Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Un coup de main pour la shamane
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Archives -> Archives rp
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Jan - 22:04 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

"Ouf ! Ces petits m'ont épuisé !"

se dit Moxa'ri après avoir chahuter longtemps avec les enfants lycans. Ces garnements ne contrôlent pas toujours leur griffes et leurs crocs. Moxa'ri en porte les marques un peu partout, et son corps est un peu douloureux.

"Mais je devrais voir si Mi'toko a besoin de quelque chose. Sinon, je vais passer pour un fainéant."

Et puis il aime écouter ses conseils. Il frappe doucement à l'entrée de l'habitation de la shamane, puis tend timidement le museau vers l'intérieur, n'osant pas entrer. D'abord parce qu'il est dans un état lamentable, et surtout parce qu'on lui a appris à ne pas débouler chez les gens n'importe quand, encore moins chez un shaman.

"Bonjour, Mi'toko. Excuse-moi, as-tu besoin de quelque chose ?"


Dernière édition par Moxa'ri le Dim 15 Jan - 14:57 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Jan - 22:04 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 14:43 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

[ Hj : Hum, il va falloir que tu édites ton post. Le nom de mon personnage est Mi'toko, pas Mi'toko[b]-chan[/b]... C'est bien noté dans sa fiche. ^^' ]

L'hiver était à présent bien installé en Aquene et la contrée toute entière s'était vu revêtir un manteau d'un blanc immaculé craquant délicatement sous le coussinet. La première neige de la journée était tombée du fief de Farès plus tôt qu'on ne le pensait et c'est pris de cours que chacun l'avait plus ou moins bien accueillie. Mais, ces témoignages de l'humeur changée de Farès et d'une saison plus que bien entamée étaient encore assez « doux » par rapport à l'an passé. Les mois blancs régnaient sans partage mais ne tarderaient pas à disparaître sous les rayons d'un soleil printanier. Alors, pourquoi sentait-elle que quelque chose clochait ces temps derniers ?... C'était dans l'air... c'était dans le regard des familles qu'elle avait visité aujourd'hui...

Si dans la plupart des logis une douce langueur avait fait son nid, il était une âme en laquelle l'arrivée du froid et de la neige avait provoqué, à l'inverse, une vive agitation. L'hiver ! Les derniers trésors dont recelait mère Cérès étaient taris, évanouis pris dans la glace et privés de la chaleur salvatrice sans laquelle ils ne pouvaient perdurer. Et la jeune shamane du village le savait bien malgré le peu de temps depuis lequel elle officiait en tant que tel. Mais elle avait jusque là été confiante, ses étagères était encore bien remplies grâce à sa volonté de se montrer prévoyante qui lui avait fait quitter le village souvent cet automne. Et heureusement, car le temps avait filé à une allure folle. Qu'importe, ce fait qui hier la rassurait ne suffisait plus à apaiser son cœur inquiet aujourd'hui. Elle venait de rentrer d'une visite et sa besace, en permanence pleine de racines et de plantes diverses, dansait encore gaiement contre le cuir de daim recouvrant sa hanche, dissimulés sous un épais manteau de fourrure de mouflon qu'elle n'avait pas encore eu le temps de retirer. Elle n'avait pas encore pu se poser son esprit gambergeait bien trop... les symptômes observés, la multiplication des cas...

Soupirant, elle se laissa tomber, toujours toute habillée, dans son siège près du foyer où le feu ronronnait. Ah... chercher à démêler ce sac de nœud pour le moment lui donnait mal au crâne... Il fallait qu'elle souffle un peu... La lycane se permit donc de laisser ses pensées vagabonder, se relâchant enfin un peu. L'azur de ses yeux tourné vers la fenêtre de sa hutte de laquelle elle pouvait voir le ciel d'une blancheur immaculée et quelques volutes de fumées émanant des foyers du village, elle en profita même pour laisser allers un peu ses pensées, innocemment, comme elle avait si peu le temps de le faire depuis près d'un an. Un an, ça faisait déjà presque un an et demi qu'elle avait été accueillie par les Enfants de Cérès ? Déjà ? Un peu plus d'un an qu'il était parti... sans espoir de retour... Cette fois, il était peut-être plus que temps d'accepter cette idée contre laquelle tout son être s'était si longtemps opposé... Non pas qu'elle n'était pas déjà en train de le faire mais... Ah... le temps... pouvait à la fois ironiquement être bien long et bien court à la fois... Une chose était sûre, cet hiver risquait de lui paraître bien vide si Spice concrétisait l'une de ses ''unions''... Peut-être que c'était elle qui avait raison, que ça soit sérieux ou non, avoir des bras chauds dans lesquels se réfugier au cœur de l'hiver était une chose non négligeable... Malheureusement, elle ne se sentait pas capable de ce genre de choses... pas... encore... et peut-être bien pas capable tout court... Sans doute était-elle... trop exigeante ?... Il était des comparaisons qu'il valait mieux ne pas chercher à tenir absolument... Hum... ou elle était encore simplement trop idiote et trouillarde...

La blanche louve soupira et sourit ironiquement, s'apprêtant à alimenter le feu pour y jeter en même temps ces peu réjouissantes pensées, un peu trop récurrentes dans ses réflexions à son goût ces temps-ci, quand, elle ne remarqua enfin que trop tard que quelque chose se tenait sur son perron, ou, plutôt, quelqu'un. Prise de court, c'est l'esprit assez embrouillé par la situation incongrue qu'elle s'apprêta à ouvrir la bouche pour le questionner et le saluer quand le lycan au pelage brun-roux devant elle la devança. Un sourire apparut alors enfin sur ses lèvres quand elle salua à son tour le jeune lycan à la manière des leurs, en mimant le geste de lui tendre un objet de forme sphérique. Et c'est d'un ton très aimable qu'elle répondit à celui qui ne lui était pas inconnu :


« Bonjour Moxa'ri. Ma foi, que les dieux m'éclairent un peu serait déjà une bonne chose. »

Elle préféra ne pas en dire plus et laissa ces quelques mots en suspens. Semer la panique dans le village à cause de suppositions encore bien vagues serait tout sauf une bonne idée... Bien que, Moxa'ri avait depuis quelques temps déjà acquis sa confiance. Ce n'était pas non plus une raison pour l'angoisser et lui remplir la tête des mêmes doutes que ceux qui la rongeaient depuis ces derniers jours... Souriante, toujours, elle ajouta donc :

« J'aurais bien besoin que tu jettes un œil sur les réserves de tisanes de tilleul et de fleurs de sureau. Je vais en avoir besoin plus que jamais et je dois savoir s'il faut en refaire ou non. Tu pourras m'assister dans la fabrication des tisanes si jamais les bocaux se sont vidés. »

Elle lui désigna les étagères en face et plus précisément celle où trônait un nombre impressionnant de pots en argiles gravés du nom de ce qu'ils contenaient et remplis de mélanges de racines, fleurs et feuilles séchées.
Elle savait combien le travail des shamans l'intéressait et ne perdait jamais une occasion de satisfaire la soif de connaissance concernant ce domaine du jeune mâle, qui devait avoir à peu de choses près le même âge qu'elle, dès que c'était possible.

_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Jan - 18:44 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

Moxa'ri était un peu gêné :

"Ah. Alors je reviens tout de suite, je vais me nettoyer un peu les pattes et enfiler quelque chose."

Moxa'ri disparut du perron de la porte, pour filer dans la blancheur hivernale. Vite, il fallait trouver une marre d'eau propre. Moxa'ri se sentait plus à l'aise sous forme animale, mais il ne s'agissait pas de casser tous les pots de Mi'toko avec ses grosses pattes maladroites.

Plusieurs minutes s'écoulèrent avant que Moxa'ri ne reparaisse sur deux pattes, tout grelottant, malgré sa tunique et l'épaisse fourrure qu'il avait posé sur ses épaules, mais souriant : Moxa'ri aimait l'hiver et le frisson provoqué par le contact avec l'eau glaciale ne lui déplaisait pas. Il salua à nouveau Mi'toko, égoutta ses pattes encore humides et entra.


"Alors... Tu m'as dit tilleul et fleurs de sureau."

Son regard parcourait ces interminables étagères. Involontairement, il faisait parcourir une griffe sous chaque caractère qu'il lisait. La lecture n'était pas encore vraiment naturelle pour Moxa'ri, et puis les noms des ces plantes étaient parfois imprononçables. Mais il s'efforçait de ne pas afficher de difficulté et de paraître à l'aise dans cet exercice. Finalement, il émit un grognement de satisfaction : un premier pot. Il le prit délicatement, l'ouvrit pour en inspecter le contenu, en profitant pour en mémoriser l'odeur. Il le rangea soigneusement en essayant de noter l'emplacement dans sa tête. Même chose pour le second pot.

"Hmm, il faudrait remplir ces vases, mais comment vais-je trouver ces feuilles et ces fleurs en plein hiver ?"

Moxa'ri puise dans sa mémoire :

"Je crois me souvenir que les baies de sureau hièble sont toxiques, mais pour les fleurs, est-ce que ça a une importance ?"


Dernière édition par Moxa'ri le Jeu 19 Jan - 22:55 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 19:03 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

A peine arrivé et déjà reparti.

« Très bien, à tout de suite alors. »

Hu ???
Tout à coup quelque chose tiqua dans l'esprit de Mi'toko.
Est-ce qu'il venait de dire qu'il allait enfiler quelque chose ??? Mais... ça voulait dire qu'il se baladait sans manteau ni cape dehors par ce froid ??? Par les dieux mais il était fou !
Perplexe, Mi'toko s'était penchée sur le bord de son accoudoir pour ne pas louper le retour du jeune mâle et quand elle le vit revenir avec quelque chose sur le poil elle soupira de soulagement puis se massa l'arrête du nez en fermant les yeux pour se murmurer pour elle-même, à voix basse, son effarement devant tant d'inconscience. Il risquait la mort cet idiot... Comme s'il n'y avait pas suffisamment de malades comme ça ces temps ci... Je vous jure... Enfin, l'affaire était réglée, il avait enfilé quelque chose de chaud et c'était très bien.

Alors qu'il s'affairait à examiner les pots en argile après qu'elle ait vaguement acquiescé quand il lui avait redemandé quels mélanges il devait vérifier, la blonde blanche s'était levée avec lenteur, encore un peu engourdie et éreintée de son activité intense des dernières heures. Et, alors qu'elle s'apprêtait à glisser quelques mots au sujet de sa tenue au jeune mâle tant bien que mal; nu... il était complètement nu en sa demeure... ; il se retourna vers elle, son inspection visiblement achevée, pour lui demander quelque chose qui la laissa muette.


« Euuuuh... Moxa'ri... »

Elle le rejoignit et lui prit des pattes le second pot qu'il tenait toujours pour le reposer à sa place, partagée, très partagée, entre l'inquiétude et une irrépressible envie de... rire.

« Tu n'aurais pas besoin d'aller courir les bois dans ce froid. On ne manque pas de ces feuilles souviens-toi. J'en ai des réserves dans les pots de l'étagère juste à ta droite. »

Elle lui désigna la dite étagère de la main en essayant encore une fois de ne pas rire et de juste sourire avec gentillesse. Elle ne voulait vraiment pas se moquer de lui. Mais... il avait la mémoire drôlement en désordre aujourd'hui. Enfin, qu'importe, pas la peine d'insister là-dessus, il serait sûrement assez gêné comme ça de se rendre compte qu'il avait complètement oublié ce détail.
Bon, en tous cas, s'il estimait qu'il fallait re-remplir les pots de tisanes de mélanges de tilleul et fleurs de sureau c'était qu'ils devaient être presque vides... Et même s'ils ne l'étaient qu'à moitié, ça ne serait peut-être pas suffisant pour ce qu'elle craignait qu'il ne leur tombe dessus... Il allait donc falloir reconstituer un stock pour ne pas être prise au dépourvu et donc, passer au pilon une bonne quantité de feuilles. Ils ne seraient pas trop de deux pour cette tâche. Heureusement qu'elle avait quatre mortiers et pilons de différentes tailles qui permettraient de travailler en même temps.
Saisissant deux grands pots, elle en tendit un à l'apprenti-shaman en lui déclarant :


« Tiens, tu vas me verser la moitié de ce pot dans le mortier juste là. Moi je vais en faire autant avec ce pot dans celui qui se trouve à côté du feu et on videra l'autre moitié de notre pot dans le mortier que l'autre aura déjà rempli juste après. Ensuite, je te montrerai comment écraser tout ça sans en faire de la poudre pour confectionner notre tisane contre la fièvre. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Elle fit confiance au roux pour doser de son côté et alla remplir de moitié son propre mortier. Ce n'était pas la première fois qu'elle demandait à Moxa'ri de l'aider et elle n'avait pas besoin d'être sans arrêt à surveiller ce qu'il faisait. Ce qui, quand il venait lui donner un coup de main, était particulièrement utile. Elle eut vite fait d'achever de remplir son mortier et elle se tourna donc vers le jeune mâle pour voir s'il en avait fini de son côté lui aussi.
_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 20 Jan - 21:03 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

Moxa'ri se frappa sur le front :

"Oui, bien sûr, l'autre étagère..."

C'était bien la peine de sortir sa science, pour faire une boulette grosse comme lui ! Moxa'ri se ressaisit et appliqua les instructions de Mi'toko à la lettre : la moitié de son pot dans son mortier, il lui tendit son pot, puis saisit l'autre et le vida dans le mortier. Il plissait les yeux et sortait un peu la langue quand il faisait un travail de précision. Moxa'ri avait bien l'intention de faire bonne impression et de ne pas en mettre une feuille à côté.

"Prêt pour préparer la tisane ! Alors sureau et tilleul, c'est contre la fièvre, c'est bien cela ? Est-ce qu'il y a d'autres applications ?"
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mer 25 Jan - 21:55 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

L'opération fut rapidement réalisée. Même pas un échange de mots, tout s'était fait sans. Elle avait attendu qu'il lui signale s'il en avait fini, il s'était contenté de continuer sa tâche en venant vider l'autre moitié de son pot dans le mortier qu'elle avait déjà rempli, elle n'avait donc pas patienté davantage et avait vaqué à la seconde partie de son vidage également. Il était concentré quand il travaillait, peut-être un peu trop ? En tous cas, il était méticuleux et concerné par ce qu'il faisait, ça, pas de doute.
Quand ils eurent fini, elle posa son pot vide au pied de l'étagère et revint sur ses pas pour entamer la seconde phase de leur travail quand il lui posa des questions. Dans un sourire emprunt de bienveillance, elle s'attacha à répondre à son élève du mieux possible.


« Oui en effet. Il y en a d'autres oui. En ce qui concerne le tilleul il est parfait pour faire suer mais aussi très efficace pour calmer les troubles du sommeil la plupart du temps. Pour le sureau il faut dissocier les bienfaits de ses baies de celui de ses fleurs. Ses fleurs aident à réguler les chutes de température en plus de faire baisser la fièvre, elles sont un très bon régulateur de la température du corps. Ses baies, réduites en gelée ou en sirop aident à calmer la toux et à guérir les rhumes. »

Le pilon bien en mains, elle inspira pour se donner du courage. La suite allait lui demander de l'énergie. Une énergie qui lui manquait un peu ces temps-ci. L'hiver et le soleil qui prenait des vacances plus tôt pour paresser le matin sans doute. Ou bien, le travail prenant qui s'amenuisait pas... Quoi qu'il en soit, elle ne comptait pas se plaindre. Mais il serait fâcheux qu'elle finisse par être exténuée, qui alors pourrait la remplacer ? Moxa'ri ? Elle sourit discrètement. Non, il était loin d'être prêt et ce n'était pas sa tâche. A elle de faire en sorte de conserver bonne forme. Enfin, si la multiplication des cas ne l'inquiétait pas autant en ce moment...
Elle se rendit compte d'une toute autre chose : à force d'avoir la tête aux soucis elle en oubliait certaines autres. Comme par exemple que le mâle n'en n'était pas à ses balbutiements et ses débuts en matière d'apprentissage de l'art d'utiliser les plantes. Ha vraiment... Elle soupira pour elle-même et ajouta en essayant de masquer sa gêne de ne pas le lui avoir demandé avant :


« Dis-moi, je t'ai proposé de te montrer comment préparer une composition d'herbes pour tisane mais, maintenant que j'y pense, Al'raïr ou Eu'ron t'ont peut-être déjà montré comment faire, non ? Si oui je peux peut-être te laisser carrément t'occuper d'écraser les feuilles et les fleurs dans le second mortier. Alors ? »

En espérant qu'il ne soit pas blessé si elle lui avait donné l'impression qu'elle ne pensait pas qu'il sache faire ça...
Mais Moxa'ri ne lui avait jusqu'alors pas paru se vexer pour une méprise de ce genre et, sans doute n'en n'était-elle pas à son premier oubli dans le genre. Alors qu'elle parlait, elle avait commencé à empoigner son pilon avec plus de fermeté et s'était assise sur un tabouret en bois devant le mortier pour se tenir prête à commencer la préparation.

_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 11:14 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

"Non non, je ne l'ai jamais fait. Mais il suffit de faire comme toi, c'est ça ? Je devrais y arriver."

Moxa'ri observa minutieusement le geste de Mi'toko et essaya de le reproduire le mieux possible. Il estimait qu'il devait se lancer un peu s'il voulait être pris au sérieux.

"Ça va comme ça ?"

Tout en écrasant ses feuilles, il pensait aux choses qu'on disait sur les shamans. Qu'il pouvaient mieux comprendre certaines choses, grâce notamment aux images qui leur apparaissaient en rêve. Moxa'ri hésitait à questionner Mi'toko à ce propos, quand il se rendit compte en la regardant de la lassitude présente dans tous ses gestes. Mais oui, la shamane avait l'air épuisée !

"Tu sais, je peux terminer tout seul si tu veux, on dirait que tu as beaucoup à faire. N'hésite pas à me solliciter. Ça ne me dérange pas, même de faire des tâches simples."

Moxa'ri pensait qu'il était illusoire d'espérer atteindre la sagesse sans humilité. Il n'y avait rien de déshonorant à donner un coup de main à ses amis. Un bon shaman était certainement une personne comme les autres, et une fierté déplacée l'empêcherait de percevoir les murmures discrets échangés entre Cérès et Farès.
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Dim 29 Jan - 20:58 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

Quand il lui demanda conseil sur la qualité de son travail, Mi'toko jeta régulièrement un oeil sur sa manière de procéder, en même temps qu'elle pilait les végétaux de son côté avec un peu de peine à cause du poids de ce manque de repos qu'elle essayait d'oublier constamment, avant qu'elle ne lui réponde dans un sourire véritablement satisfait et encourageant :

« Oui, c'est parfait. Tu te débrouilles très bien. Tu es observateur dis donc. »

Mais ce sourire s'effaça bien rapidement pour laisser place à une franche gêne qu'elle fut incapable de dissimuler, prise au dépourvue par le reste des paroles de Moxa'ri. Ses oreilles s'abaissèrent alors presque totalement alors qu'elle détourna le regard pour faire mine de se re-focaliser sur son travail. La vérité, c'était qu'elle avait été assez déstabilisée par le contenu des propos du jeune lycan. S'il la pensait aussi affairée et insistait pour lui apporter son aide plus souvent, c'était à coup sûr qu'elle ne devait pas être l'incarnation de la forme et de la vitalité même en cet instant précis... Et si lui l'avait remarqué c'était que d'autres en avaient sûrement fait tout autant... A ce rythme, elle risquait d'affoler toute la meute... Haaa... Comme quoi, à ne pas écouter Spice suffisamment en imaginant qu'elle se moque gentiment d'elle avec une taquinerie de plus... Bah... ce n'était pas comme si elle avait eu réellement envie d'entendre ce que lui disait son amie sur son état et le fait qu'elle devrait lever le pied... Ça faisait un moment qu'elle le lui répétait... La vérité c'était qu'elle n'y arrivait pas... à lever le pied... Parce que son travail, c'était ce qui lui permettait de ne pas avoir à trop penser... à tout le reste... alors plus elle en avait, moins elle avait de temps pour elle et pour penser et... mieux c'était...
Mais elle était vraiment navrée... navrée de se rendre compte qu'elle n'était visiblement pas en train de causer de l'inquiétude qu'à ses amis... même si elle s'en voulait déjà beaucoup pour ça...
Dans un sourire, feignant que tout allait bien, elle répondit donc rapidement :


« Oh... C'est gentil, vraiment. Mais, regarde, on en a presque fini. Il ne reste plus qu'à verser le contenu de nos mortiers dans les deux pots de tisane de sureau et tilleul et le tour sera joué. A deux ça a été beaucoup plus vite. »

Hum...
Encore un moyen détourné pour ne pas reconnaître la vérité...
Elle soupira intérieurement de sa propre bêtise et décida qu'il était peut-être temps que certaines choses changent. Et de faire face à ce qu'elle essayait sans arrêt de contourner. Elle avait peut-être bien... vraiment besoin d'un peu plus... d'aide...
Pas vraiment à l'aise, ne réussissant toujours pas à regarder Moxa'ri en face, elle ajouta embarrassée :


« Si j'ai l'air fatiguée au point que mon apprenti me demande s'il peut me soulager c'est qu'il est en effet temps que j'apprenne à déléguer davantage... »

Oui... enfin... tant qu'elle ne se retrouvait pas avec trop de temps « libre »...
Encore une fois, elle se trouva bien pathétique de se sentir effrayée par l'idée de devoir lâcher prise au point de chercher des moyens de se rajouter d'autres choses à faire si jamais elle devait se mettre à déléguer plus...
Bon, stop ! Il fallait que tout cela cesse et que le changement s'opère ! Alors, dans un léger et presque imperceptible tremblement de lèvres, elle osa :


« Est-ce que ça te dérangerait de vider les mortiers dans les pots à ma place ? »

Mais déjà son cœur s'affolait et sa tête retournait la question en tous sens. Trouver quelque chose d'autre à faire lui parut primordial. Comme si, ne rien faire pouvait être nocif pour elle...
Stupide... Elle était vraiment stupide... Et si le jeune mâle ne s'était pas trouvé là à cet instant précis, elle se serrait bien flanqué un grand coup sur la tête. Mais elle s'abstint et tenta de demeurer immobile le temps qu'il réponde et fasse peut-être ce qu'elle lui avait demandé de faire, s'il l'acceptait. Sa patte gauche était agitée d'un léger tressaillement à cause de l'inactivité.
C'est là qu'elle comprit qu'elle avait vraiment un problème. Et un gros. Mais qu'elle n'était sans doute pas encore prête à l'accepter... Parce que ce n'était pas le moment... Mais le serait-ce un jour ?...
Assise derrière son mortier, la lycane blanche se bornait à afficher un sourire doux et amical. Un masque qu'elle s'était forgé il y avait bien longtemps et grandement utile quand elle ne voulait pas laisser deviner aux autres ses sentiments.

_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 31 Jan - 11:54 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

Moxa'ri avait timidement souri aux compliments de Mi'toko

"Merci."

Puis, il affichait un air perplexe :

"Bien sûr, je vais vider les mortiers."

Vider les mortiers ? Ça lui prendrai environ 2 minutes. Soit la shamane le prenait pour un incapable, soit elle avait un problème à lui céder son travail. Le sujet semblait gêner quelque peu Mi'toko, pour une raison parfaitement inconnue de Moxa'ri. Des secrets ? Jusqu'à présent, elle n'avait pas été avare d'enseignement, il n'y avait pas de raison que cela change.
Quoiqu'il en soit, Moxa'ri n'avait pas vocation à s'immiscer dans les affaires ou les états d'âmes de sa maîtresse, mais il était toujours décidé à l'aider. Il n'imaginait pas jusque là que la tâche du shaman comprenait aussi une grande partie d'habileté et de tact. Qu'à cela ne tienne, il n'était pas dit que Moxa'ri était un benêt !
Le lycan se donna alors un air innocent, un peu gêné :


"En fait, je te demande cela parce que je n'ai rien à faire ensuite. Je peux peut-être passer un coup de balai. Si tu préfères être tranquille, je peux faire un peu de propre dehors, ou aller te chercher des provisions."
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 18:39 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

[ Hj : Désolée pour le temps de réponse, j'ai du m'absenter deux jours en urgence pour des entretiens sur Paris et j'ai eu un coup de barre en rentrant... Je vais essayer de repasser la seconde mais avec le boulot qu'on a c'est un peu dur... ]



Profitant que Moxa'ri s'occupe des mortiers pour s'adosser au fauteuil qui faisait fasse à son âtre, Mi'toko s'y appuya du bout des cuisses sans trop oser pour autant s'asseoir réellement. Elle savait que si elle se posait maintenant elle risquait de ne pas réussir à se relever de si tôt. L'esprit un peu ailleurs, elle fut une fois de plus prise un peu de court par la demande du lycan roux. Est-ce qu'il était réellement en train de lui proposer de s'occuper de ses tâches ménagères ?... Levant un sourcil, elle ne sut d'abord quoi répondre mais se rendit bien vite compte qu'elle négligeait une donnée importante : le rôle qu'occupait le lycan dans la meute. Un rôle qui n'exigeait pas vraiment d'être actif à cette époque de l'année. Elle le fit d'ailleurs remarquer à voix haute alors qu'elle s'écartait doucement du fauteuil dans un geste discret.

« Hum, c'est vrai qu'avec l'hiver les cueilleurs se retrouvent désœuvrés. »

Elle se passa les doigts sur le bord des babines délicatement en fronçant très légèrement les sourcils.
En somme, il lui demandait du travail. Curieux, l'hiver était pourtant la période qui permettait enfin aux cueilleurs de prendre un repos mérité. Est-ce que par hasard il aurait du mal à supporter l'inactivité ? Ennuyeux pour un cueilleur. Ah moins qu'il n'y ait autre chose ?


« Mais tu devrais justement en profiter pour te reposer et prendre du temps pour toi avant le retour du printemps. Il n'y aurait pas par hasard une jeune femelle que tu chercherais à fuir en cherchant du travail, dis-moi ? »

Elle rit en fermant les yeux. Pensant la blague amusante. Mais un court instant seulement... car les lycans ne plaisantaient pas vraiment avec l'amour et... être encore célibataire à leur âge n'était pas spécialement courant. Oh, il arrivait bien que certains le restent toute la vie mais... c'était tellement rare... En général, chacun trouvait compagne ou compagnon aux alentours de ses dix-huit printemps, vingt tout au plus. Et, à vrai dire, elle n'avait jamais vu Moxa'ri accompagné. La blague lui parut tout à coup de très mauvais goût...
C'est d'ailleurs dans un geste très mal à l'aise qu'elle se gratta la nuque pour s'empresser d'ajouter :


« Je plaisante, je plaisante. Même si ce n'était pas vraiment drôle... Désolée, je n'ai jamais été très douée pour la plaisanterie... »

En plus c'était stupide... elle savait très bien depuis le temps qu'il cherchait simplement à en apprendre autant que possible sur le shamanisme... C'était mignon d'ailleurs, et un peu embarrassant... Al'raïr finirait bien par revenir un jour et reprendrait sa place... et rien ne laissait penser qu'il accepterait quelqu'un pour le seconder... Ha celui-là... Si seulement quelqu'un pouvait le faire changer... ou au moins redevenir celui qu'elle avait connu avant cette fâcheuse histoire... Ce n'était pas faute d'essayer pourtant... Mais Fan'her et elle n'arrivaient pas à grand chose... Fichue tête de bouquetin...
Elle soupira, non pas à cause de Moxa'ri, mais à cause des soucis que leur ajoutait à Fan'her et à elle leur ancien shaman... Enfin, ce n'était pas le moment de s'éparpiller et, entre deux réflexions, elle avait trouvé comment faire d'une pierre deux coups pour obtenir une réponse à certaines de ses appréhensions et, en même temps, satisfaire Moxa'ri en lui confiant une tâche qui serait réellement valorisante pour lui et ne lui donnerait pas le sentiment d'être estimé en dessous de sa véritable valeur. Dans une moue réflexive, elle lui exposa donc ce qu'elle attendait de lui :


« Hum, il y a peut-être une chose que tu pourrais faire pour moi. Si tu pouvais prendre le temps de recenser le nombre de malades dans chaque foyer et les symptômes de maladie ça m'aiderait à faire quelques estimations concernant... »

Encore une fois, parler de ses inquiétudes était franchement prématuré. Selon ce qu'il obtiendrait comme réponse auprès des membres des différents foyers ses craintes se verraient justifiées ou non. Et là seulement elle saurait s'il y avait lieu de s'alarmer réellement ou non. Elle se reprit donc de justesse avant que sa langue ne fourche et préféra ajouter :

« … l'état de mes stocks. Et ça, ça me serait vraiment d'une grande aide. J'ai besoin de souffler et me poser une petite heure ou deux. Tu penses que tu aurais le temps de faire le tour du village dans ce laps de temps pour venir me faire ton rapport ensuite ? »

Le sourire qu'elle lui adressa alors était empli de certitude. Elle voulait qu'il comprenne qu'elle comptait sur lui et ne doutait pas un seul instant qu'il saurait mener cette mission à bien.



[ Hj : Si Moxa'ri accepte la tâche et se rend bien dans les foyers pour recenser les malades il pourra obtenir comme réponses que dans la plupart des foyers au moins une ou deux personnes sont malades et présentent les mêmes symptômes : fièvre, toux, décoloration des gencives et parfois des crises de tremblements. ]
_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 8 Fév - 15:44 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

[HJ : aucun souci, comme tu le vois, moi aussi, j'ai du mal de répondre du tac au tac]

Moxa'ri fronça rapidement les sourcils quand la shamane lui parla de femelle, mais ne releva pas le propos. La suite ne lui laissa pas le temps de s'y attarder : la tâche qu'on lui proposait n'était pas négligeable ! Assurément Mi'toko montrait là la confiance qu'elle portait à Moxa'ri. Et il comptait bien s'en montrer digne.

"Oh je profite du répit hivernal comme il se doit, ne t'en fais pas. Mais je ne vais pas rester couché pendant trois lunes, alors je le ferai avec plaisir !"

Le lycan avait remarqué le léger trouble de la shamane, mais cela n'avait rien d'étonnant avec les journées qu'elle avait. Il se dit que remplir cette mission lui ferait plaisir et lui permettrait de se reposer. C'était bien le moins qu'il pouvait faire.

"Repose-toi Mi'toko, je vais faire le tour des huttes et je reviens."

Sur ce, Moxa'ri se mit en route en saluant la lycane. Pour éviter d'en oublier la moitié, il fallait agir avec méthode. Il décida de partir de la place centrale pour visiter puis les huttes juste autour. Puis, dessiner encore un rond pour visiter les huttes juste un peu plus loin du centre. Ainsi de suite, en formant une spirale qui s'élargit. Après tout, c'était une méthode comme une autre. Il fit ainsi, en frappant aux portes, se présentant poliment et indiquant qu'il recueillait des informations pour la shamane concernant la santé des habitants. Bien vite Moxa'ri perdit son air léger et joyeux : il n'obtint quasiment que des mauvaises nouvelles.

Il poursuivit son parcours jusqu'à ce qu'il estime avoir vu tout le monde. Ouf ! Ce qui s'annonçait comme une joyeuse mission s'avéra un long travail, plutôt désespérant. Bon, il était inutile de s'alarmer trop vite, Moxa'ri ne savait pas encore déchiffrer tous ces symptômes. Après tout, c'était l'hiver, il est normal de voir plus de maladies. Mi'toko saurait sûrement comment s'y prendre. Mais, ce qui était inquiétant c'était le nombre. Tout le monde pouvait attraper froid en même temps ?

Ce n'était pas le moment de flâner, Moxa'ri courut à la hutte de la shamane pour lui rapporter ce qu'il a vu. Il en était encore tout essoufflé :


"Quelle histoire ! Je n'ai presque pas trouvé de foyer sans malade ! Parfois il y a même deux personnes malades. Ils m'ont rapporté à peu près tous les mêmes choses : ils souffrent de fièvre, ils toussent. Certains avaient remarqué que leur gencives étaient pâles, alors j'ai demandé aux suivants et cela revient souvent aussi. Parfois, certains disent ne pas pouvoir contrôler leurs tremblements.
D'accord il fait froid, mais là ça fait beaucoup ! Tu as une idée ?"
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mer 8 Fév - 19:31 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

[ Hj : Les temps sont durs pour les travailleurs luttant pour continuer à vivre leurs passions XD ]


Et bien, ça c'était de l'enthousiasme. Ça faisait plaisir à voir au moins.
A peine le jeune mâle eut-il franchi le seuil de sa demeure, accompagné par le sourire reconnaissant de la shamane, que Mi'toko se laissa choir dans le fauteuil qui se trouvait devant son foyer dans un soupir de délivrance.


« Haaaaaaa... »

Depuis quand est-ce que son corps réclamait le confort d'un bon siège ?... Elle n'en n'avait plus la moindre idée. Tout ce qu'elle savait c'était qu'elle ne comptait pas se relever dans l'immédiat.
Souffler un peu... Ça ne pourrait en définitive que lui faire du bien...
En pensant cela elle leva le nez vers le feu qui dansait dans l'âtre, d'un roux ardent et vif, envoûtant... se tordant comme la chevelure au vent... une chevelure dans laquelle elle enfouit le rêve d'un souvenir qui l'arracha à l'éveil dans lequel elle était demeurée bien trop longtemps ces derniers jours.

Quand Moxa'ri revint et entra dans la hutte de la blanche lycane celle-ci s'était endormie. Ce qu'il n'eut pas le temps de voir. Son siège tournant le dos à l'entrée, elle fut rapidement tirée de ce qui n'était en définitive qu'un sommeil encore assez léger et agité qui ne l'avait pas laissée reposée et requinquée mais plus fourbue et fatiguée encore qu'avant qu'elle ne ferme l'œil. On ne rattrapait malheureusement pas des mois de sommeil en quelques heures à peine et elle l'apprenait à ses dépends. C'est difficilement qu'elle tendit l'oreille à ce que lui racontait son disciple déjà de retour. Plus difficilement encore qu'elle se redressa dans son fauteuil. Ses épaules étaient douloureuses, mais ce n'était rien à côté des tambours qui prenaient un malin plaisir à résonner comme des beaux diables dans sa pauvre tête... Heureusement, elle comprit l'essentiel de ce qu'il lui dit et trouva suffisamment de force en elle encore pour reprendre une posture à peu près naturelle afin de masquer sa fatigue.

Mais ce qui lui rapporta le lycan était amplement suffisant pour lui faire oublier ses membres encore cotonneux et son mal de crâne. Des malades dans tous les foyers ?... C'était pire que ce qu'elle pensait... Enfin, pourquoi est-ce qu'ils ne venaient pas immédiatement consulter ??? La fierté des lycans était encore pour elle quelque chose qu'elle avait définitivement bien du mal à comprendre. Même si elle n'était parfois pas mieux dans le domaine.


Alors qu'elle réfléchissait aux symptômes généralisés que venait de lui décrire Moxa'ri, le front de Mi'toko se plissa légèrement et ses sourcils se froncèrent, son regard perdu dans de bien sombres réflexions. Elle se demandait également si elle devait confier à son apprenti quels étaient ses doutes à cet instant. Il n'était pas bête... il avait lui-même suffisamment d'informations en mains pour se rendre compte que quelque chose clochait... Et lui mentir serait peut-être la pire chose à faire... Mais que pouvait-elle bien lui dire ? La vérité ? Qu'elle n'avait qu'un pressentiment et aucune réponse précise à lui offrir ? Pourtant on l'avait écoutée quand elle avait « prédit » que l'hiver précédent serait d'une rudesse effrayante et on l'avait prise au sérieux...
Ouvrant la bouche, elle chercha ses mots, les poings fermés sur sa poitrine. Quand elle secoua soudainement la tête pour soupirer.


« Pas la moindre... Mais je sais que tout ça n'est pas rassurant, pas rassurant du tout... J'ai un... mauvais pressentiment... »

Elle était ennuyée. Elle ne savait pas quoi lui dire d'autre... Et se lancer dans des suppositions ne les mènerait nulle part si ce n'était à peut-être davantage d'angoisse encore... Alors elle se contenta de ce qui était la vérité finalement.

« Je dois aller trouver Al'raïr, lui saura peut-être. »

En tous cas, elle l'espérait de tout cœur... sinon... Sinon il n'y avait plus qu'à espérer que tout ça n'était qu'une épidémie due au froid qu'il faudrait malgré tout prendre très au sérieux... Mais elle le sentait... au plus profond d'elle-même... dans la brise qui sifflait à ses oreilles lorsqu'elle traversait le village... quelque chose clochait...
L'idée d'aller trouver l'ancien shaman de la meute jusqu'à sa tanière par ce froid, et dans son état, ne l'amusa par contre guère... Mais c'était important, et il fallait que quelqu'un le fasse...
L'air qu'elle arborait à présent était grave et on pouvait la sentir très préoccupée alors qu'elle commençait déjà à se préparer pour son voyage en saisissant un sac en cuir accroché au-dessus de l'âtre. Même si... elle ne voulait pas inquiéter Moxa'ri, ni se montrer blessante à son égard en le laissant sur le carreau. Alors, elle s'arrêta et lui dit :


« Je peux me tromper, mais j'ai juste besoin d'être sûre. Alors il n'y a pas de raisons de s'affoler pour le moment, d'accord ? J'espère ne pas t'avoir fait peur avec ma réaction... un peu extrême... »

Elle baissa légèrement la tête d'un air gêné en attendant que le jeune loup lui communique ses propres impressions.
_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 9 Fév - 15:02 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

Moxa'ri était prêt à entendre toute sorte de réponse, mais pas ce vide. Il ne s'attendait pas à ce que la shamane n'ait aucune réponse.

"Al'raïr, c'est celui..."

Il ne finit jamais sa phrase. Il hésitait entre celui qui lui avait eu le courage de succéder si jeune à Eu'ron, le shaman qui avait peut-être sauvé la vie et qui lui avait permis de devenir un adulte vigoureux ou celui qui avait abandonné sa meute. Car, s'il avait eu de bonnes raisons de partir, il ne daigna en faire part à personne. Et si Mi'toko n'était pas partie à sa recherche, la meute n'aurait pas de shaman à l'heure qui l'était. Pour Moxa'ri, jusqu'à preuve du contraire, c'était donc bien un abandon. Le désemparement de la shamane et l'évocation du nom d'Al'raïr plongea le lycan dans une espèce hébétude. Il entendit à peine les derniers mots de Mi'toko. Il revint à la réalité en la voyant se préparer au voyage. N'était-elle pas épuisée, les yeux encore endormis il y quelque secondes ? Et maintenant, elle était sur le point de partir pour une destination inconnue et sans doute lointaine en pleine rigueur de l'hiver !
Il leva un doigt pour attirer son attention le temps de former ses mots :


"Tu... Tu pars là maintenant ?"

Ses idées se mettaient enfin en ordre :

"Tu crois que je vais te laisser voyager seule par ce froid alors que tu es visiblement épuisée ? C'est trop dangereux !"

Ce qu'il s'apprêtait à dire lui donnait un peu le vertige :

"Écoute, si tu penses qu'il faut trouver Al'raïr maintenant, tu as sûrement raison. Mais alors... "

Était-ce vraiment ce qu'il voulait ? Quelles étaient les implications ? Pas le temps de trouver les réponses...

"... alors je viens avec toi. A deux ce sera plus sûr."

L'avait-il dit ? Il l'avait dit. Il fixa la lycane d'un air sévère et déterminé, en faisant taire toutes ses interrogations intérieures. Il aurait bien le temps d'y penser en marchant.


Dernière édition par Moxa'ri le Ven 10 Fév - 17:52 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Jeu 9 Fév - 20:22 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

[ Hj : Hum, c'est pas plutôt Eu'ron qui a soigné Moxa'ri pendant toute son enfance ? O_o Al'raïr, il l'a eu pour shaman pendant quatre ans seulement. Je demande parce que ça me trouble un peu que Moxa'ri voit Al'raïr comme celui qui lui a permis de devenir un adulte vigoureux. Faudra m'éclairer à ce sujet sinon. XD ]


Quand Moxa'ri laissa une phrase en suspens, Mi'toko ne releva pas vraiment et préféra pour le coup commencer à se préparer, un peu mal à l'aise. Ce genre de phrases concernant leur ancien shaman et leur ami à Fan'her et elle, elle y était habituée depuis un moment déjà. Savoir ce qu'il avait en tête exactement à ce propos ne l'intéressait pas vraiment. Elle savait que ça supposerait un silence douloureux pour elle. Parfois, elle maudissait les sentiments d'exister. Ce qui était stupide et elle en était consciente. Alors elle se ravisait. Mais ce n'était pas toujours si simple. Attrapant un haut en laine de bouquetin, elle l'enfila et passa ensuite sur ses épaules le second manteau de mouflon qu'elle possédait, sec celui-là, mais un peu plus court que le premier car il ne lui descendait que jusqu'à mi-cuisses. Mais sa capuche était bien mieux rembourrée et épaisse. Distraitement, une oreilles toujours tourné vers lui ce faisant, elle répondit à Moxa'ri :

« Oui, tout de suite. Je préfère ne pas négliger mon instinct quand il essaye de me dire quelque chose. »

Elle tendit la main pour attraper une outre quand son geste se figea.
Qu'il lui fasse un peu la morale était une chose, mais qu'il propose carrément de l'accompagner, d'un seul coup, comme ça... elle ne s'y était vraiment pas attendue. C'est un peu perplexe, une oreille abaissée, l'autre levée, qu'elle se tourna vers lui pour commencer par lui répondre sur un ton navré :


« Moxa'ri... »

Il était gentil, mais elle ne pouvait pas l'embarquer dans cette histoire... Du moins, elle pensait que ce n'était pas à elle de se soucier de tout ça. C'était sa responsabilité de prendre les devants dans cette affaire et celle de personne d'autre. Comment le lui faire comprendre ?...
Les oreilles abaissées toutes les deux cette fois, elle détourna le regard en cherchant comment le faire changer d'avis et rester ici. Quand les visages de deux personnes familières lui apparurent en pensées. Partir seule... sans même les en avoir avertis... Ils risquaient de le lui faire payer très cher s'ils l'apprenaient... Et ils l'apprendraient sûrement si Moxa'ri en venait à s'inquiéter lui aussi à cause d'elle... Elle soupira, ses épaules se levant et s'abaissant, puis elle releva la tête et dit à Moxa'ri en abdiquant :


« D'accord. Tu peux venir. »

Oh pourvu qu'elle ne fasse pas une erreur... Pourvu que tout se passe bien... S'il se retrouvait entrainé dans les ennuis à cause d'elle elle s'en voudrait atrocement... Elle soupira de nouveau en ajoutant à voix très basse, pour elle-même :


« Mais c'est vraiment parce que Spice et Fan'her ne me le pardonneraient sans doute pas d'être partie seule s'il m'arrivait quelque chose... »

Elle attrapa enfin l'outre, puis alla en décrocher une seconde à l'autre bout de la pièce. En passant à côté de Moxa'ri elle prit un ton conciliant, mais pour lui prodiguer des conseils qu'elle espérait bien qu'il suivrait.


« Si tu ne comptes pas faire le voyage sous ta forme de loup, je te conseille de prendre des habits plus chauds que ceux que tu portes là. On ne devrait pas en avoir pour trop longtemps, deux heures de marches environ pour rejoindre sa tanière. Peut-être moins pour le retour. Mais avec ce froid et cette neige, ça risque d'être une rude marche... »

Au moins ce n'était pas comme si elle ne l'avait pas prévenu de ce qui les attendait. Elle alla remplir les deux outres à l'aide d'une énorme jarre remplie d'eau et fouilla dans son buffet en bois pour en sortir des portions de viande séchées qu'elle emballa en deux petits paquets de la taille d'une main dans du cuir. Ça devrait suffire. Ils auraient besoin de reprendre régulièrement des forces pendant leur marche. Elle fourra sa part dans sa besace de cuir et posa les mains sur les hanches. Bon, elle n'oubliait rien, avec ça ils seraient parés. Enfin presque... restait encore à régler la question de la tenue du jeune mâle...
Elle s'avança donc vers lui pour lui tendre sa portion de viande et son outre.


« Bon, je suis prête. Voilà une outre d'eau et de la viande séchée pour toi. Est-ce que tu veux qu'on passe par chez toi pour te couvrir avant de partir ? Je te le conseille malgré tout. Ça serait ennuyeux d'avoir un nouveau malade sur les bras... »
_________________
Revenir en haut
Moxa'ri
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Fév - 20:12 (2012)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane Répondre en citant

[HJ : Oups, j'avais oublié ce nom. Comme je n'assume toujours pas mes erreurs, j'ai modifié mon post. M'en fous j'ai rien dit, je l'ai juste pensé *Tire la langue* ]

Deux heures de marche ? Moxa'ri était un peu rassuré. Il s'était imaginé des jours de voyage en plein blizzard. Du coup, il se sentait un peu bête de s'être posé toute ces questions pour une excursion d'une petite journée. Et il était plus déterminé que jamais de suivre la shamane. Pour l'aider, mais aussi, il fallait bien l'avouer par curiosité. Rencontrer ce mystérieux shaman l'attirait au plus au point. Peut-être parviendrait-il à le comprendre un peu mieux et à le juger de façon moins négative ? Hum, cela restait à voir... Tout d'abord, il fallait réussir à le trouver, ensuite qu'il veuille bien les rencontrer, et enfin, il était peu probable qu'il leur dévoile tous ses secrets, comme un enfant honteux...
De toute façon, Moxa'ri était là pour apprendre, donc toute expérience était bonne.

Il savait cependant qu'il ne s'agissait pas d'une simple balade. Le froid était mordant et nul ne pouvait prévoir quelles rencontres ils feraient. C'était une affaire sérieuse, mais il était prêt.

Moxa'ri était plus à l'aise pour marcher à quatre pattes. Mais Mi'toko avait beaucoup de bagages, et il ne serait pas très correct de la laisser tout porter. Il aurait besoin de ses mains. Il prit les provisions qu'elle lui tendit :


"Merci. Oui, allons chercher mes affaires, ce ne sera pas long."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:37 (2017)    Sujet du message: Un coup de main pour la shamane

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Archives -> Archives rp Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.