Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Raven, petite raven

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Ozalee -> Harmonia
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 19:44 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

Alors qu'ils remontaient l'avenue principale, Taïga sembla commencer à montrer quelques difficultés à réussir à tenir son rôle de boîte à renseignements ambulant.
Rah, vivement qu'elle la dépose à l'atelier sa branche ! Pour jouer au guide en commentant les avenues c'était pas ce qu'il y avait de plus pratique de devoir se la trainer ! Faire un détour par là-bas ne serait pas un mal avant qu'elle ne le conduise au quartier des commerçants qui vendaient du textile... Ce n'était pas comme s'il allait lui refuser ça de toute façon, non ?
Justement, elle comptait bien lui demander, et c'est ce qu'elle fit.

« Dites ? Ca dérange si je dépose ça à mon atelier avant de vous emmener plus loin ? Le détour sera vraiment pas énorme, mais si je dois trainer ce truc dans les rues commerçantes plus fréquentées, je pense que ça ne va pas le faire du tout... »

Elle lui désigna la branche du regard d'un air vraiment insistant et en espérant franchement qu'il comprendrait. Elle ajouta :

« Et puis comme ça, je pourrai avertir mon maître qui ne pensera pas que je feignasse. »

Comme si c'était dans ses habitudes et que le vieux Angüs s'imaginerait une seule seconde qu'elle serait en train de le faire. Mais bon, on était jamais trop prudent et prévenir valait mieux que guérir. Pis bon, c'était une question de politesse, encore une fois.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Avr - 19:44 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kios
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 127
Race: Hybride Mustang/Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 20 printemps
Clan: Ama
Rôle: Professeur de combat
Compagnon/Compagne: Aucun
Masculin
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Dim 29 Avr - 16:22 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

C’était fait, il était dans la cité, et ce qu’on pouvait remarquer, c’était le mutisme du raven. Que dire devant autant de grandeur ? De beauté ? Pas grand-chose qui serait réellement constructif. C’était magnifique, il n’y avait rien à dire. Il avait raté énormément de chose finalement. Farès semblait très courtiser finalement, la danse ne serait surement pas le meilleur moyen d’attirer son attention. Il allait apprendre de son erreur et visiter ce monde, une fois cette mission terminée. Il allait la retrouver et prendre de ses nouvelles et peut-être rentrer avec elle. Et sa quête serait d’autant plus facile avec Taïga. Réo fut d’ailleurs très impressionné de sa générosité qui semblait être sans limite. Elle l’aidait alors qu’elle ne le connaissait pas réellement. Mais il remarqua que sa branche lui sembla être un fardeau à transporter, et quand elle lui demanda si elle pouvait déposer ca avant de continuer, il répondit naturellement :

« Ah oui sans aucun problème Taïga, je vous suis déjà tellement reconnaissant de prendre de votre temps pour me guider à travers Harmonia… C’est la moindre des choses que de vous accorder ca, même si… votre effort vaut tellement plus à mes yeux. »

Oh oui, l’échange était loin d’être équivalent… il reviendrait au pire et il lui rendrait la pareille dans un moment où elle en aurait besoin. C’était la moindre des choses qu’il pouvait faire. Réo reprit la parole dans un air curieux :

« Un maître ? Vous faites quoi dans la vie si ce n’est pas trop indiscret ? Et ca veut dire que vous prenez du temps sur votre temps de travail là ?... »

Et un raven gêné, un ! Arhg, elle était réellement trop bonne envers les inconnus. Mais elle faisait ce qu’elle voulait dans le fond et ca… c’était bien. Réo attendit alors une réponse de l’horang’i dans un petit sourire un peu gêné.
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 14:14 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

Whouhou ! Pile ce qu'elle espérait ! Toi ma vieille, tu allais être reléguée à l'atelier vite fait bien fait !
Ravie de la réponse du raven, Taïga lui servit un sourire éclatant de blancheur acérée.

« Oh super ! Merci ! J'en ai vraiment plein le dos de cette branche ! »

C'est qu'à force, elle pesait vraiment son poids... Et elle n'avait pas, mais alors pas du tout, le bon gabarit pour les gros œuvres... Mais ça, c'était pas comme si c'était une découverte... Elle se pencha néanmoins sur la branche et en gratouilla l'écorce du bout d'une de ses griffes qu'elle avait sortie avant de murmurer, comme si elle s'adressait à cette dernière :

« Huuum, de te traîner partout en tous cas. Parce que pour la suite, je serai ravie de t'avoir dans les pattes. »

Son œil s'illumina un court instant et elle se recula. Bon, un peu de courage encore et elle n'aurait plus à penser à ça. La jeune horang'i ré-empoigna le bois et se remit donc à le traîner en serrant les dents à chaque pas qu'elle devait faire pour faire avancer aussi la branche.

« HAN ! Faut pas. Vous savez, gnnnn... c'est pas comme si vous m'aviez demandé d'aller décrocher la lune non plus. Eeeerrrh... Sinon j'aurais dit non. »

Elle semblait avoir un peu de mal, mais demander de l'aide ne lui serait même pas venu à l'esprit. Et le pourquoi de son attitude demeurerait un mystère pour l'instant. Mais quand il lui demanda quel genre de travail elle faisait, son regard s'illumina de nouveau de fierté et elle lui répondit :

« Hé hé, vous allez voir. Venez ! »

Après une dizaine de minutes à traîner encore cette maudite branche, ils arrivèrent enfin devant un grand atelier qui sentait fort la sciure, la terre trempée et le métal aigre. Le bâtiment n'était pas fait de quatre murs fermés mais de seulement deux et seules deux grandes poutres de bois, dont l'une avait été entièrement recouverte de gravures de motifs tribaux et d'animaux, tenaient lieu de points signalant les deux autres coins du bâtiment qui n'avait pas été clos. Fallait de l'air, que ça respire et qu'on ne meurt pas de chaud. Mais même en hiver, on ne risquait pas de mourir de froid ici. Il y avait deux grands fours de pierre et de terre qui étaient alimentés en permanence pendant les journées de travail pour la cuisson de certaines pièces d'argile et pour la fonte du métal, par exemple.
Taïga lâcha sa branche et leva les bras grands ouverts pour présenter SON domaine. Oui enfin, pas tout à fait, rien de tout ça lui appartenait mais... Zut ! Elle se sentait ici comme si c'était son second chez elle !

« Tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! C'est ça mon travail ! »

Et elle n'était pas peu fière de pouvoir travailler ici. Avec ses faibles moyens peut-être, mais toute sa volonté ! Et c'était cette volonté qui lui permettrait de leur montrer à tous ce qu'elle valait. Elle en était convaincue ! Pour le coup, Taïga était un peu ailleurs partie dans ses pensées. Heureusement, l'apparition de son maître la fit bien vite revenir sur terre. Il s'agissait d'un grand mâle d'une quarantaine d'années vraiment costaud, qui devait bien faire une demi taille de plus que la moyenne des horang'is en largeur d'épaules et en carrure. Taillé pour l'emploi, c'était le moins qu'on puisse dire ! Il portait son pardessus de travail qui ressemblait à une sorte de salopette, le même que Taïga. Et, en-dessous, une chemise de lin marron bien épaisse. Quand elle le vit, elle l'interpella aussitôt.

« Hé Angüs ! J'ai un coup de patte à donner à ce raven. Juste le temps de le conduire au quartier des étoffes. Tu peux me mettre ça sur mon établi ? Je me mets dessus dès que je reviens !
- Depuis quand tu joues les guides pour les étrangers toi ? Ah va va, tu me feras une petite demi-heure de plus ce soir et ça ira bien comme ça.
 - Merci Ang' ! Je peux même rester une heure de plus, c'est pas un problème !
- Ca ira comme ça j'ai dit... »

Il lui tourna alors le dos et se remit au travail. Signe qu'il voulait couper court à toute forme de protestation. Ou même de discussion. Ça n'avait définitivement pas l'air d'être un grand bavard et très vite le son du marteau frappant le fer vint résonner joyeusement dans l'air à nouveau.
Taïga haussa les épaules et n'insista finalement pas. Elle se retourna donc vers le raven et lui déclara :

« D'accord, d'accord. Voilà ! Permission accordée ! On peut aller du côté des marchands des étoffes glaner quelques informations ! »
_________________
Revenir en haut
Kios
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 127
Race: Hybride Mustang/Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 20 printemps
Clan: Ama
Rôle: Professeur de combat
Compagnon/Compagne: Aucun
Masculin
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Mer 16 Mai - 07:39 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

Lorsque le raven vit Taïga regarder sa branche dans un air passionnée, le jeune mâle ne put que se sentir attendri devant cette scène, elle semblait heureuse et totalement dans son élément au contact de cette simple branche. Elle devait vraiment aimer ce qu’elle faisait, comme lui quand il dansait dans les cieux sans aucune pudeur, s’offrant totalement sans retenu. Il pouvait parfaitement comprendre et il avait déjà une vague idée de son rôle. Il suivit l’horang’i pendant une dizaine de minute, regardant la pauvre demoiselle trainer sa branche, il l’aurait bien aidé mais il ne savait pas du tout si elle apprécierait ce geste. Il avait entendu dire que cette race était assez fière donc autant ne pas faire de faux pas. Il attendrait qu’elle lui demande de l’aide au pire des cas. Ce qu’elle ne fit pas d’ailleurs, ils arrivèrent devant un grand entrepôt dégageant une forte odeur de sciure, joliment décoré, entrepôt qui n’était pas fermé d’ailleurs, un peu étrange mais ca devait être normal.

Dans un air fier, elle lui présenta l’endroit où elle travaillait, ce qui étonna le raven. Une femme dans ce milieu-là ? C’était une blague non ? Baaah, remarque, il dansait bien lui, alors que c’était quelque chose réservait aux femelles… Il n’avait rien dit ! Il était bien idiot quand il le voulait, mais quand on voyait sa carrure, on n’aurait vraiment pas dit qu’elle pourrait exercer ce rôle. Elle avait surement de la ressource en un sens ! Elle s’adressa alors un grand mâle qu’elle semblait bien connaître, surement son maître qui lui avait appris les rudiments de son rôle. Et il semblait être un peu rude dans sa manière de penser, mais il ne le connaissait pas réellement pour s’en faire un avis. Elle revient vers lui dans un sourire en lui annonçant qu’elle pouvait l’amener. Dans un sourire non-caché, il prit la parole :

« Merci merci merci, très sincèrement ça me fait extrêmement plaisir que vous m’accompagniez. Allons-y, je vous suis. »

Et il enchaina sur un sujet qui le rendait extrêmement curieux, la grande cité d’harmonia. Il n’en savait presque rien si ce n’est qu’elle était relativement jeune. Mais il ne pouvait pas en dire beaucoup plus n’écoutant que très rarement les ragots. C’est dans un air naturel qui lui posa donc ses questions :

« La cité est jeune à ce qu’il parait ? C’est ce Ràn qui en a eu l’idée ? Et ce n’est pas trop… étrange d’accueillir d’autres races ici ? Parce quand je vois ce que les Aozorans pensent d’accueillir des étrangers sur leur terre… et pardon d’être un peu curieux, c’est juste que j’ai envie d’en apprendre un maximum sur cette cité. Et vous connaître un peu plus également ne me dérangerait absolument pas. »

Oui, c’était une invitation pour discuter un peu plus et en apprendre plus sur l’un et l’autre. Après tout, elle allait l’aider sans même le connaître, c’est quelque chose de précieux à ses yeux, et en apprendre plus sur elle serait la moindre des choses, ca pourrait même peut-être lui faire plaisir, qui sait.
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 13:57 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

Roooh, qu'est-ce qu'ils avaient les gens de l'extérieur à se montrer chaque fois si généreux en remerciements ? On ne s'entraidait jamais au-delà des murs de la cité ? Un peu gênée, Taïga agita la main pour dire que ce n'était pas grand chose, l'air aussi détaché qu'elle le pouvait.

« Ah, ça me fait plaisir. Pas la peine de me remercier autant ! Allez venez ! »

Et elle entraîna donc le raven en direction des étals des marchands et commerçants de la cité. Les rues étaient animées et bruyantes, ce qui ne semblait pas du tout déranger la jeune horang'i, complètement habituée à cette effervescence. Les questions du raven, par contre, la prirent un peu plus au dépourvu. Et, si elle ne dut pas beaucoup réfléchir à la réponse à sa première question, les autres lui demandèrent de le faire bien davantage.

« Oui la cité dont Ràn a proposé et coordonné la construction est jeune, mais prospère et florissante ! Elle a trente ans je crois, ou un peu plus... Hum... Je n'ai jamais été très bonne pour retenir les dates...  »

Le nez perdu dans des essais de calculs, elle fronçait les sourcils. Jusqu'à ce qu'elle décide d'abandonner et préfère lâcher l'affaire. Mais c'est plutôt étonnée qu'elle finit par regarder Réo pour lui répondre :

« Ça doit être pour ça alors qu'on a pas tant d'Aozorans que ça qui passent par ici alors ! Mais, pourquoi ça serait étrange ? Vous savez, moi je vis ici presque depuis ma naissance, alors, tout ça me semble si familier que je ne vois pas en quoi ça ne serait pas normal. Et je ne me suis jamais posé ce genre de questions. Du coup, c'est moi qui suis intriguée. En quoi ça vous paraît étrange ? »

Sa curiosité avait beau être piquée au vif, elle ne savait pas trop pourquoi, elle se sentait aussi un peu bête. Ignorante en fait. C'est vrai qu'elle n'avait jamais vraiment cherché à se demander comment ça fonctionnait plus loin que les limites de son petit univers... Pour le coup, ça faisait un peu égocentrique... Pourtant, elle croisait du monde. Mais elle posait rarement des questions sur comment c'était chez les autres. A vrai dire, savoir comment tailler les différentes sortes d'albâtre, ajuster des baguettes, connaître la façon de traiter tel ou tel bois ou la température exacte pour faire fondre tel ou tel matériaux avait toujours bien plus éveillé son intérêt que la vie de tous ces étrangers... C'était peut-être bien pour ça qu'elle n'arrivait pas à paraître très intéressante aux yeux de beaucoup... Parce qu'elle s'intéressait plus à quoi bâtir pour eux qu'à quoi bâtir avec eux... Hum... C'était peut-être l'occasion de changer un peu ça ?...
Alors qu'elle pensait en attendant la réponse de celui qu'elle guidait, elle manqua presque de tourner dans la bonne rues quand ils faillirent passer une intersection. Elle s'arrêta donc brusquement et déclara en levant le bras dans la bonne direction :

« Oh, on tourne là ! »

Zut, il fallait qu'elle soit un peu plus attentive. C'était pas spécialement le bon moment pour être perdue dans ses pensées.
_________________
Revenir en haut
Kios
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 127
Race: Hybride Mustang/Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 20 printemps
Clan: Ama
Rôle: Professeur de combat
Compagnon/Compagne: Aucun
Masculin
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Sam 2 Juin - 14:16 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

Le raven écouta la jeune horang'i avec beaucoup d’intérêt, il était certes bavard mais une conversation à sens unique ne l’intéressait pas, et il savait qu'il était important de bien écouter son prochain afin de lui répondre dans les meilleures conditions. Et il bénissait les dieux d'avoir comprit cela très tôt. La cité était donc très jeune, même pas un siècle, et pourtant, elle était déjà entrain de faire des envieux chez les autres races de Cérès. La grande et majestueuse cité construit en moins de trente ans. Il y avait de quoi de faire des jaloux, en un sens. Cependant quand elle lui parla des Aozorans et le questionna sur le pourquoi du comment ca lui semblait bizarre, l'expression de Réo changea du tout au tout, il repensa forcément aux conseils de ses parents, a cette rencontre et à cette... expérience. Il répondit tout d'abord à sa question sur un ton qui se voulait léger :

« Oh, c'est juste que vous savez, Dolikishi est une grande montagne où les Ravens ont pu s'installer après moult conflit avec les Aozorans qui ne voulait pas céder un pec de territoire. Du coup je pense qu'on est assez possessif et que notre race ont la réputation qu'ils ont, les étrangers ne sont pas légions. A vrai dire je n'ai jamais vu autre chose qu'un Raven à Dolikishi. En un sens, je ne suis pas énormément descendu sur le sol, je suis plutôt habitué à être en l'air, à voler en toute innocence. Donc pour moi c'est un peu une... première disons. De passer à un endroit où je ne croise que des confrères et à un autre où je vois énormément de... diversité, ca me fait bizarre. Mais c'est pas désagréable, bien au contraire. »

Cependant, il ne put s'empêcher de rajouter dans ses propos une petite tirade. Il fallait que ca sorte et il se sentirait un peu mieux :

« Et les Aozorans sont fier, prétentieux, arrogant... Ce sont le pire fléau des Ravens. Et pourtant le ciel est assez grand pour nos deux races. Mais c'est vrai, ils ne bougent pas énormément de leur montagne, un peu comme nous, sauf qu'on pratique le commerce pour certains d'entre-nous, eux, ils chassent et j'ai l'impression que ca leur convient bien. Pardonnez-moi, je ne suis pas très objectif à propos de ce sujet la... Mauvaise expérience. »

Il soupira un instant avant de se rendre compte ce qu'il venait de dire. Oh la la... fallait calmer le jeu ! De suite ! Dans une mine affolé, il essaya de rattraper son coup tant bien que mal en retrouvant un ton calme et posé qui lui correspondait si bien :

« 30 ans ? C'est très jeune et pourtant, c'est magnifique ici, je suis vraiment impressionné de voir une cité si majestueuse en moins d'un siècle. Les futurs générations d'Horang'is auront de quoi gonfler leur poitrine en arborant un air fier. Et dire que vous participer à votre façon, à sa grandeur, chapeau, j'admire. Si j'avais été chanteur, j'aurais bien écrit une petite balade sur cette cité, mais je ne suis que poéte et un bien piètre poète, je suis meilleur en dan... Bref, je parle trop. Pardonnez-moi. »
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Sam 2 Juin - 19:07 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

Alors qu'elle les réorientaient dans la bonne direction, Taïga se dit que finalement lui non plus n'avait pas l'air d'en savoir tant que ça sur les autres races. Oui mais lui, il avait une excuse faut dire. Enfin, pour le coup, elle se sentait un peu moins ignorante et un peu plus à l'aise. Mais cette querelle qu'il évoquait entre Aozorans et Ravens lui disait quelque chose. Elle était sure d'en avoir déjà entendu parler. C'était une querelle qui lui paraissait un peu idiote pour le coup. C'était comme si un horang'i poussait quelqu'un d'une autre race ici sous prétexte qu'il était là avant lui et que la place était plus légitimement sienne. Quelqu'un qui faisait ça ici, même horang'i, serait gentiment invité à aller voir en dehors de la cité un temps pour ne revenir qu'une fois qu'il serait calmé. Pfah, les gens pouvaient vraiment être bêtes parfois quand même. En tous cas, il avait l'air d'avoir fait les frais de ces bêtises, elle l'en plaignait.

« Hum, ça a eu l'air bien compliqué toutes ces histoires... C'est bête, vu d'en bas, le ciel a pourtant l'air plus vaste que le sol, alors on imagine pas vraiment ceux qui volent se battre pour des questions d'espaces. Encore plus en sachant que normalement vous ne mangez pas la même chose, je me trompe ? Enfin. »

Elle secoua la tête d'un air désolé.
Par contre, voir le raven aussi dépassé par les populations qu'il croisait ici l'amusa et lui fit un peu oublier ces histoires de vaines querelles. D'ailleurs, c'était des querelles qui avaient pris fin maintenant. Si elle comprenait bien en tous cas. Elle voulut le rassurer bien vite, mais, ses flatteries la prirent au dépourvu et elle détourna un instant le visage, pour cacher le rouge à ses joues et sa gêne, avant de prendre bien une bonne minute pour réussir à lui répondre.

« On s'y fait ! Vous en faites pas ! Enfin, vous comptez pas rester très longtemps de toute façon non ? Et puis, il a quand même fallu quinze années de gros oeuvres pour tout construire et presque vingt pour que tout fonctionne à peu près bien ! J'étais trop petite à ce moment là pour avoir vraiment pu participer à tout ça. Aujourd'hui, je participe plutôt à la continuation de la bonne marche du tout ! Et un peu au développement de la cité. Mais bon, c'est pas grand chose... »

Nah, dire qu'elle participait à la grandeur d'Harmonia, c'était peut-être un peu trop. Même si, hé hé, c'était drôlement flatteur. Oui bon, pas au point qu'elle arrive à prendre la grosse tête et à se croire plus importante qu'elle ne l'était. Elle, la petite femelle qui ne pouvait pas oublier un seul jour quelles étaient ses capacités réelles et qui devait faire avec.
Mais lui, il était poète, classe ! Sur le coup, c'était un super moyen de changer de sujet de conversation ! Pas qu'elle n'aime pas vanter la beauté et la magnificence de sa cité, mais parler d'elle, c'était beaucoup moins son truc.

« Poète ! Dis donc ! Vous devez avoir pas mal d'admiratrices ! Les mots, c'est souvent le premier moyen de conquérir le cœur d'une femelle. Pas forcément le meilleur, mais avoir les mots qu'il faut, ça aide drôlement ! Oh ! On y est ! »

Heureusement, ou pas ? pour le raven, ils venaient d'arriver pile dans le quartier des étoffes et, avant même d'avoir attendu les réponses de celui qu'elle guidait, la jeune tigrée fila vers un étal précis pour s'adresser à une femelle vêtue de soie très élégante et au pelage roux rayés d'un noir assez sombre.

« Mirah ! Mirah ! On a besoin de ton aide !»
- Taïga ? Ce n'est pas souvent qu'on te voit traîner par ici. Qu'est-ce qu'y t'amène ? »

Posant les deux coudes sur le comptoir en bois, sous une grande toile qui abritait les clients du soleil, Taïga fit un instant la moue quand elle reçut la remarque de la femelle qui devait bien avoir dix hivers de plus qu'elle. Elle n'était pas ici pour elle. Elle devait aider le raven. Donc elle aurait tout le temps d'être irritée plus tard... Du coup, elle préféra se tourner vers Réo pour l'inviter à venir exposer sa requête.

« Mon ami raven a besoin de renseignements. Il cherche quelqu'un. Il voudrait savoir si tu l'as vue. Tu peux lui décrire ton amie Réo ? »

Elle avait adopté le tutoiement avec le raven pour que l'autre femelle soit bien forcée de croire qu'ils étaient amis. Et qu'elle ne se permette pas de lui faire encore une de ses remarques désagréables... Elle le faisait peut-être pas exprès, mais n'empêche qu'elle avait le chic pour avoir toujours la petite parole pour l'agacer... C'est peut-être bien pour ça qu'elle ne passait pas si souvent que ça par ici... Ou, en tous cas, par son étal en particulier. Mais c'était la plus commère du coin et celle qui avait aussi la meilleure mémoire...
_________________
Revenir en haut
Kios
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 127
Race: Hybride Mustang/Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 20 printemps
Clan: Ama
Rôle: Professeur de combat
Compagnon/Compagne: Aucun
Masculin
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 16:30 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

Elle était bien modeste cette petite, lui il l'était un peu moins, mais c'était charmant de voir ca. Chaque personne apportait sa pierre après tout, qu'importe sa taille, son sexe où son rôle et elle n'échappait pas à la règle. Si cette cité était si grandiose, c'était en un sens grâce à elle également. Mais il n'insisterait pas d'avantage sur ce point, il voyait bien qu'il la gênait plus qu'autre chose et ce n'est pas son but de la mettre dans l'embarras. Après tout, elle avait acceptée de lui apporter son aide contre rien en échange. Peut-être lui offrirait-il un poème en gage de sa gratitude où une danse. Ne sait-on jamais, peut-être qu'elle aimait ca. Mais pour le moment, il avait fort à faire d'écouter sa bienfaitrice lui parler de son rôle. Oh non, il n'avait pas spécialement de succès auprès des femelles de sa race, comme tout le monde connaissant les ravens le sait, leur mâles sont pour la plupart des beaux parleurs. Difficile de se faire remarquer dans la masse en faisant la même chose. Pour ce qui est de la danse, oui, celle qui connaissait son secret l'avait prit en sympathie mais pas plus. Et il aurait bien répliqué une réponse comme il l'aurait fait, mais leur périple venait de se terminer. Enfin ! Dans un air satisfait, il écouta de nouveau la conversation avec de l'intérêt. Elle lui demanda bien vite de fournir des informations, ce qu'il fit immédiatement :


« Oui bien entendu. Mon amie s'appelle Emma, elle est un peu plus petite que moi, les mêmes couleurs de plumes, elle porte des habits qui viennent des artisans de votre cité, elle vient ici pour faire du troc généralement et elle a les yeux bleues.
- Ah oui ça me rappelle quelque chose... ah oui ! On dit qu'une Raven est tombée dans les pommes il y a quelques jours, on l'a emmenée chez le shaman le plus proche pour lui qu'il se penche sur son cas.
- … Elle est tombé dans les pommes ?... Hein hein... où est-ce qu'elle se trouve exactement ? »
- C'est à 10 minute d'ici au nord chez Ersen, il pourra vous renseigner d'avantage je pense.
- Merci. »


Et Taïga lui fit signe de la main pour qu'il la suive, ce qu'il fit, dans une mine inquiète. Allons, ca ne devait pas être si grave... Elle était peut-être tout simplement épuisée par ses trocs. Oui, ca devait forcément être ca ! Il ne pouvait pas en être autrement, mais autant aller vérifier quand même, pas que ca l'interessait réellement mais il avait une mission à remplir ! Et foi de Réo, il allait le faire ! Au moins, ca serait plus juste envers les siens. Et vu qu'il était en capacité de le faire, autant le faire. Bien qu'il ne voulait pas s'avouer que ca l’intéressait quand même. Et au bout d'une dizaine de minute, ils arrivèrent devant l'entrée de chez Ersen, il tourna son regard vers la jeune Horang'i en prennant la parole, en essayant de se détendre un maximum, elle qui l'avait déjà tant aidé jusque-là. Et il était réellement reconnaissant envers la femelle qu'il prit tout naturellement la parole :

« Je pense que j'ai suffisamment abusé de votre temps... Et en plus vous avez du travail sur les bras, je ne vais pas vous déranger plus longtemps, merci de votre aide, je repasserais vous voir pour vous tenir informer et vous remercier une nouvelle fois. Je pense pouvoir me débrouiller maintenant et me repérer dans la cité. Et au pire des cas, maintenant, je n'aurais pas peur de demander à un Horang'i, surtout si elles sont tout aussi jolie que vous. »

il poussa un petit rire qui se voulait léger, oui il était inquiet et ca se sentait, du moins, il voulait faire bonne impression et dire au revoir à Taîga convenablement. Il ajouta en plaisantant :

"Ah et, si jamais vous avez besoin d'un danseur où de cours pour apprendre, vous pouvez compter sur moi ! C'est l'un de mes petits secrets et je pense que vous avez bien méritée de le savoir quand je vois votre dévouement. Peut-être que je viendrais vous offrir une petite danse si le coeur vous en dit. Enfin, je ne vais pas vous retenir plus longtemps. Que les dieux veillent sur vous, Taïga, je viendrais vous dire au revoir en personne."
Revenir en haut
Taïga
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 558
Race: Horang'i
Genre: Femelle
Âge: 18 ans
Clan: Kraft
Rôle: Apprentie artisane !
Compagnon/Compagne: Libre
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Feuilles de thé: 86

MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 19:09 (2012)    Sujet du message: Raven, petite raven Répondre en citant

Elle avait fait aussi vite qu'elle l'avait pu. Quand elle avait entendu Mirah parler de maladie, elle s'était bien doutée que le Raven n'aurait qu'une hâte : aller retrouver celle qu'il était venu chercher pour savoir au plus vite dans quel état elle se trouvait. Bon, elle avait été aussi ravie de planter Mirah sur place il faut bien dire... Mais le côté romance qui tournait au drame là, elle vous le cacherait bien, mais ça l'avait quand même pas mal secouée et chamboulée. Alors le suspense, les rebondissements et tout le tralala, on passera dessus, le coeur c'était une chose qui n'avait pas vraiment besoin d'être torturée plus que ce n'était nécessaire et supportable. Alors, qu'il parle déjà de la quitter ne l'étonna pas une seconde ni ne la vexa du tout. Quand il prit le temps de lui faire des politesses dans les formes, elle trouva même qu'il aurait pu largement s'en passer et faire plus court encore. Fronçant les sourcils sans un mot, elle décida même de le pousser carrément vers la porte du shaman.

« Oui oui, ce sera très gentil et j'apprécierai beaucoup, mais ce n'est pas non plus une promesse que vous serez obligé de tenir. Arrangez-vous juste pour que je puisse savoir ce que vous serez devenus avant de partir et ça m'ira très bien. Allez, dépêchez-vous, elle vous attend et vous vous éparpillez en blabla. Allez la rejoindre ! »

Une fois qu'elle l'eut poussé à l'intérieur, Taïga lui adressa un petit signe de la main pour lui dire au revoir et referma la porte pour éviter qu'il ne soit tenté de faire durer ces au revoir dans une situation où il n'avait pas le temps de s'éterniser. Après quoi, elle soupira.
Quelle journée, quelle histoire. Son expression devint un instant anxieuse et son esprit gambergea ce qui fit qu'elle fut incapable de se remettre de suite en route pour l'atelier. Il fallait dire qu'elle repensait au lycan blanc, et puis, qu'elle se demandait dans quel état le Raven allait retrouver sa compagne (oui, elle était toujours persuadée que celle qu'il était venu chercher et lui formaient un couple). Dyu ! Si elle se mettait à se prendre la tête à s'inquiéter autant pour des inconnus elle allait se mettre à perdre ses poils bien avant l'heure ! En plus, elle avait d'autres priorités qui demandaient suffisamment de son attention.
Bon, si elle avait de la chance elle aurait des nouvelles. Sinon... Sinon, elle aurait fait ce qu'il fallait et n'aurait rien à se reprocher. Voilà. Donc, maintenant, rentrer et ENFIN se remettre au travail ! Enfonçant les mains dans les poches de sa salopette, elle prit une fois pour toute la direction de l'atelier en se disant qu'advienne que pourrait. Et qu'il fallait sérieusement qu'elle commence à réfléchir aux motifs qu'elle allait sculpter sur cette sacrée branche.
Une journée bien remplie !

(Rp quitté pour Taï !)

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:05 (2017)    Sujet du message: Raven, petite raven

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Ozalee -> Harmonia Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.