Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Audience avec l'empereur: fin d'une quête?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Ozalee -> Harmonia
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gakkyuu Moojuu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 12:49 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Il était temps pour moi de me lever. Je m'étira et alla jusqu'à la rivière pour me laver, totalement réveillé. J'étais impatient de voir Taïga. Il y avait déjà une semaine que je ne l'avais plus vue, lorsqu'on nous a dit que l'empereur ne recevait que sur rendez vous et qu'il faudrait attendre une semaine avant de le rencontrer. En plus, je n'avais pas pu passer la journée avec Taïga, elle avait eu du travail et je n'avais pas eu le temps de lui dire ce que je ressentais pour elle.

Mais aujourd'hui, j'étais sûr: j'allais le lui avouer. Cela faisait une semaine que j'attendais de pouvoir le lui dire, une chose était sûr, elle m'avait marqué. D'un côté, j'avais de la chance que les autres mâles ne s'intéressent pas à elle: ça faisait moins de concurrence. Je chassa cette idée bien vite cependant, c'était triste pour elle, surtout qu'elle en valait la peine, du moins pour le temps que je l'ai vu.

Je me sècha, m'habilla de mon pantalon, de ma tunique et surtout du manteau de la princesse, preuve que je l'avais rencontré. Il était environ midi quand j'arriva à Harmonia.

Je rejoignis rapidement la maison de l'apprentie artisanne. J'allais frapper à la porte quand j'hésita... Mon coeur battait la chamade et j'avais peur que Taïga refuse que je devienne son compagnon... Reprenant du courage, je frappa. Si elle refusait, tant pis pour elle. Et pour moi... Si quelqu'un pouvait me voir, il ne verrait qu'un Horang'i légèrement soucieux mais calme. Enfin s'il ne regardait pas ma queue, prevues irréfutables de mon anxiété.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 12:49 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 14:48 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

À l'étage, Taïga ajustait les derniers détails de sa tenue, assez sur les nerfs. Parce qu'elle allait se trouver face à leur empereur ? Non, pas spécialement. Elle avait beau avoir un profond respect pour leur guide et maître à penser, mais elle ne le considérait pas non plus comme un dieu et ne le sacralisait absolument pas. C'était juste un horang'i qui avait eu une très bonne idée et auquel on pouvait être reconnaissant pour ça. C'était surtout de savoir qu'elle allait encore se trouver en présence de cet avare en paroles qui la mettait en pelote. Elle n'avait toujours pas réussi à percer son secret et à savoir l'identité de cette femelle mystère et ça l'irritait chaque fois qu'elle pensait à lui... Les secrets et les devinettes c'était clairement pas son truc... Alors aujourd'hui, elle allait lui demander de le lui dire clairement une fois pour toute. Point. Dès l'entrevue passé, elle allait le cuisiner et pas qu'un peu. Elle s'observa une dernière fois dans le miroir en faisant un tour sur elle-même et eut l'air à peu près satisfaite. Bon, ce n'était pas un dieu, mais c'était l'empereur quand même de cette grande cité, alors autant paraître présentable.

Quand on frappa à la porte en bas, elle jeta un œil par la fenêtre et vit le chasseur à leur porte. Pile à l'heure. Au moins il était ponctuel. Elle s'apprêta à descendre mais se regarda rapidement une dernière fois dans la glace. Elle en avait peut-être fait un peu trop... Elle haussa les épaules, tant pis, et puis, ses pères n'étaient pas là pour lui faire de commentaires, partis pour commercer à l'extérieur de la cité depuis deux jours, ils ne devaient rentrer que tard dans la soirée ou le lendemain et c'était tant mieux. Elle descendit enfin et alla ouvrir au jeune mâle qui se retrouva donc face à une Taïga apprêtée et d'une élégance rare. Drapée dans une longue et large bande de tissu soyeux, rappelant la couleur de ses yeux, aux extrémités brodées de motifs tout en rondeur et en légèreté. Seule une broche en saphirs retenait le tout, épinglée sur son épaule gauche, qu'elle avait passé une bonne heure à enrouler, ajuster et nouer sur elle. Une barrette en argent, incrustée de quelques saphirs, plaquait sa courte frange sur le côté et son poil avait été brossé et lustré. Une odeur de jasmin très légère se dégageait d'elle. (Pour te faire une idée de ce qu'elle porte => http://ethnikka.fr/1174-1991-thickbox/sari-indien-traditionnel-en-soie-sati… C'est un sari donc, mais d'une couleur proche de celle de ses yeux et son épaule droite est par contre complètement découverte :3 )
Elle s'appuya contre le chambranle, appréhendant un peu la réaction du chasseur et croisa les bras pour feindre un air indifférent.

« Tu es même un peu en avance. Parfait, comme ça on aura pas besoin de se presser. »
_________________


Dernière édition par Taïga le Lun 15 Oct - 16:15 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Gakkyuu Moojuu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 14 Oct - 20:01 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

(hrp: merci pour l'image ^^)
Lorsque Taïga m'ouvrit la porte, je fût bouche bée. Enfin, façon de parler. J'avais juste un air surpris, yeux écarquillés, ma queue qui tantôt fouettait l'air soudainement raide et immobile, mais la bouche, elle, était bien fermée. Elle portait une sorte robe, mais ce n'en était pas vraiment une, d'une couleur dorée comme ses yeux, et une barrette d'argent incrustée de saphir retenait sa frange. Son poil semblait plus soyeux. Elle était magnifique. Mais apparement, pour elle, c'était habituel, car elle me semblait indifférent.

Déglutissant un peu difficilement, je lui dit, le souffle un peu coupé:

- Euh.. oui. Tu...

Je m'arrêta et soupira. Ce n'est pas dans mes habitudes d'être tant émerveillé par une femelle. Il fallait que je me reprenne. Après quelques instants de calme, je lui dit, tout calme retrouvé, du moins en apparence:

- Ca te va bien, tu es très belle.

Je montra ses vêtements de la patte. Je ne trouvais rien d'autre à redire, car elle changeait de l'artisanne que j'avais rencontré il y a plus d'une semaine. Puis une odeur me vient au narine et je me pencha vers le cou de Taïga. Du jasmin. J'aimais bien cette odeur. Je me retira cependant très vite et lui dit:

- Je sens que tu as mis du jasmin. C'est un bon parfum.

Puis, avant qu'elle ai eu le temps de protester, je lui dit:

- On y va? Un empereur ne doit pas attendre.

Je ne savais pas comment lui annoncer que je la voulais comme compagne. En chemin, sûrement, mais peut-etre celui du retour. Je l'attendis, ne voulant pas paraître impoli en la laissant derrière.
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 16:37 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Face à la réaction de Gakkyuu, Taïga leva un sourcil, seule marque de son étonnement qu'elle essayait toujours de masquer par de l'indifférence. C'était quoi cette tête d'ahuri qu'il lui faisait là ? C'était la première fois qu'il voyait une femelle apprêtée ou quoi ? Pfeuh, ou alors, lui aussi imaginait qu'elle n'était pas capable d'être présentable et de se montrer coquette. Ce n'était pas parce qu'elle travaillait dans un domaine manuel très physique et salissant qu'elle était complètement dépourvue de féminité... En tous cas, la façon dont il la reluquait la mit mal à l'aise et elle dut tourner la tête de profil dans un mouvement vif pour contenir sa gêne. Après quoi, elle souffla et lui répondit sur un ton proche du sarcasme.

« Moque-toi va. Enfin, profites-en. Tu me verras pas habillée comme ça tous les jours. »

Non, parce que, comme toujours, ça ne la mettait pas forcément à son avantage... Même si elle aimait bien ce genre de tenues, de un elles n'étaient pas pratiques, de deux, on finirait bien vite par lui faire remarquer qu'elle n'avait pas la silhouette pour rendre grâce à un si beau vêtement. Voilà ce qu'elle pensait. De toute façon, elle s'était habillée ainsi uniquement pour l'empereur, et pour personne d'autre. Elle voulut se donner un petit air fier en se repassant cette phrase en tête mais le chasseur eut un geste tout à coup très surprenant et... déplacé... qui fit se hérisser le poil sur tout le corps de la jeune horang'ie qui manqua d'avoir un mouvement de recul en serrant les dents pour ne pas crier de frayeur. Mais il était idiot de lui faire peur comme ça lui ! Elle dut reprendre son souffle en posant une patte sur sa poitrine, enfin sa non-poitrine, erh, bref... Un peu plus et elle avait cru qu'elle allait voir son cœur se faire la malle... Pas son genre de se laisser impressionner pour si peu pourtant... Elle chercha alors à se redonner constance tandis que sa queue fouettait l'air dans son dos, signe qu'elle n'avait pas vraiment apprécié de se faire surprendre de la sorte. Et sa parade était simple : attaquer avant d'être attaquée.

« Rappelle-moi de te donner le flacon entier en revenant... »

Même si ce n'était pas sûr que le mâle comprenne la pique. En tous cas, s'il l'aimait ce parfum, autant le lui donner pour qu'il l'offre à la femelle qui l'intéressait ! Comme ça il n'aurait que d'autant plus de raisons de l'apprécier sa chère et tendre et d'autant moins de la remarquer elle ! N'importe quoi ! Taïga le masquait par de la contrariété en fermant la porte de chez elle pour filer tout droit devant elle, mais elle avait les pommettes rosies par une gêne grandissante qu'elle ne s'expliquait pas et qui, au final l'énervait autant que la chamboulait.
Sans attendre Gakkyuu, elle prit la direction du palais d'un pas vif en lui lançant sans se retourner :

« Oui, les blablas ça va nous mettre en retard. On y va, ne traîne pas Nature Sauvage. »

Pour avancer encore un petit peu plus vite en relevant le menton pour se donner un air digne et lui laisser croire qu'elle se fichait bien de le laisser en plan. Mais elle avait aussi bien à l'esprit qu'il allait falloir traverser la moitié de la Cité dans cette tenue... Et son pas n'était d'un coup plus aussi assuré et son menton, plus aussi haut...
_________________
Revenir en haut
Gakkyuu Moojuu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Oct - 17:58 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Elle me rétorqua que je me moquais d'elle... Je ne lui avait cependant pas répondu, m'étant penché à ce moment vers elle pour sentir son parfum. Mon geste ne lui plus pas vraiment, puisque ça l'avait pris par surprise. Tant pis, j'étais comme ça. Elle me proposa, d'un air mécontent, à voir sa queue, de me passer le flacon. Je lui répondis du tac au tac:

- Ce n'est pas nécessaire.

Je n'expliqua pas que je préfèrais de loin le sentir sur elle qu'ailleurs. Mais elle fila bien vite, d'un air digne. Je n'avais pas vu son visage. Attendez un peu... Elle m'avait appelée "Nature Sauvage"? Je n'étais pas si sauvage que ça!

Je la rattrapa bien vite, et il me sembla que tout à coup, elle était mal à l'aise. Croyant que c'était parce qu'elle allait voir l'empereur, je lui dit calmement, marchant à son rythme qui était légèrement plus lent que le mien:

- Ne t'inquiète pas pour l'empereur, s'il est comme tu me l'as décrit, tout se passera bien.

Je continua, enchainant directement:

- Et je ne me moquais pas de toi. Tu es ravissante là dedans, Taïga.

En mon for intérieur je pensa: "même dans d'autres vêtements, tu es ravissante". Depuis la première fois que je l'avais vu, j'avais sû ce que j'éprouvais pour elle, et la connaissant déjà mieux, je savais que c'était elle qui me fallait. Mais il me fallait encore briser cette carapace en douceur, afin qu'elle me fasse confiance. C'est que je n'étais pas tout à fait doué pour ça... Mais ça ne m'empêchait pas de profiter du moment.

Après avoir écouté la réponse de Taïga, je lui dit:

- Au fait, tu as pris ta journée? Ca ne t'embête pas de trop de faire ça pour moi?

C'est vrai qu'elle avait déjà perdu une partie de journée pour moi la semaine dernière et qu'elle n'avait pas vraiment de raison de le faire. C'est pour ça que j'étais curieux de savoir si c'était désintéressé ou s'il y avait une bonne raison derrière. Et qui sait, peut-etre que si elle avait pris sa journée, elle voudrait la passer avec moi après cet entretien, une fois que je lui aurais dit ce que je pensais d'elle.

J'étais un peu anxieux malgré tout. Après tout, si Ràn n'était pas comme l'avait dit Taïga? Ou s'il croyait que j'avais volé sa fille? Bien que je ne pourrais le savoir que quand je serais face à lui, ça me trottait quelque part dans la tête. Pourtant je sourais, fier d'etre accompagné par l'artisanne.
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 16:39 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Taïga se contenta de hausser les épaules quand Gakkyuu déclina sa proposition de « présent ». Pas comme si elle comptait lui demander son avis de toute façon. Et puis… là, elle n’avait pas vraiment la tête à jouer à qui l’emporterait en se lançant dans une joute verbale… Ils allaient approcher des rues commerçantes, il y allait avoir foule comme toujours et ils croiseraient forcément des têtes connues… Elle fit de son mieux pour masquer son appréhension et son visage n’exprimait plus que son repli sur elle-même alors qu’elle ne regardait plus que le sol devant elle et qu’elle enfonçait la tête autant que possible entre ses épaules complètement tendues, les oreilles rabattues en arrière et la queue qui battait dans un très lent balancier. C’est d’ailleurs à voix basse clairement sur la défensive qu’elle répondit au chasseur :

« Me fiche bien de ce que l’empereur pourra penser de moi…»

Elle ajouta une petite moue blasée et un pincement exagéré des lèvres à sa réponse. S’il savait, pour l’instant, l’empereur et ses hypothétiques critiques, c’était le cadet de ses soucis. Elle ne cessait de jeter des regards discrets et anxieux autour d’elle, les sourcils froncés dans une mine pas commode. Pourquoi elle s’était embarquée dans cette histoire ?... Elle ne devait pas tant à ce chasseur. Elle ne lui devait même carrément rien ! Et cette femelle pour l’amour de laquelle ils allaient devoir se farcir une entrevue pompeuse avec l’empereur elle ne savait même pas qui c’était ! Si ça se trouve, elle la détestait ! Pffff… Tout ça juste pour tenir parole… Mais parce qu’il avait su tenir sa langue aussi. Et qu’elle voulait s’assurer qu’il continue à le faire. Alors, il fallait serrer les dents et avancer. Elle soupira et baissa un instant sa garde. Suffisamment longtemps pour que cet idiot arrive encore à la surprendre et la fasse se hérisser d’un coup et se figer une minuscule seconde, droite comme un i. Cette fois, qu’elle le veuille ou non, le rosissement de ses joues fut parfaitement visible.
Non mais il n’était pas possible lui ! Ce n’était pas parce qu’elle était une femelle qu’elle avait absolument besoin qu’il lui fasse des compliments ! Elle n'était pas désespérée à ce point ! Qu’il les garde pour celle qu’il aimait en secret ! Les mâles ça tombait vite à court d’idées pour ce genre de petites attentions, alors ce serait bête qu’il gâche stupidement ses munitions ! Raaaah, j’vous jure ! Taïga porta la main gauche à son visage et secoua la tête de gauche à droite. Puis, elle lui décréta, en brandissant sa main droite, ouverte, pile sous le museau du rouquin et en posant l’autre sur sa hanche :

« Holà holà du calme Nature sauvage, tu n’as pas besoin d’en faire autant. Ca va. J’attendais même pas spécialement de ta part que tu me complimentes. »

Elle se remit ensuite en route, oubliant momentanément les gens qui commençaient à affluer autour d’eux et les regards qui commençaient à se poser sur elle. Trop occupée à essayer de calmer son idiot de cœur qui s’était emballé tout à coup sans qu’elle arrive à comprendre pourquoi. Mais il n’était visiblement pas à court de questions. Quand elle fut un peu calmée, elle souffla d’abord puis se tourna vers lui pour le fixer avec un air surpris. Avant de lui répondre, extrêmement sérieuse :

« C’est un jour de repos pour moi. Pourquoi tu crois que j’ai demandé ce jour-là en particulier entre ceux qu’on nous proposait pour une audience ? Et ça me fait perdre une bonne journée à récupérer alors non, c’est pas spécialement un plaisir pour moi de t’accompagner. Mais je t’ai dit que je le ferai. Et je tiens mes promesses. Surtout si ça peut permettre à un idiot d’arrêter de perdre son temps quand il a des choses plus importantes à faire. »

Bon, pour le coup, la petite pique lancée à la fin, elle, n’était qu’à demi-sérieuse. Elle le dit d’ailleurs en levant le museau au ciel pour lui tourner le dos dans un faux air de dédain et se remettre en route. Mais, sur ses lèvres, alors qu’elle marchait droit devant, le chasseur dans son dos, se dessina un fin sourire. Dans le fond, elle se rendait compte qu’elle aimait bien l’embêter. Mais de là à le reconnaître ouvertement, il y avait un monde.
_________________
Revenir en haut
Gakkyuu Moojuu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 22 Oct - 18:04 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Elle ne semblait pas à l'aise, son corps tendu, regard baissé. Croyant que c'était du à la rencontre avec l'empereur, j'essaya de la rassurer. Elle dit à voix basse, vraiment basse qu'elle se fichait de ce que penserait l'empereur. Mais quand je lui dis qu'elle était ravissante, elle me mit la patte devant le museau pour me faire taire, s'arrêtant sur le coup. Je pu voir un rougissement sur son visage. En l'écoutant, je compris bien vite que ça lui faisait plaisir, puisque ce n'était pas de la colère. A moins que ce ne soit de la gène... Je lui demanda si elle avait pris sa journée et elle me répondit très sérieusement. Après l'avoir écouter, je lui dit, la rattrapant alors qu'elle était partie directement, avec une sorte de dédain:

- Dans ce cas, je te dois des remerciements. Sauf peut-etre pour l'idiot. D'ailleurs, qu'entend tu pas "choses pus importantes à faire"?

Juste dire merci ne me convenait pas, bien sûr. J'hésitais entre aller lui chercher une proie pour la lui laisser, sachant qu'Hujin et Aiden s'en occuperait bien, ou à faire une sorte de cadeau un peu plus personnel.
Une fois l'avoir rattrapée, je continua:

- Tu aurais pu ne pas tenir ta promesse. Tu ne serais pas la première à le faire. Mais ça me fait plaisir que tu les tiennes.

Je pensa vite à certaines femelles mais laissa vite tomber, n'ayant pas d'intérêt à y penser.
Je laissa une petite pause, avant de dire, le coeur battant très vite mais l'air de rien, croisant les bras derriere la nuque et regardant le ciel:

- Et ça me fait plaisir que ce soit toi qui m'accompagne.

J'espèrais qu'elle le prenne bien. Et puis, si ça ne lui plaisait pas à elle, peut-etre que je devrais y réfléchir à deux fois avant de lui avouer quoi que ce soit... Non, j'avais décidé de ne plus hésiter. Tout en réfléchissant, j'écoutais la réponse de Taïga.
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 23 Oct - 17:57 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Il avait dû presser le pas pour la rattraper. Sur le coup, l'impression de se faire courir après amusa Taïga, peut-être un peu ironiquement aussi. Hé, c'était bien la première fois qu'un mâle courait derrière elle pour faire autre chose que la provoquer. Mais la raison pour laquelle Gakkyuu était sur ses talons n'avait pas non plus de quoi faire spécialement sourire. C'est pourquoi son visage redevint assez vite neutre. Et la foule autour d'elle reprit une existence dans son esprit. Il fallait donc refaire de son mieux pour éviter les regards en coin et les messes basses de certains visages connus. Les épaules crispées à nouveau, Taïga n'écoutait plus celui qui l'accompagnait que d'une oreille. Mais une oreille suffisamment attentive pour pouvoir lui répondre, sans franche amicalité cependant.

« Tu sais très bien ce que j'entends par là. Monsieur je préfère courir après une princesse insaisissable plutôt que de prendre mon courage à deux pattes pour faire ma déclaration à celle que j'aime. »

On pouvait clairement la sentir sur les crocs, tendues comme un arc et à la limite de la mauvaise humeur, lâchant ses réponses comme des répliques pas loin du sarcasme. Le plus dommage était que, sans s'en rendre compte, elle donnait l'impression de tout prendre mal. Alors que, dans le fond, elle aurait préféré apprécier cette marche et cette conversation avant d'arriver au palais en toute simplicité. Sourire surtout, elle n'aimait pas quand elle donnait l'impression de tirer la tronche... Mais elle n'inventait pas ces quelques regards jetés à la dérobé par des idiots qui se faisaient des idées et qui feraient mieux de s'occuper de leurs oignons plutôt que de se moquer de ce sur quoi ils se plantaient complètement... Dans un « tseuh » limite désagréable, elle répondit sèchement au chasseur :

« Ha, qu'est-ce que tu crois ? Je tiens toujours mes promesses. »

Franchement, il la prenait pour qui ? Une gamine inconséquente et irresponsable qui faisait mille promesses qu'elle serait incapable de tenir ? Rrrrrrh... Et voilà Shyra qui pouffait en soufflant à voix basse elle ne savait quelles idioties à Alyane... Oui ! Oui on a bien vu que vous nous regardiez ! Stupides commères qui n'ont rien d'autre à faire de leurs journées que de médire sur les autres et faire circuler des rumeurs débiles... D'un seul coup, tête basse, elle s'arrêta de nouveau. L'air d'hésiter entre abattement et énervement. Et puis, sans le regarder pour autant en face, elle dit au mâle qu'elle accompagnait :

« Si tu n'avais pas une femelle à séduire, je t'aurais sûrement demandé un truc... Ouais non, trop gênant de toute façon... Oublie. »

Elle secoua la tête. Bon sang, elle n'allait quand même pas s'abaisser à ça ! Ça va, c'est pas la première fois qu'elle doit faire face à ce genre de situation grotesque. Toutes à penser qu'elle était désespérée et nulle au point de courir après n'importe quel mâle... Et eux, à se fiche de la tête de ceux qui avaient le malheur d'être vus à ses côtés... Tsss. Abrutis. Il ne fallait pas y faire attention. Juste ne pas y faire attention. Ils n'allaient quand même pas lui gâcher la vie en permanence. Non. Ils savaient ce qu'ils risquaient s'ils l'agaçaient un peu trop. Elle n'était pas du genre à se laisser faire. Mais dans cette tenue...
Taïga soupira. Heureusement que le chasseur ne vivait pas ici, sinon, sûr qu'il serait vite mort de honte à force de la fréquenter. En un sens, s'il vivait ici, sûrement qu'il n'aurait jamais voulu avoir une dette envers elle, ne serait jamais venu chez eux et serait encore moins revenu par la suite. Bon. Elle avait une mission. Et, si elle faisait un esclandre, tout serait fichu en l'air. Et puis, bon, il était gentil cet idiot... elle n'avait pas non plus envie de lui faire honte. Alors elle prit une profonde inspiration et essaya de se calmer. Elle devait prendre sur elle.
_________________
Revenir en haut
Gakkyuu Moojuu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 21:29 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

L'artisanne semblait fortement tendue. Ne faisant pas attention aux autres, captivé par Taïga, je ne pouvais pas le comprendre.

Lorsqu'elle me répondit que je devais prendre mon courage à deux mains pour dire à celle que j'aimais ce que je ressentais, mon coeur s'arrêta un instant. Mais ce n'était pas le bon moment, aussi je ne releva pas.
Elle me demanda ce que je croyais et qu'elle tenait toujours ses promesses. Je lui rétorqua, assez bas cependant:

- Toutes les femelles ne les tiennes pas.

Je ne l'avais pas dit méchamment. Mais j'avais pu remarquer que certaines ne les tenais pas. J'étais certain au premier regard que Taïga n'était pas comme ça, mais ne sais t-on jamais?

Puis la jeune Horang'ie s'arrêta. Me demandant pourquoi, je fût surpris. Et ce qu'elle me demanda était bizarre. Avant de secouer la tête. Que lui arrivait-il? Je me demanda quand j'entendis les murmures. Je n'y avais pas prêté attention, mais ces murmures concernaient Taïga et moi.
Je compris soudain l'anxiété de la jeune Horang'ie. Je me tourna vers ceux qui parlaient dans notre dos, le regard froid, aussi froid que le ton que j'employa, mais suffisament haut pour que tous entende:

- N'avez vous pas autre chose à faire de votre journée? Ca vous plait tant que ça d'ennuyer les passants?

Je leur avais dit ça comme à des jeunes qu'on corrige. Et ceux que je regarda baissèrent la tête comme des enfants pris en faute. Je ne supportais pas que l'on nous prenne pour des bêtes de foire. Oui, Taïga était particulièrement bien habillée aujourd'hui mais les propos n'étaient flatteurs pour aucun de nous deux. Et ça, je ne l'acceptais pas.
Tous s'étaient tu. Choqué, effrayé, ou que sais je encore pourquoi, cela m'était égal.

Après quoi, je tourna les talons vers le palais impérial, faisant du même mouvement claquer le manteau de la princesse. Je pris la patte de Taïga et lui dis suffisamment bas pour qu'elle seule l'entende:

- Ignores les, ils n'en valent pas la peine.

Puis je dis un peu plus haut, étant audibles pour ceux qui étaient proches de nous, donc d'une voix normale:

- Allons-y, l'empereur nous attend.

J'avança d'un pas digne, du pas de celui qui n'a que faire de ce que pense les autres, mais pas trop vite cependant pour que Taïga ne doivent pas courir ni ne risque de tomber.
Ce faisant, je n'avais pas lacher la patte de l'artisane, que je tenais plutot fermement mais suffisament doucement pour ne pas lui faire mal.

Cela faisait longtemps que je ne me souciais plus du regard des autres gens. Aucun n'avait ma vie, et je n'avais pas la leur. Seul comptait ceux que je considérais comme mes amis.
Mais j'avais un peu de peine pour Taïga. Si elle devait subir ça tous les jours, je comprenais pourquoi elle était sur la défensive. Eh bien je lui montrerais que je n'ai rien à voir avec eux.
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Ven 26 Oct - 17:12 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Appréhendant quand même la réaction de celui qui l'accompagnait, Taïga se tourna vers lui pour l'observer rapidement. Et il n'avait pas du tout l'air de prêter attention à elle sur le moment. Non, il lançait surtout des regards mécontents autour d'eux. Quoi ? Il y avait une remarque qui l'avait dérangé plus qu'une autre ? Hé, c'était quoi cette réaction ?... On aurait dit qu'il était sur le point de... La brusque montée de voix du chasseur fit sursauter la jeune femelle qui écarquilla les yeux, ébahie par ce qui venait de se passer. Elle était sans voix et eut bien du mal à balbutier quand il lui prit la main :

« Euh... »

Cette démonstration d'autorité avait été... Comment dire ? Surprenante. Mais hé, il savait se faire respecter l'animal. Inconsciemment, le fait arracha à Taïga un sourire de satisfaction. Et elle hocha la tête quand il déclara à voix haute qu'ils étaient attendu par l'empereur pour répondre :

« Oui. »

Les ignorer, elle savait très bien que ça valait mieux. Mais, pour le coup, elle n'avait pas pu s'empêcher de savourer ces expressions choquées, indignées ou apeurées par ce « rabrouage » dans les règles de l'art. Enfin, pas très longtemps. Parce que, si elle se contentait de le suivre, Taïga avait le regard rivé sur la main du chasseur qui tenait la sienne, ne comprenant pas très bien la nature de ce geste. Et un peu troublée à cause de ce contact... Sûrement à tort. Elle se sentit très bête quand elle se dit qu'il avait certainement juste dû vouloir jouer au papa protecteur envers sa « fille »... Alors, plus du tout ravie, elle fit glisser sa main de celle du mâle pour la lui arracher. Mais elle continua à marcher côte à côte avec lui, l'air embarrassé. Pendant un petit moment. Avant de se décider à dire :

« Écoute... je suis désolée... Pour tout ça là... Et si on t'ennuie par la suite... C'est toujours comme ça quand on traîne avec moi... »

Elle se frotta le bras gauche avec la main qu'il avait tenu un peu plus tôt et regarda dans la direction opposé à celle où il se tenait. Le palais était en vue. Il leur restait à peine une centaine de mètres à franchir avant d'y être. Alors, sans lui laisser le temps de répondre, elle essaya de reprendre un air beaucoup plus neutre.

« Enfin bon. On y est. Tu as le parchemin ? »

Mais intérieurement, elle était assez perturbée. Elle aurait pu lui dire merci. Et elle l'aurait voulu. Mais elle avait aussi envie de lui dire merde... Pourquoi il lui avait pris la main comme ça ?... Crétin de mâle... Très vite, elle chercha à ne rien laisser voir de sa gêne et prit une attitude très fière. Faire comme si rien ne pouvait la toucher ni n'avait d'importance, c'était son meilleur moyen de défense face à la cruauté que pouvait contenir ce monde.
_________________
Revenir en haut
Gakkyuu Moojuu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Oct - 18:42 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

L'artisanne retira sa patte, trop vite à mon goût. Même si au départ, je n'avais pas eu d'arrière pensée, je trouvais néanmoins le contact agréable.
Je n'avais cependant pas à y réfléchir plus, voyant qu'elle n'était pas à son aise. Etait ce parce que j'étais intervenu, ou parce que je lui avait pris sa patte?
J'eus ma réponse très vite. Elle s'en voulait et croyait qu'elle était responsable! Comme si c'était sa faute... J'allais intervenir quand elle me demanda si j'avais le parchemin, d'un air plus neutre. J'imaginais cependant que ce n'était que de façade.

Je lui dit, distraitement, puisque parler de ça ne m'intéressait pas:

- Oui, oui, je l'ai.

Je lui montra le parchemin que j'avais sorti d'une des poches du manteau.
Je pris le temps de réfléchir à ce que j'allais lui dire. Puis, je m'arrêta et l'appella, étant rester un peu en arrière:

- Taïga.

Je laissa une courte pause et continua, d'un air assez calme, la regardant dans les yeux:

- Je refuse tes excuses. Ce n'est pas à toi de t'excuser pour le comportement des autres. Et si d'autres t'ennuient, je leurs feraient comprendre qu'ils feraient mieux d'arrêter.

On pouvait voir une froide détermination dans mon regard, quelque chose qui montrait que j'étais on ne peut plus sérieux.
Elle devait sûrement se demander pourquoi... Après tout, je n'étais qu'un étranger ou une connaissance. Et puis le moment était venu, maintenant qu'il y avait moins de monde. Aussi, je lui dis sans lui laisser le temps de répondre, à voix basse cependant, comme si je me parlais à moi même:

- Car celle que j'aime, c'est toi.

Je continua, d'une voix légèrement plus forte, pour être sûr qu'elle entende cette fois ci, les yeux rivés dans les siens, d'un ton sérieux mais doux:

- Taïga, accepterais tu d'être ma compagne?

Mon coeur battait vite et fort. Comment allait-elle réagir? Ca, je ne le savais pas. Au pire, elle ne voudra plus me voir et déclinerais mon offre. Cette idée me pinçait le coeur. Mais l'inverse était possible aussi, c'est pourquoi je m'étais jeté à l'eau. Taïga... Je priais intérieurement pour qu'elle accepte.
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 15:24 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Il avait bien pris le parchemin. Elle préférait demander avant qu'ils n'y soient. Les mâles pouvaient être assez... tête en l'air. Et ils auraient eu l'air idiot une fois arrivés devant la porte sans le document attestant qu'ils étaient autorisés à avoir une entrevue avec l'empereur. Toujours avec neutralité et dignité, Taïga acquiesça de la tête et lui dit en continuant à marcher, ne se rendant pas immédiatement compte qu'il s'était arrêté :

« Parfait. Bon, donc, si tu te sens prêt on va... »

C'est quand il l'interpella qu'elle s'arrêta à son tour pour constater qu'il se trouvait à quelques pas derrière elle. Elle se retourna et le questionna du regard. Qu'est-ce qui lui prenait encore tout à coup ? À croire qu'il aimait ça, chercher à faire des trucs inattendus. Elle sut heureusement bien assez vite le fin mot de l'histoire. Ha. Il s'inquiétait pour la pauvre petite femelle dont une bonne partie des jeunes horang'is de la Cité se moquaient ? Tsss, elle n'avait pas attendu qu'il débarque en grand sauveur pour prendre la situation en pattes, qu'il ne se fasse de souci... Et si elle était moquée, elle était aussi crainte comme étant réputée de ne pas toujours répondre qu'avec des mots. Et c'est ce qu'elle s'apprêta à lui rétorquer mais il ne lui laissa pas le temps de le faire et lui jeta quelques nouveaux mots au visage qui lui firent l'effet d'une douche, pas si froide que ça... dans un premier temps du moins. Elle en resta bouche-bée, les sons se bloquant dans sa gorge, ses cils s'agitant furieusement et les pommettes rougissantes sous son poil blanc. C'était quoi cette déclaration !? De quel droit il lui balançait ça comme ça !? En pleine rue ! Au milieu de tout ce... ! Les choses se s'imbriquèrent soudainement dans son esprit et elle put respirer normalement à nouveau. Toute cette chaleur et ce trouble qu'elle avait alors ressentis l'espace de quelques secondes s'évaporèrent pour laisser place à la seconde douche, glacée celle-là. Forcément, le tout avait un caractère si peu... sérieux et officiel... Elle jeta un regard autour d'elle dans un sourire un peu idiot. Même le lieu ne se prêtait pas du tout à ce genre de révélation. Elle baissa donc la tête, toujours cet étrange sourire sur les lèvres, et ses épaules furent agitées d'un petit tressaillement quand son expression se mua complètement pour laisser place à quelque chose de beaucoup plus posé et calculé.

« Oui, c'était plutôt convaincant. Peut-être même un peu effrayant. Tu devrais essayer d'avoir l'air un peu moins crispé. Et surtout, même pour t'entraîner, fais-le avec son nom. Ce serait vexant pour elle et bien dommage pour toi si c'était mon nom qui t'échappait quand tu lui feras ta déclaration. »

Elle soupira et porta la main droite à son front et la gauche à sa hanche pour faire mine de n'être pas tout à fait satisfaite de la prestation de son « élève » et ajouta :

« Et préviens quand tu fais un truc comme ça, idiot de Nature Sauvage. »

Elle lui tourna le dos et repartit en avant vers les portes du palais, les dents serrées et les yeux humides.
Abruti...
Abruti, abruti, abruti, abruti, abruti, abruti, abruti, abruti, abruti...
Comment est-ce qu'on pouvait dire des choses pareilles à une femelle qui n'avait aucune chance en amour comme si c'était... comme si ça n'allait rien lui... ? C'était un abruti... Elle renifla discrètement et ravala ses larmes en silence en se disant que ça, il ne le savait pas, et que, de toute façon, il n'avait pas à savoir. N'empêche, elle avait envie de lui fiche une de ces gifles en plein museau... D'une voix aussi claire et calme que possible elle se permit aussi de lui faire remarquer :

« Oh et, je sais me défendre moi-même. Je n'ai pas besoin d'un grand frère pour le faire. Je ne suis pas connue pour être la pauvre petite souffre-douleur du coin je te rassure. C'est juste que... dans cette tenue... Enfin, maintenant que tu en as fini avec ta prestation improvisée, on peut y aller et régler cette histoire ? »

Et vite... Avant que l'envie de s'essayer à d'autres tentatives d'approches ou elle ne savait quoi sur elle ne le prenne...
_________________
Revenir en haut
Gakkyuu Moojuu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 29 Oct - 19:26 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

Quand je lui demanda de devenir ma compagne, elle rougit et eu un sourire. Elle allait accepter. Enfin, c'était ce que je croyais... Mais ce qu'elle dit par la suite n'avait rien d'une réponse... De quoi parlait-elle? Surpris, je finis par comprendre qu'elle pensait que je m'entrainais... J'étais resté pantois tant cela me paraissait iréel... Lorsqu'elle me dit qu'elle savait se défendre, je me "réveilla". Elle m'avait tournée le dos. Mais je ne comptais pas en rester là.

Je la rattrapa et l'enserra dans mes bras, par derrière, délicatement mais fermement. Elle pouvait sûrement sentir mon coeur battre contre son dos. Je lui dis, au creux de l'oreille, de façon à ce qu'elle seule entende:

- Ce n'était pas un entrainement. Tu es celle que j'aime, Taïga. Je pense à toi depuis que tu as posé ta patte sur mon coeur...

Je la relacha un peu et l'incita doucement à me faire face. Je la regarda avec douceur, un léger sourire aux lèvres, mais on pouvait voir une certaine apréhension dans le regard. Une de mes pattes étaient sur son droite, l'autre sur sa hanche gauche. Je continua, sans lui avoir laissé le temps de répondre:

- Je te le redemande, Taïga: m'acceptes tu comme compagnon?

Mon coeur menaçait d'exploser. J'étais sérieux, c'était l'apprentie artisane que je voulais. Si elle ne voulait pas de moi, j'accepterais sa décision... Après tout, je n'étais sûrement pas le meilleur parti pour elle... mais... j'espèrais qu'elle veuille bien de moi. Plus j'apprenais à la connaître, plus je savais qu'elle était ce que je recherchais, le genre de personne que je voulais. Une personne fière, qui savait où elle allait, capable de plaisanter et surtout qui était franche. Et je dois avouer que sa maladresse la rendait très mignonne et me touchait beaucoup. Ca et... il y avait aussi une autre chose que je ne pouvais déterminer qui faisait que c'était elle et pas une autre. Dire qu'au départ, je l'avais pris pour un mâle. En la regardant, je me demandais comment, tant elle était féminine. Bon, il y avait son absence de poitrine, mais ça, ce n'était pas important pour moi. Peut-etre que pour elle, le physique était important... ou l'intélligence... Je pensais ne pas être si mal que ça, mais peut-etre qu'elle n'était pas du même avis... Et vu que j'étais loin d'être un Horang'i des plus intélligent... D'un coup, je me sentit moins sûr de moi... J'écouta la réponse de la jeune Horang'ie, ne montrant juste que de la douceur.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 21:18 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant



Seulement, attendre que Gakkyuu ait eu sa réponse n’était pas spécialement dans les priorités du garde de grande stature dans la petite quarantaine, au visage balafré et de carrure impressionnante au pelage roux vif et aux yeux bleus perçants qui interpella les deux tourtereaux dans leurs dos.

« Et vous deux-là, vous avec quelque chose à faire au palais ? Sinon, libérez le passage. C’est pas l’endroit pour les effusions. »

Une chose était sure, il n’avait pas trop la tête à plaisanter et la lance qu’il tenait dans sa main droite, griffes sorties, n’était pas là pour le decorum.
_________________
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 14:12 (2012)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête? Répondre en citant

( hj : Intervention de MJ ! Ouf ou zut ? XD )

Quand il la rattrapa et l'empêcha d'aller plus avant en l'enlaçant fermement, Taïga se raidit complètement, l'air hagard et totalement déboussolé, ne comprenant pas une seconde ce qui était en train de se passer. Et puis, il souffla ses mots à son oreille. Et quelque chose éclata en elle, comme une boule de cristal brisée qui déversait soudainement un flot de chaleur et de lumière qui la submergeait entièrement. C'était... un peu effrayant... Est-ce qu'elle allait se noyer sous ces sensations qui lui étaient parfaitement inconnues ?... On pouvait boire la tasse à cause de ce genre de sentiments ?...
Quand il la fit pivoter sur elle-même, pour qu'elle lui fasse face, et qu'il renouvela sa demande, elle fut incapable de faire autre chose que le regarder avec de grands yeux interrogateurs chargés d'incompréhension, désarçonnée et paumée. Si c'était elle... pourquoi est-ce qu'il n'avait pas été plus clair dès le début ?... Pourquoi il avait joué ce petit jeu jusqu'ici ?... Elle ne... comprenait pas... Et il fallait qu'elle comprenne ! Sans compte que, plus que tout, pourquoi faire sa déclaration ici ? Maintenant ? C... comme ça !? C'était nul ! Archi-nul et... ! Elle allait enfin retrouver l'usage de la parole, prête à exploser de la colère de voir sa première déclaration d'amour ressembler tellement à rien, quand un garde les interpella et les invita à aller encombrer de bons sentiments un autre lieu de la Cité.
Toujours sous le coup du mécontentement, l'apprentie répondit alors assez sèchement à ce dernier, sans pour autant chercher à jouer à la plus maligne ou à leur attirer des ennuis.

« Oui oui, voilà, on bouge. Allez Nature Sauvage, bouge-toi un peu. Monsieur veut qu'on libère le passage. »

Elle saisit dans le même temps d'un geste rapide la main droite de Gakkyuu et l'entraîna vers les portes du palais d'un pas vif, le tirant presque derrière elle sans ménagement et en serrant peut-être un peu trop fort la patte qu'elle tenait dans la sienne, légèrement tremblante. Une fois éloignés du garde, elle souffla alors à voix basse au chasseur, les oreilles rabattues en arrière et les sourcils froncés, sans s'arrêter :

« Je peux pas accepter. C'était nul... J'ai pas envie d'une déclaration juste comme ça... balancée en pleine rue n'importe comment... Ça aurait dû être plus... »

Sa voix aussi tremblait mais elle avala difficilement et serra les crocs pour ne rien dire qu'elle pourrait regretter. À vrai dire, elle n'était pas à proprement parlé... en colère... Elle était juste perdue entre la déception et... le grand étonnement de se rendre compte que... elle avait plu à quelqu'un et que... c'était agréable... surprenant... mais vraiment agréable... Mais... Ce n'était pas comme ça qu'elle aurait aimé l'apprendre... Là... elle avait juste le sentiment d'être... dépassée et... de ne même pas être sure de pouvoir croire que les sentiments de ce mâle à son égard étaient sincères parce que... parce que tout ça semblait si... irréel... Et ils étaient déjà aux pieds des marches devant les mener aux portes du palais, quelques mètres plus haut. Alors... ce n'était pas le moment... D'un air très sérieux, elle s'arrêta enfin, au bas des marches, et déclara avec détermination à Gakkyuu :

« On en parlera après. Tu as un objectif, tu te souviens ? Et moi une promesse à tenir. »

Une détermination de façade. En fait, elle n'avait qu'une envie : partir à toutes jambes. Filer. Pleurer. Faire le point. Essayer de comprendre ce qui venait de lui tomber sur le coin du museau et chercher à savoir ce qu'elle en pensait vraiment. Parce qu'elle n'en savait rien, rien de rien... Ça avait été si soudain...
Mais elle ravala ses larmes et attendit que celui qui venait de chambouler totalement sa vie fasse le prochain pas. Celui qui déciderait d'où la suite aller les mener.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:51 (2017)    Sujet du message: Audience avec l'empereur: fin d'une quête?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Ozalee -> Harmonia Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.