Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Visite à un vieil ami et augures incertains
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 15:44 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Maintenant qu'ils étaient hors du village, autour d'eux ne se détachaient que des silhouettes spectrales longilignes, figées par la froideur des vents glacials. On aurait pu trouver ce genre de paysage lugubre, mais le calme qui y régnait était apaisant et, en son cœur de lycane maintenant assumée, Mi'toko n'y voyait que la beauté de l'hiver majestueux. Beaucoup moins éclatant et éblouissant que ses consœurs les autres saisons, mais incroyablement imposant et inspirant un profond respect. Au cœur de l'hiver, chacun, tous quels qu'ils soient, étaient bien peu de choses.
Elle prit un court instant pour admirer sa beauté et prier sa clémence, puis, alors qu'ils allaient prendre la direction de la rivière qui longeait le village, Mi'toko estima qu'il serait juste d'expliquer à Moxa'ri le trajet par lequel ils allaient cheminer pour rejoindre la tanière d'Al'raïr. Rien que penser au lycan brun la fit soupirer et elle ne put s'empêcher d'avoir quelques appréhensions tandis qu'elle expliquait à Moxa'ri par où ils allaient passer.


« On va suivre la rivière pour la remonter en marchant le long de sa berge ouest. Al'raïr s'est établi en aval. C'est... enfin... tu verras quand on y sera... »

Et sûrement que ça allait le surprendre... Mais il ne serait pas le seul... Al'raïr ne serait sûrement pas ravi qu'elle lui ramène quelqu'un... Les choses risquaient d'être... compliquées... Elle allait devoir se montrer patiente et très diplomate pour que tout se passe bien... Une douleur, légère pour le moment, lui tira sur les sinus pile entre ses deux yeux. Ce voyage, même court, ne serait pas de tout repos... Elle allait avoir besoin de toutes les forces qui lui restaient pour gérer la situation... Et c'était bien ce qui l'inquiétait... savoir s'il lui en restait assez pour ça...
Sauf qu'il était trop tard pour changer d'avis. Et elle était seule responsable des circonstances actuelles. Il fallait déjà qu'elle essaye de doucement faire comprendre à Moxa'ri deux trois choses... et le côté délicat de ce qu'elle était en train de faire... A savoir, lui permettre de l'accompagner... Elle y mit les formes en tous cas en choisissant avec précaution ses mots et son ton, aussi conciliant mais grave que possible.


« Moxa'ri ?... Hem... Est-ce que je peux te demander quelque chose ?... Quand on sera là-bas... j'apprécierais que tu ne parles à personne de ce que tu verras là-bas... ou... de comment se rendre là où se trouve Al'raïr... Fan'her et moi préférerions que ça reste un mystère pour le reste de la meute... En échange, je veux bien répondre à tes questions si tu en as sur le sujet... »

Pas sûr qu'il en ait. Pas sûr que ça l'intéresse de savoir quoi que ce soit sur celui qui était considéré comme un déserteur... par deux fois... Pas sûr que qui que ce soit comprenne vraiment les raisons de ces choix étranges chez Al'raïr dans le clan... et s'en préoccupe...

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 15:44 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 18 Fév - 22:25 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Moxa'ri contemplait également les collines blanchies, avec l'admiration, la crainte et le respect que l'hiver lui inspirait. A la fois terrible et majestueux.
La question de Mi-toko avait rompu sa distraction. Ne rien dire sur ce qu'il verrait ? Pourquoi ? Qu'y verrait-on de si extraordinaire ? Cette prudence paraissait démesurée et quelque peu incompréhensible. Que cachait donc ce lycan solitaire qui soit si fabuleux ?
En même temps, ce secret piqua sa curiosité. Mi'toko savait où trouver le shaman et elle savait ce qu'ils trouveraient là-ba. Ce périple promettait au moins d'être intéressant.
De plus, il devait bien admettre que l'idée de partager un secret avec seulement deux lycans (et pas n'importe lesquels : les deux plus importants de la meute) flattait son ego. Mais il avait appris à se méfier de ce genre de vanité, et, en y réfléchissant, il ne voyait pas vraiment de cas où le mensonge était préférable à la vérité. Le but de la manœuvre était-il de maintenir le reste de la meute dans l'ignorance ? et dans quel but ? Pour les manipuler ou simplement pour entretenir un faux mystère ? Peut-être la place même de Mi'toko était en jeu !
De toute façon, il n'avait pas vraiment le choix s'il voulait continuer l'aventure.


"Euh, oui d'accord."

Les questions se bousculaient dans son esprit, mais il fallait choisir.

"Qu'allons-nous trouver là-bas ? Et pourquoi ne puis-je rien dire ?"
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Dim 19 Fév - 16:02 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Ces questions, Mi'toko s'y attendait. Elles étaient on ne peut plus logiques. Et un accord était un accord. Elle lui répondit donc sans se faire prier. Bien que sa voix fut grave et son ton trainant.

« Le chaos du désespoir. Ne t'attends juste pas à retrouver là-bas l'Al'raïr que vous aviez connu. »

Elle avait baissé la tête et son regard semblait douloureux et dur à la fois. Une expression pareille, il était rare que la shamane en laissa voir sur son visage. Le regard toujours perdu dans le lointain. Et pour cause, les souvenirs affluaient tandis qu'elle ajoutait :

« Et c'est justement par respect pour celui que nous apprécions que nous aimerions éviter que la meute le voit dans l'état dans lequel il se trouve aujourd'hui... aigri et plus que l'ombre de lui-même... De toute façon, il refuse de revenir pour le moment... »

Elle ne pouvait pas dire qu'elle le trouvait idiot. Elle avait failli faire pire que lui dans une situation pas si différente... Mais... la voie de la « guérison » n'était pas aussi simple à prendre pour tout le monde il fallait croire...
Elle ne put réprimer un rire jaune. Elle-même ne se sentait pas spécialement en voie de rémission. Mais, avec le temps, et des efforts, on pouvait en effet atténuer les peines. Ou les remplacer par d'autres d'une autre sorte. Le travail était un palliatif efficace. Et c'était toujours mieux que de rester seul à ressasser. Oh, Al'raïr... Elle soupira en fermant les yeux.


« Même si nous espérons de tout cœur qu'un jour quelque chose, ou quelqu'un, saura ramener la paix en son âme et apaiser son cœur meurtri... »

Ses amis ? Ce n'était à priori pas suffisant. Malgré tous leurs bons sentiments. Mais ça ne les empêcherait pas d'essayer encore et encore. Et si quelqu'un d'autre devait y arriver à leur place alors ils se contenteraient de remercier et louer chaleureusement cette personne.
Elle-même pensa aux bonnes âmes qui n'avaient demandé qu'à l'aider ici. A Spice. Et c'est un peu honteuse qu'elle dut admettre qu'en effet, petit à petit, la douleur et le manque s'en étaient allées. Même si les souvenirs, eux, ne manquaient jamais de la rattraper dans de sombres songes... Peut-être serait-il temps qu'elle participe vraiment au mating-day cette année ? Ha ha...
Brusquement, mue par la volonté de ne pas s'appesantir sur ce genre de réflexions, surtout en présence du jeune mâle, elle tendit le cou et l'oreille et capta le doux clapotis ténu qui leur venait d'à leur gauche. Elle dit alors à Moxa'ri pour l'inciter à l'imiter :


« Écoute. »

Le sourire lui revint, comme si rien ne s'était passé l'instant d'avant, et elle déclara avec bienveillance et douceur à son compagnon de route :

« La rivière. Nous n'avons plus qu'à remonter son lit une petite heure durant. »

Ce chemin, elle le connaissait par cœur, ils seraient rapidement arrivés. Enfin... autant qu'il était possible d'avancer rapidement avec cette neige qui leur remonterait jusqu'aux cuisses par endroits...
Elle le mena donc en avant. En un sens, n'avait-elle pas essayé de noyer le poisson en mettant brusquement un terme à la conversation ? Peut-être oui... Mais il était toujours libre de poser plus de questions s'il en avait. Et sûrement qu'il en avait. Restait à espérer qu'Al'raïr ne lui en veuille pas trop d'en dire davantage sur ce qui ne regardait que lui...

_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 26 Fév - 20:18 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Moxa'ri tendit l'oreille et entendit le son régulier de la rivière. Ce genre de son était apaisant. Encore une heure de marche. Bon, jusqu'ici, il n'y avait eu aucun incident de parcours. Il espérait que cela continue ainsi, et tout se passerait à merveille.

Il réfléchissait aux réponses que lui avait fournies Mi'toko. Tout ce mystère parce que le pauvre vieux était désespéré ? Il était trop tôt pour porter un jugement. Après tout, Moxa'ri pouvait comprendre que le poids de la tristesse pouvait écraser les gens. En entendant le souhait de Mi'toko, il pensa que même lui, simple cueilleur, pourrait peut-être trouver le mots pour lui redonner le goût de vivre. C'était une sorte de réflexe chez lui, mais il se rendit vite compte que d'une part, d'autres personnes plus intelligentes et plus proches de l'ancien shaman avaient déjà essayer sans succès. D'autre part, il ne connaissait pas vraiment l'histoire d'Al'raïr, ni la nature profonde de sa détresse.


"Mais, cela ne me regarde peut-être pas, mais d'où vient ce si grand tourment ?"
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Lun 27 Fév - 18:22 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Ah, il avait bien de nouvelles questions. Alors qu'ils avançaient. Mi'toko voulait se contenta de répondre en prenant un air aussi neutre que possible. Bien que, dès le départ, le ton de sa voix trahissait le trouble qu'elle éprouvait à répondre à son frère lycan. Heureusement, elle devait aussi se concentrer sur la route ce qui lui permettait de ne pas laisser ses sentiments trop interférer dans cet échange oral. Mais, sans le vouloir, son ton devint de plus en plus grave. Elle se dit que, de toute façon, à moins d'avoir été mis au courant de son histoire, et elle en doutait, les lycanes étant les seules à la connaître en majorité dans le clan avec Spice et Fan'her et elles estimaient que ce n'était pas une chose à évoquer à tous va, son ton grave serait simplement interprété comme celui qui seyait le mieux au sujet qu'elle était en train d'évoquer. Rien de plus. Il ne chercherait sans doute pas plus loin. Loin d'elle l'idée de sous-estimer Moxa'ri, mais c'était simplement ce qu'elle espérait.

« De la plus grande souffrance que puisse connaître un lycan : perdre sa compagne ou son compagnon. En l'occurrence, sa compagne a désiré se séparer de lui... Une chose qui n'arrive jamais chez les ly... nous... Il faut dire qu'elle était un peu... « spéciale »... »

Et penser à « elle » le lui retourna le cœur. Elle ne lui en voulait pas spécialement... Elle devait avoir eu ses raisons... Mais... elle lui manquait... et c'était bien normal... Avait Spice, ça avait été la seule personne qu'elle avait réellement considéré comme sa sœur... Mais la vie avait parfois le don de nous séparer en nous faisant prendre des chemins totalement opposés... C'était quand même injuste qu'il n'y ait pas eu possibilité de réparation... Enfin, voilà où ils en étaient un peu tous à présent : à chercher à se reconstruire après toutes ces histoires...
Elle inspira et ajouta :


« Il l'a très mal vécu... »

C'était un euphémisme. Mais l'exil que s'était imposé lui-même l'ancien shaman devrait suffisamment en dire long à ce sujet pour que Moxa'ri en ait conscience.
Tandis qu'ils progressaient tant bien que mal dans cette épaisse neige, un hurlement déchira le silence factice qui les entourait. Suivi d'un autre, très différent, qui ressemblait plus à un grognement furieux. Le tout fit dresser les oreilles à lycane blanche qui demeura aux aguets, inquiète, bien que les échos de ce qui ressemblait à une bataille semblaient leur parvenir d'assez loin.


« Qu'est-ce que...? »

Il y avait un problème... Son instinct le lui signalait... Un gros problème...
Mi'toko avait ce genre de capacités à sentir quand quelqu'un était en danger ou que quelque chose clochait mais ça s'arrêtait là... Et ne lui restait que les craintes et à se lancer dans de longues suppositions ou... Elle se tourna vivement vers le lycan brun-roux et échangea avec lui un regard inquiet avant de déclarer d'une voix agitée :


« Il faut qu'on aille voir ce qui se passe... »

Et elle s'élança dans la direction d'où provenaient les heurts gênée et ralentie par la neige qui l'empêchait d'aller plus vite, comme elle l'aurait voulu.
C'était trop proche du village pour qu'ils puissent ignorer tout ça... Et c'était dans la direction qu'ils devaient prendre pour continuer à remonter vers la tanière d'Al'raïr... Si ça semblait dangereux, elle s'arrêterait avant qu'ils n'y soient. Moxa'ri ne s'était pas engagé à prendre de tels risques, elle préfèrerait le savoir en train de rebrousser chemin plutôt que de l'encourager à risquer sa peau... Elle aviserait, pour le moment, il fallait courir...

_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Fév - 23:15 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

"Aïe."

En effet, le couple était une chose sérieuse chez les Lycans. C'est peut-être un peu pour cela que Moxa'ri ne se pressait pas trop. Et puis, il se disait que s'il avait rencontré l'âme sœur, il le saurait. Bref, il n'était pas ici questions de ses propres sentiments.

Le lapsus de Mi'toko avait retenu l'attention du lycan. C'était comme si elle ne se considérait pas comme faisant partie des Lycans. Il se faisait peut-être des idées, cette question attendra...

Il n'osa pas continuer à assaillir la shamane de questions pour en savoir davantage sur cette compagne "spéciale". Cela ne lui semblait pas fondamental pour l'instant. De toute façon, il n'en eu pas le temps.

Moxa'ri avait dressé les oreilles, en même temps que Mi'toko et essayait de voir sans succès d'où provenaient ces cris. Les affrontements peuvent survenir en forêt, mais cette fois, il semblait bien que les bruits proviennent de leur destination. Il avait été bien naïf d'espérer une balade tranquille, quelques instants plus tôt. Les muscles de son corps se tendirent.


"Oui allons-y"

Moxa'ri s'élança à la suite de Mi'toko.

[HJ : combien de temps prend la métamorphose ?]
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mar 28 Fév - 21:23 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

[ Hj : Dix minutes maximum quand on commence tout juste à pratiquer la transformation. Mais à son âge, Moxa'ri doit pouvoir la réussir en moins de cinq minutes. ^^ ]


Les deux lycans coururent une quinzaine de minutes là où ils auraient pu en courir moins de dix s'ils avaient pris leurs formes primitives. Mais ils avaient quelques vivres à transporter et tout abandonner à la hâte avec le risque que le premier venu file avec leurs maigres, mais nécessaires, ressources n'était pas envisageable. Mi'toko ne cessait d'alterner entre cou tendu vers l'avant par l'inquiétude et brefs regards jetés en arrière pour s'assurer que Moxa'ri suivait sans trop de mal. Il courait à ses côtés, sans aucun mal en en fait, et elle en déduisit que c'était elle qui devait trainer la patte... S'il n'y avait pas eu cette brusque montée d'adrénaline en elle et l'émergence de ce sentiment protecteur envers qui pouvait se trouver en danger, il était quasi-certain qu'elle n'aurait même pas pu courir la moitié du temps qu'elle venait de le faire.
Quand ils arrivèrent à proximité d'une zone plus rocheuse, là où les rochers semblaient pousser tout à coup hors de terre comme en une floraison de roche argentée étrange, ils virent une silhouette immense être projetée dans les airs, pardessus un petit pic rocheux derrière lequel elle alla se fracasser. L'ombre brune, trapue et massive, ramassée sur elle-même avec sa grosse tête ronde, avait tout du nanuq. Et c'est maintenant effrayée par cette brusque apparition que la shamane fit reculer son apprenti avec prudence, lui interdisant d'aller plus loin en se plaçant devant lui, bras écartés. Elle n'eut pas le temps de s'entretenir avec lui qu'un hurlement triomphal et bestial s'éleva de derrière les roches qui les dominaient. Un hurlement qu'elle reconnut immédiatement. Elle ne l'avait plus entendu depuis un long moment et un frisson lui parcourut l'échine. S'« il » était sous cette forme, les choses risquaient d'être plus compliquées qu'elle ne l'avait imaginé... et, en comparaison, le nanuq serait tout sauf un problème...
Elle baissa les bras et murmura d'une voix aussi basse mais audible que possible :


« C'est l'œuvre d'Al'raïr... »

Elle désigna les roches qui faisaient pour le moment remparts entre eux et ajouta toujours aussi bas, une oreille complètement tournée vers l'arrière :

« Il doit être sous sa forme bestiale... et dans une hargne démesurée... Je ne sais pas ce que faisait ce nanuq ici mais je ne pense pas qu'il soit une menace... plus pour l'instant... »

Elle entendit le bruit de griffes raclant contre la roche au-dessus d'eux et leva promptement la tête. Il était là, perché sur l'aplomb brute, le pelage d'un brun profond, presque noir,les dominant de toute sa bestialité et de ses 2m85, écumant d'une rage provoquée par l'intrus. Dans ses yeux verts intenses ne brillait ardemment que la colère.
Il ne les avait pas encore vu, mais il ne tarderait pas à les sentir. Mi'toko repoussa donc le jeune mâle de sorte à le plaquer contre la roche, hors de portée de vue de l'ex-shaman transformé en furie. Elle eut à peine le temps d'adresser un regard navré à Moxa'ri qu'elle s'écarta ensuite de lui pour se placer de sorte à ce qu'Al'raïr l'ait elle juste sous les yeux. Là, elle planta son regard dans le sien sans sourciller et l'appela.


« Al'raïr ! Suffit ! C'est moi ! Mi'toko ! Ta proie a été neutralisée ! Il faut que tu te calmes ! »

Elle ne put s'empêcher d'avoir une pensée douloureuse pour le pauvre nanuq qui devait être salement amochée après un tel vol plané... Mais elle ne flancha pas, et elle n'avait aucune raison de le faire. Elle se tenait devant un ami. Un ami qui avait besoin qu'on l'aide. Elle espérait juste que Moxa'ri comprendrait et n'essayerait pas de s'interposer dans cette histoire... sous peine de raviver davantage la colère de leur ancien shaman qui n'était actuellement plus tout à fait lui-même...
Là-haut, le lycan aux allures bestiales grognait et griffait la roche sans montrer de grande volonté de vouloir communiquer correctement.



[ Hj : Ne te gêne pas pour improviser. Ce serait bête que tu ne fasses que subir l'action et ce n'est pas ce que j'ai l'intention de t'imposer. ;) ]
_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 29 Fév - 23:01 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Mais que faisait-elle ?? Moxa'ri se dit qu'elle savait sûrement ce qu'elle faisait. S'il avait bien compris, ils étaient amis depuis longtemps. La revoir l'apaiserait probablement.
...
Mais non, pas du tout ! C'était juste de la folie ! Pourquoi s'était-elle avancée ainsi ? Sans particulièrement se réjouir du mal qu'avait dû subir le nanuq, ils ne pouvaient tout simplement rien faire pour lui pour l'instant. Si le lycan enragé décidait de poursuivre sa proie, eh bien il fallait croire que le nanuq avait pris des risques inconsidérés. Moxari saisit sa dague machinalement, tout en se rendant compte que ce geste était parfaitement inutile. Ils n'avaient pas le temps de tenter quoi que ce soit. Moxa'ri ne voyait pas trente six solutions.


"Mi'toko ! Ne reste pas plantée là ! Il faut courir !"

Courir sur la neige sur deux jambes, contre quatre pattes énormes relevait de l'inconscience, mais que dire du geste de Mi'toko ?! Avec un peu de chance, le poids de son corps, épuiserait Al'raïr rapidement. Moxa'ri repensa à l'état de fatigue déplorable de la shamane et se dit que l'espoir était bien mince...
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 16:26 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Quand Moxa'ri leva la voix, Al'raïr se figea. Ses oreilles jusque là bien droites se mirent en mouvement. Il cherchait d'où provenait la voix et bondit du surplomb, à quelques mètres de Mi'toko, c'est alors qu'il le vit : un nouvel intrus sur son petit territoire... Le grondement sourd s'éleva de nouveau avec fureur de sa poitrine et il découvrit des crocs blancs longs et aiguisés alors que toute son attention se reportait à présent sur le mâle qui accompagnait la shamane. Dans son esprit, la dague accentua le sentiment de danger que représentait cet intrus et il n'eut plus qu'une seule idée en tête, mue par des pensées très archaïques : abattre la menace avant qu'il ne soit trop tard... Ses muscles se bandèrent et il bondit d'un seul coup en direction de Moxa'ri, gueule grande ouverte.

Bon sang, non ! Quand son apprenti s'était manifesté Mi'toko avait d'instinct compris ce qui se passerait ensuite... Et c'est sans se poser de questions qu'elle fit un mouvement de côté pour se jeter en avant bras ouverts pour s'accrocher au cou d'Al'raïr et le déstabiliser dans son bond, avant qu'il ne puisse atteindre Moxa'ri. Le choc fut rude et entraina les deux lycans dans un roulé-boulé qui ne dura que quelques mètres. Avant que les deux corps ne se stoppent et que l'ancien shaman ne bondisse aussitôt sur ses pattes l'échine hérissée et grondant, ne comprenant pas très bien ce qui venait de se passer. Mi'toko elle, eut bien du mal à ne serait-ce que que prendre appui sur ses mains pour se redresser. Mais elle le fit, en serrant les dents, pour finalement rester assise dans la neige. Son thorax était douloureux et il lui aurait fallu quelques minutes de plus pour se relever. Des minutes qu'elle n'avait pas... Par les dieux... Ils étaient vraiment intervenus au pire moment qui soit... Sous cette forme, il n'était jamais garanti que ce fichu grognon les écoute...

Cependant, quand il vit la lycane blanche incapable de se relever, quelque chose se produisit dans la tête du grand brun. Il huma l'air et son attitude devint beaucoup moins agressive. Il sembla même hésitant et un peu inquiet. Un bon nez pouvait le sentir. Et Mi'toko comme Moxa'ri possédaient ce genre de nez.
En effet, Mi'toko put sentir le changement chez Al'raïr, et, elle ne doutait pas que Moxa'ri en serait capable lui aussi, s'il était dans son état normal... Ce dont elle n'avait aucune garantie car les choses s'étaient passées bien trop vite et qu'elle était à peine en train d'essayer de jeter un regard derrière elle pour savoir ce qu'il en était. Alors, dans le doute, et sans savoir si ça aurait le moindre effet, elle dit à l'attention de Moxa'ri, le souffle coupé par la douleur du choc qui s'atténuait peu à peu :


« Ne tente rien... Il est en train de se calmer... »
_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 18:10 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

En voyant l'énorme masse se jeter sur lui Moxa'ri aurait pu voir défiler sa vie. Mais il n'était pas un tapiti et même si le combat était inégal, il n'attendrait pas la mort passivement. Résistant au réflexe de fermer les yeux, Moxa'ri s'était tenu prêt à plonger d'un côté ou de l'autre, ou bien tenter n'importe quel geste désespéré, malgré ses jambes soudainement cotonneuses. C'est donc avec surprise qu'il vit l'implacable trajectoire se rompre, comme sous l'effet d'une avalanche de neige.
Quand il comprit ce qui s'était passé, Moxa'ri s'avança vers les deux lycans pour tenter de secourir Mi'toko. Alors en entendant ses paroles, il se figea et tenta d'analyser l'état d'Al'raïr. Il semblait en effet que sa colère commençait à s'estomper.
Repensant à son arme, il la jeta à ses pieds (pas trop loin quand-même, on ne sait jamais) et leva ses mains ouvertes pour montrer ses bonnes intentions.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Sam 3 Mar - 16:09 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Quand il vit l'arme voler vers le sol, le grand lycan brun grogna et Mi'toko craignit qu'il ne tente une nouvelle attaque. Mais il n'en fut rien et Al'raïr cessa de grogner pour tenter lui-même un semblant d'analyse de la situation, signe qu'il reprenait le dessus sur la bête.
Mi'toko soupira alors de soulagement et se tourna vers Moxa'ri pour lui dire, d'un air épuisé mais reconnaissant :


« Merci... »

Quelque chose était en train de se produire du côté d'Al'raïr. Il changeait.
Mi'toko, qui avait tourné la tête vers lui pour jauger l'évolution de son comportement, la détourna rapidement. Voir quelqu'un « changer » était toujours un spectacle assez déroutant. Le corps se remodelait et donnait à certaines parties du corps des angles et des aspects bizarres... Ce qui la mettait souvent assez mal à l'aise... L'idée du changement ne la dérangeait pas mais... assister au processus était une chose qu'elle avait du mal à supporter... Elle préféra donc reporter son attention sur son apprenti.


« Tu vas bientôt pouvoir réellement faire la connaissance d'Al'raïr. »

Et je ne sais pas qui de la bête que tu viens de voir ou du lycan doué d'intelligence tu préfèreras...
Elle se posait sérieusement la question. Mais c'était Moxa'ri qui pourrait le dire et lui seul... Elle chercha plutôt à se relever, toujours avec quelques difficultés, chancelante, et elle allait demander à Moxa'ri de ramasser leurs vivres, qui avaient été éparpillées ci et là dans le choc et la surprise, quand une voix grave et mécontente roula comme le tonnerre avant qu'il n'éclate :



« Qu'est-ce que vous fichez ici tous les deux ?... »

Al'raïr... dans toute son actuelle mauvaise humeur.

« J'étais venue te demander conseil. Il se passe des choses étranges au village...

- Suffisamment étranges pour justifier d'amener un intrus jusqu'à ma retraite ?... »

Ha... On y était... Forcément, l'idée ne lui plaisait pas... Mi'toko soupira et chercha les mots qui peinaient à venir dans son esprit fatigué tandis que l'ancien shaman toisait Moxa'ri d'un regard mauvais du haut de son mètre quatre-vingt-douze qui ne lui permettait pas de dominer cet autre mâle.
_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 3 Mar - 19:29 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Moxa'ri attendit patiemment que le shaman se calme et se métamorphose. Il s'apprêtait à aller aider Mi'toko à se relever quand ce dernier parla enfin. C'était plutôt frais comme accueil, mais Moxa'ri s'y était préparé. Devant cette agressivité, il n'avait pas l'intention de se laisser soumettre, mais il était bien sûr exclu de rentrer en conflit avec Al'raïr.
Tout d'abord, Moxa'ri ne s'éloigna pas trop de sa dague, par-terre. Ensuite, il soutint le regard du lycan brun, mais lui offrit un large sourire et exécuta une profonde révérence (à peine exagérée, il ne fallait pas non plus qu'Al'raïr croit qu'il se moquait de lui).


"Moxa'ri, pour te servir. Cueilleur parmi les enfants de Cérès. Rassure-toi, je serai muet comme une carpe à propos de cet endroit."

Il valait mieux lui donner peu d'informations plutôt que trop : Peut-être qu'apprendre qu'il était élève de Mi'toko le mettrait en colère, ou peut-être qu'il s'en fichait éperdument. Difficile de savoir pour l'instant. Il se releva doucement pour regarder à nouveau Al'raïr.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 15:16 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Quand le lycan, qui devait avoir à peu près son âge, effectua une drôle d'espèce de révérence, Al'raïr arqua un sourcil d'un air dubitatif avant de commenter d'une voix sombre et lourde de cynisme :


« Est-ce qu'il pense que j'ai la mémoire courte au point d'oublier ceux avec lesquels j'ai toujours vécu auparavant ?... »

Et ça y est, il attaquait... Avec son arme la plus redoutable : les mots. Elle avait beau être rodée, ça ne l'empêchait pas elle-même d'être parfois blessée par certains des propos qu'il pouvait employer. Même si elle savait que ses mots dépassaient bien souvent sa pensée ces temps ci... On ne pouvait pas pour autant tout lui pardonner... Autant le stopper net avant qu'il ne fasse réellement des dégâts... Elle n'avait aucune envie de devoir gérer un affrontement inutile et stupide...

« Sois un peu indulgent s'il te plait... Ce n'est pas comme si c'était facile de savoir comment se présenter à toi... »

Quand elle le voulait, elle aussi savait viser là où ça faisait mal. Même si, le sous-entendu qu'il saisit dans ses mots, elle n'avait eu aucune volonté de le faire. Toujours était-il que l'attitude d'Al'raïr changea immédiatement. Son air se fit moins arrogant et il sembla se reprendre. Même s'il ne put retenir quelques paroles de plus qui sifflèrent entre ses crocs tandis qu'ils lui échappaient.


« Ah, et c'est la nouvelle excuse pour se permettre de se comporter comme le dernier des idiots ? »

La blanche soupira encore, après enfin avoir réussi à se remettre debout sur des jambes flageolantes comme celles d'un poulain nouveau né. Elle chassa la neige sur ses habits tout en prenant la défense de son apprenti qui n'avait aucune raison de subir la mauvaise humeur de l'ancien shaman. Mais sans aucune parole agressive. Elle ne savait que trop bien que s'énerver et s'emporter serait rentrer dans son jeu et ne permettrait d'aboutir à rien du tout si ce n'était à un éclat de voix et de la colère qui les feraient se séparer brutalement. Elle s'étonnait même d'avoir encore autant de patience dans son état. Ou même, d'avoir appris à tempérer son propre tempérament depuis qu'elle vivait ici...

« Al'raïr... Il est venu seulement parce qu'il voulait s'assurer qu'il ne m'arriverait rien... Il n'avait aucune idée de...

- Ha ! Et c'est comme ça qu'il s'en assure ? En laissant sa shamane à terre et en jouant à l'aveugle pour ne pas voir qu'elle est à peine capable de tenir sur ses pattes ? Tu n'aurais jamais du sortir dans cet état... »

Si Mi'toko avait manqué de se laisser gagner par l'irritation face à l'entêtement de son ami à se montrer encore désagréable à l'extrême, le reproche et l'inquiétude qu'elle sentit dans sa voix quand il prononça sa dernière phrase lui firent l'effet d'aiguillons qui vinrent se planter honteusement dans sa poitrine. Elle ne voulait pas lui causer de souci... Elle ne voulait en causer à personne... Mais la situation était trop préoccupante pour qu'elle puisse décemment faire passer sa propre sécurité avant celle de la meute... Même si pour cela, elle devait encore inquiéter des amis... Elle baissa alors la tête et le ton grave qu'elle employa lui parut être suffisamment de circonstances pour que son ami accepte de laisser les reproches de côté pour le moment.

« Je n'avais pas le choix... Des choses graves sont en train de se produire au village... »

Et, en effet, Al'raïr ne discuta pas face à ce ton là. Il secoua la tête dans un mouvement de gauche à droite en expirant sèchement, comme pour éternuer, puis il fit quelques pas pour dépasser Mi'toko dans un échange de regards, avant d'arriver à hauteur de l'autre mâle et de planter ses yeux aux sourcils froncés dans les siens pour confronter leurs verts.


« Tsss... Suivez-moi... Et toi... Tâche de mieux remplir le rôle que tu t'es donné... Sinon, rentre chez toi... J'ai horreur qu'on ne soit pas fichu de s'en tenir à ce qu'on a pu dire à d'autres personnes... »

On pouvait lire comme un avertissement dans la voix de l'ex-shaman qui adoptait une gestuelle de laquelle émanait une certaine autorité. Son ancien statut de shaman y était peut-être pour quelque chose, à moins que ça ne soit le sentiment fraternel extrêmement fort qui composait la relation qui liait les deux shamans entre eux.
_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 5 Mar - 17:40 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Moxa'ri soutint un instant le regard d'Al'raïr, mais sans agressivité, plutôt avec perplexité. Un rôle ? Quel rôle ? Ah oui, celui de "garde du corps". Il était inutile de relever toutes les piques qu'envoyait l'ancien shaman. Moxa'ri n'était pas responsable de ses blessures passées. Lui répondre ne ferait que lui rendre service et lui donner un prétexte de les renvoyer. Or ils avaient besoin de lui. Encore une fois, pour éviter de paraître arrogant, il quitta des yeux le loup brun, mais pas pour baisser la tête. Il se tourna vers Mi'toko et accouru à elle pour la soutenir. Au passage, il ramassa ce qui aurait pu rester par-terre.

"Passe ton bras autour de mes épaules."

Puis ils suivirent Al'raïr. Moxa'ri se permit de glisser à l'oreille de la shamane :

"Et... le nanuq ?"
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 18:26 (2012)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains Répondre en citant

Elle rechigna un peu et protesta à voix basse quand Moxa'ri lui proposa de la soutenir. Être un poids était vraiment une chose qu'elle avait en horreur... Mais le lycan se passa de remarques compatissantes et semblait de toute façon ne pas spécialement lui donner le choix de refuser de se servir de lui comme appui. C'est d'un geste un peu rétif et maladroit qu'elle passa donc le bras sur ses épaules pour se remettre en marche vers la tanière d'Al'raïr qui avait pris la tête de leur minuscule convoi.

Elle ne s'attendait par contre pas à ce que le jeune mâle évoque le sort du nanuq. Elle-même avait déploré le résultat de cet affrontement brutal... Et, ne sentant aucun mouvement ni n'entendant aucun bruit du côté de là où le nanuq était tombé elle était quasiment sûre de pouvoir affirmer qu'il était soit mort, soit pas loin de l'être... Mais, si l'idée l'avait attristée, elle ne se sentait pas pour autant vraiment touchée par ce qu'il avait pu advenir du nanuq. Sans doute était-ce cruel... sans doute aurait-elle du avoir honte d'avoir changé sur ce point... Mais il était une autre chose qu'elle avait apprise depuis qu'elle vivait en meute : le bien du clan passait avant tout le reste. C'était la règle. Et ce nanuq, bien que blessé, aurait pu constituer une menace pour la meute. C'était d'ailleurs étrange d'en croiser un dans les environs. Habituellement, ils sortaient rarement de Nita et évitaient soigneusement de trop s'approcher des villages, trop peuplés à leur goût. La question méritait réflexion... Mais avant cela, elle répondit à Moxa'ri, espérant qu'il comprendrait, et navrée de devoir peut-être décevoir les inquiétudes et la compassion que paraissait éprouver ce dernier pour l'ursidé blessé :


« Mon rôle n'est pas de me préoccuper de son sort pour le moment. Ce nanuq n'avait pas à se trouver ici. Si Al'raïr l'a attaqué c'est qu'il devait avoir une bonne raison. 

- Et j'en avais en effet plus d'une bonne... Ce lourdaud idiot déblatérait au sujet de vengeances absurdes et semblait vouloir passer ses nerfs sur tout ce qui passait à portée de sa patte... En plus... il puait le pourris... Il était hors de question que je le laisse descendre plus bas... Les nanuqs n'ont pas à dicter leur loi ici en se montrant menaçants... et encore moins à balader leurs pelures malades sur nos terres en les contaminant... Je ne sais même pas ce qu'il fichait ici... On aurait dit qu'il délirait complètement... »

Al'raïr avait beau ne pas être commode, ça ne l'empêchait pas de continuer à s'inquiéter pour son clan. Un lycan restait un lycan, et la crainte, autant que la colère, étaient parfaitement perceptibles dans sa voix.
De son côté, Mi'toko réfléchissait, l'air soucieuse. Trop de choses se mettaient à converger d'un seul coup... et cela ne faisait qu'ajouter à la complexité du problème qu'elle avait pensé résoudre facilement en venant demander conseil à son ami... Elle se mit à marmonner, plus pour faire le tour de ses réflexions pour elle-même que pour autre chose.


« Malade ?... Un nanuq ?... Si loin de chez lui... Hum... »

Ses sourcils étaient froncés comme chaque fois que quelque chose la travaillait grandement.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:18 (2017)    Sujet du message: Visite à un vieil ami et augures incertains

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Aquene Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.