Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Direction : Harmonia !
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 17 Aoû - 14:00 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Le conteur se permit de pousser un soupir de soulagement en entendant le son d'une lame que l'on rengaine, roulant sur l'autre côté pour faire face à l'ex-otage et son ex-kidnappeur. Au moins la shamane ne risquait plus sa vie, c'était déjà ça, le grandes-oreilles semblait même s'excuser auprès de sa victime. Quant à savoir ce que lui-même risquait désormais des foudres de sa camarade, eh bien... Farès veillerait à ce qu'il y survive. Sans doute. Probablement. Peut-être.

"A la bonne heure. Vous voyez, c'est tout de suite plus agréable quand personne ne menace qui que ce soit.Je savais qu'un peu de musique calmerait un peu les esprits."

Le loup se releva et s'épousseta un peu, plus pour se donner un minimum de contenance qu'autre chose. Il n'était déjà pas certain de contenir convenablement les frissons d'angoisse et de soulagement mêlés qui l'assaillaient, prendre quelques secondes pour s'assurer qu'il tenait debout malgré ses jambes en coton lui semblait plus adapté. Pourtant il sentit tout de même son pas chanceler un brin tandis qu'il tâchait de se diriger aussi vite qu'il s'en sentait capable vers sa camarade, le Draco-Tapiti reculant prudemment du côté des buissons. Mais, nota le barde, sans fuir complètement ni quitter la scène des yeux, ce qui dans l'ensemble n'était pas un mauvais signe. Le regard de Mi'toko, par contre...
Farès, c'était encore bien pire vu de près, même sous forme animale. Cette fois c'était officiel : il n'avait plus la cote auprès des dieux. Ni auprès de la shamane, visiblement. Un retour karmique de bâton, sans doute, ou quelque chose dans le genre que le conteur avait entendu il ne savait plus trop où, il y avait longtemps.


"Est-ce que vous allez bien ? Vous a-t-il entaillé ou égratigné ?" demanda-t-il en s'agenouillant près d'elle, tâchant de vérifier que la Lycane n'avait vraiment rien. C'était pour l'instant sa seule priorité, le reste pouvait attendre.

Mais les questions se bousculaient tout de même sous le crâne du loup gris. Comment expliquer son geste ? De quelle manière lui faire comprendre que la base d'une prise d'otage est l'intérêt que la cible porte à l'otage ? Que sans cet intérêt, la prise d'otage n'a plus lieu d'être ? Ou encore que le lapin paranoïaque aurait continué à faire n'importe quoi s'il s'était encore senti menacé ? Et faire n'importe quoi, Fang s'y connaissait, ça tournait souvent mal.
La preuve encore maintenant... persifla une petite voix dans son esprit.
Mais non, pas cette fois justement ! Il n'avait pas fait n'importe quoi, il avait au contraire tâché de rester calme et de trouver une solution pacifique au problème, de surprendre l'agresseur avec un comportement inattendu...

... et le résultat se lisait dans les yeux de la louve blanche. Il était aisé de comprendre pourquoi il n'avait plus la cote auprès de Farès, finalement. Fichu karma.
On ne chasse pas le naturel aussi facilement que ça, hein, Conteur ? continua la voix narquoise.
Pour autant, Fang refusait de se laisser à l'abattement, cette fois : le résultat valait ce qu'il avait fait, largement. Et il était essentiel que sa camarade le sache, il le sentait.


"Shamane, j'ignore ce que vous vous imaginez, mais je ne l'ai probablement pas fait. Je sais que le bluff n'est pas bien vu chez les Lycans, et je m'en moque : il n'était pas question qu'il vous blesse ni qu'il vous emmène un mètre plus loin. Pas un seul mètre. Et une proie ne tue pas quand elle peut faire autrement." affirma Fang en regardant la louve droit dans les yeux.

Voilà, il ne pouvait pas être plus sincère, plus concis, plus précis que cela. Il n'avait pas l'impression que sa cause pouvait vraiment être défendue, mais après tout il foulait régulièrement au pied nombre de préceptes lycans. Ce qu'il avait fait était dangereux, certes, mais cela avait marché, dans un sens ou dans un autre. Si son honneur ou son amour-propre devaient en prendre un coup pour aider sa camarade, alors soit. Mais même en se disant cela, le conteur sentait son cœur se serrer plus qu'il n'aurait dû, bien plus. Et dans son esprit, un louveteau gris lui ressemblant trait pour trait le fixait d'un air déçu. Bon sang, mais comment faisaient les Lycans pour vivre avec autant de fierté sur le dos ?
Un gland lui rebondit sèchement sur le crâne, suivit d'un hululement hautain parmi les branches au-dessus de lui. D'accord, il l'avait mérité, celui-là.


(HRP : avec le recul, je me rends compte que j'aurais vraiment pu faire mieux avec toute cette histoire, je vous présente toutes mes excuses pour le mauvais RP qui en découle. Je suis sincèrement désolé Y_Y )
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Aoû - 14:00 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Lun 19 Aoû - 12:24 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

[ Hj : T'en fais pas, on fera avec. Et, il n'est pas fini, enfin, pas encore. ^^ ]


Des tréfonds de cette torpeur dans laquelle elle flottait à demi, la louve entendit cette voix douce s'accorder aux vibratos mélancoliques et las des pulsions de son cœur. Les mots furent comme une caresse réconfortante, plus que l'étreinte sur son épaule ne parvint à l'être. Il y avait de la compréhension et de la honte, mais peut-être aussi un peu de désolation dans cette voix. Cette voix qui semblait lui confirmer que tout cela était injuste et... stupide...

L'échange fut si bref, Mi'toko réalisa à peine qu'elle venait d'être libérée et sa volonté enfin comprise par l'autre femelle que celle-ci avait déjà filé. Un peu hagarde et hébétée, elle resta alors indécise quelques secondes, à ne plus trop savoir comment réagir. Mais c'est dans la direction dans laquelle avait fuit l'étrangère que se tourna son regard. Elle se demanda alors si elle ne l'avait pas épargnée par pitié... Autant dire que ça avait de quoi lui mettre un sacré coup au moral... Proie ou pas proie... inspirer la pitié... Elle serra les crocs, peut-être sauve, mais ébranlée au plus profond de son être.

C'est l'instant que choisit le conteur pour s'approcher d'elle et se mettre à l'examiner d'un air inquiet magnifiquement bien feint. Oui, à vrai dire, elle demeurait dans l'idée qu'il s'était juste détourné de cette affaire et rien d'autre. Alors elle le laissa faire sans opposer de résistance, trop occupée à démêler le sombre nœud de ses pensées et de ses émotions pour l'instant, les sourcils froncés dans une expression assez dure qu'elle arborait si peu souvent. Mais elle l'écoutait cependant et ses paroles la perturbèrent d'autant plus... Il l'irritait... à lui accorder de nouveau l'attention qu'il avait fait mine de leur refuser plus tôt. Parce que selon lui, donc, c'était ce dont il était question en fin de compte non ? D'avoir fait semblant de détourner les yeux pour donner le sentiment à l'autre femelle qu'elle pouvait s'enfuir librement. Alors, elle comprit à quel point il avait été incapable de gérer la situation.

Elle le repoussa en poussant de ses deux pattes avant sur son torse pour mettre vivement une distance entre elle et lui. Alors, elle le fixa droit dans les yeux. Ça aurait été sûrement plus simple ainsi, si vous vous étiez trompé, de ne pas avoir à regarder la mort en face, n'est-ce pas conteur ? Elle avait été seule, tout du long... Seule avec la mort et son instrument... Et lui qui se targuait de se faire un devoir de veiller sur elle... Qui l'avait juré à la meute entière... Il n'avait même pas été capable de se rendre compte qu'ils avaient affaire à une femelle... et il pensait vraiment être capable de savoir ce qu'une proie pourrait faire dans ce genre de situation ?... Si justement il avait vu cette femelle avant tout comme un proie, il se méprenait atrocement... Elle était bien plus... Effrayée, désespérée, perdue sûrement aussi... Et personne ne pouvait deviner de quoi serait capable une âme en proie à la terreur sourde et noire...

La louve se leva sur ses quatre pattes et lâcha entre ses crocs sur un ton grave et extrêmement sceptique :


« Si vous le dites... »

Puis, elle saisit ses vêtements dans sa gueule et alla s'abriter derrière un fourré pour reprendre sa forme bipède et se rhabiller. Après quoi, elle quitta son abri improvisé pour marcher droit vers le campement, dans le silence le plus total, la mine grave et d'un pas lourd. Elle attrapa les outres et les leva pour les désigner à Fang en déclarant de la même voix monocorde :

« Je vais chercher de l'eau... pour... faire passer tout “ça”... »

Et elle s'éloigna pour finir par disparaître derrière les rangées de troncs d'arbres dans les ténèbres de la nuit qui venait maintenant de confortablement s'installer sur les bois alentours et la clairière où ils avaient établi leur campement.

À peine fut-elle complètement hors de vue et d'oreilles que ses jambes se mirent à flageoler et ses yeux à picoter. Elle s'arrêta alors un instant et s'adossa au tronc d'un chêne deux fois plus épais qu'elle. Et ce fut trop, elle craqua. Un bon coup, parce qu'elle en avait besoin... d'évacuer tout ça... toute cette pression et ce poids sur son cœur... Ça avait été trop pour elle... C'était une idée... stupide... partir et... et penser qu'elle pourrait compter totalement sur quelqu'un qu'elle connaissait finalement à peine et... cette mission allait être un fiasco et... Elle se laissa glisser le long du tronc et se retrouva assise, les jambes repliées devant elle et le visage enfoui dans ses mains.

Elle pleura de longues minutes, se déversa de toute ces pensées négatives et irréfléchies, juste parce que c'était nécessaire. Sans se dire qu'elle avait spécialement raison, non, mais juste parce que parfois, laisser aller aussi librement le cours de ses pensées que le lit qu'essayait de se creuser la jeune rivière sans avoir aucune idée d'où elle allait finir par jaillir ou être arrêtée faisait du bien. Quand elle fut calmée, et il ne lui fallut pas si longtemps pour l'être, elle avait juste réussi à faire plus ou moins le point et était maintenant convaincue de deux choses : demain serait un meilleur jour, alors il ne fallait pas qu'elle se décourage maintenant. Et... compter réellement sur Fang serait une erreur, tout comme lui laisser penser le contraire. Il n'y avait pas de « nous », malgré lui, Fang lui avait bien fait comprendre qu'il ne faudrait rien attendre de lupin venant de lui. Alors... elle avait bien un compagnon de route, mais pas un frère loyal sur lequel compter à ses côtés... C'était... un constat un peu rude à digérer pour le coup... Et, tandis qu'elle essayait d'ingérer l'information, elle se frottait le museau en reniflant. La route risquait d'être plus longue et solitaire qu'elle ne l'aurait souhaité... Et Spice risquait d'être bien déçue quand elle rentrerait... Ha ha, ça ne serait pas la première fois qu'elle la décevrait de ce point de vue-là... De ce côté, de toute façon, les dieux n'avaient jamais eu l'air de vouloir vraiment la gâter. À moins... que ça ne soit simplement elle qui évitait soigneusement de satisfaire les plans qu'ils avaient pour elle...

En colère la Lycane ? Plus du tout. Elle ne savait même plus si elle l'avait été vraiment. Mais elle était toujours assez désemparée et se sentait encore plus vide en-dedans qu'au moment de leur départ. Et même les milliers d'étoiles qui brillaient alors de mille feux au-dessus de la cime des arbres à cet instant précis n'auraient pas suffit à combler le vide de doutes et d'incertitudes qu'elle ressentait. Elle n'avait aucune idée de quoi serait fait la suite de leur périple... Elle savait juste qu'il risquait de ne pas être simple... Et qu'elle n'avait pas envie de retourner affronter les explications dont l'inonderait sûrement le beau parleur qu'était Fang pour le moment...

_________________
Revenir en haut
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 13:33 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Après avoir reprise sa forme sur deux pattes et un court échange amère avec le conteur, la shamane se saisie des outres pour aller les remplir dans la rivière. Ayant très probablement choisie ce prétexte pour s’éloigner de son… compagnon de route et pouvoir s’isoler quelques instants et probablement décharger une partie du surplus d’émotions dans le cours d’eau.

Si la Demi Draconis se sent bien moins exposé au danger à présent, elle ne se sent pas mieux pour autant. Elle se sent responsable des deux choses : d’avoir prise en otage la shamane qui avait essayé de l’aider et de la mettre à l’aise, d’avoir ainsi entraînée la réaction aux conséquences désastreuses de son compagnon de route. Si Anushka eu poussé sa réflexion sur le sujet plus loin elle aurait admis avoir fait une troisième crasse à la shamane : avoir achevée la fierté de celle-ci en faisant preuve de compassion à sa situation en la relâchant tout en s’excusant.

C’est toujours sans trop réfléchir de manière poussé à l’impact de ses actes qu’elle profita de l’attention du beau parleur porté à la Lycane s’en allant les gourdes à la main pour se retirer derrière les fourrés derrières elle. Avançant avec prudence et en gardant le profil bas, elle parvint à se glisser jusqu’aux arbres quelques mètres sur la droite de là où la shamane pénétra le bois, sortant de la clairière. Après quelques instants, humant l’air de sa petite truffe, elle repéra la position de la grande femelle. S’approchant de l’arbre où une queue blanche dépassait timidement, elle observa la Lycane pour guetter le moment opportun pour s’approcher et… lui parler ? Elle n’a décidément pas réfléchie plus que ça quant à la suite des événements… La singularité de la situation ne l’excusant toutefois pas entièrement. Bien que ce dont elle est témoins à présent est vraiment nouveau pour elle.

Il est en effet rare pour une proie d’éprouver de l’empathie pour un prédateur. N’ayant pas connu la loyauté ou même la solidarité venant d’autres individus le sentiment exacte de la Lycane ne lui parle pas. Toutefois, sa détresse et la profonde douleur qu’elle ressent ont une portée bien plus grande. Après tout… elle a deux oreilles et une truffe elle aussi non ? Et elle n’avait pas été méchante avec elle. Au contraire même… *Pour ce que j’en ai fait…*

Après quelques instants elle commença à se diriger vers la grande femelle recroquevillée sur elle-même. Avançant sans grande assurance due au fait qu’elle s’avance vers une Lycane. Une shamane qui plus est. Malgré son état cela reste intimidant. Elle aurait sûrement due réfléchir au fait que se retrouver à proximité d’un prédateur, même pacifiste, n’est pas la meilleure des idées.

« Je… euh, ne cherchais pas à vous épier ou… hum. Je… suis Anushka. Et… vous avez montrée de la gentillesse pour moi. Je m’excuse d’avoir… fait ça. Et de vous avoir mise dans cette situation. » Elle note à présent le regard de la Lycane sur ses traits expressément hybrides. « Ah euh… oui, je n’ai pas voulue… attirer l’attention de votre euh… enfin, ni après ça de cacher ce… que je suis. » Ce mensonge maladroit cachait à peine qu’elle n’avait pas prévue ce qu’elle ferait une fois ici. Ni même pourquoi elle le faisait.

« Il m’est étrange de dire ça… à une femelle d’une race sensée me chasser… toutefois, j’aimerais… vous aider. J’aimerai réparer mon erreur. Mais pas seulement. Vous êtes l’une des rares personnes à m’avoir… témoigné du respect. Maintenant que vous avez… vue qui je suis et… ce que je suis cela à peut-être changé mais… non, je n’ai pas à me soucier de cela, je n’aurais pas due agir ainsi en réponse à votre gentillesse. »
Elle attend à présent une réponse de la Lycane.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 30 Aoû - 11:51 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Très vite, le barde se retrouva seul dans le noir, la shamane prétextant une quelconque tâche et le fauteur de troubles à couteau se réfugiant dans les fourrés pour y faire Farès savait quoi. Reniflant la piste de ce dernier d'un air suspicieux, et désormais moins concentré sur la situation chaotique, les oreilles du Lycan frémirent de surprise : en plus d'un hybride, il s'agissait également d'une femelle ! Tout ça n'était pas bon signe. Ses poings se crispèrent, il serra les crocs, tremblant de frustration et de colère. Puis, soudainement, il se relâcha en soupirant. Quel intérêt d'être en colère contre une proie terrorisée ? Cela n'arrangerait pas les choses, bien au contraire. Et puis, comme toujours, c'était aussi en partie de sa faute à lui, après tout.

"Ca explique au moins pourquoi je n'arrivais pas à comprendre son fonctionnement." lança-t-il dans la nuit, amer. Au moins, personne ne lui reprocherait s'il parlait dans le vide.

Le loup retourna au campement et s'occupa du dîner, plus pour garder ses pattes actives que par faim. Il n'était pas question de faire comme si rien ne s'était passé, pas plus que tenter de défendre son cas plus avant quand la shamane reviendrait - si jamais elle consentait à revenir, ce qui n'était pas dit. Mais au moins, il s'occupait sur une tâche utile au lieu de ruminer dans un coin.
Son esprit vagabondait, refaisant toute cette histoire à chaque passage : il s'imaginait faisant fuir la proie, parvenant à la raisonner à l'aide de mots bien choisis, lui racontant une histoire si terrible que le kidnappeur miniature s'en terrait de frayeur au pied d'un arbre, roulé en boule. C'était bien beau de rêver, tiens.
Le hibou battit des ailes pour atterrir en douceur sur une branche basse, près du conteur qui le fixa d'un air intrigué. Ils restèrent ainsi un moment, Fang ignorant lequel des deux était vraiment l'animal. Il avait toujours soigneusement évité de trop se poser de questions sur son propre comportement ces dernières années, mais depuis sa visite à Wapi tout semblait s'effriter entre ses doigts dès qu'il s'en mêlait. Ce n'était pas agréable. Vraiment pas.


"Tu crois que je suis sur la mauvaise pente, l'oiseau ? Que j'en suis arrivé au même point que tous ces types qui n'ont pas survécu à la séparation ?
- Houhou, fit le hibou, laconique.
- Tu crois... " Fang déglutit, mal à l'aise à l'idée. "Tu crois que je vais tourner dingue et en finir, comme eux ? Pour aller la retrouver ?"

Le loup s'était inconsciemment approché du volatile, à quatre pattes pour rester à sa hauteur. Le rapace tourna la tête à l'envers comme pour voir l'âme sens dessus-dessous de Fang dans le bon sens, se remis à l'endroit et leva le bec. Puis, dans un bref arc de cercle taillé pour l'efficacité, il bascula vivement pour aller picorer du bec le crâne de l'imbécile. Le Lycan gris recula en glapissant brièvement, ôtant son chapeau pour se frotter la tête en maudissant les volailles de toutes sortes. Comme en réponse, le hibou agita les ailes et flotta sur sa cible dans une mêlée de plumes et de poils dont le barde sortit vainqueur à grand-peine.

"Mais pourquoi tout le monde me cherche querelle ? Je suis un pacifiste, moi ! J'aurais dû lui sauter à la jugulaire et la lui arracher, peut-être ? J'aurais été tellement plus classe couvert de sang frais, hein ?
- Ouhou houu ouh, hulula le rapace en refaisant un passage au-dessus du loup qui se retint difficilement de bondir et mordre.
- Je vois ce que tu essaie de me faire faire, gronda Fang entre ses crocs en pointant un index rageur, mais ne suis pas un animal, moi ! Je ne chasse pas ! Je n'égorge pas de pauvres types sous prétexte qu'ils sont plus faibles que moi ! Je ne suis pas un Lycan !"

Le mot ne résonna pas dans la forêt, les végétaux étant par nature très mauvais en acoustique au point de ne même pas entendre quand on leur parle. Mais il résonna dans l'esprit du conteur, dont les muscles se relâchèrent peu à peu tandis qu'il se rendait compte de ce qu'il venait de dire. Il l'avait toujours pensé, bien sûr, il s'était juré d'en arriver là... et il en était arrivé là. Etrangement, la vue n'était pas aussi belle qu'il ne l'avait imaginée. Et c'était la première fois que ces mots franchissaient sa gueule, qu'il admettait le fait.
Il eut envie de rire. De ricaner, plutôt, comme lorsqu'on s'aperçoit que l'on a bondit hors d'un nid de vipères pour se retrouver au bord d'un gouffre. Tout semble plus clair dans ce genre de situations : toutes les erreurs commises, toutes les opportunités ratées, tous les mauvais embranchements pris malgré les évidences. Il ne voyait plus d'autre chemin s'ouvrir devant lui que ce gouffre noir, et le pire restait qu'il avait cherché à y aller toutes ces années, imbécile qu'il était.

Les oreilles baissées, abattu, avec l'impression d'avoir été vaincu par lui-même, Fang se recoiffa de son chapeau. Quelle bonne blague, un village entier engageant un Lycan pour assister une shamane, aucun ne soupçonnant qu'en réalité il n'était pas plus Lycan qu'une marguerite. Une mascarade digne des plus grands contes. Mais quelque chose attira son regard : du sang sur ses doigts, suite au coup de bec acéré du rapace malgré la relative protection de son couvre-chef.
Du sang argenté.
Fang se frotta vivement les yeux et observa à nouveau sa patte, mais il n'y avait plus qu'un peu de sang rouge, ordinaire. Devenait-il fou ? Peut-être l'avait-il toujours été et ne s'en rendait-il compte que maintenant.


"C'est impossible. Le sang d'argent, il n'y en a plus."

Le hibou hulula d'un air moqueur, n'attirant qu'un bref regard du conteur. Il ne parvenait pas à se détacher de cette brève illusion et pria muettement Farès pour un petit éclaircissement, un indice, même une bribe de réponse si cela ne le gênait pas trop s'il-vous-plaît merci d'avance. Non pas qu'une requête aussi égoïste aie la moindre chance d'être écoutée par le dieu des vents, mais ça rassurait toujours.

Il était une fois...

Le conteur s'immobilisa, choqué. Il y avait bien eu un coup de vent dans la clairière devant lui, mais le vent ne parle pas, c'est bien connu. Après tout, le temps de dire ce qu'il a à dire, le vent est déjà passé au loin.
A moins, bien entendu, que l'on croie au souffle de Farès. Et d'ailleurs les feuilles des arbres proches s'agitaient sous l'effet d'un vent nocturne soufflant du sud-ouest.


Il était une fois un Lycan qui avait perdu sa peau de loup...
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mar 3 Sep - 11:07 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Quand elle entendit enfin le bruit de pas qui s'approchaient, Mi'toko releva vivement le museau en se grondant intérieurement de s'être à nouveau montrée si peu attentive à son environnement. Quand elle se rendit compte que les bruits de pas appartenaient à l'hybride qui l'avait prise en otage un peu plus tôt, elle cligna des yeux et fronça légèrement les sourcils de stupeur. Qu'est-ce qu'elle venait faire là ? Est-ce qu'elle n'avait pas tout simplement détalé quand elle le moment avait été propice à le faire ? Plus Mi'toko cherchait à comprendre, moins elle y parvenait, alors, malgré tout sur ses gardes, elle tendit l'oreille au discours un peu décousu de la petite créature. Alors seulement les choses lui parurent un peu plus claires. La pauvre éprouvait de la culpabilité, ce qui toucha grandement la Lycane. Et... l'ennuya à la fois. La pauvre, il n'y avait pas spécialement de quoi pourtant, après tout, elle avait été la proie qui avait dû faire face à deux prédateurs et elle l'avait fait avec énormément de courage. De peur et de maladresse également, mais elle avait agit bien plus bravement que la plupart de ceux des deux races dont elle semblait être issue.

Plus embarrassée qu'autre chose, Mi'toko baissa humblement la tête en détournant les yeux pour se gratter légèrement la nuque.


« Oh euh... ça n'a plus beaucoup d'importance je pense... »

Oh, pas dans le sens ou tout ce qui s'était passé n'avait aucune importance non ! Mais... la façon dont tout s'était brutalement terminé n'avait plus vraiment d'importance à présent. Et encore moins de chercher qui avait eu tort ou raison. Il fallait... avancer... Et... passer outre... pour en tirer les leçons nécessaires...
Alors qu'elle pensait à cela, elle eut l'air amère, un court instant, avant qu'elle ne se reprenne et ne se décide à rassurer cette vaillante femelle qui avait fait un gros effort et avait dû certainement beaucoup prendre sur elle pour faire demi-tour et décider de revenir vers elle. Mi'toko ne put s'empêcher cependant d'espérer qu'elle ne l'avait pas vu avoir sa... crise...


« Enfin, je veux dire, vous ne me devez rien Anushka. Tout ça a juste été le fruit de circonstances un peu malheureuses, certes... mais dans le fond, aucun drame n'a été à déplorer. Alors ne vous sentez pas coupable d'avoir juste suivi vos instincts et d'avoir voulu vous défendre face aux longues dents pointues que nous sommes. »

C'est un large sourire chaleureux et réellement rassurant que la Lycane décida d'offrir à l'hybride, le tout rehaussé par cette pointe d'humour quand elle fit allusion aux « longues dents pointues » qui étaient censés les représenter Fang et elle. Mais dans le fond... elle en avait pris un sacré coup au moral et s'était pris une sacrée baffe en terme de prise de conscience... Ce qu'elle dissimulait tant bien que mal derrière ce masque de compréhension et d'amabilité, estimant que l'hybride n'avait pas en plus à devoir se sentir coupable des états d'âmes qui la rongeaient.

« On a juste tous essayé de gérer la situation chacun à notre manière... »

Et c'était vrai. Au final, cette situation avait sûrement servi à dévoiler ce qui devait l'être maintenant plutôt que trop tard... Chacun avait juste été... parfaitement honnête avec lui-même et avec les autres... et tout ça avait été... très révélateur... Alors peut-être bien que c'était cette hybride qu'il fallait remercier pour les avoir aidé à y voir plus clair chez l'un et l'autre...
Si elle continuait sur cette voie, elle risquait de ne plus pouvoir cacher sa morosité alors, Mi'toko décida de totalement changer de sujet pour orienter la conversation vers un autre qui semblait tout autant préoccuper la femelle qui lui faisait face.


« Alors vous êtes bien une hybride. Oh, ne vous en faites pas pour ça, je suis bien la dernière personne qui risquerait de vous juger par rapport à ça. Et je ne vois pas le problème dans le fait d'être différent. En tous cas, je suis bien contente qu'on puisse se parler plus calmement. Et c'est moi qui suis navrée si nous avons dérangé la tranquillité des lieux où vous vivez peut-être. Ça n'a pas dû être très rassurant de voir deux prédateurs s'installer dans le coin... »

Elle pouvait bien se tromper, mais, si effectivement Fang et elle avaient mis les pattes sur le petit espace personnel qui servait de territoire à cette hybride, il était naturel que cette dernière ait vécu cela comme une intrusion des plus effrayante... D'autant que sa condition d'hybride devait d'autant plus ajouter au stress quotidien qui devait peser sur ses frêles épaules... Est-ce qu'elle devait vivre sans cesse cachée ? L'endroit ne semblait pas peuplé davantage. Et... Mi'toko n'était pas suffisamment naïve pour ne pas être au courant de la façon dont les hybrides étaient considérés par la majorité des personnes sur Cérès... plus encore en sachant elle-même ce qu'être hybride signifiait vraiment... En un sens, elle au moins avait de la chance dans son malheur, d'être... encore plus différente... Mais elle plaignait cette pauvre femelle pour laquelle la vie ne devait être vraiment pas simple tous les jours... Et l'empathie fut plus que partagée...
Ironique non ? Deux hybrides, chacune navrée à leur manière du sort de l'autre.

_________________
Revenir en haut
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Ven 13 Sep - 14:57 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Elle aurait vraiment due se douter qu'arriver à l'improviste allait la mettre mal à l'aise. Elle aurait due réfléchir tout cours aux raisons de faire cela, d'aller la voir. Au moins, elle donnait pas l'impression de désapprouver sa démarche. Au contraire même de ce qu'elle pouvait juger. C'était un réel soulagement. Elle est si embarrassé quand à ce qu'elle à fait... Et puis... s'exposer "à nue" à une inconnue, dont elle connait le nom et sa fonction dans sa meute certes, c'est à dire révéler par inattention ses origines bâtardes... Du moins, elle le pris... bien?

*Il s'agit d'une shamane vraisemblablement... bon, les shamanes tendent vers les chemins de la paix plutôt que ceux du conflit, mais de là à... ne pas rejeter une hybride d'une race inférieur à la sienne? Et à s'excuser pour le dérangement? Quelque-chose m'échappe. Qui... est-elle?*

Cette question aurait eu de la valeur dans les pensées d'une autre. Ignorante des noms des différents clans Lycans et n'y connaissant pas grand chose en général sur la culture Lycane, ou tout du moins que très superficiellement, elle n’aurait pu tirer avantage d'une réponse directe à cette question. Une question pertinente en soit mais stupide dans sa tête.

"Tout de même... C'était très inappropriée de réagir ainsi après... avoir montré votre soumission dans le seul but de calmer la situation. Et... essayer de gérer la situation à notre façon vous avez sans doute raison."

Elle n'aborda pas tout de suite le sujet de sa nature, justement contre-nature. Le point de vue abordé par la Lycane lui est étranger. La stratégie de Mi'toko fonctionna donc puisque ce changement de sujet amena la petite hybride à ne plus se concentrer sur les blessures morales de la Grande prédatrice. Pour l'instant en tout cas. Elle ne comprend pas ce qu'elle dit.

"Je... euh, oui je ne suis que de passage mais... votre présence à été euh, troublante oui pour moi oui. Je suis contente que nous puissions parler dans le calme moi aussi." Elle garde le silence quelques instant. "La dernière personne pour me juger par rapport à ça?" Elle se tait à nouveau, comme si elle attendait une réponse de la Lycane. "C'est... justement ma... différence qui est le problème. Qu'essayez-vous de dire, je ne vous suis pas."

Elle ne s'est jamais considéré autrement que comme contre-nature. Une bâtarde issue des fruits hideux d'une relation contre-nature affiché clairement aux yeux de tous au premier regard. Cela ne l'a jamais empêché de défendre et elle ne s'est jamais résigné sur son sort pour autant. C'est simplement ce qu'elle considère comme étant de fait.Tel qu'elle l'a appris et intégrée.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Sep - 06:25 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Fang cligna des yeux. Il resta un moment ainsi, assis sur l'herbe sous les étoiles, le regard perdu dans le vide devant lui. Puis il se mit à quatre pattes et fouilla frénétiquement le sol à la recherche d'une branche morte. Alors seulement il se mit à tracer dans la terre, à droite, à gauche, tournant sur lui-même pour graver les images éphémères qui défilaient dans son esprit. La musique, il entendait la musique, les notes qui s'envolaient ou dégringolaient ! Le rythme, les pauses, le ton, tant de choses qu'il ne pouvait tracer ! Il fallait se concentrer sur les images, sur l'essentiel. Aller au plus simple, enlever l'inutile, l'embellissement, ne laisser que l'histoire à nu. De la poussière s'élevait à mesure qu'il éparpillait la terre autour de luis en courbes grossières, sans que le Lycan y prête attention. Le hibou, pour sa part, tendait le cou pour voir la source de toute cette agitation.

Enfin le conteur se rassit, haletant, scrutant le cercle qui le cernait de ses propres dessins approximatifs. Un sourire se dessina sur les babines du loup, suivit d'un petit rire de surprise et de joie mêlées. Certes, il avait souvent entendu Farès lui souffler l'inspiration pour ses contes, mais ce qu'il venait de vivre était bien au-delà. Plus qu'une inspiration, c'était presque un commandement, un moment de grâce où il avait senti l'herbe sous ses pattes, reniflé l'air du soir, entendu le hibou tout près, mais où ses yeux lui avaient certifié être bien loin de cette clairière. Une sensation étrange, l'impression que le corps cherchait à être à deux endroits à la fois, et qui lui faisait encore tourner la tête. Ou bien c'était à force de tournicoter pour dessiner.

Dans la terre, la silhouette grossière du loup qui avait perdu sa peau de loup suivait son destin dans la quête de sa peau. Sauf que Fang n'y comprenait rien. L'histoire n'avait ni queue, ni tête ; à vrai dire, il ne savait même pas où elle commençait exactement ni où elle se terminait. Le héros semblait tourner sans fin dans les mêmes pièges et les mêmes rencontres, sans que Fang aie le moindre début d'explication. Il y avait certainement un sens caché, probablement trop bien caché même. Illusion ou message divin, il ne pouvait le dire, mais le résultat était là, sous ses yeux.

Et puis toute l'excitation retomba. C'était un fouillis incompréhensible d'événements issu de son imagination tordue suite à sa mélancolie, voilà tout. Rien de magique là-dedans. Soupirant de lassitude, il retourna à la petite marmite pour s'en occuper à nouveau. Pourtant il ne pouvait s'empêcher de jeter des coups d’œil vers ses tracés, son esprit revenant inlassablement sur cette histoire de loup sans peau. Il sentait que c'était important, comme quand il avait accepté d'accompagner la Shamane. Peut-être... peut-être qu'elle saurait, elle. Peut-être qu'elle comprendrait la métaphore. Il pourrait lui demander, oui. Un jour. Si elle revenait, bien sûr. Parce que pour l'instant, tout ce qu'il pouvait se permettre de lui demander, c'était pardon. Et il doutait déjà de la réponse.

Ah ! là là. Dure est la vie de barde itinérant, se dit-il en touillant inlassablement la soupe.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mar 17 Sep - 09:46 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

La pauvre petite femelle s'entêtait à vouloir encore et toujours lui présenter des excuses. Mais sincèrement, est-ce que tout cela n'avait pas été qu'un fâcheux concours de circonstances ? Non vraiment, il n'y avait aucun coupable à chercher dans cette histoire. Même si... certaines choses avaient dérapé dû à des décisions pas très judicieuses... Beaucoup de décisions pas très judicieuses en fait... Mais encore une fois, les choses ne s'étaient pas achevées de manière dramatique, enfin, pas trop... Alors, il valait simplement mieux tirer un trait sur tout cela et passer à autre chose. En tous cas, en ce qui les concernait toutes les deux. Pour le reste...

Mi'toko tenta de ne pas laisser son esprit vagabonder trop loin sur le chemin de certaines réflexions qui avaient déjà abouti à des conclusions qu'elle préférait ne pas ressasser dans l'immédiat... C'est pour cela qu'elle se concentra sur son interlocutrice et attendit qu'elle ait plus ou moins fini de se torturer les méninges, enfin, oralement, pour s'empresser de reprendre la parole dans le but d'apaiser, si possible une fois pour toute, le cœur lourd de culpabilité de cette malheureuse petite femelle. Et ce, toujours avec un sourire aussi amène que possible, mais ! En évitant soigneusement de dévoiler le moindre de ses crocs. Sa sensibilité le lui dictant.


« Non vraiment, ne vous tracassez plus pour cela, nous n'étions pas tout à fait nous-mêmes. Puisque je vous le dis. »

Elles n'allaient pas débattre encore et encore sur le sujet alors, pourquoi ne pas plutôt clore celui-ci en reprenant les politesses là où elles les avaient laissé ?

« Oh, de passage également ? Nous le sommes aussi. Et... aurons probablement levé le camp dès demain matin... Et bien... nous aurions pu nous croiser dans des circonstances moins mouvementées mais, c'est déjà une bonne chose que nous puissions régler ce malentendu en ce moment même. Parce que ce n'était rien d'autre qu'un simple malentendu. Du moins, c'est ce que je pense. »

Là, clos. Point. L'expression que la Lycane blanche eut en fermant les yeux appuyait clairement ce fait.
Et il y avait de toute façon autre chose qui risquait de tracasser cette autre Hybride bien trop grandement si elle ne passait pas immédiatement à d'autres petites confidences. L'air semi-complice, Mi'toko expliqua donc ce qu'elle sous-entendait par le fait qu'elle pouvait parfaitement comprendre le sentiment de crainte et de peur du rejet de ce petit bout de femelle qui lui faisait face et qui ne paraissait pas avoir eu la vie la plus simple qui soit, justement à cause de la nature qui était sienne. Ça pouvait parfaitement se voir à sa posture méfiante et son attitude sans cesse sur la défensive qui n'avait rien à voir avec la terreur constante qui régnait dans le cœur des Tapitis quand ils estimaient être en présence d'un danger. Non, c'était différent, plus... douloureux et lourd... Et puis, pour une demi-Tapiti, elle était sacrément courageuse. Parce qu'elle leur avait suffisamment démontré qu'elle était loin d'être une inconsciente qui tenait peu à la vie ou une écervelée par sa réaction de toute à l'heure pour que Mi'toko puisse penser autre chose d'elle. La vie avait dû sacrément l'endurcir... À côté d'elle, Mi'toko se sentait presque... chanceuse... et pourtant... un peu coupable aussi de ressentir cela...


« Je ne suis pas tout à fait ce que je semble être au premier abord moi non plus, et loin d'être une “sang pur”. Mais chut, ça restera notre secret à toutes les deux, d'accord ? »

Toujours assise face à Anushka, Mi'toko adressa un clin d'oeil à cette dernière et glissa la main dans son dos, sous son vêtement, puis, lui tendit lentement, très lentement et délicatement, une plume blanche qui était de l'exacte couleur de sa fourrure. Un secret partagé, comme un pacte scellé entre elles, au-delà du simple geste, une promesse, celle du silence, puisqu'à présent, elles connaissaient chacune ce qui était sans doute l'un des plus grands secrets de l'autre. C'était comme un : « ne t'inquiète pas, je n'en parlerai à personne » sous-entendu entre elles. Mais c'était également une preuve de reconnaissance pour celles qui partageaient toutes deux une nature duales dont elles devaient s'accommoder en secret. Même si... la sienne étant sans doute bien plus un secret, et bien plus simple à cacher que la nature de la pauvre Anushka ne l'était avec les autres...

Alors qu'elle se faisait cette réflexion, Mi'toko leva le museau vers le ciel, la lune était à présent bien haute et elle ne pourrait décemment pas passer la nuit ici à fuir ce qui devait être affronté... Une fois pour toutes... Alors elle soupira, malgré elle, et murmura, plus pour elle-même que pour son interlocutrice :


« Hum... Je ferais sans doute mieux de rentrer au campement... Et d'aller chercher de l'eau pour commencer... »

Ce qu'elle n'avait absolument pas le cœur de faire mais... la vie était ainsi faite... On ne pouvait pas la passer à éviter ce qui nous déplaisait sous peine de ne faire que fuir et se contenter d'une demi-vie, certes confortable, mais une demi-vie malgré tout... Inconsciemment, elle jeta un regard navré chargé de désolation sur cette Hybride qui lui faisait face et un profond sentiment d'injustice s'empara d'elle. Parce que... tout n'était pas forcément aussi simple pour tout le monde... Et pour le coup, elle ressentit un peu de colère à l'égard de Fang, sans trop savoir pourquoi.

Enfin, elle se releva et s'épousseta, prête à rentrer au campement contre l'avis de son cœur déchiré et chargé d'appréhension, quand, tout à coup, elle s'adressa à Anushka, ses mots dépassant de loin sa pensée :


« Je me doute que ma proposition risque de paraître un peu... déplacée et pas forcément très rassurante pour vous mais... Si jamais vous vouliez vous joindre à nous pour la nuit... Vous seriez la plus que bienvenue Anushka. »

Qu'est-ce qui lui avait pris de lui proposer ça ? La perspective de dormir en compagnie de deux prédateurs devait être tout sauf réjouissante pour la pauvre Hybride qui ne partageait aucunement d'affinités avec des individus majoritairement mangeurs de viande. Elle le concevait parfaitement. Mi'toko s'attendait surtout à la voir refuser et rigolait même intérieurement de sa proposition complètement idiote. Mais toutefois... si elle acceptait, elle serait sincèrement la bienvenue pour partager leur campement pour la nuit. Et puis... ça lui éviterait d'avoir à se retrouver seule en tête à tête avec Fang plus tôt qu'elle ne s'en sentait capable pour l'instant... Une idée qui lui restait un peu en travers de la gorge et la lui serrait désagréablement par ailleurs...
_________________
Revenir en haut
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 23:27 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Ce fut un certain soulagement de voir que la grande lycane blanche lui pardonnait son action et qu'elle souhaitait passer à autre chose. Anushka respirait à nouveau. Son expression est même rassurante, chose qu'elle n'aurait jamais imaginé venant d'une des races à grandes dents.

Eux aussi sont donc de passage. Il doit s'agir de quelque chose de peu banal pour que seuls deux lycans se déplacent. S'agissait-il de quelque chose qui doit rester confidentiel? Sont-ils tous deux des fugitifs? Après une courte réflexion, il est peu probable que le deuxième choix soit le bon. *Bon, cela ne me regarde pas, je ne vais pas pousser ma chance après la rencontre de deux Lycans pacifistes. même après avoir pris l'un deux en... non, ce n'est pas en me repassant ça encore dans ma tête que les choses vont avancer.* "Vous avez raison, tâchons de progresser plutôt que de bloquer sur cet incident." Elle se retint de s'excuser à nouveau, de peur d’irriter la blanche Lycane.

Puis la shamane lui fit part de quelque chose qui la laissa perplexe: *Pas... une sang-pur? Cela voudrait-il dire qu'elle est...* Elle interrompit dans ses pensés car la main de la Lycane avait disparu derrière sa tunique pour en sortir la plume. Les yeux de la petite hybride s’agrandirent. Il s'agit en effet de quelqu'un ayant un point commun avec elle qui restera très secret. Elle leva ses yeux vers ceux de la shamane. Elle le peut en effet. La comprendre. De devoir cacher sa nature aux autres, se savoir différente au quotidiens et ce potentiel de haine et de rejet si cela viens à se savoir. La différence est que cela reste discret chez elle. Ses ailes semblerait-il, d'origine Aozoran selon elle, se cachent merveilleusement bien sous sa tunique. Cela lui rappelait horriblement quelque chose... une lycane... une femelle... hybride... avec des ailes... pourquoi est-ce que cela lui trotte si fortement dans la tête? Quelle est cette étrange sensation? Elle chassa ces pensées de sa tête tandis que son cœur avait commencé à battre la chamade. S'étant calmée, un autre sentiment vint prendre la suite.

Elle essaya de ne pas le montrer, mais malgré sa réelle admiration envers elle, pour être devenue une shamane en préservant secret ses origine hybrides; elle enviait la grande Lycane. Si elle ne lui en avait pas fait part, elle n'aurait jamais rien su de sa nature hybride. Tandis qu'elle, il suffisait de la regarder. Il suffisait d'un coup d’œil pour se rendre compte qu'elle n'est pas une Draconis en entier. Mais malgré tout, elle resta très reconnaissante à Mi'toko d'avoir partagé se secret, elle la considéra avec un grand respect. Cela se lisait dans ses yeux qu'elle n'avait pas eu une vie facile elle non plus. Et que ce qui allait suivre dans l'immédiat n'allait pas être très drôle non plus. elle murmura de retourner à son campement après avoir fait ce pourquoi elle était sensé partie faire. Elle regarda Anushka d'une manière qui la... toucha? Il semblerait qu'elle ait conscience que tous le monde n'ait pas la même chance concernant certaines choses. Ce qui fait la différence entre être derrière ou après la ligne. Avait-elle lut son regard il y a quelques instants? Peu probable, mais la peine qu'elle ressentait pour elle est bien visible.

La grande Lycane se releva et lui fit soudainement une proposition. Les rejoindre pour la nuit. Si cela ne lui paru pas déplacé sans être pour autant totalement rassurée à se sujet, elle resta hypnotisé par cette grande silhouette blanche drapée dans sa belle tunique et aux cheveux dorés, assombris par ce début de nuit. Il était très peu probable qu'elle soit allé partager un si grand secret si c'était pour... *Tu réfléchi trop... il serait temps de se détendre un peu. Et puis...* Et puis elle restait très intrigué par cette grande hybride. pour plusieurs raisons, dont certaines qu'elle n'était pas sûr de comprendre. Et puis... l'espoir de pouvoir dormir auprès d'autres individu, pas de sa race mais qui l’accueillerai amicalement. ne serait-ce que pour cette nuit. Ils se sont montrés plus que correcte après tout. Et puis... la moindre des choses pour remercier cette grande et belle hybride de lui avoir montré qu'elle n'est pas la seule déviante cette nuit, et pour ce qu'elle a ainsi accepté de partager, la moindre des choses serait de ne pas la laisser seule avec ce qu'elle redoute d'affronter à nouveau. Il était très clair malgré qu'elle n'en a soufflé pas un mot, qu'elle n'avait pas envie de retourner voir son compagnon de route.

"je... il me serait agréable de vous accompagner. Et de passer la nuit à vos coté. je... merci. Et... est-ce que je peux vous aider? Vous allez chercher de l'eau n'est-ce pas?" Elle essayait de ne pas montrer sa gêne par cette question. bien qu'elle fut animé d'une véritable intention à ne pas porter son fardeau toute seule. En commençant par l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 24 Sep - 22:05 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Le Lycan observa les étoiles un moment, la gueule sur les pattes, semblant chercher parmi les point scintillants les réponses à ses tourments comme tout bon artiste se devait de faire. Malheureusement point de réponse dans les lucioles stellaires pour le barde, qui dû se contenter pour tout art de manier la cuiller dans le chaudron. A dire vrai, son esprit commençait à être à court : à court de questions, à court d'énergie, à court de reproches., d'inquiétudes, d'espoirs. La Marche était déjà fort éreintante en soi, et les péripéties de la soirée s'y étaient sournoisement ajoutées. Les paupières du bardes lui étaient lourdes, chaque seconde un peu plus. Pourquoi résister ? Il faisait nuit, après tout.

Une vive douleur au crâne le ramena à la réalité, de manière un peu trop piquante à son goût.
"Aouch ! Je ne dormais pas ! Quoi encore ?" Nul besoin de réponse autre qu'un hululement moqueur pour le conteur. "Volatile des enfers, tu finiras sur ma broche avant que tu n'aie percé ma caboche !" lança-t-il en brandissant un doigt courroucé, se frottant la tête de l'autre patte. On en venait toujours à la prise de bec, avec le hibou, semblait-il au loup tandis qu'il s'étirait les membres, toujours assis contre le tronc de l'arbre qui leur offrait protection. C'était étrange, d'ailleurs, que le stupide animal aie un tel sens de l'à-propos. Certes, Fang avait bien pensé à diverses raisons pour ce comportement pour le moins atypique, mais aucune ne tenait vraiment la route. Il ne s'agissait pas du camarade-à-lunettes-qui-flotte-dans-les-airs de la Shamane ni d'un quelconque espion, encore moins d'un messager des Dieux, et il ne semblait pas capable de parler. Ses réactions pouvaient aussi bien être accidentelles que volontaires. Et puis, comme animal sage et guide spirituel sur le chemin sinueux qui s'ouvrait devant le Héros, on pouvait faire nettement mieux.

"Alors qu'es-tu vraiment, l'ami ?
- Hoouu, répondit le hibou, laconique, en se hérissant les plumes.
- Mais encore ? Tu ne me suis pas pour le plaisir, j'imagine. Parce que c'est moi que tu suis, pas la Shamane, c'est évident.
- Ouh ouh, fit l'animal dans un bruissement d'ailes.
- Moui moui moui, bien sûr." Le Lycan se frotta le menton. "Reste que tu ne te caches pas de tes actions. Je veux dire, les hiboux ne lâchent pas de graines dans le cou des gens.
- H-houou... hulula le rapace, soudainement très intéressé par ce qu'il se passait derrière sa tête et ignorant complètement son interlocuteur.
- Ben tiens... fait l'autruche, si ça te chante. Tu n'es qu'une poule mouillée ! On verra qui est le dindon de la farce !"

C'est approximativement à cet instant, lorsque le hibou agita frénétiquement des ailes avec force cris d'oiseau, que Fang prit la pleine mesure de l'absurdité de la conversation. Et la révélation heurta son esprit tel un Horang'i bondissant sur son dîner terrifié.

"Bien sûr ! Tu es l'élément comique qui me fait passer pour l'imbécile de l'histoire !" lança-t-il fièrement à un hibou qui le fixait de ses yeux ronds. "Etant la protagoniste, la Shamane ne peut pas l'être, et la lapine à queue est déjà la petite chose fragile qui lutte contre le reste du monde. Donc il ne restait plus que moi. C'est évident !"

Fang se frappa le front sous ce moment de génie, riant tout en secouant la tête.

"Ca explique ce qu'il m'arrive ces derniers temps. Tu es mon bourreau, en fait. Oui, si tout ceci n'était qu'une histoire, je suis certain que ce serait la raison derrière tout ça. Ha-ha."

Le Lycan se remit à son chaudron, ricanant toujours de sa trouvaille. Il se faisait vraiment tard, pour que lui viennent des idées aussi tordues. Son cas ne s'arrangeait visiblement pas. Vivement une bonne nuit de repos.
Sur sa branche, maintenant hors de vue du loup, le hibou s'affaissa comme sous le coup du soulagement, perdant de fait l'équilibre et pivotant autour de la branche pour finalement se balancer la tête en bas.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 13:42 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Quel soulagement ce fut pour la Lycane blanche de voir la petite Hybride accepter de se joindre à eux. Elle ressentit à la fois un profond soulagement et une énorme bouffée de reconnaissance qui gonfla comme un petit feu rassurant et libérateur en sa poitrine. Grâce à cette femelle, grâce à la décision de celle-ci, et sans doute aussi grâce à la témérité de cette dernière, elle serait tranquille, au moins pour ce soir.

Pour le coup, elle se sentit également franchement égoïste de penser ainsi... Mais... tout au fond d'elle, elle ne pouvait s'empêcher que laisser cette femelle seule, en pleine nuit, en territoire Lycans... Ne serait définitivement pas une bonne chose... Alors, il y avait un peu d'égoïsme dans son souhait qu'Anushka passe la nuit au campement avec eux, il était vrai, mais, il y avait aussi cette crainte qu'il n'arrive quelque chose aussi à une femelle qui avait eu la bonté et le courage de revenir sur ses pas pour faire un pas vers elle.

Est-ce qu'elle essayait de se donner bonne conscience ? Pas vraiment, et puis, Mi'toko n'avait pas la tête à se culpabiliser davantage ce soir. Elle avait envie que cette autre femelle lui tienne compagnie autant qu'elle souhaitait mieux la connaître. Alors elles rentreraient ensemble, il n'y avait aucun mal à cela et ça s'arrêtait là. Elle acquiesça donc simplement quand la demi-Tapiti lui proposa son aide et ajouta :


« Oui c'est cela. Une longue nouvelle journée de marche nous attend dès l'aube alors il serait préférable que nos outres soient pleines quand viendra le moment de partir. »

Mi'toko tendit l'une des outres à la femelle aux longues oreilles et elles prirent donc la direction du petit bras d'eau qui se trouvait à proximité pour remplir les deux récipients avant de retourner au campement, finalement, assez silencieusement, en s'échangeant à peine quelques paroles polies de temps à autres. Mais la shamane ne cherchait pas à forcer la conversation, elle sentait bien la pauvre proie encore chargée d'appréhensions et pas particulièrement encore rassurée malgré son choix. Peut-être justement à cause de son choix. Passer la nuit avec deux prédateurs, aussi amènes puissent-ils paraître au premier abord, risquait de ne pas être de tout repos pour elle. Elle aurait tout intérêt à faire en sorte de la mettre à l'aise... Pour le coup, c'était elle qui appréhendait un peu de ne pas y parvenir... Mais elle ferait de son mieux.

Quelle ne fut pas la surprise de la blanche blonde cependant quand elles arrivèrent toutes deux au campement et qu'elles découvrirent le sol recouvert de tracés en un endroit et le conteur qui semblait très amusé par... par quoi d'ailleurs ?... Mi'toko jeta un œil tantôt sur le « chef d'œuvre » d'entrelacs et de gribouillis tracés à la hâte qui formaient de nombreux sillons sur le sol, tantôt à Fang qui ricanait en touillant le potage qu'ils avaient à peine entamé bien plus tôt dans le début de soirée. Elle chercha ensuite furtivement le hibou du regard mais ne put capter que quelques sons de bruissement de plumes quelque part dans les feuillages qui abritaient le conteur. Sans doute valait-il mieux éviter de poser trop de questions... Et les questions, c'était ce qu'elle voulait éviter à tout prix pour l'instant...

Alors, elle fit en sorte d'avancer, bien que la patte peu assurée et le cœur hésitant, l'esprit révolté contre l'idée de devoir affronter ce qu'il redoutait le plus pour le moment. Heureusement, il y avait à ses côtés cette autre femelle. Et sa présence lui donna suffisamment de courage pour ne pas battre en retraite et filer à toutes pattes à l'autre bout du campement. D'ailleurs, quelle tête ferait Fang en la voyant ? S'avançant vers le conteur donc, elle les annonça :


« Je suis... Enfin, plutôt, nous sommes de retour. J'ai trouvé une charmante personne du nom d'Anushka pour nous tenir compagnie. »

La shamane se tourna vers la petite femelle et lui adressa un sourire des plus encourageant, l'incitant ainsi à se présenter à l'autre Lycan. Mais elle avait beau se montrer souriante et chaleureuse, elle-même n'avait pas du tout le cœur à s'adresser à celui-ci... Elle dut donc prendre sur elle quand elle le fit. Et elle comprendrait parfaitement qu'après ce qui s'était passé, Anushka ne trouverait pas les mots facilement. C'est sûrement pour ça qu'elle-même avait fait l'effort de s'adresser à Fang directement.
_________________


Dernière édition par Mi'toko-chan le Jeu 3 Oct - 09:52 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 20:39 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Un contentement, peut-être même un soulagement. En tout cas, la Lycane est contente de la réponse favorable d'Anushka à se proposition. Elle-même se sentit réchauffée par cette réaction. Sans trop savoir pourquoi pourtant. Bien que l'idée qu'elle put porter contribution à ne pas laisser seule la grande et discrète hybride à affronter les événement, lui chatouilla l'esprit. Ainsi s'essaya-t-elle à sourire en guise encouragement. Et puis... *passer la soirée avec d'autres personnes. Depuis le temps...*

L'outre tendu fut saisie et elles se dirigèrent vers le point d'eau pour réapprovisionner le tout. Une fois chose faite, demi-tour vers leurs campement. De nombreuses questions l’assaillirent mais aucune ne parvint aux remparts de la Lycane blanche. Ses piètres et timides tentatives de discourir avec elle, s'arrêtait rapidement en une réponse polie qui arrêtait l'élan de la Draconis dans son effort. Peut-être qu'elle l'embêtait, ou en tout cas que ses tentatives n'était pas très engageante. Ou peut-être étais-ce elle deux qui se bloquait mutuellement la parole de peur de forcer l'autre alors que la situation et quelque peu précaire sur certains points.

Sa déception s’arrêta devant le drôle de spectacle qu'offrit le compagnon de route de la Lycane. Elle fut tout d'abord décontenancée par ce qu'elle voyait. Une tendance relâchée vint toutefois prendre rapidement la suite dans son esprit. Les habitudes Draconis reprenait quelque peu le dessus et elle «décida » pour simplifier les choses que cela devait être une scène habituelle. Malgré sa voisine tout à fait désappointé par la scène. Elle la vit ravaler ses doutes et hésitations pour s'éviter d'autres complications. Devait-elle se réjouir que le Lycan grisonnant se soit détaché et parfaitement remis des derniers événements au vue de son attitude ?

Cette fausse réflexion fut interrompu par la shamane qui la présenta à son compagnon. « Hum, salut à... vous. Anushka oui, et vous ?» Dit-elle en guise de salutation, encouragé par le sourire chaleureux et sans crocs de la rayonnante Lycane mais sans soleil. Elle donne de sa personne pour que les choses se passe au mieux, malgré la difficulté de la situation pour elle. Anushka pris donc son courage de petite proie à deux main pour s'adresser au Lycan : « Cela me fait plaisir de vous voir content ! Au moins, vous n'êtes pas trop perturbé par les récents événements. »

Dans une autre situation, cette action aurait été suicidaire. Ici... Anushka était relativement sûre que ce n'était pas le cas. Malgré sa gorge noué et son cœur serré, elle tenait à... aider cette autre femelle hybride ? C'est inhabituel pour cette petite hybride. Tout n'est pas... normal. Pour peu que la normalité est jamais existé pour elle mais... Rencontrer et acquérir la confiance d'une Hybride, issue de races de carnivores, aussi loin qu'elle peut en juger. Faire un reproche presque directe à un individu ayant les moyens de la dévorer, sans qu'elle ne puisse y faire quoi que ce soit. Passer la nuit aux cotés de ces mêmes individus. Mais surtout avoir un sentiment de devoir aider cette femelle aux grandes dents.

Elle se mit aux cotés de la grande et blanche hybride et défia du regard sans aucune assurance l'autre Lycan. Puis un peu dérouté finis ar détourné le regard pour regarder Mi'toko et lui souffler ce sentiment qu'elle a au cœur : « Je... vous pouvez compter sur moi. De même que je pense pouvoir... compter sur vous. » Il y a quelque chose qui la pousse à vouloir avec conviction avoir confiance en elles deux. Et puis... « Et ne me demandez pas pourquoi mais j'aime beaucoup votre truffe. » souffla-t-elle finalement.

« Hum, avant toute chose, j'aimerai aller récupèrer mes affaires avant de me joindre à nouveau à vous. Je ne m’en vais pas longtemps. » Ajoute-t-elle en insistant sur le ton tout en regardant la grande Lycane blonde, en ayant le sentiment qu'elle comprendrait qu'elle... est là pour l'aider ? De haut de ses 1m20 ?

« Vraiment... vous aurez à peine le temps de remarquer mon absence. » Cette affirmation est proche de la vérité, car elle ne lui fallu pas longtemps à ses petites mais expertes petites jambes Tapiti pour filer comme l'éclair et récupérer ses affaires restantes dans l'arbre, et de revenir. Une fois chose faite elle posa ses maigres affaires au sol.

« Maintenant... reste-il quelques taches à effectuer ? Et peut-être, pourriez vous me parler... de euh, vous ? » Elle n'espérait pas des confidences malgré une certaine envie d'en savoir plus de la grande hybride et peut-être même, de partager plus que ce grand secret ? Il faut croire que le geste de Mi'toko, à eu une grande influence sur le cœur de la petite femelle, heureuse d'avoir ne serait-ce une infime chance de faire à nouveau confiance ou même... de se lier d'amitié avec quelqu'un ?
"C'est... la première fois que je parles à... d'aussi grandes dents." Finit-elle par conclure. *Est-ce la première fois pour eux aussi? Envers une petite proies au sang impropre...*


Dernière édition par Anushka Nasum le Jeu 3 Oct - 11:02 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faler'nagh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Oct - 23:37 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Le conteur souriait encore des imbécilités que son ami à plumes lui avait involontairement inspiré lorsque la shamane et la lapino-lézarde revinrent ensembles, les bras chargés d'outres d'eau. Il n'était pas sûr que ce soit une bonne ou une mauvaise chose, et encore moins certain de vouloir le savoir ce soir-là. Tout ce qu'il voulait à cet instant, c'était dormir.
Pour une fois, l'état émotionnel de sa camarade lui était évident : elle faisait bonne figure devant lui - et peut-être devant leur invitée, qui savait ? Etait-ce à cause de sa lassitude actuelle pour son sauvetage habituel d'apparence qu'il pouvait enfin voir à travers celle de la louve blanche ? Ou bien était-il simplement morose au point de s'imaginer des choses ? Son regard se perdit un instant sur ses tracés dans la terre, derrière les deux femelles, déjà le résultat de ses hallucinations. sans doute aurait-il mieux fait de les effacer. Bah, pour ce que cela changerait...


"Bon retour, Shamane." répondit-il d'un ton aussi neutre qu'il le put. Pour une fois, mieux valait museler sa tendance aux piques et aux bravades. "Je crois avoir déjà croisé miss Anushka quelque part, oui. Je suis Fang, un plaisir."

Le loup gris cilla à la remarque de la Tapiti. Soit elle se moquait ouvertement de lui, soit il était encore une fois dans la panade. pourquoi la shamane le surprenait-elle toujours au pire moment ? N'aurait-elle pas pu arriver plus tôt, lorsqu'il traçait fiévreusement au sol et qu'il aurait bien eu besoin d'un peu d'aide pour comprendre ses propres délires ? Ou bien juste une minute plus tard, quand il aurait cessé de rire nerveusement de ses divagations ? Non, bien entendu, il fallait que ce soit quand il semblait... "content". Ben voyons.

"Oh oui, je suis positivement ravi." fit-il avant de pouvoir s'en empêcher, d'un ton qu'il sentait lui-même creux. Nooon, pas perturbé du tout, le barde, juste l'impression de devenir maboule et de ne plus savoir qui il était. Mais à la vérité, il était trop las pour être vraiment méchant ; être honnête suffirait pour cette nuit. "Je crois sincèrement qu'il vaudrait mieux éviter d'en discuter ce soir."

Parce que l'un de nous, ou deux, ou même tous les trois craquerions, déclamant des paroles qu'on ne pense pas vraiment mais qui nous terrifient parce qu'elles sont peut-être vraies, se retint-il d'ajouter. Il y avait eu largement trop de menaces de mort aujourd'hui, inutile de courir le risque qu'elles se réalisent. Le Lycan agita les oreilles et pencha la tête, perplexe, louchant sur son museau et la truffe qui le terminait. Ca, c'était nouveau ! On ne lui avait encore jamais complimenté la truffe ! Il ne put d'ailleurs résister à l'envie de la frotter.

"Euh... merci ?" balbutia-t-il, incertain de la réponse adéquate et de l'éventuelle zone à complimenter en retour. "Vous avez de jolies... euh... oreilles, miss." tenta le barde. On ne savait jamais, des fois que cela marche...

Avant qu'il ne comprenne ce qu'il se passait exactement, Fang vit lesdites oreilles filer sans demander leur reste vers les arbres. Il semblait au conteur que les deux femelles conservaient un contact visuel l'une sur l'autre, comme s'il y avait une sorte d'alliance muette entre elle. Peut-être un secret partagé pour apaiser un peu les esprits. Il y avait comme... oui, une sorte de confiance mutuelle. La grandes-oreilles ne venait-elle d'ailleurs pas d'en parler ? Un truc de femelles, sans doute.
Fang, de son côté, était incapable de regarder la shamane. Il essayait, vraiment, mais en vain : il n'osait pas détourner le regard du potage qui bouillonnait au-dessus du feu. Se mordant la lèvre inférieure, la cuiller en bois tremblant légèrement entre ses doigts crispés, il ne parvenait pas à lui faire face. Pas déjà, pas maintenant. Que le conteur les assume ou pas, ses choix avaient ébréché leur relation, il ne pouvait le nier, et ce ne serait pas devant un bol de soupe qu'ils recolleraient les morceaux.

Fort heureusement Anushka revint effectivement très rapidement avec ses propres affaires, à une vitesse que Fang avait plus souvent vu chez des Tapitis pour aller dans l'autre sens, loin de lui ou d'un prédateur quelconque. Il avait de plus en plus de mal à en vouloir à la petite hybride qui possédait un caractère enjoué et actif. Certes, il ne s'agissait probablement que d'une façade pour éviter d'aiguiser l'appétit des grands-crocs, mais il restait agréable d'avoir ce genre de compagnie pour un voyage sur la Route.


"Pas vraiment de tâches, non." lança Fang, laconique, en servant deux bols de potage qu'il offrit à ses compagnes de voyage. Lui-même n'avait pas vraiment le cœur à manger. Il haussa les épaules. "J'ai déjà croisé des grandes-oreilles. Ils préfèrent les contes du quotidien qui les incitent à rester chez eux, en général." Il n'était pas certain que la petite femelle s'adressait vraiment à lui, au vu de l'intérêt qu'elle semblait porter à la Lycane blanche, mais cela l'aidait à se changer les idées en se concentrant sur de vieux souvenirs.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Ven 4 Oct - 11:06 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

[ Hj : Post sans paroles, bleuargh... *Distribue de l'anti-vomitif* ]

Waoh... Peut-être moins de difficultés qu'elle ne l'aurait pensé finalement... Si la Lycane s'était d'abord tenue prête à rattraper la petite Hybride au vol si sa tentative d'introduction se montrait maladroite, elle en resta carrément bouche-bée quand celle-ci, pas du tout aussi réservée et intimidée qu'elle l'aurait cru, balança cette pique inattendue au conteur. Immédiatement, elle tourna les yeux vers Fang d'un air effaré. Non, qu'il ne se méprenne pas... elle n'était responsable en rien, mais alors absolument en rien dans cette petite attaque portée à son encontre... Et, bien au contraire... Elle aurait largement préféré que la proie ne revienne pas sur le sujet... Qu'on... l'oublie juste complètement l'espace d'une soirée... Enfin... certes, elle ne se leurrait pas, sûrement qu'Anushka aurait souhaité présenter ses excuses à Fang également ou quelque chose comme ça mais... Et zut... Elle avait été idiote de penser pouvoir deviner comment cette femelle allait se comporter... Complètement idiote... Comme si un échange aussi bref allait lui permettre de vraiment pouvoir la cerner... D'accord d'accord... Elle avait simplement espéré, sincèrement, de tout son cœur, qu'il ne serait plus question de ce dérapage ce soir...

Et voilà que la proie profitait en plus de son effarement pour filer elle ne savait où parce qu'elle s'était perdue un court instant dans ses réflexions, suffisamment de temps cependant pour ne plus être capable de suivre du tout le fil de ce qui se disait et de l'échange entre le conteur et la petite créature aux grandes oreilles qu'elle continuait à fixer du regard anxieusement.
Où... où est-ce qu'elle filait comme ça ?... Est-ce qu'elle avait finalement changé d'avis et préférait partir ? En la laissant seule avec Fang ?...
Le vent de panique qui gagna alors Mi'toko fut largement visible sur son visage décomposé par la crainte et il lui fallut faire un gros effort pour réussir à ingérer et décoder les sons captés quelques secondes auparavant. « affaires »... « m'en vais pas pour longtemps »... Ah... Elle allait revenir... Le soulagement fit alors doucement place à l'affolement. Mais... le court moment que dura l'absence de la demi-Tapiti, Mi'toko fut bien incapable d'adresser la parole au conteur... Elle resta là, à lui lancer quelques regards embarrassés et à piétiner sur place, mais rien de plus. Elle n'avait rien à lui dire. Pas pour l'instant, tant qu'elle n'avait pas l'esprit clair et le cœur trop fatigué pour être capable d'endurer une discussion sérieuse. Même si... ça aurait été sûrement plus sain et plus intelligent d'avoir cette discussion au plus vite. Normalement, c'est ce qu'elle aurait fait. Mais, cette fois, elle savait pertinemment que s'ils parlaient, elle allait forcément pleurer... Parce que trop de choses la bouleversaient depuis son départ du village et... cette déception amère et brusque qui venait s'ajouter à tout ça... Elle risquait de dire des choses... qu'elle pourrait regretter... Mais peut-être était-ce ce dont avait besoin le conteur ? Au vue de son flegme et du peu d'inquiétude ou de compassion qu'elle pouvait observer chez lui... Une chance qu'il ne désirait pas parler de ce qui s'était passé plus tôt non plus, hein ?... Ah... voyez ? Rien que ses pensées étaient déjà mordantes... Non, vraiment, mieux valait se taire...

Cependant, rester immobile et inactive ainsi, exposée à la vue du conteur était pire que tout. Surtout que... elle venait d'enfin remarquer autre chose qui lui avait échappé. Est-ce qu'il y avait eu un échange de compliments entre ces deux-là ?... Pour le coup, elle ignora complètement pourquoi, mais elle ressentit comme de l'agacement et une pointe vive, comme un tison chauffé à blanc, la brûla douloureusement à l'intérieur. Heureusement, la douleur fut brève, mais suffisante pour qu'un poil de mécontentement apparaisse enfin sur le visage de la Lycane blanche qui décida de filer s'occuper des couchages. En silence. Consciencieusement, même si le cœur n'y était vraiment pas et qu'elle se forçait à ne pas avoir de gestes secs. Elle était... complètement à côté de ses chausses... Et les larmes n'attendaient que ça pour lui monter aux yeux... Elle dut alors serrer les crocs pour les retenir et froissa les couvertures entre ses mains.
Heureusement, fidèle à sa parole, Anushka était déjà de retour et Mi'toko put profiter que cette dernière ré-engage la conversation avec Fang pour passer discrètement et rapidement le plat de sa main gauche là où quelques larmes auraient pu réussir à lui échapper. Après quoi, elle prit une profonde inspiration et décida qu'il n'y avait qu'une chose à faire pour que la soirée puisse enfin connaître un meilleur déroulement : prendre sur elle-même. Qu'est-ce qu'il y avait de mieux à faire de toute façon ? Elle n'avait pas invité Anushka à se joindre à eux pour qu'elle subisse mauvaise humeur et rixes... Et... elle n'avait de toute façon pas envie de ça... Ce que son cœur désirait à l'instant précis était tout autre... mais ça aussi, il faudrait le museler et le garder tout au fond de soi. Et puis, ces deux-là avaient l'air de réussir à communiquer finalement, une bonne chose. À elle d'y mettre du sien à présent.

Quand elle fit enfin mine d'en avoir fini avec les couchages et qu'elle se releva pour venir s'asseoir avec eux, aussi loin de Fang que ce fut possible sans donner le sentiment autant que possible de chercher à fuir son contact, ce fut néanmoins pour le moment sans un mot. Elle avait l'air parfaitement neutre et calme quand elle saisit ce bol que lui tendit le conteur. Un nouveau bol ? Elle n'avait pas spécialement faim pourtant, mais elle se força à manger, en silence également. Elle se contenta d'écouter. Les larmes étaient encore un peu trop proches du débordement pour qu'elle n'arrive à se joindre à la conversation pour le moment. Et, à vrai dire, elle avait la gorge encore un peu trop serrée pour ça. Mais, alors qu'elle faisait mine d'être occupée par son repas, le museau et les yeux dans le potage, elle remarqua que le conteur n'avait lui pas repris de bol. Étrange...

_________________
Revenir en haut
Anushka Nasum
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 354
Race: Hybride :Tapiti/Draconis
Genre: Femelle
Âge: 16 ans
Clan: Aucun
Rôle: Vagabonde
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe
Feuilles de thé: 30

MessagePosté le: Mer 16 Oct - 20:21 (2013)    Sujet du message: Direction : Harmonia ! Répondre en citant

Anushka avait la sensation que quelque chose n'allait pas. A commencer par la réponse du Lycan. Pourquoi avait-il répondu à une remarque proche du compliment qui ne lui était pas adressé ? Il lui faisait même un compliment en retour ! Comment avait-il pu se tromper sur le destinataire ? À moins qu'elle ne se soit mal exprimée... Au moment ou elle veux s’assurer de n'être pas la seule à s'en inquiéter le conteur répond à sa dernière question. Rien à faire pour aider ou participer d'une quelconque manière pour l'instant.

« Oh je vois... et bien, disons que vous vous contenterez de ma seule présence pour... cette soirée! » Dit-elle avec une tentative de trait d'humour, qu'elle espérait ne pas être déplacé.

Cela permet au moins de laisser plus de temps pour mettre les choses à plat et discuter, malgré la boule au ventre que cela créé pour elle, dans son petit corps frêle à coté de ses deux compagnons pour la nuit. Le tout est de faire cela dans le calme et de ne pas chauffer les esprit. Il s'agit de régler les choses et éviter que tout ne s'envenime.

« Des grandes oreilles, oui en général ils sont plus discret que je ne le suis. Quand à ces habitudes, cela est probable...  »

Avant de continuer et elle remarque le retour de la Shamane. Le retour. Elle était partie quelques instants et elle ne l'avait pas remarquée. L'expression amère de la Lycane lui fit l'effet d'une claque. Avait-elle mal agit ? Cette courtoisie avec le Lycan était-elle mal venue ? Elle ouvra la bouche pour s'adresser à elle mais elle s'était déjà avancer pour saisir le bol de soupe tendu par le Lycan.
Elle eue le temps de voir dans l’expression de la Lycane qu'elle avait agit dans le contraire de ses intérêt. Et même dans le contraire de l'intérêt de tous. Ce qu'ils espéraient était une nuit au calme et détendu sans aborder les événements survenus plus tôt. Venant de quelqu'un qui n'a quasiment que connu des interactions brèves avec autrui au début de sa maturité, il lui semblait aller de soi qu'il fallait tout régler tout de suite. C'est comme cela qu'elle eut évitée d'innombrables ennuis. Peut-être que cela se passe autrement pour des connaissances de longues dates. Peut-être même pour les Lycans ou bien tout simplement pour les gens normaux.

La petite hybride n'osa prononcer un mot. Elle se savait fautive de ne pas avoir correctement lue les intentions de la grande Lycane blanche. Son silence n'allait certainement pas contribuer à changer cela et améliorer l'ambiance de cette soirée fort mal agencée. Toutefois la crainte d'empirer les choses, de gaffer à nouveau en tentant de résoudre la situation et que cette tentative de relaxer l’atmosphère passe pour de la poudre aux yeux ou de l'hypocrisie est paralysant. Ses oreilles parurent plus tombante qu'à l'accoutumée et elle regarda le sol ne sachant que dire ou que faire en tentant de cacher la gêne et sa honte sur le visage. Elle n'était pas vraiment sûre du ressentie exacte des deux prédateurs pacifiques sur la situation mais elle n'avait certainement pas contribué à donner une bonne image.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:45 (2017)    Sujet du message: Direction : Harmonia !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.