Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La fois de trop

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene -> Le cabinet de sexologie du docteur Reno Liberty
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mer 17 Sep - 09:20 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Cela faisait déjà près d'une heure que Taïga faisait les cent pas dans sa chambre, et elle regrettait amèrement de s'être occupée entièrement de cette pièce deux semaines plus tôt. Si elle avait su juste un peu plus à l'avance qu'ils remettraient ça ce soir... Elle soupira et grogna en même temps. Bon, ce n'était pas comme s'il l'avait prévenue au dernier moment, ça faisait tout de même cinq jours qu'il l'avait avertie de cette petite « réunion » et, du même coup, cela faisait donc cinq jours qu'elle lui trottait en tête et qu'elle appréhendait la venue de cette soirée... Et autant dire que, son « problème » ne s'était déjà pas du tout arrangé depuis deux semaines alors avec la perspective de cette joyeuse petite fête qui se préparait... Elle était juste devenue deux fois plus nerveuses et n'avait trouvé pour solution que de se tuer deux fois plus au travail, ce qui était un très mauvais calcul. Elle mangeait mal, moins, dormait peu, et quand elle y arrivait, une fois sur deux, elle faisait des rêves de plus en plus explicites et horripilants car regorgeant de détails et de situations de plus en plus improbables et perturbantes... Maintenant c'était officiel, elle avait le feu aux fesses et il n'y avait rien qu'elle puisse y faire... Si elle avait pensé que l'adolescence était sûrement la pire période d'une vie, elle commençait à comprendre combien elle s'était à priori lourdement trompée.

L'oreille tendue, aux aguets, elle avait entendu les premières arrivées une heure plus tôt et maintenant, les derniers invités étaient justement en train de faire leur apparition. Ils allaient débuter... Et elle allait devoir passer la nuit enfermée ici à ruminer pendant qu'ils s'éclataient d'une manière qui la dépassait...
Elle se rongeait maintenant carrément les griffes, les entrailles vrillées par la frustration qu'elle sentait grossir en une norme boule de colère vindicative et rancunière. Jalouse ? Est-ce qu'elle était vraiment en train de piquer une crise de jalousie en pensant à la nuit de débauche à laquelle allaient s'adonner Reno et ses chers invités ? De débauche, mais aussi surtout de plaisir de ce qu'elle avait pu constater la fois précédente où il avait organisé ce genre de petit « évènement »...
Nouveau soupir de frustration. Si elle avait pu elle aurait... L'envie d'envoyer valser contre les murs de sa chambre tout ce qui se trouvait à porter de patte la prit fiévreusement. Elle était à bout de nerfs et c'est tremblante qu'elle chercha à se raisonner. Et puis, d'un coup, quelque chose craqua en elle et elle tourna les talons vers la porte pour l'ouvrir à la volée et traverser d'un pas décidé, les poings serrés collés contre ses cuisses, le séjour jusqu'à la salle d'attente du cabinet où s'étaient réunis pour le moment tous les convives du sexologue. Mais, face à cette seconde porte, elle hésita un instant, tendit la main puis la recula. Est-ce qu'elle était vraiment sure de vouloir faire ça ?...
Elle ferma les yeux sembla réfléchir quelques secondes, et puis, son visage se raffermit et elle saisit la poignée à pleine main pour la tourner. La porte s'ouvrit, elle dut prendre une grande inspiration et rassembler une bonne dose de courage avant de pénétrer dans la pièce. Elle réalisa alors que certains invités se baladaient déjà dénudés et que d'autres flirtaient déjà sans aucune retenue. Taïga se sentit alors comme basculer dans le vide et la peur lui noua la gorge alors qu'elle se sentait comme la proie perdue au milieu du clan de prédateurs. Elle chercha donc à se concentrer sur son objectif et balaya la salle du regard en essayant de ne plus trop faire attention à ce qu'elle voyait. Quand enfin elle le trouva, elle marcha droit vers lui sans s'arrêter. Elle avait le sentiment que si elle restait immobile, elle allait finir pétrifiée et incapable de bouger de toute la nuit. Alors il fallait qu'elle avance. Elle ne prit d'ailleurs même pas la peine de saluer les autres personnes présentes, prenant grand soin de les ignorer alors que celles-ci pouvaient certainement sentir chez elle qu'elle était à demi-terrorisée de se trouver là. Son regard était d'ailleurs très fuyant et sa posture plus tassée sur elle-même qu'autre chose.

Quand sa main se referma enfin sur le bras de Reno, ce fut maladroitement et fébrilement. La Taïga qui lui faisait face était essoufflée, comme si elle venait de courir, et effrayée, mais elle faisait de son mieux pour rester digne et ne pas craquer alors qu'on pouvait bien voir dans ses yeux qu'elle n'osait pas tout à fait lever vers lui qu'elle avait le regard humide. Elle marmonna à l'adresse du propriétaire des lieux plus qu'elle ne lui demanda franchement :

« Reno... Faut qu'on parle... Seul à seul... »

Il avait intérêt à répondre vite... Tous ces regards posés sur elle avaient quelque chose de terrifiant... et elle ne supporterait pas ça très longtemps...
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 17 Sep - 09:20 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 22 Sep - 09:26 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

L’organisation de petite fête après le travail, ça connaissait Reno. D’un pas léger, il accueillit alors ses amis, qui étaient devenus au fil du temps de fidèles participants à ce genre de petite soirée où le plaisir et la luxure étaient les maîtres mots. Il avait fait tout correctement encore une fois, il avait prévenu Taïga également. D’ailleurs, il s’inquiéta un peu pour elle, il aurait pu commencer les festivités lui aussi, mais il n’avait pas spécialement la tête à ça pour le moment… Il sortirait bien de cet état d’esprit à un moment donné, alors la fête pourrait débuter. Tandis que les derniers invités entrèrent dans la salle, Reno s’accorda un peu de modestes échanges de banalités. Car oui, ces moments n’étaient pas fait que de sexe. Il y avait pas mal de moments de pause et d’arrêts. Chacun allait à son rythme et c’était bien ainsi. Et bien que le maître des lieux soit un peu étrange aujourd’hui, certains ne s’étaient pas gênés pour commencer à se taquiner. C’est alors que Taïga entra dans la salle, étonné de la voir là, il se laissa volontiers attraper le bras par elle, sous les regards un peu étonnés mais curieux de ses invités. A sa demande, il comprit que c’était sérieux, cependant il ne put s’empêcher de sortir :


« Taïga ? Il y a quelque chose qui ne va pas ?... »

Que tu n’étais pas intéressée par ça… Bon, de toute façon, il fallait qu’il aille lui parler, en privé comme elle le demandait. Ca devait être important. Surtout pour elle. Il se résigna alors à quitter cette ambiance qu’il connaissait si bien pour aider une amie très chère à son cœur. Sans prévenir, il l’attrapa complétement dans ses bras, la portant dans un petit sourire. C’était aussi une méthode pour faire comprendre aux curieux qu’elle n’était pas là pour la soirée.


« Oui bien entendu. Accroche-toi, je vais te sortir de ce monde en un rien de temps. Mes invités pourront bien s’amuser sans moi pour une fois. »

Il fit alors un grand sourire à Taïga, doux et compréhensif avant de laisser ses invités livrés à eux-mêmes. Oh, il ne savait pas s’ils allaient y survivre. Il emmena Taïga dans sa chambre alors pour entamer la conversation, il la déposa alors sur le sol toujours dans un petit sourire. Qui devint cependant très sérieux dès lors qu’il ouvrit la bouche :


« Alors, de quoi veux-tu me parler ? »

Il avait un peu peur qu’elle renonce à son projet à cause de ses soirées, ça serait réellement… stupide et méchant de la part de Reno. Car si c’était le cas, ça serait de sa faute. Il espéra cependant que ça serait autre chose de plus léger.

(worst post ever. Désolé. =s )
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 23 Sep - 13:00 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Taïga avait eu peur, peur de tout ce monde, peur surtout de savoir qu'elle était au milieu de tous ces gens là pour « ça »... Tous ces gens mille fois plus expérimentés qu'elle en la matière... Et elle avait eu peur de déranger... peur que Reno la renvoie dans sa chambre... La honte... Si ça arrivait, elle n'était pas sure qu'elle pourrait s'en remettre... Mais qu'il la prenne dans ses bras, carrément ! Pour la sortir rapidement de cette atmosphère oppressante, elle n'avait pas imaginé un seul instant qu'il puisse faire une chose pareille ! Sous le regard de tous ses invités en plus ! L'importance que ça lui donnait tout à coup... Elle se demanda si ce n'était pas cent fois plus gênant finalement que de juste se faire envoyer gentiment balader... Enfin... quelque part... c'était assez flatteur aussi il fallait l'avouer... Mais c'était bien la première fois qu'il se comportait de manière aussi familière avec elle... Et pile ce soir...

Quand elle put reposer les pattes sur le sol, à l'abri dans sa chambre, elle crut un instant qu'elle allait avoir un malaise tellement son cœur battait vite et fort. Qu'il joue les grands sauveurs comme ça avec ce qu'elle avait à lui demander c'était... Arh, elle allait craquer s'il se comportait comme ça ! L'air complètement tourneboulée, elle lui dit sur un ton un peu énervé, bien que ce soit plus son affolement et la trouille qui parlaient ici :

« T'étais pas obligé de... Ah... Laisse tomber... Bon... Alors... »

Alors alors... Oui oui... Ça ne servait à rien de la regarder avec ces yeux inquiets, c'était juste encore plus difficile à dire comme ça ! D'un coup, Taïga décida d'essayer de se calmer un peu d'abord, elle inspira et expira plusieurs fois d'affilé, bien profondément et longuement, avant d'enfin se décider à lui expliquer son problème. Ce qu'elle fit les oreilles tournées vers l'arrière, d'un air tout sauf assuré, n'osant d'ailleurs pas soutenir son regard en lui parlant.

« Voilà... J'en peux juste plus... Vous allez encore tous bien vous éclater à côté et moi je vais rester là avec mes hormones et mes envies de merde et ça me frustre à un point... que t'as pas idée... Ça ne veut pas dire que je veux participer non plus, hein ?!... »

Ça c'était HORS DE QUESTION ! C'était même pas envisageable ! Elle crèverait de trouille avant même d'avoir passé la porte si elle devait remettre une patte là-bas dans cette optique ! Alors non ! Et puis elle voulait bien prendre son courage à deux mains, enfin essayer de franchir un cap, mais il y avait des limites...
Bon, c'était pas le tout, mais elle n'était pas très claire là... Ce serait bien qu'elle lui dise où elle voulait en venir... Même si... un Zorro intelligent comme lui ne pouvait pas deviner tout seul ?...
Plus intimidée que jamais, elle essaya de cacher qu'elle tremblait quand elle lui expliqua la suite.

« C'est juste que... J'ai pas envie encore une fois d'être celle qui restera juste gentiment à part... bien à sa petite place dans sa petite chambre... et qui sera toujours la sage petite vierge de la maison demain... Je... J'en ai juste marre... je... Je veux que ça change... »

Bon okay, c'était pas beaucoup plus clair... Mais elle n'arrivait pas à le dire... D'accord ?... C'était déjà suffisamment embarrassant et compliqué comme ça... Alors si par pitié il pouvait faire l'effort de comprendre ce qu'elle sous-entendait...
Taïga se tortillait à présent clairement sur place. Les mains moites et l'estomac à tellement noué qu'elle se demandait s'il n'allait pas d'un coup juste se déchirer...
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Mar 23 Sep - 13:33 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Reno écouta alors Taïga toujours dans un petit air inquiet, mais ce qu’elle lui annonça où, plutôt essaya de lui annoncer, le fit sourire. Ouf, elle ne voulait pas partir d’ici ! C’était déjà ça ! Rassurant ! Par contre, c’était mignon ce qu’elle disait. Il comprit bien vite où elle voulait en venir. Elle était prête dans son esprit et lui il allait la satisfaire. C’était normal. Et bien entendu que non qu’il n’allait pas la faire participer à la petite soirée, ça serait… totalement immoral et irresponsable de sa part. Non, elle avait besoin d’un seul partenaire pour ce soir. La petite vierge était donc prête à changer, il prit alors la parole dans un sourire :


« Oui je comprends Taïga. »

Et il l’embrassa sans prévenir. Un baiser plein de douceur, de désir en ayant les yeux fermés. Ses mains quant à elles avaient attrapé le corps de Taïga pour l’étreindre avec la même douceur. Et c’est qu’il prenait son temps pour lui faire ressentir du plaisir essentiellement. Les préliminaires n’étaient pas que sexuelles ! De simples caresses sur les bras sont des préliminaires. Il brisa cependant le baiser afin de reprendre sa respiration. Il alla s’installer dans le lit, dos contre le mur avant d’installer Taïga bien confortablement dans ses bras. Il passa alors ses mains sous le vêtement de la jeune femelle pour caresser sa peau nue. Il prit alors la parole :


« Ce soir, tu te sentiras comme une femelle et tu seras considérée comme tel. Tu peux me demander tout ce que tu veux et surtout, tu dois me dire quel rythme adopter. Si ça va trop vite à un moment, dis le moi. »

Et il l’embrassa doucement dans le cou dans un geste maitrisé et répété une dizaine de fois. Il était plutôt satisfait, il est vrai qu’il n’avait jamais imaginé que ça arriverait. Le fait que ce soit le cas lui donnait de belles idées. Mais pour l’heure, il y aurait une belle danse. Les mains du docteur commençaient d’ailleurs à remonter dangereusement.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 13:02 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Il comprenait ? Les paroles de Reno furent d'un grand soulagement et Taïga s'apprêta à relâcher un peu la pression en expirant quand le Docteur la prit par surprise, son visage se rapprochant soudain dangereusement du sien. Les yeux écarquillés, elle assista à ce baiser qu'il venait de lui dérober comme une spectatrice impuissante. Il avait compris, ça c'était sûr ! Super. Enfin... peut-être pas tant que ça... Il était... en train de passer à l'action du coup et se rendre compte que la chose avait déjà commencé paralysa totalement Taïga de peur, elle se mit à trembler comme une feuille et le sol lui sembla se dérober sous ses pattes... Il la serrait si... fermement...
Taïga exagérait un peu, et tout dans l'attitude de Reno était douceur et tendresse, mais la jeune femelle était impressionnable, du moins, surtout en ce qui concernait la chose. Ce qui était ironique parce qu'elle avait tout fait pour pousser son ex-partenaire à s'aventurer sur cette voie-là, ce qu'il n'avait jamais fait... Mais avec Reno, c'était différent... Ce n'était pas son compagnon... rien du genre n'avait été établi entre eux, il n'avait même jamais été question de flirt et là... elle se retrouvait brutalement dans ses bras... ses lèvres contre les siennes... C'était...
Elle en eut un peu le vertige et eut bien du mal à réaliser qu'il était en train de l'entraîner vers le lit. Quand elle reprit ses esprits, il l'avait déjà installée tout contre lui et ses mains semblaient exprimer un désir aventureux, trop au goût de Taïga qui paniqua l'espace d'un instant.

« Euh... Reno... A... Attends !... »

Mais le mâle expérimenté s'était déjà arrêté pour lui dire ces mots, des mots de circonstances et parfaits pour apaiser l'âme effarouchée d'une jeune femelle sur le point de s'ouvrir à la sexualité et angoissée à cette perspective.
Ça ressemblait fort à une promesse, une promesse et une ligne de conduite rassurantes. Alors, timidement, Taïga approuva d'un signe de tête en ajoutant tout bas :

« H... hm... D'accord... »

Quand le mâle lui, avait déjà repris sa conquête dans des mouvements sûrs et experts. Comment lui dire que tout allait déjà trop vite pour elle ?... Elle tremblait de plus belle. Mais elle ne savait plus très bien si c'était d'excitation, éveillée à des sensations encore inconnues par le talent et l'expérience du Zorro, ou de peur de savoir ce qu'elle s'apprêtait à perdre définitivement ce soir... La lutte était terriblement déloyale, perdue d'avance. Ces baisers... ils avaient sur son corps l'effet d'une drogue délicieuse et ce dernier en réclamait plus... encore plus... au point de réussir à noyer son pauvre esprit dans une brume opaque et étourdissante, suffisamment pour qu'elle perde complètement l'envie de repousser le Docteur et qu'elle se laisse aller à apprécier ce désir coupable qui l'envahissait. Zut... c'était plutôt mal ça, non ?... Vu les circonstances... Ce n'était pas ainsi que ses pères l'avaient élevée en tous cas... Ses pères... La honte l'envahit alors qu'elle restait impassible, laissant ces mains librement se balader où bon leur plaisait. Elle était perdue, quelque part entre la confusion d'une situation condamnable et la jouissance de plaisirs inédits.

« ... »

Autant dire que Taïga n'était pas du tout en mesure de prendre la moindre initiative et demeurait totalement passive, parfois un peu crispée, mais plutôt accessible et consentante de ce qu'elle laissait paraître par ses poses offertes, laissant libre accès à sa personne à celui qui, pour le moment, lui faisait un bien fou. Se sentir si... désirée et désirable c'était... Oh pas besoin de se mentir c'était bon, c'était juste ce dont elle avait besoin. Oui, c'était un Zorro, il avait sept printemps de plus qu'elle mais... et merde... on ne vivait qu'une fois... Et elle en avait marre... juste marre...

(Hj : Suite ailleurs, non ? :3 )
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 24 Nov - 10:46 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

( et on reprend ici ~ )

La quiétude avait gagné la pièce, Reno se laissa alors transporter lui aussi un peu dans la rêverie et la somnolence passagère. Dans le sexe, c’était sans doute la partie préférée du zorro. Ce moment où cette sensation de ne faire qu’un est la plus forte. A cet instant, il voulait juste être avec elle, égoïstement et exclusivement. Parce que non, Taïga n’était pas juste une amante comme les autres. Il vivait avec. Ce qui inclut qu’elle fait partie de la famille et qu’il faut en prendre soin. Surtout qu’elle se sentait bizarre. Alors autant être là avec elle pour intervenir au moindre doute. Quand elle lui posa la question, Reno eut envie de rire. Pas méchamment bien sûr, c’était juste… drôle ! Oui, il n’avait pas imaginé qu’elle lui dise ça. Après tout, c’était Taïga ! C’était bien son genre. Il prit alors la parole dans un doux sourire.


« Oui Taïga. On l’a fait ensemble et j’ai trouvé ça vraiment bien. »

Cette nuit sera douce également, nous sommes différents, mais ça n’a pas d’importance. Il retira sa main de l’emprise de l’horang’i pour installer sur eux ce qui leur servirait de couverture. Comme avait pu le constater a son arrivé Taïga, les couches étaient assez grandes ici. Assez en tout cas pour y accueillir deux personnes. Une fois ceci fait, il attrapa de nouveau sa douce en lui gratifiant d’un baiser dans le cou, tout en lui caressant ses bras. Comment ? Mais non, Reno n’est pas un prince charmant tout droit venu d’Harmonia, non non. Il savait juste comment traiter les femelles afin qu’elles se sentent importantes. Et autant dire que Taïga l’était actuellement à ses yeux.

_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 10:51 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Hé ! Elle n'avait rien dit de drôle !
Sur le coup, elle manqua de se tourner vers lui pour le dévisager d'un air mécontent mais elle n'eut pas le temps de pivoter qu'il lui répondit quelque chose d'assez flatteur mais inattendu. M'ouais... trop flatteur pour être vrai... Mais elle était bien forcée de reconnaître que ça la rassurait. N'empêche qu'il exagérait un poil... Alors prenant une petite voix inquiète, elle décida de lui rendre la monnaie de sa pièce en faisant mine de ne le croire qu'à moitié avec désolation.

« Vraiment ?... Tu ne dis pas ça pour me faire plaisir ?... »

Ça ne pouvait pas être si bien que ça. Pas quand on avait aucune expérience en la matière comme elle... Elle n'était pas dupe, et puis... elle avait vu les autres femelles à l'œuvre ici... Malgré elle, souvent à la dérobée, n'empêche que ça n'avait rien à voir avec ce qu'elle lui avait offert ce soir de son côté...
Enfin... c'était gentil quand même qu'il veuille la rassurer... Il n'y était pas obligé... Même si... peut-être un peu quelque part... Elle lui avait offert son corps quand même ! Alors ça aurait été pas très sympa qu'il lui dise qu'elle était nulle... Hum, sûrement que certains ne se gênaient pas pour le faire, mais Reno était différent, une chance.

Elle voulut tout de même se faire pardonner pour ses questions étranges.

« Pardon c'est juste que... j'ai du mal à réaliser ce que je viens de faire... Je veux dire, qu'ON vient de faire ! Oui ah... »

Taïga se recroquevilla légèrement sur elle-même, gênée. L'avoir fait ne rendait pas forcément la chose plus facile à évoquer. Ou alors ça demandait peut-être du temps pour que ça devienne un sujet plus facile à aborder ? Dommage, c'était pas comme s'ils étaient sur le point de développer une relation... Alors ce genre de choses, elle n'y aurait sûrement pas droit si souvent que ça et... il y avait de grandes chances pour que ça soit surtout dans ce genre de contexte... Euh... s'il voulait le refaire avec elle un jour...

Taïga soupira. Perdre sa viriginté ne faisait pas de vous une femelle plus sure d'elle pour autant. Pas quand la chose se passait de cette manière en tous cas. Tout ça risquait d'être encore plus compliqué qu'elle ne le pensait au bout du compte. Et très différent de ce qu'elle aurait souhaité. Mais... c'était fait, plus moyen de revenir en arrière. Et elle ne regrettait pas mais...

« C'était... pas exactement comme je le pensais... Mais... je pense que j'ai bien aimé aussi... Enfin... c'est grâce à toi surtout... Merci... »

Après qu'il les ait couverts, elle glissa sa main droite dans la sienne pour entrelacer ses doigts avec les siens, profitant de la tendresse et du caractère rassurant de ce contact. Mais elle relâcha bien vite sa main.
Voilà, c'était ça le souci. Elle était sincère quand elle disait qu'elle lui était reconnaissante de l'avoir aidé à franchir ce cap. Mais... elle se demandait quand même si ça n'aurait pas été plus sage d'attendre l'amour de nouveau pour le faire. Elle... ne savait pas trop... Mais elle aurait sûrement craqué de manière stupide avant... Alors les choses étaient peut-être mieux ainsi...

Pfff, elle n'avait pas du tout envie de gâcher un moment qui lui paraissait si important avec des pensées aussi négatives... Elle avait eu ce qu'elle voulait, lui aussi quelque part et ils étaient juste deux adultes consentants qui venaient de s'offrir du bon temps ensemble, voilà, fin de l'histoire. Maintenant stop la déprime, l'amour viendrait plus tard et il fallait savoir apprécier ce qui nous était offert. Bon, c'était plus simple à dire qu'à faire mais, elle allait faire un effort pour tâcher d'aller dans ce sens. Et pour commencer, pourquoi ne pas essayer de de dédramatiser un peu ?

« Woaow... Je ne suis plus la petite vierge de la maison... »

Si ses pères l'apprenaient...
Une pensée qu'elle se garda bien de formuler forcément. Ils ne risquaient pas de savoir. Enfin... Pas avant leur prochaine visite inattendue. Ha ha... ça promettait...
Maintenant assurée que Reno n'allait pas filer de si tôt, elle se cala un peu plus tout contre lui dans une attitude affectueuse un poil plus assurée qu'en début de soirée.
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 10:36 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Le docteur était toujours a l’écoute, bien que maintenant, il n’était plus dans ce rôle. Il était bien plus naturel avec elle depuis qu’ils l’avaient fait. Taïga s’en rendrait compte surement plus tard. Ce n’était pas bien important de toute façon. De sa main de libre, il lui caressa son ventre, toujours dans un air assuré. Bien… Que dire maintenant ? C’était loin d’être évident. Elle pensait qu’elle n’était pas à la hauteur, mais il s’était beaucoup amusé à lui faire découvrir le sexe. Ce n’était pas une question de performance après tout, ça viendrait bien assez vite. Elle devait apprendre, c’est normal qu’elle n’avait pas fait grand-chose. Il l’embrassa dans le cou quand elle s’installa un peu mieux, comme pour lui dire bienvenue. Il reprit la parole, dans une voix douce mais chaleureuse :


« Ça sera mieux les prochaines fois. L’important, c’est d’écouter ton instinct en ce qui concerne ce genre de décisions. Il n’y a rien de mal à s’amuser de temps à autre. En tout cas, je veux bien refaire l’amour avec toi. »

Oui, il n’y avait aucun mal a t’offrir de cette façon à une personne en qui tu avais confiance. Une leçon que lui avait donnée sa meilleure amie de l’époque. Ah, comme elle était belle… Il ne savait pas trop ce qu’elle était devenue. Elle n’avait pas vraiment supporté qu’il aille s’amuser ailleurs… Ce qui était stupide, ils n’avaient jamais été en couple. Ainsi va la vie, actuellement, il se devait de former cette jeune femelle pour qu’elle puisse connaître et apporter le plaisir quand elle aura trouvé son mâle. Ce qui inclue de longues séances de tendresse entre eux. Il lui caressa doucement la hanche avec sa main qui était auparavant sur son ventre. Puis il reprit la parole toujours sur le même ton :


« Oui, ça fait bizarre. Mais c’est comme ça que tu deviendras une femelle totalement épanouie à ce niveau-là. Ça ne peut pas être mauvais. Ne t’en fais pas, je garde ça pour moi. Je ne gafferai pas. »

Il remonta alors sa main sur son visage, il le caressa avec la plus grande des délicatesses. Il avait très envie de l’embrasser, là maintenant. Ça serait sans doute malvenu de sa part. Il fallait qu’elle récupère maintenant, il ne devait pas l’ennuyer avec ça. A la place, il lui déposa un nouveau baiser dans le cou. Il lui souffla à l’oreille :


« En tout cas, tu es vraiment courageuse de m’avoir fait confiance. Ça me touche vraiment, j’espère que tu ne regrettes pas ce moment Taïga. »

Il voulait s’en assurer… parce que oui, les mâles étaient aussi inquiets que les femelles dans ce genre de moment.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 9 Déc - 11:03 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Le baiser par lequel il l'accueillit conforta Taïga dans son sentiment de pouvoir se relâcher totalement et se sentir en confiance. Elle soupira donc d'aise et s'étira légèrement en fermant les yeux alors qu'il la rassurait autant par les mots que par la tendresse. Il avait sûrement raison. Il n'y avait rien de mal à ça. Enfin... mis à part peut-être dans le fait qu'ils n'étaient pas de la même race... Ha ha... Oui tiens, c'était tout de même ironique qu'elle n'ait pas un instant culpabilisé à cause de ça jusque-là... Pourtant... aussi étrange que cela puisse paraître, elle avait le sentiment que c'était bien moins important que le reste. Elle devait probablement... ne pas être très normale... Tant pis ?... Tant que ce qui se passait entre eux restait entre eux, il n'y aurait pas de mal et pas d'ennuis, n'est-ce pas ?

Elle frissonna quand il lui souffla qu'il était partant pour remettre ça avec elle. Et d'un seul coup, toutes ces réflexions pleines de bon sens qu'elle était en train furent soufflées au loin. Elle n'avait plus du tout envie d'y penser. Elle se sentait juste... honorée... flattée aussi ?... Oui... très... Et elle avait bien envie de profiter un peu de ce sentiment si rare... Et de se laisser dorloter et chouchouter, comme jamais on ne l'avait dorlotée et chouchoutée. Se sentir aussi importante faisait du bien. Et tant pis si ce ne serait que pour quelques rares occasions par-ci par-là. Pour le moment, ça serait déjà pas mal.

« Hum... Je sais que tu as raison. C'est juste... que ça me paraît pas tout à fait parfaitement logique pour le moment. Ça viendra... »

Et l'idée qu'il y aurait d'autres fois avait quand même de quoi mettre en joie. Oh, ça, il n'avait pas forcément besoin de le savoir. Flatter les mâles était important, d'accord, mais elle pensait que rester prudente et ne pas trop leur donner de quoi nourrir leurs egos déjà bien assez impressionnants était plus avisé. Enfin... dans son cas... c'était peut-être un peu loupé... elle venait quand même carrément de lui offrir tout ce qu'une femelle avait de plus important à offrir... Rofl...

Elle s'étonna tout de même de se rendre compte qu'il avait compris qu'elle préférerait ne rien dire à ses pères. Parce que oui, elle était certaine qu'il faisait allusion à eux quand il disait qu'il garderait ça pour lui. Chouette, elle préférait vraiment qu'ils fassent ainsi et gardent ça pour eux autant que possible. Mais... est-ce qu'il ferait la même chose avec absolument tout le monde et voudrait garder le fait qu'ils couchent parfois ensemble totalement secret ?... Non... enfin... ce serait un peu loupé de toute façon, non ? Vu que déjà toutes les personnes présentes ce soir devaient se douter de ce qu'ils avaient fait. Oh par les dieux... oui... ils savaient tous...
Taïga rougit en répondant avec difficulté à cause de la gêne :

« Merci Reno. Je pense que c'est mieux que mes pères ne soient pas... enfin tu vois ?... Ça ne regarde que moi... enfin nous... après tout, non ? »

Après quoi, elle prit quelques secondes pour se calmer un peu et secoua très lentement la tête de gauche à droite avant de se tourner vers lui, pour lui faire totalement face. Coupée dans son élan, elle le contempla un court instant, il était vraiment plutôt beau pour un Zorro... Ses joues se teintèrent légèrement de rouge à nouveau sous sa fourrure et elle lui dit dans un petit air toujours un peu impressionné :

« Non, c'est moi qui te remercie. Je pense pas que j'aurais eu ce courage si tu avais été... différent avec moi... Et je ne peux pas regretter je pense, si je sais que pour toi ça valait le coup. Tu... penses vraiment que tu voudrais le refaire avec moi ?... »
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Mer 10 Déc - 15:21 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Quand elle lui souffla qu’elle préférait ne rien dire a ses pères, celui-ci sourit naturellement. Non, il ne comptait rien dire à personne, il l’avait eu, c’était déjà bien non ? Et puis ce n’était pas son genre de crier ce genre de choses sur les toits. Il avait un grand respect envers les femelles et il ne voulait en aucun cas leur nuire. Manquerait plus que ça tiens. Il répondit donc a la jeune horang’i sur un ton rassurant :


« Je ne compte rien dire de mon côté, tu me connais. Je ne vais pas le crier dans les rues d’Harmonia. S’ils le savent un jour, ça sera uniquement parce que tu l’auras décidé. »

C’est alors que Taïga se retourna vers lui pour le remercier et lui faire part de ses sentiments. Elle était adorable celle-ci. Une aubaine qu’il ait pu avoir ce privilège. Bien qu’elle ignore la valeur d’une première fois pour le docteur, celui-ci lui fit un sourire. Oh, elle n’avait pas besoin qu’on lui dise. Il allait juste lui prouver encore et encore. Il prit la parole en prenant bien soin de la remercier du regard :


« Je peux te le montrer à nouveau si tu le souhaites. Mais je pense que tu as besoin d’un peu de repos maintenant. Mais oui, je veux le faire de nouveau avec toi. Autant de fois que tu le souhaiteras. Avec toute la pression que tu as sur les épaules en ce moment, crois-moi, tu en auras bien besoin. Et puis, pour une fois que c’est une personne qui le mérite qui peut s’amuser, autant en profiter, non ? »

Il l’embrassa tendrement sur les lèvres. Il n’avait pu résister à cette douce tentation qui était là, juste devant son nez. Il en profita également pour enlacer doucement sa jeune partenaire. Une fois le baiser brisé, il colla Taïga tout contre lui comme pour la protéger. Il ne comptait aucunement partir et il voulait bien le faire comprendre a Taïga. Tant pis pour cette soirée ! Elle n’était pas prioritaire. Et puis, il y en aurait d’autres de soirées, peut-être avec Taïga ? Ah ah, pas sûr que ce soit vraiment à son goût. C’était une romantique, il ne fallait pas l’oublier.

(Et je pense qu’on peut finir là, dans un moment de tendresse. ^^ )
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Jeu 11 Déc - 15:54 (2014)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

Bon, elle n'était pas beaucoup plus avancée, mais au moins rassurée sur ce point. Toujours maladroitement et intimidée elle lui souffla :

« J'aimerais autant qu'ils ne soient jamais au courant... Mais ils finiront bien par se douter un jour que je ne resterai pas vierge éternellement... »

Si ça se trouve... ils devaient même déjà se dire qu'elle ne l'était plus puisqu'elle était censée avoir été quand même quelques mois en couple avec Gakkyuu... Ah, et puis zut, les enfants ça grandissait, ils en avaient sûrement conscience. Le tout... c'était qu'ils n'apprennent pas comment elle avait fait la chose... Sinon là, ils risquaient sûrement de s'inquiéter oui étant donné que c'était tout sauf ce qu'on aurait pu attendre de sa part... Pffffh, oui d'ailleurs, qu'est-ce qu'elle faisait de ses grands idéaux ?
Le regard un peu perdu dans le vague, Taïga fit une proie bien facile pour les mots et le désir du Zorro de lui ravir un nouveau baiser. Elle se rendit compte de ce qu'il était en train de faire seulement quand il avait déjà les lèvres plus que jointes aux siennes. Et c'est en le laissant faire que les mots du Docteur firent enfin leur chemin jusqu'à son esprit, pour ensuite faire délicatement et agréablement route vers son cœur, y déversant un abondant flot de quiétude. Elle se retrouva enveloppée, métaphoriquement et physiquement parlant, protégée par les attitudes d'un mâle qui avait bien à son égard des intentions tout sauf honorables. Elle ne put s'empêcher alors de sourire un peu niaisement.
Cette fois convaincue qu'elle n'avait pas tant fait une bêtise que ça, elle se montra un peu plus naturelle, plus taquine et téméraire aussi. La tête posée contre le torse de celui qui se proposait de devenir son partenaire de détente régulier, lovée tout contre lui, elle ne pouvait plus effacer ce sourire de ses babines.

« Wouah, ça en fait de bonnes raisons tout ça. Humph, je ne risque pas d'oublier cette proposition-là. Merci Reno. »

Elle ferma alors les yeux et profita de la quiétude de ces instants de pur bienêtre. La soirée avait beau battre son plein à côté, elle s'en fichait, pour l'instant, il n'y avait que lui, et elle. Et il fallait en profiter, avant que demain n'arrive déjà bien trop vite.

(hj : Oui je pense qu'on peut arrêter là ! :3 )
_________________
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 10:09 (2015)    Sujet du message: La fois de trop Répondre en citant

[ RP CLOS ]

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:04 (2017)    Sujet du message: La fois de trop

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene -> Le cabinet de sexologie du docteur Reno Liberty Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.