine étape.
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 21:42 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Les mouvements étaient certes lents, mais grandement maitrisé, a l’image de ses baisers parfois fougueux. C’était un jeu de patience et Reno le savait bien. Encore un peu de temps et il pourrait accélérer la cadence et lui faire ressentir plus de plaisir. Oui, c’était subtil de mettre une vierge en condition, une question de feeling et de technique. En somme, ce n’était pas si simple ! Après un peu de temps a faire l’amour avec l’horang’i de la manière la plus douce possible, il accéléra toujours avec la plus grande douceur, afin d’habituer son corps a ses mouvements en elle. Au fil du temps et de cette danse torride, Reno apprit mieux a connaître sa partenaire et il savait qu’elle allait bientôt être prête pour le grand finale, il ne pouvait pas faire durer l’acte indéfiniment, bien que cela était très agréable pour lui. En ce qui concerne sa partenaire, rien n’est moins sûr. Elle était jeune et sans expérience, elle ne pouvait pas tenir aussi longtemps que lui et c’était normal. Il lui murmura alors dans un sourire :


« Bon ma belle, accroche-toi, je vais te faire décoller. »

Et il accéléra franchement, changeant totalement le rythme et en s’enfonçant un peu plus a chaque va et vient. Oui, il voulait la faire venir et il ne se le cacha pas, c’était plutôt pas mal pour une première fois, alors autant rester sur une bonne impression, non ? Et si jamais elle avait aimée alors… il pourrait le refaire avec elle sans aucun problème. C’est ce qu’il souhaitait d’ailleurs… Ca serait tellement bien. Sur ces pensées, le zorro n’avait pas ménagé sa peine en accélérant et variant le rythme. Quant a lui, il allait bientôt atteindre l’apothéose également. Juste encore un peu de temps Taïga… l’apothéose pourrait bien se faire à deux.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 11:36 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Si Taïga pensait que le rythme avait été trouvé, qu'elle ne s'y était pas trop mal accordée, que la chose commençait à devenir plus naturelle, moins obscure et déroutante, elle n'avait cependant pas du tout compris que la chose ne pouvait pas se limiter à une routine et un lent tempo inlassablement soutenu pour grandir en intérêt et conserver toute sa saveur. Reno s'appliqua à le lui démontrer en temps et en heure, à savoir, quand il sembla juger qu'elle avait trouvé sa zone de confort. Alors, il lui murmura ce qui la fit douter de nouveau.

Décoller ?... Qu'est-ce qu'il voulait dire par là ?...
Ni une, ni deux, il l'arracha à la rassurante langueur doucereuse qu'il lui avait offerte jusque-là et lui fit perdre pied de nouveau en l'entraînant vers un tout nouveau terrain de jeu. Nouveau rythme, nouvelle cadence, succession de tempos et de mouvements. Pour Taïga tout devint... chaotique...
Ses fragiles points de repère ? Déjà perdus.
Ce sentiment d'accoutumance ? Disparu.
Reno jouait avec elle littéralement, la soumettant à l'enfer de l'apprentissage d'absence de règles strictes dans un domaine où tout paraissait pour le coup si... imprévisible ?...

Taïga avait du mal à suivre, du mal à comprendre, du mal à saisir le sens dans tout ça et dans ce qu'elle se bornait un peu naïvement à prendre pour des directives de la part de son partenaire. Mais plus elle réfléchissait et moins elle parvenait à s'accorder à lui... Jusqu'à ce que quelque chose se produise dans son esprit, une sensation, un abandon, de la raison sur les sens. Son corps prit le contrôle à nouveau et elle ne pensa plus. Elle se contenta de sentir et laisser la chose la plus primaire qui soit la guider : ses instincts. Et, étonnement, tout devint alors beaucoup plus simple, beaucoup plus plaisant et, même, amusant.

La chaleur l'envahissait maintenant totalement et elle était fermement agrippée à plein bras à Reno, ses jambes pressées avec insistance contre ses flancs, les talons enfoncés dans l'arrière de ses cuisses. Elle appréciait de plus en plus ce qu'il était en train de lui faire, et tout son corps luttait entre douleur, toujours malheureusement un peu présente, envie de parvenir à une chose dont elle ignorait complètement la nature et qui hurlait au creux de son bas-ventre son besoin de s'exprimer, et désir que tout cela ne s'arrête pas trop tôt... Mais elle peinait... peinait tellement à tenir... Quand soudain, une sorte de crispation la fit se cambrer vers l'arrière, tout son bassin et son ventre se pressant contre ceux du Zorro comme s'ils voulaient fusionner avec lui. Elle fut prise d'un spasme et un feulement rauque roula dans sa gorge, résonnant dans sa poitrine, alors qu'elle eut le sentiment que sa respiration se bloqua. Puis, elle retomba sur les draps, haletante, le souffle court, totalement troublée et déboussolée. Dans sa poitrine, un indéfinissable sentiment de bien-être, comme des millions de papillons venant lui effleurer et chatouiller le cœur du bout de leurs ailes délicates. Dans le creux de son ventre, des serpents ardents glissaient délicieusement pour se lover en une petite boule vibrante aux battements sourds et apaisants. Mais là en bas... on aurait dit que tout s'étrécissait, devenait étroit, douloureux...

Taïga dut poser les deux mains sur les épaules de Reno, lui aussi figé dans une curieuse posture, et y faire pression. Elle voulait qu'il recule... Qu'il se retire... Elle avait du mal à supporter sa présence de nouveau...

« Reno... stop... s'il te plaît... Je... je peux plus... Ça fait mal... »

Sa voix était aiguë, implorante et inquiète. Elle ne voulait pas que ça se termine comme ça... de... cette façon étrange mais... elle avait vraiment besoin qu'il arrête... maintenant...
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 17 Nov - 09:42 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Le bien-être avait envahi Reno depuis bien longtemps, mais ça allait être encore plus intense dans quelques instants. S’il faisait bien son boulot, la jeune femelle allait bientôt connaître une petite forme d’extase. Oui, malheureusement, elle n’allait pas pouvoir ressentir toute l’intensité d’un vrai orgasme mais… ça serait mieux que rien non ? En tout cas, il était très content de pouvoir parcourir ce terrain de jeu fort plaisant. Mais il allait bientôt falloir le laisser, au profit de tendres câlins et de douces embrassades. Et ce fut ce doux moment, où les corps se figèrent pour libérer un flot de plaisir jamais égalé jusqu’à présent. Et il joua le jeu également, il aurait pu tenir encore un peu, mais c’était déjà bien. Il ne fallait pas trop en demander à une vierge ! En tout cas il comptait bien la laisser tranquille après ça. Lorsqu’elle lui demanda de se retirer, il s’exécuta avec la plus grande tendresse en prenant la parole :


« Ne t’inquiète pas, j’ai compris. Je n’allais pas continuer. »

Il l’embrassa alors tendrement sur les lèvres, comme pour la remercier de ce moment, pour ensuite briser le baiser. Il se lova contre elle dans un air très doux, la serrant contre lui en lui caressant le ventre. C’est maintenant que ça allait devenir complexe malheureusement. Elle allait peut-être fondre en larmes, peut-être serait-elle heureuse, peut-être qu’elle était déçue… Comment savoir ? Attendre. Ce genre d’attente n’avait rien de bon d’ailleurs, mais quoi qu’il arrive, il serait là pour la réceptionner et la rassurer. C’était la seule solution ! Et il allait faire de son mieux pour l’aider à traverser tout ça. Il reprit alors la parole :


« Comment tu te sens Taïga ? »

De bien douces paroles, même si très communes en réalité. De toute façon maintenant, c’était fait. Et il ne voulait en aucun cas revenir en arrière. En aucun cas.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 15:36 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Quand il accepta de se retirer sans faire d'histoires, Taïga lui en fut très reconnaissante, elle se sentit soulagée, et pourtant, paradoxalement, très incomplète à la fois. C'était comme si on venait de lui arracher soudainement cette partie qui lui permettait d'être plus qu'elle. Et c'était parfaitement crétin, ni Reno ni elle n'étaient les deux moitiés d'un tout. C'était juste... que c'était troublant... La chaleur, le bien-être, le sentiment de plaisir et de satisfaction, ils étaient bien là, bon, cette stupide douleur encore un peu aussi oui, mais... il manquait quelque chose, elle en avait le sentiment... Et ce quelque chose c'était... le petit côté spécial, la saveur particulière qu'auraient du lui laisser ce moment... Ce qui était normal, elle venait de le faire... juste pour le faire...

Elle tourna le dos à Reno, se demandant s'il allait la laisser maintenant qu'il avait eu ce qu'il voulait. Il y avait toutes ces autres femelles chez lui qui étaient là, à sa portée, avec lesquelles il ne devait avoir qu'une envie : continuer à s'amuser. Hé... c'était une soirée qu'il organisait tout spécialement pour ça après tout...
Cette pensée lui serra la gorge et elle se recroquevilla sur elle-même en se demandant si elle serait capable de supporter de rester toute seule après ça. C'était...

À deux doigts de friser la crise de panique, Taïga sentit le Docteur s'étirer dans son dos et venir se coller tout contre elle avant de l'enlacer et de passer une main sur son ventre pour lui demander comment elle se sentait. Elle ferma les yeux en remerciant les Dieux de le retenir auprès d'elle encore un petit peu. Parce qu'elle en avait vraiment besoin...
Elle ne sut cependant pas trop quoi lui répondre, elle avait du mal à réaliser en fait. Ce qui venait de se passer avait beau être gravé dans son esprit et lui sembler très clair, elle se demandait maintenant ce qu'elle devait en penser.

« Je sais pas trop en fait... C'est... bizarre... »

Ils avaient fait l'amour ensemble, son logeur et elle. Mais il n'était pas question d'amour entre eux et... elle n'était plus vierge. C'était à peu près tout ce dont elle était sure à cet instant précis. Pour le reste... Disons qu'elle se sentait encore un peu ailleurs. Comme si on venait de la tirer brusquement d'une déroutante rêverie.

Instinctivement, elle attrapa le bras de Reno dont la main lui caressait encore doucement le ventre et le serra entre eux, tout contre elle. Elle demeura ensuite muette quelques minutes, ne cherchant qu'à capter des sensations, avant qu'elles ne s'évanouissent totalement. Tout était en train de s'évaporer si vite. Mais son odeur, son contact, sa présence rassurante demeuraient. Heureusement. Oui, heureusement. Sinon, elle se demanderait vraiment si elle n'avait pas juste rêvé tout ça. C'est d'ailleurs sur un ton un peu incrédule qu'elle lui demanda :

« Reno ?... Je l'ai fait ?... Avec toi ?... »

Drôles de questions. Un peu stupides. Mais... elle avait vraiment du mal à y croire... Et besoin qu'on l'aide un peu à réaliser.
Taïga, elle, sa propre personne, n'était plus une enfant. Elle venait de basculer dans le monde de la maturité sexuelle pour de bon. Elle avait franchi la ligne. Pour de vrai ?
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 24 Nov - 10:47 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

La quiétude avait gagné la pièce, Reno se laissa alors transporter lui aussi un peu dans la rêverie et la somnolence passagère. Dans le sexe, c’était sans doute la partie préférée du zorro. Ce moment où cette sensation de ne faire qu’un est la plus forte. A cet instant, il voulait juste être avec elle, égoïstement et exclusivement. Parce que non, Taïga n’était pas juste une amante comme les autres. Il vivait avec. Ce qui inclut qu’elle fait partie de la famille et qu’il faut en prendre soin. Surtout qu’elle se sentait bizarre. Alors autant être là avec elle pour intervenir au moindre doute. Quand elle lui posa la question, Reno eut envie de rire. Pas méchamment bien sûr, c’était juste… drôle ! Oui, il n’avait pas imaginé qu’elle lui dise ça. Après tout, c’était Taïga ! C’était bien son genre. Il prit alors la parole dans un doux sourire.


« Oui Taïga. On l’a fait ensemble et j’ai trouvé ça vraiment bien. »

Cette nuit sera douce également, nous sommes différents, mais ça n’a pas d’importance. Il retira sa main de l’emprise de l’horang’i pour installer sur eux ce qui leur servirait de couverture. Comme avait pu le constater a son arrivée Taïga, les couches étaient assez grandes ici. Assez en tout cas pour y accueillir deux personnes. Une fois ceci fait, il attrapa de nouveau sa douce en la gratifiant d’un baiser dans le cou, tout en lui caressant les bras. Comment ? Mais non, Reno n’est pas un prince charmant tout droit venu d’Harmonia, non non. Il savait juste comment traiter les femelles afin qu’elles se sentent importantes. Et autant dire que Taïga l’était actuellement à ses yeux.


( On reprend dans l'autre topic ? ^^ )
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:39 (2017)    Sujet du message: La fois de trop

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Cérès Index du Forum -> Zone +18 -> Section interlude /!\ Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.