Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Direction : Harmonia !
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Ven 22 Nov - 23:04 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

La réaction du Lycan la rassura. Elle ne fut pas relancé avec autant de passion que précédemment mais elle en recouvra la parole. Le cœur toujours un peu serré certes mais une lueur toute petite d'assurance refit surface.

« Et bien... justement, pensez-vous vraiment qu'aller la rejoindre et... lui conter une autre histoire fera avancer votre situation ? Aussi important à vos yeux et... vrai est-il ce n'est pas ce dont elle a besoin. Je ne dis pas la connaître, ni ne prétend avoir une relation privilégié, nous ne nous connaissons que depuis peu... »

Cela n'était pas entièrement vrai. Après tout s'ils ne se connaissaient que depuis le début de soirée, la grande et belle Lycane a partagée avec elle un grand secret. Une confiance mutuelle a été instauré et ce malgré l'évidence de leur différences en tant que proie et prédatrice, et puis...

" ...Mais je ne suis pas sourde à vos paroles. J'ai sûrement été trop prompt à vous regarder d'une certaine manière. Juste...efforcez vous de trouver les bons mots. De mieux penser et ce rapidement ce que vous lui diriez en la retrouvant. Il était d'abord question de passer une bonne soirée ensemble après tout. Enfin, je n'ai pas à vous dire ce que vous devez faire. Mais c'est ce que je ferais. Vous ne pensez pas?"

Elle lui souhaitait sincèrement de prendre la bonne décision. Anushka fit le choix de ne pas répondre à sa dernière déclaration. Ni à ce nouveau conte assez personnel, bien qu'elle en perçu sa portée, en se retrouvant dans quelques unes de ces vers. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, elle n'était pas la personne concernée. Elle pouvait en revanche se sentir concerné, par l'actrice malgré elle de cette trame et donner son soutiens en conséquence. Elle pouvait être l'épaule sur laquelle s'appuyer mais pas une protagoniste. Et bien ainsi soit-il. Mais elle sera l'épaule la plus sûr et solide sur laquelle s'appuyer. Elle n'aurait jamais due s'impliquer au point de vouloir provoquer les événements. Le conteur lui-même le lui a fait comprendre. Il n'est pas en son pouvoir d'influer sur le cours de l'histoire positivement. Elle peut en revanche prouver pour une fois qu'elle est plus qu'une Draconis ratée et qu'elle s'en moque même !

Elle se leva et fit signe au conteur de la suivre dans la direction qu'il semblait emprunter quelques instants plus tôt avant qu'elle ne le fasse chuter.


« Cela ne s'adresse pas à moi finalement. Vous vous dirigiez par là non ? »

Comme il le lui fit plus tôt, elle pressa la pas ne lui laissant que peu de choix de réponse. C'est le cœur, animé d'une vigueur nouvelle, qu'elle s'élança.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 22 Nov - 23:04 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Déc - 11:00 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Fang retint un sourire en écoutant la petite Dracopiti qui, comme tout le monde, ne s'entendait pas parler. Incroyable comme il était facile pour tout un chacun de s'aveugler, en toute bonne foi, sur soi-même. Bon, pour sa défense, être une hybride avait dû saboter la majeure partie de sa confiance en elle. Ou bien c'était de la fausse humilité.
Bien sûr que vous avez une relation privilégiée ! Vous êtes hybrides toutes les deux, avec un fort caractère quoique masqué sous des dehors anxieux. Alors que moi, je...
*... devrais suivre mes propres conseils et cesser de me plaindre.*

Le Lycan fronça brièvement les sourcils. C'était vrai, qu'il cesse de se tourmenter et de tourner en rond ne signifiait pas qu'il devait foncer sans réfléchir pour autant. Ou plus exactement, la Shamane n'était pas une poubelle où déverser son mal-être. Il devait reprendre du poil de la bête, par Farès ! Un peu d'autodiscipline, que diable !

Un sourire s'étira sur ses babines en entendant son interlocutrice faire preuve du bon sens que seule une espèce dont la survie dépendais entièrement de cette caractéristique pour éviter le reste du monde quand celui-ci avait les crocs, pouvait posséder. Il était agréable de voir l'hybride retrouver un peu de mordant sans y inclure de couteau.


"Je passe ma vie à pousser les gens à me regarder d'une certaine manière", dit-il en haussant les épaules. "Mi'toko est la première depuis longtemps à voir autre chose que ce que je montre. C'est... perturbant. Cela ramène des choses que je voulais oublier. Mais vous avez raison, il s'agit de passer une bonne soirée, et cela je peux le faire."

C'était là un demi-mensonge. Fang était tout bonnement incapable de passer une bonne soirée pour l'instant. Mais le Conteur, en revanche, n'aurait aucun problème : c'était son boulot après tout. Il était visiblement encore trop tôt pour que Fang affronte le monde, et le Conteur allait devoir assurer l'intérim entretemps.

Brusquement la Dracopiti se leva et fit mine de partir en invitant un peu avec malice le Lycan à la suivre, non sans rappeler son propre départ que la petite hybride avait stoppé net quelques instants plus tôt. Autrement dit, elle l'asticotait ! Le Conteur bondit sur ses pattes et trottina à sa suite - courir franchement lui ferait dépasser son "guide" - souriant un peu plus en constatant ce frêle mais bien présent début de confiance entre eux. Il se surpris même en constatant avoir mis de côté toute rancœur mal placée, mais après tout le Conteur ne gardait jamais grief bien longtemps, lui. Et la Dracopiti était quelqu'un de bien, il le voyait sous le vernis d'auto-dépréciation dont elle se couvrait.


"Les gens ont parfois besoin qu'on leur dise quoi faire.", lança-t-il sur le trajet, "Et vous ne manquez pas de cran pour m'avoir rappelé qu'être un personnage secondaire dans l'histoire des autres n'empêche pas d'être le héros de sa propre histoire. Vous feriez une bonne Shamane, Anushka. Ou une bonne Conteuse."

Le barde se sentait mieux. Ses muscles comme sa cervelle s'activaient, mais dans le bon sens cette fois. Et puis ce petit bout de lapin fourré au lézard était intriguant. Pour l'instant toutefois c'est vers une autre hybride que ses pensées se tournèrent, ainsi que son museau. Démêler les innombrables odeurs qui flottaient dans l'air bien après le passage de leur propriétaire n'était pas évident, encore moins quand on n'avait jamais vraiment saisi le truc du pistage. Mais dans son arc-en-ciel mental des senteurs emmêlées, celle de la louve blanche se détachait assez pour que Fang puisse la suivre. Toutefois une autre odeur flottait non loin, semblant s'enrouler autour de celle de la Shamane. Une odeur très récente, qui sentait l'humus des bois. Un animal du coin, peut-être ? Au fond de lui, le barde en doutait : il y avait comme un arrière-goût qui n'était pas sylvestre et trahissait un animal un peu différent. Du genre qui portait des vêtements.

"Aucun doute, la Shamane est avec quelqu'un" grogna-t-il finalement. Et si les petites bêtes du coin voulaient bien arrêter de balancer partout des fruits à moitié mangés, peut-être pourrait-il sentir quelque chose de plus précis à travers ce nuage sirupeux qui empestait la fraise et imprégnait les bois !
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Ven 6 Déc - 15:41 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Quand le curieux mâle répondit Mi'toko releva soudainement le museau, ne s'attendant pas à ce qu'il lui fasse ce genre de remarque, pour croiser sans le vouloir le regard de ce dernier qui lui sembla empli d'une étrange lueur ardente... C'est elle qui baissa les yeux la première, gênée qu'il lui dise qu'il trouvait sa volonté de retrouver le conteur très gentille. Parce que dans le fond... Elle n'était pas sure de le vouloir totalement enfin... là de suite du moins... Mais c'est justement le contraire qui serait mal et dont elle aurait affreusement honte... Jamais, jamais elle n'abandonnerait quelqu'un dans le besoin. Mais c'était tout de même un peu nerveusement qu'elle répondit presque à voix basse à celui qui lui faisait face :

« Non... C'est juste normal... »

Alors qu'elle cherchait toujours vainement et stupidement à accorder les deux désirs contraires qui la déchiraient à cet instant précis, juste avant de se résigner à devoir se conformer à son choix, elle fut troublée d'enfin comprendre pourquoi elle avait noté qu'une étincelle farouche animait le regard du demi-félin. Il voulait... l'accompagner ?...

Aussitôt, elle releva de nouveau le museau et le fixa de ses grands yeux étonnés, clignant par maintes fois des cils. Elle avait du mal à comprendre, vraiment beaucoup de mal, pourquoi il se préoccupait tant de ce qui pourrait lui arriver. Et puis, elle se rendit compte combien ce genre de pensée était égocentrique. C'était peut-être juste dans sa nature ! Pourquoi un étranger s'inquiéterait spécialement tout particulièrement de son sort à elle ? Shvanty était certainement juste quelqu'un de très prévenant et très altruiste. Ha ha, ce qu'elle pouvait être stupide parfois à s'imaginer des choses aussi... Ma fille, depuis quand pensais-tu être si importante ? Pffh.

Si elle avait pu, elle se serait mis une claque, là, tout de suite. Mais elle aurait eu l'air bien trop bizarre si elle faisait une chose pareille alors elle s'abstint... Au moins, elle remarqua à peine l'attitude embarrassée et maladroite de son interlocuteur soudainement pour le coup. Ou plutôt, elle le remarqua oui, mais elle n'y fit pas vraiment attention. À vrai dire, c'en était drôle de voir que ces deux-là étaient aussi maladroits l'un que l'autre. Il fallait qu'elle se reprenne ! Elle se racla donc la gorge et chercha à son tour à paraître plus assurée quand elle déclara :


« Oh hem... Et bien... Je ne vois pas pourquoi je refuserais que vous m'aidiez et m'accompagniez dans ma recherche. »

Et il lui fut bien difficile de cacher combien elle était heureuse de pouvoir lui répondre cela. Et heureuse qu'il veuille l'accompagner encore le temps de retrouver le Conteur. Il venait par cette proposition de régler tout le dilemme qui était le sien ! C'était donc l'occasion rêvée d'en apprendre plus sur lui ! De savoir pourquoi il se trouvait dans une situation qui ne semblait définitivement pas lui convenir, et preuve en était qu'il sautait sur l'occasion qui lui était offerte de briser un peu sa solitude. Et peut-être de comprendre pourquoi il y avait quelque chose chez lui qui l'intriguait et l'attirait tant... Quelque chose de bien mystérieux qui titillait cruellement sa curiosité... Même si, plus elle essayait de comprendre, plus elle avait le sentiment que la réponse était liée à sa nature elle-même. Une nature qu'elle n'arrivait pas à définir...

Mais s'il n'était pas encore temps d'obtenir des réponses et qu'elle devrait sûrement se montrer diplomate dans sa manière de le questionner, il y avait quelque chose qu'elle ne put s'empêcher de faire à son égard. Le taquiner un peu au sujet de cette prétendue gentillesse dont il l'avait complimentée.


« Et après ça, osez dire que c'est moi qui suis gentille. »

Le sourire qu'elle lui adressa était discret, mais suffisamment visible pour qu'il puisse lire l'amusement dans ce dernier et la malice dans ses yeux. Et ce genre d'expressions n'étaient plus vraiment monnaie courante chez la demi-Lycane. Ce que ce mâle ignorait très certainement.

Toujours était-il qu'elle fit preuve d'un tout nouvel enthousiasme, ne remarquant même pas que sa queue s'était mise à battre allègrement la mesure dans son dos. Oh, quelques secondes à peine. Car elle fit de son mieux pour reprendre son sérieux et proposer au dénommée Shvanty de se remettre à la recherche de Fang. Une recherche qu'elle espéra secrètement plutôt longue... avant de s'en mordre la lèvre inférieure le cœur lourd de culpabilité à peine après l'avoir pensé.


« Je pense qu'on a pris la mauvaise direction, allons plutôt par là et si ce n'est pas trop indiscret, vous pourriez m'expliquer ce qui vous pousse à voyager depuis une année entière ? »

Elle se remit en marche, pas spécialement vite, pas spécialement lentement, mais l'oreille droite sincèrement aux aguets, tandis que la gauche était toute tournée vers le voyageur, prête à recueillir le moindre de ses mots. Et elle espérait en recueillir toute une myriade, seulement, le destin était souvent capricieux, et à peine avaient-ils fait une petite centaine de mètres que les recherches touchèrent à leur fin.

Les oreilles de Mi'toko s'étaient soudain mises à pivoter en tous sens et son museau levé capta les effluves d'une présence familière. Elle pivota alors sur elle-même, fit quelques pas en écartant la végétation autour d'elle et l'aperçut alors.


« Fang ! »

En elle, les sentiments se mêlèrent d'une bien curieuse façon et soulagement, joie, frustration et tristesse jaillirent tous ensemble pour tente de former un tout qui ne s'accordait pas très bien et qui la plongèrent dans l'indécision. Avant que son côté profondément généreux ne prenne le dessus et qu'elle se sente avant tout rassurée que le Conteur semble aller bien. Même si... Et oui, encore une fois.

Elle hésita tout de même une seconde à aller témoigner son soulagement à son camarade, son corps se révoltant contre l'idée de devoir s'éloigner de celui duquel elle n'avait rien pu apprendre de plus. Et puis, elle fit finalement un pas, et deux, une expression soulagée sur le visage qui se figea aussitôt, de même qu'elle toute entière, quand elle remarqua avec stupéfaction la présence d'Anushka aux côtés du Conteur.


« Anushka ? Qu'est-ce que vous faites ici ? Vous deviez rester au campement. »

Elle avait donc quitté le campement seule elle aussi pour se mettre à la recherche de son acolyte ? Pour le coup, Mi'toko se sentit un peu honteuse de n'avoir pas été la première à mettre la patte sur le Lycan gris... D'autant plus en sachant que c'était leur invitée qui avait dû se retrouver à devoir le convaincre de rentrer au campement... Ce n'était pas son rôle...

Elle demeura donc là, arrêtée à mi-chemin, pile poil à équidistance entre le Conteur et le Voyageur, dans une attitude un peu gauche, ne sachant plus trop quoi dire ou quoi faire. Fang avait été retrouvé mais Fang n'était pas seul. Et si Fang n'était pas seul alors ils ne pouvaient pas discuter. Et s'ils ne pouvaient pas discuter, quelle raison avait Shvanty de partir ? Shvanty !

Tout à coup elle se souvint qu'elle ne l'avait même pas introduit auprès des deux autres ! Ce qu'elle s'empressa de faire la gêne au ventre en se tournant vers ce dernier pour le présenter dans le même temps à Anushka et Fang :


« Oh ! Je vous présente Shvanty. Nous sommes... tombés l'un sur l'autre par hasard alors que je vous cherchais Fang. »

C'était un tel bazar dans son esprit qu'elle se surprit même d'avoir été capable de garder les circonstances précises de leur rencontre pour elle en se montrant assez vague dans ses propos. Après tout, Fang et Anushka n'avaient pas spécialement besoin de savoir que ce curieux nouveau venu les avait espionné une bonne partie de la soirée... Et c'était même certainement mieux qu'ils ne le sachent pas... Du moins c'est ce qu'elle pensa en laissant à Shvanty la parole pour qu'il se présente mieux s'il le désirait.
_________________
Revenir en haut
Shvanty
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2013
Messages: 94
Race: Namra Runa'hy
Genre: Mâle
Âge: 25
Clan: /
Rôle: Chasseur / Marchand
Compagnon/Compagne: Décédée / Libre
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 25

MessagePosté le: Sam 7 Déc - 16:50 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Shvanty let a relief sigh go out. He was really glad to understand that the Lycan didn’t really look like she had paid attention to his embarrassment. His body relaxed, letting him reassume a more correct posture. But he was still anxious to hear if the young lady would accept his company on her search. Oh… And when he heard her answer… Although he tried to look indifferent about this, inside his mind, he was jumping around like a little happy child who just got something he wanted so much… He tried not to, but he couldn’t help to let a cheerful and satisfied smile show up on his face.

And well, he was even happier when he realized that his companionship was something that made the blond girl a little glad. He was surprised, even though, that, now, she was teasing him! Haha, maybe she was really happy to be with him too, after all? He chuckled, looked at her with a playful expression, and teased her as well.


“No… This is just normal! But I do think you are really a kind person. You already proved me that!”

Ha! Shvanty was so happy he would be able to spend some time alone with that lady! So, maybe now he would be able to learn more about her, and understand her better as well as her feelings? He wasn’t really caring if they were going to find the gray Lycan or not, after all. Of course, he wasn’t proud of this way of thinking… But…is it that bad that he was wishing that, at least, the search would take really long, and, that they would have plenty of time to talk, and to get to know each other? Maybe…it’s selfish, indeed… But, he’s just anxious to really meet her… she looks like such an interesting lady!

His thoughts were interrupted by the question Mi’toko made. He was a little surprised by the question she made, and hesitating to give an answer about what really made him wander these forests. But, for some reason, he knew he could trust that girl. He could feel she was trustable, and this was not a feeling he often has with people he just met… Shvanty took a deep breath and his aspect turned into a more serious one.


“No, it’s not really indiscreet, don’t worry… But, well… My story is not a simple one, and I think that for you to really understand why I wander these forests alone for such long time, it would take a lot of time… You know… I never wanted to be alone. I hate this, it makes me crazy… But it was something necessary! I had to do so, for many reasons, which now I think were not… that good after all. It only made me feel worse, and I’m really thinking that it was not the wisest decision to be taken… Anyway, to make it short, for the moment, and…to not bore you… Let’s just say that many bad and confusing things happened to me and to people close to me… and for not harming anyone anymore I had to isolate myself and…”

Shvanty stopped when he noticed Mi’toko found something. And he got really disappointed when he realized they just found the gray Lycan. Shoot! But already?! He didn’t have even the time to finish his speech! And what about her? He couldn’t ask anything to her! The moment they had together was so not… sufficient to know anything about each other! Dah! So much frustration he felt! Why couldn’t they have just a few more minutes!? Why that Lycan didn’t get lost further? … Shvanty lowered his ears in face of the disappointment he felt, and tried to stop thinking on that because he just realized, once again, how selfish his wishes were.

The Namra Runa’hy stood still, behind Mi’toko, to see what would be her reaction, in order to know how he should behave from now on… and… of course, to try to make his frustration go unnoticed. He found pretty curious the way the blond lady was acting… Looked like once again she was indecisive, and maybe, frustrated about something… But he didn’t have much time to think about this, because, the lady was now introducing him to the two other people they found.

He then took once again a deep breath to let the frustration behind, raised his ears and muzzle, cleared his throat and assumed a confident posture before taking some steps closer to the half-Tapiti and the gray Lycan. He first approached the half-Tapiti and bowed in reverence to the lady.


“Nice to meet you, Anushka.”

Then, he approached the Lycan. And even if he tried to remain indifferent, one with a little empathy could notice in the way he looked at him that he didn’t really trust him… At least, not for the moment.

“And, you must be Fang… I’m pleased to meet you, sir…”

After another reverence, he came back by the side of the blond lady, and showed a discreet smile to thank her for not giving many details about how they met. He was really relieved to know she remained discreet, and he was really grateful for that.

Now, even if his pose remained erect and confident, he was anxious to see how the other two would react on their meeting with him… And he was hoping he wouldn’t have to give too many explanations about him, for the moment. Because now, he was just feeling tired, and still very hungry!

_________________
Revenir en haut
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Sam 7 Déc - 22:38 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

C’est dans un grand soulagement qu’Anushka retrouve la grande et belle femelle. Bien qu’ayant le sentiment qu’elle ait les capacités pour se défendre seule, elle s’était inquiétée pour elle. En effet, il ne s’agissait pas seulement de mauvaises rencontres pour lequel elle se fut inquiétée. La laisser seule, suite à ces événements et ce qui aurait pu en découler… elle ne préférait pas y songer outre mesure à présent. Faire des suppositions pour s’inquiéter ne servait à rien. Elle était devant elle et prête à lui apporter le soutien dont elle aurait dû bénéficier plus tôt. Celle-ci s’étonna de sa présence aux côtés du conteur. Anushka fut très réceptive à cette remarque et rétorqua :

« Vous plaisantez ? Je n’allais tout de même pas vous laisser… faire ce que vous deviez faire seule ! Vous avez décidé de partager certaines choses avec moi et je vous suis très reconnaissante de ce geste. Si c'était bien pour montrer votre volonté de… d’entretenir une certaine relation impliquant une confiance mutuelle… et bien ma place est bel et bien ici. »

Elle fixait Mi’toko droit dans les yeux. Sa volonté était limpide et toute hésitation avait disparu de son regard. Elle s’était toujours montrée droite et fidèle envers qui a bien voulu partager quoi que ce soit avec elle. S’être montrée intimidée parce qu’il s’agit ici de grandes dents, doublant presque sa taille peut-être, était stupide. Elle n’avait aucune raison de changer sa manière d’être envers les autres pour si peu. Son cœur serré de n’avoir agi de la sorte bien plus tôt. S’il s’agissait vraiment de devenir… le mot commençant par un A dont elle n’eut jamais vraiment l’occasion d’en profiter les vertus ; et bien c’était à son tour de lui faire honneur.

Elle s’apprêtait à s’avancer quand elle nota une attitude étrange de la part de la grande Lycane, à présent préoccupée. Comme si elle venait de se remémorer quelque chose. Elle se pencha sur le côté et nota vers qui Mi’toko s’était retournée. Une autre personne se cachait derrière la hauteur de la grande Hybride. Comment avait-elle fait pour ne pas le noter plus tôt ? Il y a bien des inconvénients à être de petite taille... Mais à peine eut-elle le temps de se sentir gênée, de n’avoir absolument pas remarqué sa présence avant, que les présentations se firent.

L’individu à la drôle d’apparence se nommait Shvanty donc. Plus elle le regardait et plus son allure lui semblait singulière. Des attributs Félin assurément mais pas uniquement… s’agissait-il d’un Horan’gi aux origines hybrides ? Elle avait le sentiment qu’il y avait autre chose. Mais elle n’eut pas le temps de pousser la réflexion car celui-ci approcha pour se pencher en avant en une révérence tout en la saluant respectueusement.


« Hum, enchantée Shvanty, je... suis heureuse de faire votre connaissance également. » formula-t-elle en essayant de présenter un sourire chaleureux pas très réussi.

Elle avait eu le temps de noter qu’il tentait de cacher sa frustration. Pourquoi donc ? Quel était donc ce sourire qu’il adressa finalement à Mi’toko ? D’où vient-il et comment se sont-ils rencontré ? Pourquoi sentait-il… bon ? Un étrange fumet… fruité ? Tant de questions se bousculent à nouveau, dans cette petite tête… Trop de questions. Remettons tout ça à plus tard, bien que la curiosité soit très nettement visible sur son attitude et son visage montrant très nettement la volonté d’en savoir plus. Surtout que… surement une impression mais ils semblaient tous deux… complice de quelque chose ? Non, il est temps de reprendre son sérieux, ça attendra. Prenons les choses simplement. Il a une bonne tête. C’est la première constatation qu’elle fit. Il dégage de lui de la simplicité… et de la sympathie. Et bien… il semble aussi avoir besoin de repos et de compagnie... Il semblait désireux de discuter. Peut-être est-ce là l’occasion de détendre l’atmosphère ! Même s’il reste des choses à régler…

Elle se tourna vers le conteur, dans l’attente de sa réaction. Elle se rapprocha de Mi’toko pour lui montrer son soutiens sans pourtant donner l’effet de l’acculer ou de mettre mal à l’aise le conteur. Il a lui aussi des choses à raconter. Elle suppose. Elle se positionne sur le côté, quelque part entre Mi’toko et… Shvanty donc, sans exclure ce dernier pour autant. Pour une autre raison qu’elle n’explique pas non plus, celui-ci et Mi’toko… l’intriguait dans leur réaction. Il y avait quelque chose… d’amusant et léger dans l’air. Et il y avait peu de chose que ce soit une mauvaise chose. Toujours est-il que le conteur avait des choses à dire et qu’elle n’avait pas à intervenir directement. Enfin… elle verrait. Elle laissait au nouveau venu l’occasion de se manifester ou d’intervenir s’il le souhaitait. Elle faisait cela instinctivement. Sans qu’elle n’ait besoin de réfléchir là-dessus, elle avait… un sentiment, de la confiance en lui. Qui sait ce que réserve cet intriguant personnage ?


« Fang, j’ose penser que vous avez trouvé vos mots en chemin. Souhaitez-vous les partager avec la personne à qui ils sont destinés ? » Elle lui souhaitait intérieurement d’avoir trouvé les bons. Elle lui lança un regard rempli d’espoir avant de croiser les bras et essayer d’adopter une attitude neutre et sérieuse. Et en essayant de ne pas lancer un nouveau regard en direction de cet étrange félin... dont elle a notée quelques traits lupin.

(HRP modifié! Désolé et merci pour l'explication ;) )


Dernière édition par Anushka Nasum le Dim 8 Déc - 16:38 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 8 Déc - 14:56 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

([HRP] Petit détail, mais Fang se fait appeler Fang, et n'utilise jamais son nom complet de Faler'nagh, donc peu de chance qu'Anushka le connaisse ^^ [/HRP])

Et bien elle n'a pas perdu de temps à me remplacer, fut la première réaction du Lycan gris en voyant sortir sa camarade et le nouveau venu des fougères. Enfin ce fut sa seconde réaction, la première étant : elle va bien et a toujours tous ses membres, Farès soit loué ! La réaction suivante fut de se botter l'arrière-train mental, il n'avait pas à penser aussi cyniquement et c'était de toutes façons sa faute.
A la vérité, le dénommé Shvanty était... intriguant. Il semblait le centre du nuage de fraises qui baignait les environs. Un hybride d'Horang'i et de fraises, peut-être ? L'idée incongrue l'aida à garder son sourire. Au moins n'avait-il pas l'air agressif pour l'instant - dangereux oui, sans aucun doute, mais pas agressif. Et pas particulièrement enjoué à rencontrer le barde, cela se voyait dans le regard. Un regard que le Conteur avait souvent vu dans des tavernes ou sur des places de villages, et qui disait : "toi, mon coco, je te tiens à l’œil et à la première bêtise je veillerai qu'il n'y en ai pas une deuxième". Ladite bêtise variant, suivant les cas, d'un flirt avec la jeune dame auquel le propriétaire du regard s'intéressait, au déclenchement d'une bagarre suite à l'une de ses chansons et une vieille rancœur entre voisins. La musique n'adoucissait malheureusement pas toujours les mœurs


"Oui, mademoiselle Anushka a eut l'amabilité de venir, au sens propre, me mettre à terre pour m'aider à me remettre les idées en place. On sous-estime l'effet thérapeutique d'un contact bref et vif avec le sol pour retrouver ses racines."

Le Conteur sourit encore un peu plus vers Longues-Oreilles, sincèrement. Bon sang, comment avait-il pu tenir la soirée en broyant du noir ? Oui, bon, il avait des circonstances atténuantes, mais tout de même, difficile d'en vouloir à la Dracopiti désormais. Difficile d'en vouloir à quiconque, s'aperçut-il avec surprise, y compris à lui-même. Il se surveillerait tout de même de près, il ne fallait pas pousser.

Un examen plus approfondi alors que Shvanty venait les saluer permis au loup de déceler des traces non-Horang'i - mais, hélas, trois fois hélas, aucune signalant des fraises dans le fraisier généalogique du tigre. L'un de ses parents avait vu le loup, comme on disait.
*Encore un hybride, hein ? Je vais finir par me sentir exclu du club.*
Ce qui ne fit qu'élargir son sourire amusé devant le surréalisme de la situation.


"Tout le plaisir est pour moi, Shvanty. Je suis Fang, le Conteur" répondit-il en s'inclinant avec respect à son tour, le poing sur le torse et les yeux dans ceux de l'hybride probable. Il ne fallait jamais offrir une ouverture à un prédateur. "Je suis navré si nous avons empiété sur vos terres, à la frontière tout se mélange et tout appartient visiblement un peu aux deux côtés."

Le barde se redressa, l'air serein et les pattes dans le dos, hochant brièvement la tête à la Dracopiti qui allait rejoindre Mi'toko. Les mots. Les Mots. Tellement difficiles à trouver, noyés parmi les autres mots, ceux qui n'avaient pas d'importance. En avaient-ils, au fond ? N'étaient-ce pas une simple suite de sons émanant de la gorge, que les gens traduisaient un peu comme ils en avaient envie ? Non, les Mots n'étaient pas dignes de confiance. Les oreilles des gens n'étaient pas dignes de confiance. Et quand on commençait à penser de cette manière-là... oh là là, voilà qu'il recommençait. Comme de juste, la périphérie de sa vision se teintait faiblement d'une lueur argentée. Le reflet de la lune, sûrement.
Devant lui se tenaient les trois hybrides, un seul semblant relativement bien disposé à son égard. Mais cela n'avait d'importance que pour Fang. Le Conteur, pour sa part, avait eu des publics plus difficiles et restait étonnamment calme dans cette situation.
*"Car il n'est d'erreur qu'on ne peut corriger/Sinon par la voix, au moins par l'épée". La voix est puissante, et je l'ai avec moi. Voilà pourquoi tout ira bien. Parce que c'est mon cœur qui va parler, et non ma langue.*
Il hocha à nouveau la tête, plus ostensiblement, et toussa dans son poing. Un bref regard vers le tigre-loup - un tigroup ? Un loutre ? Ah, bon nom, celui-là, tiens ! - lui rappela qu'il ne fallait peut-être pas trop en dire en sa présence. Une pensée que le Conteur musela aussitôt, quitte à faire amende honorable autant le faire au vu de tous.
Derrière lui, le vent soufflait doucement à ses oreilles, lui envoyant quelques feuilles sèches dans le dos.


"Shamane, je vous présente humblement mes excuses pour mon comportement déplorable ce soir et inacceptable pour un Lycan."
Il ne pouvait décemment pas commencer autrement.
"C'est la seconde fois en quelques jours, et je ferai tout pour que ce soit la dernière. Votre présence, je dois l'avouer, me perturbe. Mon rôle encore flou dans ce voyage m'inquiète. Mon impression de toujours être de trop me panique. Depuis que je vous ai rencontrée à Wapi, vous passez votre temps à me rappeler..." Le Conteur agita la patte, cherchant ses mots. "... que j'ai été un être méprisable, disons. Que je ne suis plus un Lycan que de nom. Et je vous en remercie."
Dans l'ensemble, il aurait pu le formuler de pire façon. Tout n'était pas encore net dans ses pensées, et pour une fois ce soir il n'avait plus envie de les démêler à tout prix. Cela pouvait attendre un peu.
Un froissement d'ailes plus tard, le hibou vint, pour des raisons que seules les divinités aviaires nocturnes savent, se percher sur l'épaule du Lycan gris sans essayer de lui picorer l'oreille. Fang lui jeta un regard et un mince sourire, puis continua tandis que le rapace observait le trio avec la tête penchée (enfin tournée) à plus de 90 degrés.

"Bien entendu, je risque fort de vous paraître étrange pendant encore un moment, si ce n'est pour le reste de ma vie. Certaines taches ne s'effacent jamais. Je ne fais pas partie de votre tribu et rien ne vous oblige à quoi que ce soit envers moi, si ce n'est votre patte dans mon museau, mais j'ai besoin d'un Shaman pour m'aider à retrouver ma peau de Lycan. J'ai besoin de vous, Mi'toko, si vous le voulez bien. Rien que me permettre de vous suivre m'aidera déjà, et je ne réclame nullement plus de votre attention."

Le Conteur s'inclina, le volatile agitant un peu les ailes pour conserver l'équilibre dans la manœuvre. Le loup gris se sentait étrangement mieux en sentant le poids réconfortant de la boule de plumes sur son épaule. Il y avait toutes les chances que son "discours", si l'on pouvait l'appeler ainsi, effraie encore un peu plus la pauvre Mi'toko - il était en passe d'y devenir spécialiste, tout ce qu'il disait semblait toujours effarer la louve blanche. Etaient-ce les bons Mots qu'il avait prononcé ? Peut-être, peut-être pas, mais c'étaient ceux qui lui pesaient le plus sur le cœur et dont il avait besoin de se débarrasser. Et maintenant que c'était fait, il se sentait étonnamment plus léger. Même Fang au fond de son âme semblait plus calme.
Il indiqua la direction du campement, revenant à des considérations plus terre-à-terre. Il fallait savoir retourner à un rôle secondaire quand il était temps.


"Il se fait vraiment tard, mais peut-être votre nouvel ami accepterait-il un bol de soupe ? Car j'imagine qu'il restera avec nous ce soir ? Et puis un peu de repos nous fera à tous du bien."

Oui, il y avait un peu de malice dans le sourire du Lycan, cette malice envers le reste du monde que seul le Conteur se permettait. Pour le reste, il n'y avait que de la sincérité : il était évident que Shvanty était là pour rester. Et plus le public était large, mieux c'était. Est-ce que le tigre-fraise - le frigre ? - allait les suivre demain quand ils repartiraient ? Probablement, son intérêt pour la Shamane et - son cœur se serra un brin - réciproquement était évident. Il comptait bien que Longues-Oreilles vienne également, mais il n'y avait sans doute pas de souci à se faire à ce propos, elle était en un sens déjà intégrée au groupe. Restait à savoir si le groupe contiendrait encore un élément non-hybride demain et ce que le Conteur ferait s'il était laissé derrière, mais cela pouvait attendre, eh bien, demain.
Et au pire il n'aurait plus de témoins pour les frasques du hibou, comme par exemple une envie subite de se percher sur son chapeau, comme actuellement.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mar 10 Déc - 12:34 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Toujours un peu partagée par ce déchirement entre soulagement d'avoir retrouvé un Conteur en parfaite santé et frustration de n'avoir pu pousser leur discussion plus loin avec ce curieux Hybride qui avait été à deux doigts de se confier... A deux doigts ! Mi'toko accueillit cependant les paroles d'Anushka à son égard avec beaucoup d'attention et de douceur, un sourire rassurant sur les lèvres, en veillant toujours à ne pas dévoiler les crocs. Sa volonté farouche de lui prouver de la reconnaissance étonna beaucoup la Lycane blonde qui se sentit un brin gênée qu'elle tienne tant à la remercier. La remercier de quoi d'ailleurs ? Elle avait juste essayé d'établir une relation de confiance entre elles afin de rassurer la petite Hybride et qu'elle se sente plus à l'aise vis-à-vis d'elle... Ce n'était pas... grand-chose... Ou alors, elle mésestimait l'importance que son geste avait eu pour quelqu'un qui, pourtant, n'était ni plus ni moins qu'un être à la nature duale tout comme elle... Et c'était tout ce qu'elle avait voulu lui faire comprendre... Embarrassée, Mi'toko eut un sourire crispé quand elle répondit à Anushka.

« Oh Anushka... Je n'ai pas spécialement fait cela dans ce sens vous savez ?... Je voulais juste... que vous sachiez que vous n'étiez pas seule et que certaines personnes pouvaient parfaitement vous comprendre... Mais... Merci d'avoir décidé de m'aider, du fond du cœur. Je suis bien contente que vous ayez mis la patte sur notre cher Conteur. »

Oui, dans le fond, était-ce un mal que la petite femelle ait mis la patte sur son acolyte avant elle ? Pas forcément, puisque pour le coup, ça repoussait encore un peu la discussion qu'elle se devait d'avoir avec ce cher camarade lupin.
Intérieurement, Mi'toko soupira, s'exaspérant elle-même. Non, cette discussion était nécessaire, alors discussion il y aurait ce soir. Et pas question d'essayer d'y échapper, sinon... elle ne ferait que la repousser et la fuir encore et encore... Ça devait être fait, point...

Mais pour commencer, elle laissa tout ce petit monde se présenter, espérant que faire connaissance avec le reste de ce petit monde donne encore plus envie au mâle au pelage sombre de rester... On pouvait rêver, non ?... Mais ce serait... vraiment dommage que ça ne soit pas le cas... et pas vraiment une bonne chose qu'il s'en retourne à sa solitude dans un état d'esprit pareil...

Anushka et Fang la surprirent de concert alors qu'elle se perdait de nouveau dans ses espérances et réflexions silencieuses. Hu ? Les mots de quoi à qui pourquoi ? Et le Lycan gris d'acquiescer et de parler de remise en place d'idées... Tout cela était... bien mystérieux... Mi'toko ne comprit pas non plus cette histoire de contact et de racines. Mais il y avait décidément bien une certaine complicité qui semblait avoir éclos entre ces deux-là... Ce qui l'intrigua et l'inquiéta peut-être un peu aussi à la fois. Mais Fang acheva d'abord ses présentations et, Mi'toko, malgré elle, voulut désamorcer cette histoire d'intrusion.


« Oh non ! Nous sommes toujours bel et bien sur le territoire des Enfants de Cérès ici et nous avons pas empiété sur le sien, il... »

Elle se tut cependant sans en dire davantage. Se mordant maladroitement la lèvre inférieure en nouant ses mains nerveusement sur ses cuisses. La situation de ce mâle ne les regardait pas... Du moins, pas tant qu'il n'aurait pas décidé de lui-même de la leur expliquer, alors... mieux valait sûrement qu'elle se taise à ce sujet pour le moment... Et... Elle avait certainement eu raison parce que Shvanty ne fut pas très expansif envers Fang. Pas très expansif et même carrément un peu sur la réserve en ce qui concernait ce dernier... Ce qu'elle ne comprit qu'à moitié, enfin... après tout, il avait assisté à tout le bazar qui avait abouti à leur rencontre un peu plus tôt alors... Et maintenant qu'elle y pensait il avait eu ce ton légèrement mordant chaque fois qu'il avait fait allusion à son compagnon de route... Et Fang en retour ne paraissait pas franchement amical non plus envers son interlocuteur... Arf... ennuyeux... Leurs relations risquaient peut-être alors d'être un peu... tendues dans un premier temps... Mais elle espérait que ça changerait... Enfin, si les deux autres acceptaient la présence de ce nouvel Hybride parmi eux pour quelques heures ou plus et si ce dernier décidait de profiter de leur compagnie un peu plus longtemps bien sûr...

Nouvelles pérégrinations dans son esprit maintenant bien sinueux quand, tout à coup, Fang lui déballa tout un discours plus que surprenant et inattendu qui la laissa d'abord très perplexe. Elle fronça les sourcils et plissa le museau dans un premier temps, pour essayer de comprendre ce qu'il était en train de lui dire.


« Vous... perturbe... »

Et quand il eut fini, elle eut la désagréable impression que le sol se dérobait sous ses pattes pour la faire plonger dans une chute courte, rapide, mais à l'impact brutal. Son visage se transforma complètement et elle sembla comme atterrée, sonnée, mise en face d'une réalité qui l'attristait profondément. Elle dut d'abord ravaler sa salive avant d'être en mesure de répondre à Fang, et la sensation fut des plus désagréable tant sa gorge était nouée. Quand les mots franchirent enfin ses babines ils étaient lourds, aigres et sa voix brisée et navrée.

« Vous êtes en train de me remercier de vous donner le sentiment de n'être qu'un moins que rien ?... C'est... Ça n'a jamais été mon intention... Et si c'est vraiment le cas, c'est moi qui devrais me sentir détestable et pitoyable... Si vous pensez sincèrement ne pas être à votre place Fang, alors je devrais peut-être vous aider à ouvrir plus grand les yeux... Les blessures... ne devraient pas rendre aveugle pour autant... Et il est hors de question que je vous mette mon poing dans le museau, je pense... que ce serait faire insulte à votre intelligence... »

Elle avait envie de pleurer. Encore. Elle se sentait... Il n'y avait pas de mot. Jamais, jamais elle n'avait voulu le blesser ou le heurter, le bousculer, peut-être, mais lui donner le sentiment d'être dévalorisé à ce point... Elle... elle lui avait pourtant déjà dit... qu'il se trompait à ce sujet... Mais visiblement très... trop mal ?... Pour le coup, c'était elle qui se sentait nulle, nulle et incompétente... en tant que shamane... en tant qu'amie... et en tant que soutient qu'elle pensait pourtant être... Elle se sentait, abattue... Et le fait qu'il réclame encore son aide lui déchira le cœur. Bien sûr qu'elle avait voulu la lui accorder son aide, pleine et entière même ! Alors pourquoi... Pourquoi est-ce qu'il demandait encore ?... Est-ce qu'il pensait le contraire ?... Qu'est-ce qu'elle avait mal fait ?... La main tendue, il ne la voyait pas ?... Peut-être qu'elle était juste... trop fatiguée... Mais elle trouva pour le coup cette demande bien cruelle... Et elle ne voulait pas pleurer... Pas devant lui... Pas devant Shvanty et Anushka qu'elle ne voulait pas du tout impliquer dans quelque chose qui la submergeait elle-même sans qu'elle puisse sortir la tête hors de l'eau pour l'instant...

Alors, soudain, elle se raidit, serrant les poings pour ne pas craquer encore. Et elle lança de manière abrupte :


« Oui. Rentrons au camp, j'ai une dette envers notre nouvel ami. Un bol de soupe ne vaut pas une sacoche remplie de fraises, mais c'est le mieux que je puisse lui offrir pour le moment. »

N'importe quoi, n'importe quoi pour faire taire cette petite voix culpabilisante dans sa tête qui lui répétait encore et encore combien elle s'était plantée. Elle ne put cependant ignorer la douleur dans sa poitrine causée par cette petite pointe de déception rancunière. Et elle s'avança alors pour murmurer à l'attention du Conteur quand elle passa à sa portée :

« Votre problème Fang, ne se limite peut-être pas à la perte de votre peau de loup. Je vous laisse méditer là-dessus. »

Elle s'en voulut immédiatement après. Persuadée qu'elle n'avait aucun droit de lui faire ce genre de remarque... Et que c'était justement... seulement le genre de mots qui le ferait forcément se sentir pathétique alors qu'elle ne le souhaitait pas... Mais les mots... les mots avaient dépassé sa pensée... et le plus étrange... c'était que la voix ne la sermonnait pas de les avoir laissé lui échapper... Elle se sentait... si fatiguée...

Elle se frotta rapidement le visage de la paume droite et pivota sur elle-même pour se tourner vers Anushka et Shvanty.


« Shvanty ? Anushka ? Venez, un repas chaud vous attend toujours au campement. Si vous voulez bien vous joindre à nous pour la nuit, bien sûr, Shvanty. »

En elle, pas d'espoir particulier cette fois. Elle se sentait juste... vidée. Et la tête déjà bien trop pleine de ce que Fang venait de lui dire...
_________________
Revenir en haut
Shvanty
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2013
Messages: 94
Race: Namra Runa'hy
Genre: Mâle
Âge: 25
Clan: /
Rôle: Chasseur / Marchand
Compagnon/Compagne: Décédée / Libre
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 25

MessagePosté le: Mer 11 Déc - 03:04 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Shvanty was flabbergasted. Did he really…Why did he talk about all this in front of him and Anushka? Couldn’t he think that maybe it was not a good idea to talk about this kind of stuff in front of other people? Didn’t he imagine that maybe he could embarrass Mi’toko? All that sounded so… selfish! … And heavy! He looked, with his eyes widened, to the blond Lycan, and after seeing the reaction she had upon this… Her expression, the tone of her voice…He felt terrible, and his heart was so heavy… It looked like that “Fang” hurt her with his little speech. And now, Shvanty simply did not know how to act. He was feeling embarrassed and uncomfortable with the sudden and unexpected airing of dirty laundry there… But he knew he should do something about Mi’toko. Her aspect seemed like the one which one shows when his spirit is unmerciful smashed…

The black furred male simply did not know on what to think. He was confused with what happened. He did not understand a single thing about what Fang said, and why he said all that. The only thing he was sure is that he wasn’t really happy on the way that gray Lycan acted. His attempts to understand the situation were interrupted by the invitation made by Mi’toko, telling him to come enjoy a warm meal at the camp. He just nodded and silently followed the Lycan on her way back to the camp.

The empathy Shvanty had for the blond lady was big enough for him to feel very bad in face of the way she looked like. Still, on their way to the camp, Shvanty couldn’t do or say anything that could possibly help to make this cold situation a little better. The only thing he did was to gently lay his hand on Mi’toko’s shoulder, for some moments, and give her a kind and worried look, in an attempt to show that he was caring about her feelings right at that time, and that she could count on him if she wanted… Except that, Shvanty spent the time they took to go back to the camp to think in a way to maybe help her out. He felt like it would be good for her to talk…privately… And he would find a good way to give her a friendly ear, if she needed…

Yes…Shvanty got an idea…And he hopes it’ll work as he wants… He untied his waterskin from his hips and drinked all the water was left on it. Then, he just waited until the walk was over and they get to the camp. He was feeling guilty for not having anything to say by that moment… but he was glad that, at least, he had a plan…

A little before arriving, Shvanty slowed his pace to get behind everyone without raising suspects. Then, being very cautious for not doing it in a rude, nor in a frightening way to the small hybrid, he crouched and grabbed Anushka’s hand, gently pulling her towards him. Still crouching, in order to be at the same size of the half-Tapiti, Shvanty fixed his eyes on hers and quickly whispered.


“Anushka! Listen to me, I’m sorry for doing something like that, but, I need to ask you something. I know you obviously don’t know anything about me, but please…. Like me, you probably noticed how bad Mi’toko must be feeling…And I think she might need to talk, so I want to try to take her for a quick walk, only the two of us, and see if I can help… So, please, when I do so, could you stay there at the camp with Fang, just for some minutes? It won’t take long… I know I might be acting silly, but please, I’d be very grateful if you do so…”

Shvanty was really hoping Anushka would understand that and cooperate with him… And on his eyes, one could see he was begging with all his strength she would understand… After this quick, and what Shvanty hoped to be a discreet, conversation, he hurried his pace up to get closer to Mi’toko once again, and tried to keep his pose.

When they finally arrived at the encampment, Shvanty gladly accepted the kindly offered bowl of soup, with a smile, and sat close to his blond companion. He was still lacking words to say, so he decided to just observe everyone… And to be concentrated on the warm meal he got… Even if he almost lost all the appetite in face of what just happened and because of the worries he was feeling towards his new companion, he ate everything. And deep inside, he was glad to know that his belly would finally stop complaining…

Shvanty stood up and stretched.


“Oh well! Thanks a lot once again for this meal… I think I really needed it after all!” He said while untying again the waterskin from his hip. He faked he was about to drink some water and just realized it was over. He turned the recipient upside down to show it was completely dry.

“Hmm…I think I should get some water for myself. I often get thirsty at the middle of the night…” He tied the recipient once again, and touched his leather bag and the part of his clothes that were stained because of the strawberries. “Also… I think I should clean my bag and lower clothes… I don’t think you’d like to sleep with such a strong smell of strawberries in your noses, right?” He let a small nervous laugh go out.

Before continuing, Shvanty quickly looked to Anushka to remind her about what they talked about, and to make once again a humble plea with his eyes…

“If I’m not mistaken I saw a stream of water somewhere nearby, isn’t it? I’ll go there and fetch some water, and clean this little mess…” He offers his hand to Mi’toko “Mi’toko? Would you mind coming with me and make me some company while I’m out? I know you’re tired, and so am I. But I would be happy if you come with me…”
_________________
Revenir en haut
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Jeu 12 Déc - 02:00 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

[nevermind]
Le cœur serré et l’estomac noué elle assista impuissante au départ de la Lycane se dirigeant vers le campement. Ayant clos toute possibilité d’interagir avec elle, meurtri et gardant pour elle sa douleur la douce Lycane brisée désempara Anushka. Désespérée et frustrée devant cette situation où la possibilité de tendre la main pour aider une personne estimée lui est refusée, ses oreilles furent plus tombantes que jamais. Elle nota ne pas être la seule à être désemparée, mais n’y apporta pas plus d’attention. Elle se sentit si peu utile et… mise sur la touche.

Elle ne fit pas de commentaire sur le discours égocentrique du conteur et alla trottiner derrière Mi’toko pour suivre son allure. Bien sûr qu’elle fut écartée, qu’est-ce qu’elle croyait ? Cela ne faisait pas une demi-journée qu’elles se connaissaient. C’était à elle de faire ses preuves. Quand bien même on lui tournait les dos, il faut savoir poser sa main sur l’épaule de ceux qui en ont besoin. De ceux qui nous sont chère, même si on ne se connait que depuis peu. Toutefois elle restait bloquée par l’attitude défensive et réservée de la blanche Lycane. Elle sentait sa douleur et souffrait d‘être incapacité, pour l’instant du moins. Il fallait trouver une solution pour l’aider et faire retomber la pression de cette soirée.

Quittant des yeux le dos de la Lycane, elle jeta un œil au conteur, songeant à ne pas aborder plus que ça son discours ni son attitude. Elle avait eu raison depuis le début, il aurait été préférable de passer une soirée détendu et d’abord ces choses-là le lendemain. Il n’était pas question de ne pas lui tenir rigueur son attitude mais… de fermer les yeux ce soir. De faire participer tout le monde à l’élaboration de ce soir où l’on désamorcerait la situation le temps d’une nuit et aborder plus tard les choses plus sereinement. Elle tourna la tête de l’autre côté pour jeter un œil au Nouveau venu. Il semblait étonnamment terriblement préoccupé parce qu’il venait de se produire. Peut-être parviendrait-elle à le détendre également. Profiter que lui aussi soit un nouveau venu pour échanger et raconter leurs histoires. Bien qu’il semblait avoir une autre focalisation…

Le campement était maintenant de nouveau en vue à travers la dense concentration de feuillages et de branches. Anushka se sentit soudain se sentit soudain happée docilement en arrière, sa main doucement kidnappée par le félin hybride. Se retrouvant hors de portée des autres, Shvanty plonge son regard dans le siens. Tandis qu’il lui fait part de son projet elle ne peut que vois l’intensité de son regard, sa volonté et… sa préoccupation.


« Je vois. Je me sens en effet assez… je m’inquiète pour elle. Je ne la connais que depuis à peine plus longtemps que vous à vrai dire… mais j’ai toutefois le sentiment que je ne peux pas la laisser ainsi non plus. Je ne peux pas en connaitre le détail mais vos motivations semblent différentes des miennes. J’ai le sentiment qu’elles ne peuvent être mauvaises, je le sens en vous. Seulement j’aurais moi aussi aimé pourvoir l’aider et être plus qu’une oreille attentive pour elle. … »

Comment pourrais-je l’aider moi ? Comment pourrais-je lui montrer que ce qui lui arrive me blesse et qu’il m’importe qu’elle se porte bien. Pourquoi avoir autant besoin de reconnaissance, de prouver l’on est là et que l’on tient aux personnes dont le destin nous importe ? D’être égoïste au point de vouloir absolument être présent et être la personne qu’il faut ? Qu’est-ce qui lui disait qu’elle serait une meilleure épaule que lui ? Après tout elle avait pas mal gaffée jusque-là et lui, semblait avoir une meilleur affinité, sinon de n’avoir rien fait de travers pour l’instant. Et surtout, pour l’amener à se confier il fallait bel et bien occuper un certain beau parleur…

« … Le conteur va peut-être trouver redondant de se retrouver seul avec moi… » Peut-être bien qu’elle aurait deux mots à lui dire ce soir finalement…

De retour au campement avec un deuxième invité, la soirée n’en fut pas exactement réchauffée. Une ambiance pesante, dont seul le crépitement du feu, le fumet de la soupe et l’odeur de fraise perturbèrent réellement. Anushka tenta quelques tentatives de discussion mais les retours furent timides. Elle espéra malgré tout que ces tentatives réussirent à distraire un peu la grande Lycane. Après un récit de quelques courts poèmes Draconis, ayant réussi à éveiller l’intérêt de ses compagnons et s’apprêtant à présent à lancer une tentative de discussion sur le contenu exact de la soupe ; elle s’interrompit finalement pour s’assurer de l’état de la situation. La Lycane semblait faire un effort pour apparaitre détendue, signe que ses efforts ne furent pas complètement vains. Elle n’était toutefois pas dupe quant à son état réel. Elle espéra avoir tout de même réussie à lui changer les idées quelques instants. Elle se tourna alors vers Shvanty, contente de constater que le bol de soupe semblait lui avoir redonné vie. Au moment de se tourner vers Fang, le félin vraisemblablement hybride, amorça son stratagème visant à s’isoler avec la grande Hybride. Tandis qu’elle espérait de tout son petit corps qu’il parvienne vraiment à aider la Lycane à la chevelure d’or, elle ne put s’empêcher de noter la petite touche naïve de sa requête. Elle put retenir un demi-sourire devant cette démarche quelque peu candide mais charmante. Elle s’arrêta toutefois pour passer aux choses sérieuses.


« Je pense que vous avez besoin de vous rafraîchir un peu avant d’aller quérir votre sommeil dans les bras de Cérès. Accompagnez-le dont. » Elle marque cette dernière phrase par une note discrète dans son regard adressé à l’intéressée. Elle pouvait y lire l’inquiétude qu’elle partageait avec l’ingénu demi Horang’i. « Pendant ce temps, je me distrairais avec Fang. Nous ne nous ennuierons donc pas durant votre absence. » Ça, ils ne le risquaient pas. Il y a en effet deux trois choses qu’elle souhaitait partager avec le conteur…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 12 Déc - 20:44 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Bien. Le résultat n'était pas aussi catastrophique que prévu. Oh non, il était encore bien pire. Que la Shamane interprète mal ses paroles, il s'y habituait ; mais visiblement le reste du groupe n'était pas plus réceptifs.
Ah, bah. Il avait essayé.


"Je le ferai, Shamane." répondit-il alors qu'elle lui passait devant, lui lançant son conseil avec l'adresse et le mordant d'un archer tirant sur un oiseau. Il s'inclina même d'ailleurs un peu sur son passage - juste assez pour ne pas encore noircir son humeur, elle qui ne semblait pas apprécier les formalités. Mais le Conteur tenait à lui témoigner un minimum de respect.

Le retour au campement se fit dans un silence gêné, personne n'osait rien dire. Une fois sur place, le loup servit aimablement un bol au nouveau venu, tâcha de s'intéresser poliment aux débuts de discussions, et sortit l'une de ses flûtes pour en jouer un air très discret afin d'accompagner les poèmes de la Dracopiti. C'était intéressant d'ailleurs d'entendre ce témoignage de son héritage, du moins de la moitié écailleuse, et cela évitait au loup de trop penser. Penser à comment il aurait pu faire, ce qu'il aurait pu dire, les mille et une manières d'agir qu'il n'avait pas choisies, certaines meilleures, d'autres pires. Plus il essayait de s'excuser, de s'expliquer, moins il se faisait comprendre. Sans doute le contrecoup de ces dernières années.
Il tournait en rond. La situation présente, ils l'avaient tous trois vécue à peine une heure ou deux plus tôt. Mais cette fois, il tâchait de ne pas rester silencieux dans son coin. Et il ne partirait pas à la recherche de bois, pas question. Il continuerait à sourire et à se montrer aussi accueillant que possible.

Le Conteur reposa sa flûte et constata qu'au moins, le demi-Horang'i avait apprécié le repas. Il sourit en coin en le voyant faire son petit manège, vidant sans doute la moitié de sa gourde pour se donner une excuse d'aller - tiens donc, encore une fois - à la source en compagnie de la louve blanche. Ah, tant de manières de subtilement le laisser entendre lui venait à l'esprit...


"Cela vous fera sans doute du bien, Shamane" sourit-il amicalement en acquiesçant, sans le moindre sous-entendu d'aucune sorte. "Nous ne bougerons pas d'ici, de toutes façons."

Il attendit que le duo - non, soyons réaliste, le couple en formation - s'éloigne hors de portée d'oreilles pour tirer le début de flûte blanche et continuer son ouvrage. Longues-Oreilles le fixait assez fort pour que son front le picote, et il n'était pas bien difficile d'en deviner la raison. Elle aussi se retenait le temps que Mi'toko ne puisse plus entendre ce qu'elle s'apprêtait à dire.

"Oui, c'est le mieux que j'aie trouvé à lui dire. Non, c'était visiblement une très mauvaise idée. Non, je ne le referai plus. Puisque mes mots ne conviennent jamais, que ce n'est jamais le bon moment, le bon endroit, les bonnes personnes, et puisque je ne suis plus capable de parler en public pour autre chose que des contes, je ne les utiliserai plus que pour cela. Plus je m'excuse, et plus j'aggrave mon cas."

Son couteau se planta dans le sol à ses pieds tandis qu'il observait les contours qu'il venait de tailler dans le bois. Bien entendu, dire cela ne ferait que mettre la Dracopiti plus en colère encore. C'était ainsi, il avait passé des années à irriter les gens, et il allait sans doute lui falloir un moment pour se débarrasser de cette capacité devenue innée. Comment il l'ignorait, mais il y parviendrait.


"C'est la seule à avoir montré assez de compassion pour ne pas me laisser derrière elle et me pousser à admettre mes erreurs, aussi douloureux que ce soit. Et je n'arrive toujours pas à lui faire comprendre cela. Je suis désolé de vous avoir déçu, Anushka, j'ai vraiment essayé."

Le Conteur se frotta les yeux, irrités à cause d'une poussière de bois qui s'y était glissé. Oui, c'était pour ça qu'il les sentait s'embuer. Rien d'important. Une simple poussière toute bête. Pas de quoi se plaindre.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Ven 13 Déc - 14:03 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Légèrement à côté de ses chausses, la jeune blonde comprit vaguement que tous étaient d'accord pour rejoindre le campement, même si personne n'avait soufflé mot, ce qui lui confirma juste que l'ambiance était assez mitigée et que tout le monde était juste malheureusement affecté par la petite scène qu'elle venait de faire... Pas de quoi se sentir particulièrement mieux...

Le chemin de retour vers le campement se fit en silence, tant mieux, elle avait peur de laisser de nouveau échapper des mots malheureux malgré elle... Alors c'était sûrement mieux qu'on lui donne l'occasion de se taire... Ironique, n'était-elle pas shamane ? Et une shamane n'était-elle pas la personne vers qui on se tournait en priorité en espérant conseils et paroles sages dans une situation délicate et houleuse ?

Le geste du mâle rayé, néanmoins, la fit tressaillir, ce contact fut si soudain et si inespéré qu'elle en fut suffisamment troublée pour ne pas le repousser. Elle parvint cependant à réprimer son envie de se laisser aller et de se tourner vers lui pour pleurer dans ses bras tant la chaleur de ce bras sur ses épaules était douce et bienvenue... C'était un peu déroutant de se rendre compte finalement, combien elle avait cruellement besoin de ce genre de contact... Et elle n'avait pas du tout envie de se sentir pathétique en plus du reste...

Ils arrivèrent donc finalement au campement, et, même si elle avait eu le museau rivé vers le sol tout du long de la marche, elle avait toujours eu une oreille tournée en arrière pour être sûre et certaine qu'autant Anushka que le Conteur suivaient également, surtout le Conteur... dont elle guettait malgré elle les réactions. Peut-être que c'est ce qui expliqua qu'elle ne fit pas vraiment attention au court échange entre Anushka et le nouveau venu.

Ils prirent place autour du feu et Mi'toko se garda bien d'ouvrir la gueule encore une fois, elle laissa Fang servir Shvanty et se contenta de travailler à se reforger un fragile masque poli et aimable, le regard se perdant néanmoins vaguement dans le lointain dès qu'elle avait le sentiment qu'on ne la regardait pas. Et puis, il y eu la tentative d'Anushka pour détendre l'atmosphère, et celle-ci était tellement louable et appréciable que la shamane se força à plaquer un sourire sur ses babines en accordant autant qu'elle le pouvait son attention aux déclamations de la petite Hybride. Même si, intérieurement, elle sentait surtout le poids de la honte, du chamboulement et de la fatigue lui peser sur le cœur.

Après avoir eu l'air de s'être suffisamment repu, Shvanty se leva tout à coup et expliqua qu'il devait re-remplir sa gourde et nettoyer ses vêtements. Ce à quoi Mi'toko ne fut que moyennement réceptive, enfin, avant qu'il ne lui propose de l'accompagner jusqu'au court d'eau pour faire ce qu'il avait à faire. Son regard s'anima alors enfin réellement de nouveau et elle lui adressa une expression assez perplexe en guise de réponse.


« Moi ?... »

À vrai dire, on ne lui laissa pas davantage le loisir de réfléchir à une meilleure réponse, on ne lui laissa d'ailleurs clairement pas le choix, Anushka et Fang la poussant à accompagner leur nouvel invité. Ce qui la laissa plus perplexe encore, les dévisageant en plissant le front. Qu'ils se mettent tous d'accord de la sorte pour la pousser à accompagner l'hybride tigré la rendit assez suspicieuse. Et elle s'apprêtait à discuter ce qui était visiblement tout décidé sans même qu'on ne lui demande vraiment son avis, quand, elle préféra finalement aller dans leur sens :

« Bon... puisque vous avez tous l'air de tant y tenir... »

Après tout, est-ce qu'elle n'avait pas souhaité avoir plus de temps pour mieux le connaître quand elle l'avait rencontré ? On lui offrait l'occasion parfaite. Même si... elle avait comme le sentiment que cette courte escapade n'aurait rien d'innocent... Ce qui manqua de la faire reculer encore une fois. Mais elle finit par se lever et dire au mâle au pelage noir rayé de blanc :

« Allons-y Shvanty. »

Ils quittèrent donc le campement, et elle s'éloigna encore une fois d'une couche qui lui faisait maintenant de plus en plus de l'œil. Et en chemin, elle sentit ses pattes vraiment très très lourdes... Alors la suite allait s'avérer assez... peu constructif malheureusement... Parce que parler... elle ne sait pas si elle réussirait à le faire correctement à présent...
Un éclair de lucidité lui traversa alors l'esprit, est-ce que ce n'était pas pour ça qu'il lui avait demandé de l'accompagner d'ailleurs ? Pour parler ? Mais de quoi ? De ce qui s'était passé entre Fang et elle, très certainement... Non, ce petit aller-retour n'aurait définitivement rien d'innocent... Alors, elle décida en fin de compte de devancer Shvanty et de prendre la parole la première, bien que d'une façon assez maladroite, parce qu'elle ne savait pas trop où elle mettait les pattes...


« Je suis... désolée... Que vous ayez eu à subir tout ça... Fang n'est pas méchant mais... c'est quelqu'un de compliqué... avec beaucoup de problèmes... Mais il n'est pas le seul à en avoir... On doit juste... encore régler certaines choses ensemble... Quelques petits... désaccords de points de vue mais... »

Elle sentait que ce qu'elle était en train de faire était idiot... Et que ce qu'elle disait n'était pas tout à fait crédible ou... pas très compréhensible, elle ne savait plus très bien... Seulement... Elle ne voulait pas que ce mâle s'inquiète trop... à cause d'elle, ou d'eux, ou... Ils devaient régler leurs problèmes seuls, sans impliquer de tierces personnes... Et elle ne voulait surtout pas inquiéter un parfait inconnu qui n'avait rien à faire dans toute cette histoire... Même si...

Encore une fois, ne pouvait-elle pas s'en tenir à cette version ?... Pourquoi fallait-il que son cœur se déchire sans cesse en deux ?... Et que tout soit toujours aussi compliqué avec elle ?... Elle se sentait vraiment... fatiguée... Et elle laissa d'ailleurs un soupir lui échapper malgré elle. Le genre de soupir qui laissait entendre qu'elle en avait gros sur le cœur. Le souci, c'est qu'elle n'était pas très sure de savoir pourquoi...

_________________
Revenir en haut
Shvanty
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2013
Messages: 94
Race: Namra Runa'hy
Genre: Mâle
Âge: 25
Clan: /
Rôle: Chasseur / Marchand
Compagnon/Compagne: Décédée / Libre
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 25

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 16:31 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Oh, great! Shvanty was relieved to see everything went like planned, and he was really glad to see that Anushka agreed to cooperate, after all. And there he was, alone with the young Lycan. Shvanty made sure not to let the exultation of a well succeeded plan last for too long, and to come back again to seriousness and pay attention to what really matters. He remained silent for the first steps when they left the camp to think on what words he should use to make the blond lady comfortable to talk. It was not something he thinks he’s good at… Especially when it comes to someone he knows so little… But he was determined to do so, he knew she needed it.

He was really surprised when his thoughts were suddenly cut by Mi’toko’s words, he wasn’t expecting that she would be the first to say something, nor that she would begin to speak so easily. He was glad though, it seemed that maybe he was worrying too much about what to say. Maybe it is really better not to think too much when it comes to that kind of stuff, and simply let things flow. Or rather…. It’s better to simply think with the heart, right? Shvanty quickly raised his muzzle and turned his ears towards the young lady, and paid as much attention as she could to whatever she had to say. He turned his eyes to her, trying to show a warm and comforting aspect, and said:


“No… Don’t be sorry, it was not anyone’s fault. Disagreements are common on every kind of relationship, and sometimes our hearts are just too anxious to wait for a good moment to speak… It’s true I have no idea what Fang was talking about, but that didn’t seem to be a good moment to talk about those problems. You must have felt embarrassed and a little frustrated, right? But it’s not his fault, I don’t blame him. As I said the heart is very impatient. And… it is especially not your fault, so don’t be sorry, please… “

Shvanty looked down once again, but still very attentive to the reactions and to what Mi’toko would have to say. He remained silent for a few steps ahead, maybe waiting that she would still say more… It was during this time that he noticed the sigh the young Lycan let escape. He fixed his eyes on her once again… Ah… He really knew this sigh… A sigh of a torn and heavy heart… A small cry for help that an anxious and sorrowed heart gives sometimes… He knew it, he sighed like this many times while he wandered the forests… And all he wanted was someone for whom he could share his worries and thoughts. Someone who would listen to him and understand his feelings. Anyone that could help make his heart a little lighter…

He made sure to slow a bit more the pace of their walk, and he said in a warm voice:


“Mi’toko… You seem to be torn apart by something. You seem tired, but not only physically, I see you are emotionally tired. I can see easily all this because, I found myself many times exactly as you are like right now. I too am torn apart by many things that happened in my life, and I have a lot of worries as well, so it’s not really hard for me to see this. I see that you try to suppress feelings on you, and it seems you try to keep all the sadness and worries for yourself… Of course I don’t know why… Maybe it’s because none really seemed to offer themselves to help you carry away these feelings… Maybe it’s because you don’t want people to feel sad or else because of you…”

“Hm… You told me you are a shaman, isn’t it? I know shamans are really wise and caring people… And you seem to be a very altruist person… I think you probably helped a lot of people, giving them advises, giving your help and support, either they are physical, or simply emotional help. You probably must be someone always ready to help whoever it is that needs help. But… As an altruist person myself… I can say that sometimes I deny that I am the one that needs some support, to be heard and to be given words of help and care. I can say that I fear that I might be annoying to people… Maybe… it is the same for you? Maybe that’s what you feel as well?”

“Some people might think that because you are a Shaman, you don’t really need to be supported. That you already have enough knowledge to know how to deal with any situation, and that you would never be the one in need of help sometimes. But how they are wrong! They might forget that you are a person like all others, and you need to be heard… And even the strongest needs help sometimes!”

“But maybe I’m talking too much, and, in fact, I’m here to listen to you… So, tell me, Mi’toko… What do you have in your heart? Don’t try to carry this weight you are trying to hold only by yourself… It will only make you bad, trust me…”

Shvanty tries to keep a warm and attentive aspect. He only wishes that his heart didn’t speak more than it should, and that that would be enough to make her comfortable enough to talk a little… He now patiently waits to see what would be the impact his words would have on her, and to show readiness to hear whatever Mi’toko would have to say…

_________________
Revenir en haut
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Jeu 19 Déc - 18:15 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Regardant le nouveau venu et la shamane s’éloigner, elle pria Cérès pour qu’ils trouvent tous deux la force en eux pour résoudre les engrenages de maux et sentiments en Mi’toko. Bien qu’elle ait étrangement, le sentiment qu’elle peut faire confiance en la capacité de Shvanty de faire ce dont elle avait besoin et elle, de son côté… d’accepter de tendre l’oreille, et de s’ouvrir à lui, qui ne semble animé que de nobles intentions. Du moins c’est ce en quoi elle voulait croire.

Elle tourna la tête en direction de la personne avec elle se retrouvait de nouveau pour un tête à tête. Elle prit note de ses premières paroles. Ce n’était en effet pas exactement ce qu’elle eut espéré. Mais fallait-il vraiment s’adonner à un autre remontage de bretelles ? Elle n’est pas certaine que cela serve réellement à quelque chose. Toutefois…


« Oui j’ai remarqué Fang. Je m’attendais à ce que vous vous inquiétiez de ce qu’elle ressent. Enfin, peut-être suis-je celle à blâmer quelque part. Vous semblez avoir cruellement besoin de parler. Alors soit. » Conclut-elle après une profonde inspiration.

Malgré sa colère, elle ne pouvait pas rester insensible à l’état d’âme du conteur. Elle s’approcha de lui, dépassant le couteau planté au sol. Elle resta songeuse devant lui quelques instants. Puis, elle lui saisit la patte et le fit s’assoir. Elle en fit de même après avoir sondé son regard quelques instants. Il était nécessaire de le faire. Pour son bien, celui de la grande et belle Lycane et probablement pour elle-même aussi.

« Bien, vous avez besoin de parler, de faire sortit un certain nombre de choses. Il eut été mieux de faire cela avant, de vous présenter avec un cœur un plus léger devant Mi’toko. Enfin là n’est plus la question. Hormis ce que vous m’avez déjà fait part, j’aimerais donc que vous me parliez. De ce que vous avez sur le cœur, ce qui vous semble vous tourmenter. Puisque vous semblez préférer un échange à sens unique et bien soit. Narrez-moi votre histoire conteur. J’aviserais pour vous aider au mieux. Si vous confier à une petite bâtarde ne vous dérange pas. »

De toute façon, que cela le dérange ou non, elle ne le laissera pas partir comme ça.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 20 Déc - 00:13 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Le loup gris écouta attentivement sa camarade de fortune. Il cilla, surtout quand elle s'approcha avec une douceur trompeuse : cette lueur de colère qu'il voyait au fond de ses yeux, il pouvait la reconnaître chez n'importe qui. Certains sentiments ne se cachent pas. Pour autant, elle semblait également sincère dans sa démarche. Elle voulait l'écouter. Non pas le Conteur, mais Fang. Oh, bien sûr, elle n'avait pas conscience de la différence ; mais Fang, oui.
Et Fang se tut. Intérieurement, tout du moins. Oui, il ne cessait de geindre et de courir en tous sens depuis le début de cette soirée par bien des (mauvais) points inoubliable. Il avait voulu capter l'attention , braquer les torches sur lui, être le protagoniste. Eh bien, il avait réussi.

Et pour quel résultat ? La seule personne qui acceptait enfin de l'écouter le faisait à contrecœur. Juste pour qu'il cesse de se comporter comme... disons, comme Fang. Pas de quoi être fier. Il eut soudain l'impression de se voir depuis l'intérieur, d'observer le monde à travers les vitres de ses yeux. Il se sentait petit. Il se sentait emprisonné. Il se sentait surveillé.
*Prends garde à tes désirs*, fit la voix du Conteur derrière lui. *Ils pourraient bien se réaliser.*
Nul besoin pour Fang de se retourner pour savoir s'il y avait vraiment un autre Lycan ; c'était son esprit, après tout, et il avait créé le Conteur de lui-même. Bien sûr qu'il était là, souriant en coin, les bras croisés. Probablement avec un hibou fictif sur son épaule imaginaire, maintenant. Lui rappelant par sa simple présence fantômatique ce qu'il avait voulu devenir, mettant en avant ce qu'il était devenu. Prends garde à tes désirs...

Ce n'était pas ce que le Lycan voulait. Pas comme ça. Pas à ce prix. Il n'avait pas à utiliser les autres comme dépotoir où jeter ces doutes et ces craintes qui le rongeaient de l'intérieur ! Il n'avait pas à rabâcher ses réflexions sans même écouter celles des autres ! Etre sincère ? Oh oui, il l'avait été. Mais personne ne le lui avait demandé. Fang s'était ouvert au monde, lequel lui demandait juste de la fermer et d'écouter.
Quelque chose, quelqu'un, le poussa dans son dos - autant que cela soit possible à l'intérieur d'un esprit par définition intangible - et le monde lui paru à nouveau à sa place. Longues-Oreilles le fixait toujours. Les insectes faisaient toujours autant de boucan dans les fourrés, et un couinement bref indiquait que le hibou avait sans doute trouvé son dessert. Etonnant, ce qu'il peut se passer en un simple instant dans le crâne de quelqu'un, sans parler de toute une nuit à paniquer dans tous les sens.

Fang éclata de rire. Intérieurement, encore une fois, mais à s'en rouler par terre. Il n'y avait pas de raison à cela ; parfois les choses semblent tellement absurdes, dépourvues de sens, qu'on ne peut s'empêcher d'en rire pour éviter d'en pleurer.
Fort heureusement, dans la réalité où le Conteur n'était que le surnom pompeux d'un loup pompant, il n'y eu qu'un sourire. Large, montrant les crocs, mais un sourire. Et étonnamment, peur et tristesse semblèrent d'un coup plus lointaines. Alors le loup sut ce qu'il devait faire.


"Un cœur léger, oui. Eh bien puisque je suis tombé si bas, autant en finir, en effet, et m'alléger le cœur. Vous êtes née bâtarde, et pour beaucoup c'est un crime. Pour ma part mon crime est d'avoir détalé quand j'aurais pu rester. D'avoir pensé à moi quand les autres avaient besoin d'aide. D'avoir fuit les monstres au lieu de les affronter. Parce que je savais ne pas être de taille, et j'ai craint pour ma vie."

Les souvenirs remontèrent vite : ils n'étaient jamais bien loin de son esprit malgré ses efforts pour les oublier. Les odeurs mêlées des flammes, des cendres et de la chair lui agressaient la truffe. Impossible d'oublier les formes qui ravageaient le village en ruine. Gigantesques. Bestiales. Monstrueuses. Lycanes.

"Je suis depuis lors un couard égoïste, Anushka, et contrairement à vous j'ai choisi de devenir ce que je suis. Je vois sur mes mains le sang de ceux que j'ai refusé de sauver, le sang de mon clan. De ma... de ma compagne. Mon cœur saigne d'argent, car les cris de mes frères et sœurs le percent à longueur de temps. Il y a de quoi vous rendre fou, Anushka. Vous rendre fou."

Le Lycan prit une inspiration, la garda deux secondes et la relâcha. Il ne se sentait pas vraiment mieux. Pas de sensation de liberté, pas de poids qui s'envolait de son torse. Rien n'avait changé, mis à part qu'une personne savait désormais. Mais peu importait, Fang ne s'était pas vraiment attendu à mieux. Non, ce n'était que la première moitié de son plan d'action. Il ferma les yeux, et la présence chaleureuse du Conteur se fit sentir, ce fantôme qui avait subit de plein fouet les réflexions tumultueuses du loup gris sans jamais s'en plaindre. Oui, après tout ce temps, Fang lui devait bien cela.

*Tu voulais déjà changer. Tu n'as pas à aller jusque-là.*
- Si, bien sûr que si. Il faut savoir quand passer la main.


Et dans un sourire un peu plus sincère que d'habitude, Fang disparu de son propre esprit, emportant les bourrasques de sa culpabilité au plus profond de lui-même. Seul resta le Conteur calme et enjoué, face à la Dracopiti.


"Sans doute suis-je devenu fou à un moment, d'ailleurs" , reprit-il sans se départir de son sourire. "Aucun Lycan sain d'esprit ne mènerait une vie comme la mienne, dénuée d'honneur et d'amour-propre. Mais assez parlé de moi : j'ai dit plus tôt que ce soir verrait la renaissance du Conteur, et je le maintiens. Parlons d'un sujet vraiment intéressant : vous, Longues-Oreilles. Qu'est-ce que cela fait de vous retrouver en un soir avec deux hybrides ? Des prédateurs, qui plus est, et qui pourtant ne cherchent pas à vous boulotter. Et surtout comment avez-vous atterri ici, en Aquene, à agresser les Lycans avec une témérité rarement vue chez les Tapitis ?"

L'intérêt du barde envers son interlocutrice était réel. Comment ne pas l'être ? Longues-Oreilles était un nid de contradictions à elle seule. Il y aurait forcément une bonne histoire à raconter derrière, quitte à l'enjoliver un peu pour la rendre plus crédible. De façon assez amusante, le public croyait plus volontiers à ce qui semblait réel qu'à ce qui l'était vraiment.
Et puis, c'était la meilleure manière de remercier la Dracopiti de son aide : lui rendre la pareille en l'écoutant à son tour, quitte à la pousser un peu à parler. Changer. Se taire et écouter, maintenant qu'il avait eu ce qu'il avait voulu.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Sam 21 Déc - 18:53 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Mi'toko demeura quelques secondes, les yeux ronds, à fixer ce mâle dans une expression dubitative en clignant parfois des yeux. Elle fut bien étonnée de se rendre compte combien il était compréhensif et conciliant, essayant d'analyser objectivement la situation plutôt que de prendre parti pour l'un ou l'autre. C'était... plutôt surprenant effectivement... Mais... elle appréciait sincèrement qu'il ait ce genre de comportement et de vision. C'était tellement plus juste que ce à quoi elle aurait pu s'attendre de la part de tant de personnes... Alors, prise de court, elle répondit malhabilement :

« Oui... peut-être bien... Je suis juste... désolée que vous ayez assisté à ça... Anushka et vous... »

Mais elle n'eut pas le temps de s'enliser davantage dans ses tentatives d'excuses que déjà le dénommé Shvanty reprenait la parole pour l'étonner plus encore. Bon... elle se doutait qu'il voudrait qu'elle parle avec lui de ce qui s'était passé, elle n'était pas dupe à ce point de son petit manège quand il l'avait invitée à l'accompagner chercher de l'eau, mais... De là à ce qu'il lui dise tout ça... d'un air vraiment concerné et inquiet... Non, plutôt... fermement disposé à la convaincre de saisir cette patte qu'il lui tendait...

Elle demeura muette, la bouche entrouverte sans qu'un mot ne franchisse ses babines. Elle avait du mal à comprendre cette volonté farouche chez lui de vouloir lui venir en aide... de vouloir lui offrir son soutien... Il la connaissait... à peine... Et pourtant... Il était là, à attendre qu'elle lui confie ses peines ?... Depuis quand avait-elle n'avait-elle plus croisé la route de ce genre de personne ?... Altruiste... oui, le mot lui collait parfaitement... Mais qu'il la perce à jour de cette manière, lui qui était un total étranger... C'était quand même déroutant... Et on pu sentir chez elle comme de la réserve alors qu'elle attrapait son bras droit de sa main gauche pour le serrer tout contre elle, l'air déstabilisé et dans une attitude honteuse mais aussi si fragile.


« Pardon... c'est juste que... J'ai l'air vraiment si perturbée et fatiguée que ça ?... »

Elle essaya de se reprendre, de se secouer, de ne pas foncer tête baissée par la porte qui lui avait été ouverte sans réellement savoir ce qui l'attendrait de l'autre côté. Franchir cette porte avait d'ailleurs quelque chose d'effrayant... Mais elle était épuisée... et peut-être finalement pas assez forte pour tempérer ses désirs et se fier davantage à sa raison... Elle essaya encore un peu pourtant, de se retenir, de se pincer l'arrête du museau dans une petite grimace hésitante. Mais la culpabilité était si forte... et cette main tendue définitivement trop tentante... Partagée entre ce sentiment de lui devoir des explications pour tout le souci qu'il devait se faire et un autre, bien plus égoïste, et qu'elle essayait de refouler par honte sans succès, elle finit par se confier à demi-mots, dans une attitude malgré tout réservée, comme si elle craignait de se rapprocher de lui :

« Je ne voulais pas donner cette impression... C'est juste que Fang... Fang ne voyait que le côté positif de notre départ mais moi... je ne voulais pas l'ennuyer avec ça alors je me suis tu... Mais aujourd'hui, je viens de laisser tout mon village, mes amis, ma nouvelle famille derrière moi... Et ce n'est pas... aussi simple que je l'aurais pensé... Je ne voulais pas lui gâcher son plaisir à lui de se retrouver enfin sur les routes... Alors j'ai essayé de garder tout ça pour moi... Et tout n'a été finalement qu'une suite de malentendus entre lui et moi... J'ai vraiment tout fait de travers... Si Spice était là, elle me traiterait d'idiote... »

Spice, Fan'her, Al'raïr, Ley'lec, même Winslaks et tant d'autres furent autant de visages qui défilèrent dans son esprit. Bien sûr qu'on n'attendait pas d'elle qu'elle ne soit qu'une shamane. Qu'on ne demandait que ça qu'elle s'ouvre davantage et partage ses états d'âme avec les autres... C'était juste quelque chose... qu'elle avait du mal à faire... Mais elle avait des gens qui s'inquiétaient vraiment pour elle et qui ne demandaient qu'à la soutenir tout autant qu'elle soutenait les autres. C'était bien pour ça que quitter le village était si dur... Se retrouver de nouveau privée de leur présence... De leur amour et de leur amitié qui étaient devenus comme les piliers de l'édifice encore un peu branlant que représentait son âme pas encore tout à fait guérie... Elle avait peur... que sans eux... les doutes et les cauchemars ne reviennent...

Les larmes lui montèrent aux yeux et elle fut bien incapable de les retenir, chaudes et rondes, perlant en abondance sur ses joues. Elle pleura une bonne minute avant de se reprendre et de passer le revers de sa main sur son visage pour en chasser les larmes restantes.
Elle savait aussi pertinemment qu'elle ne pouvait pas leur demander d'être là pour la relever à chaque fois qu'elle se sentait trop fragile ou effrayée pour marcher seule... Elle avait choisi d'être Lycane après tout...
Les dernières traces de larmes essuyées, elle tourna un visage navré vers Shvanty et lui dit d'une voix encore humide :


« Pardon Shvanty... Ce n'est pas mon genre de craquer comme ça... »

Du moins, pas en public... Elle prit une petite minute de plus pour finir de se calmer, pleurer lui avait malgré tout fait du bien. Et elle savait à présent peut-être pourquoi ce voyage était aussi nécessaire pour elle. C'était juste dommage, de ne pas pouvoir compter davantage sur une confiance indéfectible dans le Conteur. Mais, ce n'était peut-être pas un mal non plus après tout. Elle ajouta alors, déjà plus calme, un sourire sincère sur les lèvres :

« Vous êtes vraiment quelqu'un de très gentil... un peu spécial aussi, mais dans le bon sens. Et moi je suis là à profiter de votre gentillesse sans rien vous offrir d'autre en retour que des jérémiades... Alors que vous avez tant de tristesse vous-même dans les yeux. Les yeux ne mentent jamais et sont le miroir de l'âme, vous ne croyez pas ? Si vous avez su reconnaître la tristesse dans les miens, c'est que vous avez sûrement pas mal de choses qui doivent vous peser sur le cœur également. N'ai-je pas raison ? Ou peut-être que cette fois, c'est moi qui parle trop. »

Non, elle n'avait pas oublié combien ce mâle l'intriguait. Ni d'ailleurs qu'elle avait été à deux doigts d'en apprendre davantage sur lui. Alors il était temps de rattraper ce qui pouvait l'être. Et puis... ce serait un peu sa façon à elle de lui dire merci pour toute cette gentillesse qu'il témoignait à son égard...
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:43 (2017)    Sujet du message: Direction : Harmonia !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.