Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Meet the Kraft family

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene -> Le cabinet de sexologie du docteur Reno Liberty
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 15 Avr - 13:48 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Alors qu'elle achevait de passer la couche de laque sur le dernier panneau de bois de la façade extérieure, Taïga s'épongea le front en soupirant. Bon sang, ça lui avait pris plus d'une lune pour venir à bout des retouches, des sculptures inachevées, du ponçage à refaire entièrement avant d'entamer les retouches des motifs aux pigmentations hasardeuses, à revoir complètement par endroits, et pour re-laquer le tout ! Plus d'un mois ! Elle refit le décompte mentalement, c'était même presque deux lunes qui avaient passé quand on comptait tous les jours de pluie qui lui avaient fait perdre un temps fou dans l'avancée de son travail et elle n'avait finalement achevé que l'extérieur... Il y avait encore toutes les façades intérieures à revoir, les peintures à refaire, les meubles à achever, les sols à changer dans une pièce ou deux parce que le travail avait été mal achevé et que les changer complètement vaudrait mieux si on voulait que le tout dure très longtemps. Cette fois, elle soupira franchement, se demandant si elle allait finalement réussir à venir à bout de cette bâtisse avant la fin du temps imparti... Surtout qu'il faudrait faire avec les exigences et les besoins de son hôte, la maison n'était pas inhabitée, si elle mettait tout en chantier, ça risquait de beaucoup l'ennuyer et de nuire à ses propres affaires à lui... Grumph...
Quel bazar ça allait être... Bon bon, avec de la rigueur et de l'organisation, en s'attaquant à une pièce à la fois, ça devrait quand même pouvoir pas trop mal se passer. Mais elle aurait intérêt à être rapide et efficace. La jeune femelle prenait soudain conscience de l'ampleur de la tâche qu'elle s'était imposée et combien il allait être compliqué de tout réaliser toute seule dans les temps. Mais plus le défi était grand et plus ses chances de décrocher son titre se multipliaient ! Ou de se planter totalement. Bon, en tous cas, elle avait achevé les extérieurs avant le début de l'hiver et c'était tout ce qui comptait pour l'instant, parce qu'elle aurait été bien incapable de travailler efficacement dans le froid et la neige. Même si, elle redoutait un peu d'attaquer les intérieurs, pas parce qu'il lui faudrait y travailler plus en finesse encore et en prenant garde à ne pas déranger les clients de Reno, en fait... c'était bien leur présence le cœur du problème mais... pas pour les raisons qu'on pourrait penser dans l'état actuel des choses et concernant le rôle qui était le sien ici... Si elle avait été ravi d'éviter de trop mettre les pattes à l'intérieur en journée depuis qu'elle vivait ici, c'était qu'il y avait une bonne raison à cela... La brise fraîche lui arracha un éternuement. Elle se frotta le museau puis les bras en frissonnant. De toute façon, elle n'allait plus trop avoir le choix maintenant... Ses nuits risquaient fort d'être plus agitées encore...

Elle ramassa son pot de laque après l'avoir soigneusement fermé pour aller ranger le tout dans son atelier quand elle remarqua deux silhouettes à l'horizon. Deux silhouettes qui, pour le coup, lui semblèrent étonnement familières. Une sorte de frisson lui courut alors le long de l'échine et son poil se hérissa sur la totalité de son dos et de sa queue. Eux ?! Ici ?! Mais mais mais... C'était impossible ! Qu'est-ce qu'ils fichaient là ?! Un vent de panique gagna la jeune femelle qui se précipita alors à l'intérieur de la bâtisse pour claque la porte derrière elle en s'y appuyant de toutes forces, dos contre elle, le cœur tambourinant à en perdre haleine dans sa poitrine. Les pensées se bousculèrent alors dans son esprit, toutes moins rassurantes les unes que les autres. Et toutes trouvant l'origine dans cette seule et unique question : qu'est-ce qu'ils étaient venus faire ici ?! Est-ce qu'ils allaient la forcer à rentrer ?! Non ! Non non, ça ficherait tout en l'air ! Qu'est-ce qu'elle devait faire ?! Filer ?! Se cacher ?! Prétendre n'avoir rien vu ?! C'était stupide... Ils savaient qu'elle était ici... Elle avait demandé à Gakkyuu de le leur dire... En plus ils l'avaient sûrement vue... Ce serait super blessant et inquiétant pour eux si elle les fuyait... Mais ils ne pouvaient pas être venus TOUS LES DEUX pour juste lui dire bonjour...
L'angoisse lui tenaient les tripes et elle avait inconsciemment sorti les griffes, elle était tendue, prête au pire, mais peut-être pas encore suffisamment pour ne pas bondir de surprise et de trouille quand elle entendit la voix derrière la porte accompagner le tambourinage d'un poing très mécontent contre le bois du seul rempart qui la protégeait encore d'une effrayante hypothétique réalité.

« Taïga Kraft ! Jeune femelle, vous allez m'ouvrir cette porte immédiatement ! »

Dans sa panique, elle avait bien abaissé le loquet... ouf... Elle s'éloigna donc lentement de la porte en la fixant des yeux d'un air effrayé, à reculons, comme si elle s'attendait à la voir lui bondir au visage. Bonne nouvelle, elle était assez solide pour résister à un Horang'i en colère, mais à deux... Sur le coup, elle avait des doutes... C'est alors qu'elle remarqua la présence de son logeur, il avait l'air aussi perplexe que mécontent. En même temps, ce raffut venait certainement d'interrompre une de ses « séances » et à tous les coups, il allait vouloir qu'il cesse au plus vite... Et zut...

« Euh... Ha ha... »

Ça et un petit rire nerveux dans une attitude complètement crispée, c'est tout ce que Taïga fut fichue de lui offrir en guise de réponse.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 15 Avr - 13:48 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 09:51 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

L’avantage lorsqu’on vivait dans une zone un peu reculé d’habitation, c’était la tranquillité. En l’occurrence, ici, elle n’était brisée que par quelques témoignages de plaisir où les travaux de Taïga. Ce qui ne dérangeait en rien le zorro, c’était bien normal qu’elle puisse avancer sur son projet. Hé, il n’allait pas s’en plaindre, les travaux d’un artisan pour rien, ça n’avait pas de prix ! Et sa compagnie n’avait rien de désagréable, bien au contraire. Elle était polie, intéressante et elle brûlait d’une passion vive et intense. Rien de mieux pour cohabiter en somme.
L’hiver était en route, l’activité de son cabinet allait surement perdre un peu de fréquentation et ce n’était pas bien grave, ça pourra faciliter le travail de Taïga comme ça. Soudainement, alors qu’il était en pleine consultation, le zorro entendit des bruits suspects, presque inquiétant pour le coup. Il se leva alors en s’excusant auprès de ses clients et alla voir ce qui se tramait. Bien entendu, si la première chose que Taïga pu voir était du mécontentement mêlé à de l’inquiétude, lorsqu’il vit sa tête, il voyait bien qu’elle était stressée. Il essaya de l’interroger du regard afin d'obtenir une réponse. Il lui posa un instant sa main sur son épaule avant de s’avancer vers la porte en ouvrant le loquet. Il ouvrit ensuite la porte pour apercevoir deux mâles horang’is, il prit la parole dans un sourire :



« Bonjour, c’est pour ? Et puis-je me permettre de vous demander qui vous êtes ? »

Un ton neutre, sans en faire trop, pour le moment il ne savait pas vraiment ce qu’ils voulaient… Et sans doute que ça viendrait bien assez vite. La méfiance s’installa chez le zorro qui, même si pas habitué à ce genre de situation, savait gérer son stress de voir deux grands prédateur taper à sa porte.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Lun 5 Mai - 10:10 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Oh non non non ! Quand Taïga vit Reno défaire le loquet pour commencer à ouvrir la porte, elle voulut l'en empêcher, mais elle fut incapable de dire quoi que ce soit pour le convaincre de garder cette porte fermée. Les mots s'étranglaient dans sa gorge à cause de l'anxiété et elle fut quitte pour faire un bond de côté afin de se placer de sorte à se trouver dans l'angle mort de la porte entrouverte, là où ses pères ne pouvaient pas la voir. Morte de trouille, elle attendait tremblante de voir ce qui allait se passer, pour le moment hors de portée de ses chaperons. Peut-être qu'elle pourrait encore filer si ça tournait mal ?... Elle en voulait tout de même un peu à son logeur de ne pas lui avoir demandé ce qui se passait avant d'aller ouvrir... Sauf qu'il était chez lui et... qu'il faisait ce qu'il voulait... Mais quand même !

La voix d'Aiden, une voix en colère, la fit sursauter de plus belle quand elle l'entendit répondre au Zorro et toute trace de sa contrariété disparut pour ne laisser place qu'à de la crainte.

« Comment ça nous demander qui nous sommes ? Comme si ce n'était pas évident ! Écartez-vous je vous prie, j'ai une jeune femelle à laquelle je dois m'adresser immédiatement !
- Aiden... Excusez-le. Vous êtes le Docteur, c'est bien ça ? Nous sommes Aiden et Hujin, les parents adoptifs de Taïga. Nous venons de faire un long et épuisant voyage pour venir nous assurer qu'elle se portait bien alors si vous pouviez nous laisser lui parler... C'est tout ce qu'on demande.
- Demander à parler à notre fille ? Non mais vraiment, j'aurai tout entendu !
- Aiden, s'il te plaît... du calme... »

Le mâle policé, le moins impressionnant des deux qui toisait le Zorro anormalement grand d'un air à demi méprisant, semblait toutefois le plus impatient et le moins commode des deux à cet instant. Son camarade, bien plus costaud, lui, essayait de calmer le jeu dans l'espoir d'obtenir ce qu'ils étaient venus chercher ici. Ce contraste inattendu était amusant à voir, si on était extérieur à toute cette histoire bien entendu. Ce qui n'était pas le cas de Taïga, qui retenait à présent son souffle dans l'attente de la réponse que leur donnerait Reno.

« ... »

Elle ferma les yeux et joignit les pattes en priant les dieux de se montrer cléments avec toute la ferveur que la peur mettait à sa disposition.
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Jeu 15 Mai - 14:35 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Reno écouta attentivement les deux mâles et même si la première impression fut loin d’être la bonne. Après tout, était-ce une façon d’aborder quelqu’un ? Sans aucun doute était-il fautif lui aussi, il n’avait pas été très accueillant sur le moment. Mais tout de même, c’était un minimum de faire une courte présentation et d’expliquer sa venue… Surtout quand il voyait Taïga dans cet état. Il lui fit alors un signe discret de la main pour lui dire de partir. Cependant, la révélation du second mâle fit l’effet d’une décharge chez Reno. Parents adoptifs ?... Hein ?... Il cligna des yeux deux trois fois en regardant les soit-disant ’’parents’’. Non, il voyait bien… deux mâles ?... Ouh… Il prit alors la parole machinalement :


« Donc, si je comprends bien vous êtes ses parents… adoptifs ?... »

Et donc ça voulait dire que… ? Reno secoua alors la tête pour reprendre ses esprits ! Pour le moment il n’en savait rien et même si c’était le cas, ce n’était pas ses affaires. Il avait fait vœux de tolérance surtout que lorsque ça concernait le sexe opposé il n’était pas le premier à protester. Il inspira alors dans une attitude sérieuse et pas franchement chaleureuse, surtout à cause de la surprise plus qu’une question d’intolérance. Bon, il fallait agir et vite, pour pas que le dénommé Aiden remonte sur ses grands mustangs… Il prit alors la parole en se grattant la tête :


« Pardonnez-moi, je suis juste assez… abasourdi par cette nouvelle. Bon, dans ce cas, je pense qu’on a pas mal de choses à se dire. Entrez, il commence à faire de plus en plus froid. Ça serait dommage que Beralku vous attrapent. Ah et une chose avant de vous laisser entrer. Pas de cris, ni de réactions exagérées avant qu’on ait discuté calmement. »

Il avait été nettement plus sérieux lors de sa dernière phrase, Reno ne plaisantait pas. Il ouvrit alors la porte complétement prêt à accueillir les deux Horang’is dans sa demeure. Il ne savait pas si Taïga avait prit la fuite par contre.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Jeu 15 Mai - 20:57 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Est-ce que Reno venait sciemment de lui donner l'autorisation de disparaître ? Ni une ni deux, Taïga ne chercha pas à avoir de confirmation et fila avant qu'il n'ouvre totalement la porte à ses pères sans demander son reste. Elle avait honte... elle se sentait vraiment nulle... Mais, aussi égoïste que cela puisse être, elle ne voulait pas qu'ils viennent tout fiche en l'air... pas maintenant... Alors tant qu'elle ne serait pas certaine qu'ils ne venaient pas pour la ramener à Harmonia de force, elle préférait rester loin de leurs pattes... C'est pourquoi elle alla se tapir dans sa chambre, l'oreille collée contre la porte, aux aguets, sachant que Reno les ferait forcément passer dans le séjour pour discuter.

De leur côté, les deux partis se jaugeaient toujours un peu et Aiden était loin d'être calmé, c'est pourquoi, malgré l'invitation et le changement de ton chez le Zorro, il continua à tempêter.

« Oui parfaitement ! Et que cela vous plaise ou non, nous... !
- Aiden... Il n'a pas l'air au courant... Attention à la façon dont tu présentes les choses... »

Heureusement, Hujin avait suffisamment de poigne sur son compagnon pour désamorcer la situation. Et surtout, pour l'arrêter avant qu'il ne dise quelque chose qu'il pourrait réellement regretter. Il lui suffit d'un regard pour faire taire Aiden et il put alors déclarer au propriétaire des lieux :

« Oui... il semblerait qu'on ait beaucoup de choses à se dire... Merci de votre hospitalité. Et pardonnez-nous pour le dérangement. Vous avez raison, on va parler, dans le calme. »

Des deux mains, grandes ouvertes, il signifia bien au Zorro qu'il désirait une trêve, et une discussion dans le calme, rien de plus. Face à l'attitude bien plus posée et diplomate de son homologue, Aiden lui aussi se radoucit et chercha à faire amende honorable alors qu'ils entraient dans le cabinet du Docteur.

« Bon j'admets m'être un peu emporté... Toutes mes excuses... Je me nomme Aiden, et comme je l'ai expliqué, nous sommes avec Hujin les parents adoptis de Taïga.
- Vous comprendrez que... en apprenant qu'elle ne comptait pas rentrer à Harmonia, là où se trouve notre demeure, nous nous sommes beaucoup inquiétés et, comme son ancien compagnon nous a donné l'adresse de l'endroit où elle avait décidé de résider pour un temps, et bien, nous voici.
- Rendez-vous compte ! Pas un message ! Tout ce à quoi on a eu droit de la part de ce fieffé menteur d'ex compagnon de notre fille, incapable de tenir ses promesses et de s'occuper d'elle correctement jusqu'à son retour à Harmonia comme il avait juré de le faire, c'était qu'elle s'était installée chez un Docteur pour s'occuper de travailler sur sa demeure ! Non mais qu'est-ce que c'est que ces lubies ?! Elle était censée rentrer pour travailler sur une pièce qui lui permettrait enfin de réaliser son grand rêve de devenir artisane et voilà qu'elle lâche tout pour retaper une maison ?! Oh moi elle va nous entendre je vous le dis et je serais curieux qu'elle m'explique ce qui a bien pu lui passer par la... !
- Aiden... On a dit dans le calme... Excusez-le... Le voyage était épuisant... Est-ce qu'on pourrait... s'asseoir quelque part peut-être ?... »

Tempérer Aiden n'était pas chose aisée, encore moins lorsque ce dernier était fatigué, affamé, inquiet et très en colère. Le regard qu'il adressa à Reno lui laissa savoir qu'il était sincèrement navré. Mais qu'il serait préférable de ménager l'autre mâle qui l'accompagnait.
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 14:39 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Bon, visiblement les deux mâles étaient ouverts à la discussion, une excellente nouvelle, Reno ne voulait pas vraiment se faire d’ennemi. Encore moins deux horang’is… Il ne ferait pas long feu face à eux alors autant resté dans la voie diplomatique. Aucune raison que ça se passe mal de toute façon, le zorro savait manier sa langue et sans doute qu’il pourrait rassurer les deux pères. Mais avant tout, il fallait s’installer avant de parler, Reno se trouva bien malpoli pour le coup, il s’empressa de leur répondre dans un air désolé :


« Oui bien entendu, on va en discuter ne vous inquiétez pas, vous comprendrez son choix j’en suis sûr. Suivez-moi.»

Après avoir refermé la porte derrière eux, le zorro les mena dans le foyer de la maison, les deux pères purent passer par le cabinet des consultations qui était vide pour le moment, le couple présent étant dans l'une des petites chambres. Ils arrivèrent alors dans le séjour, reno leur désigna des chaises où s’installer. Il leur servit quelques rafraichissements avant de disparaître quelques instants. Puis il revint, l’esprit tranquille pour entamer la discussion :


« Pour commencer, navré que l’ancien compagnon de votre fille n’ait pas été à la hauteur, j’avais pu sentir quelques tensions entre eux lors de notre première rencontre. Je n’en pense pas grand-chose dans tous les cas. Concernant le projet de votre fille, elle ne l’a pas abandonné. Loin de là. »

Il reprit alors après une petite pause, cherchant les mots pour rendre honneur à Taïga :


« Elle s’est mise en tête de finir cette maison. C’est vrai que j’ai pas mal été déconcerté au début, je n’avais pas envie de profiter de la situation. J’ai fini par dire oui parce qu’elle a fini par me convaincre que c’était vraiment important pour elle. Je la loge ici gratuitement pour qu’elle puisse travailler en paix, je sais qu’avec ce projet, elle obtiendra son précieux droit d’être artisane. Et ce que je peux dire, c’est qu’elle ne manque pas de courage. Je comprends tout à fait votre méfiance, après tout, je ne suis qu’un étranger à vos yeux mais je ne veux que sa réussite.»

S’il elle finissait ce projet atypique, il était certains qu’elle obtienne le titre d’artisane. Et ça, le zorro savait qu’elle en était capable. Il laissa alors la parole, sachant qu’il en avait dit pas mal en peu de temps.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 09:08 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Les deux pères suivirent donc le Zorro géant sans plus discuter, traversant la demeure de taille imposante d'un œil plus que scrutateur et curieux à la fois. Quand ils s'assirent, ils laissèrent le Zorro dire ce qu'il avait à dire et leur apporter de quoi se rafraîchir.

« Merci. »

Bien qu'ils furent reconnaissants que le Zorro se montra si avenant et agréable à leur égard, discussion il devait y avoir, comme ils l'avaient dit, et Aiden ne put de toute façon pas tenir sa langue bien longtemps. Surtout lorsque le Zorro mit le doigt sur un point sensible.

« Ha ! Je te l'avais dit depuis le début qu'on ne pourrait pas vraiment faire confiance à ce mâle ! Même ce Docteur a eu ce sentiment alors qu'il ne l'a croisé qu'une seule et unique fois !
- Est-ce que je dois te rappeler que tu avais donné ton consentement toi aussi pour la laisser partir avec lui Aiden ?... Ce sont de jeunes cœurs, on ne pouvait pas s'attendre à ce que tout colle parfaitement entre eux pour toujours. Et puis, ce qui est fait et fait. Nous avons déjà parlé de tout ça et je refuse de rejeter entièrement la faute sur lui tant que je n'aurai pas entendu les deux versions de cette histoire. Débat clos. Et merci de ne pas prendre parti Docteur.
- Humf... Bien, passons. Bon, donc, si je comprends bien, le projet de Taïga serait d'achever cette demeure en maintenant à peine deux saisons ? »

Aiden fit un nouveau tour de pièce du regard. Il secoua ensuite la tête de gauche à droite et soupira d'un air désabusé.

« Notre fille est folle. L'endroit et la bâtisse ont beau être magnifiques, et j'ai beau ne pas être un spécialiste, je vois bien la dose de travail colossale à fournir ici. La plupart des décorations intérieures ne sont pas achevées, les murs sont encore bruts et le sol n'a même pas été laqué. Il faudrait une équipe complète pour tout boucler efficacement étant donné la surface de travail à couvrir et elle pense pouvoir achever tout ça seule en six lunes ?... Par les dieux, elle aurait bien mieux fait de rentrer s'attaquer à un projet plus modeste... Voir plus petit, au moins une fois dans sa vie n'aurait pas été une mauvaise chose pour une fois... Je crains la déconfiture au bout de cette affaire...
- Je suis malheureusement de ton avis, si tout doit être parfait d'ici là, ça risque d'être serré... Mais... peut-être bien qu'elle en est capable ? On parle de Taïga après tout. Mais pour ça, je pense surtout qu'il faut que vous soyez prêt à laisser la petite accéder rapidement à chaque pièce à sa guise. Et ça, je ne sais pas si c'est quelque chose que vous accepteriez sans broncher, sauf votre respect Docteur, les travaux peuvent être durs à supporter pour les nerfs quand on décide de rester habiter la demeure en chantier. »

De l'autre côté de la porte contre laquelle Taïga avait l'oreille plaquée, sa queue se dressa et se mit à tiquer, de même que sa fourrure se hérissa. Les entendre parler d'elle de la sorte et douter de ses capacités la vexait grandement ! Elle bouillait littéralement de l'envie d'aller leur hurler à la figure qu'ils se gouraient et qu'elle allait le leur montrer ! Même si Hujin n'avait pas tort... la générosité de Reno, tout comme sa patience, avaient sûrement des limites... Mais elle était bien consciente de ça... Et elle faisait de son mieux pour qu'il pense que le dérangement en valait la peine... Alors ce n'était franchement pas sympa de lui rappeler qu'elle était en train de mettre le bazar chez lui... Crispée, elle se retint malgré tout de pousser la porte pour bondir dans la pièce, même si l'envie de le faire la tenaillait. Elle avait encore trop la trouille de ce qu'ils pourraient faire de leur côté... Parce que pour le moment, ça semblait mal parti pour qu'ils la laissent finir ce qu'elle avait commencé ici...
La voix d'Aiden s'éleva alors de nouveau de derrière l'épaisse porte en bois. Une voix sceptique, avec ce petit ton défiant que Taïga lui connaissait bien lorsqu'il se montrait suspicieux.

« Hum, m'oui, et voir son travail perturbé régulièrement pendant deux lunes et son gagne-pain peut-être être sensiblement réduit aussi peut mettre de très méchante humeur et pousser à bout. Alors j'espère sincèrement que le soutien que vous lui témoignez est bien réel et que vous ne la jetterez pas dehors quand vous aurez atteint les limites de votre tolérance... D'ailleurs, Docteur, en quoi votre travail consiste-t-il ? Docteur en Sexologie ? Vous admettrez que c'est une bien curieuse appellation. »

Étrangement cette fois, Hujin ne chercha pas à faire dévier le sujet de la conversation, bien qu'il avait conscience que son compagnon s'aventurait sur une pente glissante à nouveau. Mais lui aussi était désireux de savoir quel genre d'activité pouvait bien exercer ce Zorro ici et la nature de ce qui pouvait se cacher sous l'appellation de "Docteur en Sexologie". Alors il tourna juste le regard vers ce dernier, curieux d'entendre la réponse qu'il pourrait leur donner.
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 09:54 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Reno était dans une drôle de position, il ne savait pas réellement a quoi s’attendre de la part des deux pères adoptifs de Taïga ni ce qu’il devait faire. Car rassurer, ça, il avait l’habitude de le faire. Il était plutôt bon dans ce domaine d’ailleurs, c’était un peu son gagne-pain. Tandis qu’Aiden faisait de nouveau un mélodrame en constatant que leur fille était folle, il eut envie de grincer des dents. Bon, il était vrai que son projet était un peu fou, voir même complétement irréaliste. Un peu comme le sien à l’époque. Et bien que ce n’était pas du tout le même type de projet, le zorro voulait y croire. Ça serait éblouissant de réussite et elle deviendrait artisane. Il prit donc la parole en assurant :


« L’hiver vient et j’ai suffisamment de ressources à disposition pour l’aborder en toute tranquillité. Alors oui, Taïga aura accès à la salle principale durant cette période. Si je dois fermer boutique pendant l’hiver, ça ne sera pas un problème. »

Parce que l’activité diminuait fortement en hiver, et au vu de la position de son cabinet, il y avait fort à parier que les visites seraient rares. En tout cas il avait déjà prévu de laisser Taïga faire ce qu’elle devait faire, peu importe le manque à gagner. De toute façon il n’était clairement pas intéressé par le gain. Cependant, Aiden en rajouta une couche et la, Reno grinça clairement des dents dans une mine un peu… contrariée. Non, il n’aimait clairement pas ce petit ton ainsi que ce qu’il disait. Il prit alors une inspiration et, il parla, avec un ton sec sans pour autant avoir l’air énervé :


« Comme pourrait le dire ma mère, ’’Le Zorro change de poil, mais non de caractère’’. J’ai accepté d’héberger Taïga et de croire moi aussi en son projet. Alors penser que je pourrais la jeter dehors dès la première occasion venue, j’avoue que ça me la coupe. Je l’aurais refusé tout simplement si je ne voulais pas voir mon univers bouleversé. »

Qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre… Bon, paix, sérénité, calme, ce n’était pas bien grave, juste un peu d’énervement mais ça va. On n’en meurt pas après tout. Cependant, le second sujet aller relancer un peu Reno sur des rails bien dangereux, il fallait défendre son gagne-pain et autant dire qu’il allait le faire avec ferveur. Toujours avec un ton un peu sec en ne prenant pas vraiment le temps de réfléchir plus que ça, il répondit :


« Oui, je suis en effet docteur en sexologie, ce qui me permet de pratiquer mon activité et d’aider ceux qui en ont besoin. Parce que oui, même en ce qui est question de sexe, il peut y avoir des problèmes, des inquiétudes et des angoisses. Je ne suis pas là pour juger, je ne fais que dispenser mon savoir et trouver des solutions pour que les couples puissent s’épanouir a ce niveau-là. Alors oui, ça peut paraître bizarre où même fantaisiste, en attendant, si j’exerce encore, c’est qu’il y a une raison. »

Et si ca vous paraît trop bizarre, vous pouvez prendre la porte. Bon ça, c’était clairement pas à dire et Reno le savait parfaitement. Mais pour le coup, il avait envie de se venger… et tenter un coup de poker, il était clair et net que ces deux-là n’étaient pas juste de bons amis. Il y avait un peu plus… voir suffisamment de choses à débusquer pour que ça devienne intéressant. Il prit alors la parole, tout en sachant que ce n’était clairement pas une bonne idée de s’avancer sur cette pente glissante, avec un ton un peu plus aimable :


« Ca ne doit pas être facile tout de même, a notre époque, de ne pas pouvoir vivre sa relation au grand jour. Ne pensez-vous pas qu’il est fort dommage de se cacher par peur d’être jugé où incompris? N’est-il pas, messieurs ? Je trouve que vous êtes un peu trop… proches pour n’être que des amis, je me trompe ? »

Bon… ca c’était clairement pas à dire… Bon… ca sentait mauvais tout à coup… Bon, en un sens, il avait fait ce qu’il lui semblait juste… juste incroyablement stupide à faire oui…
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 09:42 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

La première réaction des deux mâles à rayures sembla d'abord assez positive, et c'est dans un sourire plutôt satisfait qu'Hujin déclara, après les deux premières tirades de ce mâle roux qui ne manquait pas de répartie et de cran.

« Bien bien. J'aime ce mordant. S'opposer à deux Horang'is totalement inconnus pour la défendre. Ça me plaît. Vous avez l'air sincère. »

Hujin rajouta même :

« Et sûr de vous. Ce qui n'était pas toujours le cas de son ex-chaperon. J'avoue que ça a tendance à me rassurer aussi. »

Par contre, la situation finit effectivement par déraper. Pas quand Reno leur révéla la nature de son travail, bien que la chose demeura un peu obscure et franchement atypique pour les deux pères. Là où Aiden le premier tiqua, c'est quand le Zorro sous-entendit qu'il avait percé leur petit secret à jour. Et le premier réflexe du plus sanguin des deux Horang'is fut bien entendu de contre-attaquer en se levant brutalement de sa chaise, la faisant tomber à la renverse.

« Mufh ?! De quoi je me mêle ?! Monsieur je fourre mon nez dans les petites affaires intimes des autres ! Et qu'est-ce qui vous permet de penser que... ?! »

Hujin coupa cependant court à ce début de volée d'insultes à venir en se levant à son tour, plus calmement, ou, devrait-on dire, en se contenant bien mieux que son compagnon. Il posa alors à plat les deux mains sur la table et se pencha légèrement en avant, mettant en valeur sa carrure impressionnante, pour lancer sa mise en garde au Zorro.

«  On peut jouer carte sur table alors ? Non, Aiden et moi ne sommes effectivement pas que des amis. Mais si vous vous servez de cette information d'une quelconque façon contre notre fille, nous vous le ferons regretter amèrement. Est-ce que c'est bien clair ? »

Il soutint ensuite avec fermeté le regard de son interlocuteur pour tâcher de lui faire comprendre qu'il ne plaisantait absolument pas. Oui, le secret avait été éventé. La belle affaire. Si Taïga avait été suffisamment maligne, et Hujin ne doutait pas que sa fille sache se montrer prudente au moins un minimum, ce Zorro n'avait aucune idée d'où ils vivaient exactement et vivait de toute façon trop loin pour pouvoir leur nuire. Et puis, face à deux Horang'is, comment ferait-il le poids ?

Une pesante atmosphère de tension s'installa alors que les mâles se toisaient tous d'un air de défi quand, soudain, une porte s'ouvrit à la volée et une petite femelle au pelage doré jaillit dans la pièce pour venir se planter à deux pas de son hôte dans une posture offensive. Les sourcils froncés, les oreilles rabattues sur l'arrière de son crâne, elle jeta alors à ses pères un regard de défiance, sa queue fouettant l'air d'une manière bien peu commode. Les mots jaillirent alors à leur tour de sa bouche avec tout autant de force et de rapidité que sa surprenante entrée en scène.

« Stop ! Ça suffit ! Reno n'est pas comme ça ! Jamais il ne chercherait à nous nuire ! Alors arrêtez de le menacer et de l'insulter sous son toit ! Il me nourrit, me loge, et me laisse faire absolument ce que je veux ici sans avoir jamais demandé à savoir quoi que ce soit de plus que ce que je voulais bien dire de moi ! Alors si ça ça ne suffit pas à vous convaincre que c'est quelqu'un de bien je... je... »

Ses poings serrés tout contre ses cuisses se mirent à trembler. Elle réalisa alors enfin qu'elle se trouvait là, devant eux, et qu'ils n'auraient qu'à la saisir par la peau du cou pour la ramener chez eux s'ils le voulaient... Et cette idée la terrifiait... Mais pas suffisamment pour rester lâchement dans sa chambre et laisser Reno subir la menace et la vexation de se faire insulter aussi injustement en sa propre demeure par des gens à qui il avait spontanément ouvert sa porte... Par ses pères ! Elle s'était sentie obligée de prendre sa défense, et elle savait qu'elle avait bien fait mais... maintenant la possibilité de voir tout s'effondrer d'un coup... Ce projet... ce rêve qu'ils pensaient complètement fou... ses ambitions... ce qu'elle savait qu'elle était capable d'accomplir qu'ils le croient ou non... Oui, la terreur l'avait pétrifiée et les mots s'étaient bloqués dans sa gorge...
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 13:30 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Tandis que les esprits commençaient à s’échauffer plus que sérieusement, Reno voulait de suite calmer le jeu, sachant qu’il n’aurait pas du s’emporter ainsi. Mais c’était fait et il ne pouvait pas revenir en arrière. C’est alors que Taïga sortit de sa cachette, emportée par sa fougue naturelle. Et ce qu’elle dit lui fit énormément plaisir ce qui lui décrocha un sourire. Il se leva alors pour se diriger vers elle et l’amena à la table pour qu’elle y prenne place. Après l’avoir gratifiée d’une caresse dans le dos. Il prit alors la parole dans un ton un peu plus aimable :


« Bon, on va mettre les choses aux clair afin de vous rassurer. Je ne veux pas vous nuire, non seulement parce que ça serait stupide, si j’aide votre fille, ce n’est surement pas pour vous pourrir la vie. Et puis, vous savez, ce n’est pas la première fois que je croise un couple composé de deux personnes du même sexe. Je n’en pense pas grand-chose, je sais juste que si vous vous aimez c’est le principal. »

Ceci devant être dit, il enchaina alors pour défendre le projet de Taïga et lui sauver un peu la mise également. Car Reno aimait énormément l’ambition de la jeune femelle et il ne voulait surtout pas qu’on la bride juste parce que le projet était risqué. Justement, c’était ça qui pouvait la faire briller ! Et sans doute qu’elle n’aurait pas la motivation pour entamer un nouveau projet ce qui serait totalement problématique pour elle :


« Bref, dans l'intérêt de votre fille, je pense que ce serait une très bonne chose qu’elle continue à travailler sur son projet initial. Parce que j’estime qu’il est actuellement trop tard pour qu’elle entame un tout nouveau projet. Faites-lui confiance, elle ne demande que ça. J’ai placé mes billes sur elle et je crois en son potentiel. »
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 10:56 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Le soutien du Zorro à son égard fut plus que bienvenu, même si c'est crispée que Taïga accepta à contre-cœur de se laisser mener à table pour s'y asseoir. Les mains enfoncées entre ses cuisses, elle jetait nerveusement des regards en biais à ses pères et au Zorro, ne sachant plus vraiment à qui se vouer et si elle pouvait vraiment compter sur cet allié de bien peu de poids face aux deux Horang'is qu'étaient ses pères. En tous cas, ce qu'il dit d'elle encore une fois était assez élogieux et elle lui était profondément reconnaissante de la défendre comme il le faisait, même si elle se sentait extrêmement gênée également pour le coup. Elle souffla néanmoins tout bas à l'adresse du Docteur :

« Merci... »

Hujin, comme à son habitude, se contentait d'observer minutieusement les attitudes de chacun. Il ne descella rien d'étrange chez sa fille. Un moment, ils avaient cru qu'elle s'était entiché d'un baratineur qui l'aurait retenue à ses côtés en exerçant sur elle une pression par les mots. Mais, il n'y avait rien de particulièrement ambigu entre ce Zorro et sa fille semblait-il. Du moins, rien de plus qu'un certain respect qu'ils paraissaient se témoigner mutuellement. Et le discours de ce Zorro tenait la route. Il démontrait même que l'avenir professionnel de leur petite lui tenait vraiment à cœur. Alors, le grand mâle se tourna vers son compagnon, qui avait été démasqué comme tel, et lui demanda :

« Il a l'air vraiment convaincu. Qu'est-ce que tu en penses Aiden ? »

Ce à quoi Aiden répondit, d'un air toujours un peu bougon, mais sur un ton beaucoup plus posé et ni cynique, ni colérique :

« Je m'en moque un peu. Je voulais surtout voir notre fille en bonne santé. Et la retrouver égale à elle-même me rassure déjà beaucoup. Mais jeune fille, quand on se lance dans un tel projet, on prend au moins la peine de tenir au courant ses tuteurs un peu mieux, et on leur donne plus souvent des nouvelles... Ta façon de faire n'était pas correcte Taïga... Et j'avoue que, juste pour te donner une bonne leçon, je serais bien tenté de te ramener à Harmonia en te tirant par la queue jusque là-bas... »

La jeune femelle rentra la tête dans les épaules. Oui... il n'avait pas tort, elle aurait pu leur donner plus de nouvelles... Et sûrement qu'ils n'en seraient pas arrivés à de tels extrêmes si elle l'avait fait... Donc, quelque part, c'était un peu... beaucoup... sa faute... Et du coup, elle craignait vraiment qu'il ne décide de réaliser la punition... Mais Aiden ajouta sur un ton un poil plus doux :

« Mais ce projet est trop important pour toi, n'est-ce pas ? »

Ne sachant pas trop comment par le convaincre par les mots, et se sentant bien assez mal comme ça pour être capable de reprendre la parole convenablement, elle se contenta d'acquiescer d'un ferme et vif mouvement de la tête. Puis, ce fut le silence, une bonne minute. Un silence très angoissant tandis qu'Aiden semblait s'être renfermé sur lui-même pour se donner le temps de la réflexion. Si Hujin n'avait pas encore réagit, attendant patiemment les bras croisés en gardant le regard fixé sur son partenaire, c'était bien que la décision finale concernant ce qu'ils décideraient de faire reviendrait à Aiden. Et cette idée angoissait totalement Taïga... L'attente lui parut alors comme... insoutenable... Quand enfin, soudain, Aiden sortit de sa réflexion silencieuse et déclara, en regardant tour à tour son compagnon, sa fille, puis Reno quand il acheva de prononcer ces mots :

« Je veux rester ici quelques jours, voir comment l'endroit est tenu, dans quoi tu es logée, comment tu es traitée et s'il n'y a vraiment rien à craindre de ce... docteur en sexo... sexy... golo... chose... »

Sous le coup de la surprise, Taïga releva la tête, les yeux écarquillés et voulut protester.

« Mais... !
- C'est non-négociable, à prendre ou à laisser. Qu'est-ce que vous décidez ? »

Aiden ignora alors sciemment sa fille et planta alors son regard perçant dans celui du Zorro. Il lui offrait un deal. Prouve-moi que tu es digne de confiance et j'accepterai de te confier ma fille. C'était simple et clair. Mais... pour Taïga, ça voulait dire embarrasser son hôte de la présence de deux nouvelles personnes pour quelques jours et certainement le perturber dans son travail... sur lequel il allait falloir se justifier davantage... Et ça... elle n'était pas certaine que ce soit une perspective qui emballe énormément le Zorro... Alors pour le coup, elle se sentit de nouveau assez angoissée en attendant de savoir ce qu'il pensait de cette ennuyante proposition... Rien n'était joué...
_________________
Revenir en haut
Spice Liberty
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 1 068
Race: Zorro
Genre: Femelle
Âge: 19 ans
Clan: Les Enfants de Cérès
Rôle: Entremetteuse
Compagnon/Compagne: Fan'her d'amour :lov
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 147

MessagePosté le: Lun 14 Juil - 11:58 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Tandis que la jeune Taïga prit place autour de la table, Reno attendait de voir la réaction du couple haut en couleurs, en plus d’être hors-normes. Mais ce n’était clairement pas un problème pour Reno, tant que l’amour est présent, c’est l’essentiel. Heureusement pour Taïga, elle avait des parents adoptifs justes et conscients de l’enjeu du projet de Taïga, Aiden proposa alors un compromis. Rester ici quelques jours. Ça aurait été gênant, si le zorro n’avait pas prévu plus de ressources pour l’hiver. De toute façon, quoi qu’il arrive, ils auraient passé la nuit ici. Il prit alors la parole, retrouvant un sourire plus chaleureux par la même occasion :


« Si c’est un moyen de vous convaincre de ma bonne foi, vous êtes les bienvenus en ces lieux. Juste le temps de vous préparer une chambre pour vos nuits. »

Et ce n’était pas bien compliqué à faire ça. Reno était réputé pour être un bon hôte et il l’avait prouvé plusieurs fois par le passé. Comme ça, ils auraient la preuve que Taïga ne risque rien entre ses griffes. Si ce n’est de passer du bon temps lorsqu’elle le souhaite. Et ça ne risque pas d’arriver de sitôt de toute façon. Elle était trop concentrée sur son projet pour ce genre de distraction. Et… en un sens, il voulait un peu redorer le blason des membres de sa race, depuis que Ladino était sur les routes, à faire des farces d’un mauvais goût sans nom, la vie était devenue de moins en moins simple pour eux. Il ajouta dans un air un peu plus sombre :


« Ça ne serait de toute façon pas correct de vous faire partir immédiatement après ce long voyage et je tiens à prouver que les zorros ne sont pas tous les mêmes. Bon, veillez m’excuser, mais je dois aller terminer de m'occuper d'une affaire sur le feu. »

Il se leva alors, il devait aller voir si ses patients avaient fini leur ’’petite affaire’’. Il les quitta alors sans un mots de plus, laissant Taïga seule à seule avec ses tuteurs.
_________________

Merci Mi'toko pour ce set ! <3
Thème de Spice
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mer 16 Juil - 09:05 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

Le Zorro semblait avoir parfaitement compris qu'il ne pouvait y avoir qu'une solution possible et avait décidé de l'accepter sans rechigner, ce qui surprit et plut agréablement au père le plus intransigeant de Taïga. Cette dernière n'en revint d'ailleurs pas qu'il accepte encore une fois de lui accorder une telle faveur. Si après ça on ne pouvait pas dire que Reno était un véritable ami... Une fois que le propriétaire des lieux s'en fut de retour à ses petites affaires, Aiden déclara :

« Au moins, celui-là a un logis digne de ce nom.
- Papa... Ce n'est pas mon mâle... Et ça ne le sera jamais... Je ne suis pas arrêtée ici pour ses beaux yeux... »

La remarque avait réellement irrité sa fille et un sourire satisfait s'étira sur les babines d'Aiden.

« Ça fait plaisir à attendre. »

Après avoir repris une gorgée de la boisson généreusement offerte par le Zorro, qui n'avait effectivement, pour l'instant, rien à voir avec l'idée qu'on pouvait se faire de cette race de filous, Aiden ajouta :

« Bien, voyons ce que les prochains jours nous réserverons et nous aviserons.
- Je suis de cet avis. »

Tout était dit. Ne restait à présent qu'à faire bonne figure pour les jours à venir afin de convaincre ses pères qu'elle ne risquait absolument rien à rester ici. Taïga semblait pourtant plutôt nerveuse. Ce n'était pas tant les convaincre qu'elle travaillait sérieusement qui l'inquiétait. Ou même leur prouver que Reno la traitait bien. Mais plutôt... ce qu'ils finiraient par penser de l'activité qui était exercée en ces lieux en en découvrant davantage à ce sujet... et les effets ou influences que ses pères pourraient penser que celle-ci pourrait avoir sur elle...
Pour sûr, les prochains jours risquaient fort d'être agités...
__________________________________________________________

Les pères de Taïga étaient finalement restés presque une semaine complète. Parce qu'autant dire qu'après avoir découvert plus précisément quelle était la nature du travail du Zorro que logeait leur fille, ils n'avaient pas manqué de mener leur petite enquête plus en profondeur. Aiden surtout, qui avait frôlé la crise d'hystérie et manqué d'ordonner le retour immédiat de toute la famille à Harmonia si Hujin ne lui avait pas suggéré alors de parler avec les clients du sexologue. Et les témoignages de ses patients les laissèrent plus dubitatifs encore. Au point qu'ils décidèrent d'avoir une conversation directement avec ce « guérisseur » d'un drôle de genre. Reno leur proposa alors tout simplement de s'essayer à une consultation et ils en ressortirent plus chamboulés que jamais ils ne l'avaient été de la sorte de toute leur vie. Il leur avait permis d'en apprendre davantage sur leur couple, d'une manière qui ne leur serait jamais venue à l'esprit. Mais, à partir de ce moment, leur opinion sur le travail du Zorro changea radicalement, et en bien.
C'est donc ainsi, et après de longs jours angoissants pour leur pauvre fille, qu'ils se décidèrent à finalement accepter de la laisser travailler à son projet ici. Vous n'imaginez pas la joie de Taïga alors.

Et les voici à présent parvenus au jour de la séparation et des au revoir. Reno était encore en consultation, mais les pères lui avait déjà adressé salutations, remerciements, avertissements et recommandations le matin même. Taïga et ses pères étaient donc à présent seuls pour de touchantes séparations.

« Tu fais attention à toi et tu évites de traîner trop prêt de ces fichues salles de consultation, tu me le promets ?
- Oui papou... Ses affaires ne sont pas les miennes... J'ai bien assez à faire de mon côté, merci...
- Bien, bien. Bonne petite. »

Taïga roula des yeux dans un air exaspéré quand Hujin s'avança vers elle et l'enlaça avec tendresse et tout l'amour du père aimant qu'il était pour elle.

« Bon courage ma chérie. Puissent les six prochaines lunes t'être plus que favorables. »

Ces mots tintèrent aussi agréablement que douloureusement dans le cœur de la jeune femelle qui se sentit reconnaissante et triste à la fois. Agrippant les larges avant-bras de son père dans une empoignade émouvante, elle répondit avec émotion en essayant d'étrangler un sanglot :

« Merci papa. Je donnerai des nouvelles régulièrement cette fois, c'est promis. »

Elle raffermit sa prise, fermant fort les yeux, et ajouta tout bas, d'une voix brisée par l'émotion :

« Je vous aime...
- Oh ma puce...
- On t'aime aussi petite citrouille. »

Pères et fille s'enlacèrent alors une dernière fois et Hujin arracha Aiden à l'étreinte qu'il donnait encore à sa fille pour qu'ils se mettent en route. Sinon, il savait qu'ils risquaient fort de ne jamais partir. Et Taïga n'avait pas besoin d'eux dans les pattes. Avant de la quitter pour de bon, ils échangèrent quelques dernières paroles, la voix humide, la mort dans l'âme et les larmes aux yeux :

« Prends bien soin de toi.
- Et suis bien mes conseils !
- Ouiiiii ! Bon voyage ! »

Et les voilà en route. Taïga leur adressant quelques derniers énergiques au revoir de la main. Leur venue avait beau avoir été tel un ouragan prêt à dévaster ses fragiles projets, leur départ et le vide qu'ils laissaient derrière eux était pire encore que la perspective de voir tous ses rêves voler en miettes. Parce qu'ils étaient sa plus grande crainte et sa plus grande joie à la fois, ce qu'elle avait de plus précieux en ce monde. Et qu'elle les aimait de tout son cœur. Ils lui manquaient déjà... tellement...

[ Fin du RP je pense ! ]
_________________
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mar 29 Juil - 09:28 (2014)    Sujet du message: Meet the Kraft family Répondre en citant

[RP CLOS]

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:34 (2017)    Sujet du message: Meet the Kraft family

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene -> Le cabinet de sexologie du docteur Reno Liberty Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.