Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Deux Ramans
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Dyani
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Orios
Illustrateur officiel et co-illustrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 274
Race: Raman
Genre: Mâle
Âge: 20
Clan: Aucun pour l'instant...
Rôle: Cherche à fonder une horde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Ven 22 Avr - 15:41 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Orios regarda derrière lui. Le fleuve était proche, on pouvait facilement entendre les clapotis de l'eau. Il se retourna vers le devant, le museau dans le vent. Sous sa forme bipède, il avait l'air majestueux, mais n'égalait pas sa forme quadrupède. En tout cas, sur ses deux sabots, il s'avança dans la forêt à la recherche de nourriture.

Dans une clairière, il distingua les formes d'un framboisier aux fruits mûrs. Il se lécha la truffe et s'approcha, faisant attention aux branches entortillées et aux feuilles gênantes. Avançant la main, il saisit un fruit à la fraîche couleur rose et la porta à sa bouche, pour la mâcher doucement.

Après quelques minutes il avait complètement vidé le buisson de ses fruits. Il se lécha les doigts et gratta un peu l'écorce d'un arbre avec ses dents pour digérer un peu.

"Rien de mieux que la bonne nourriture saine et sucrée... que les végétaux persistent dans leur lutte pour la survie !"
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 22 Avr - 15:41 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Raumah'Nahimana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 30 Avr - 19:13 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

[Hrp : ce Rp se situe deux mois avant la rencontre en Raumah et Mi'toko, en Aquene. Donc, pour des raisons de cohérence, et si ça ne t'ennuie pas, je ferais comme si nous étions encore au mois d'Août.]

Posant une main confiante sur son sac, qu'elle s'apprêtait à jeter sur son épaule, Raumah soupira d'aise. Enfin ! Elle avait réuni tout ce qu'il lui fallait d'accessoires, de courage et de forces pour repartir à l'aventure. Et quelle aventure ! Cette fois-ci, elle était décidée à aller encore plus loin que les portes d'Aquene, où elle avait l'année passée fait connaissance avec la petite meute de l'alpha Har'menhir, dont elle bénéficiait de la protection. Elle se l'était bien prouvé : elle pouvait vivre avec des lycans, un temps donné, et pourquoi pas celui d'une vie... Certes, il y avait bien son devoir de guérisseuse qui la rattachait encore à la Lune Tombante, le village dont elle faisait partie... Mais depuis bien longtemps, le cœur n'y était plus. Elle s'amusait des ragots farfelus qui couraient sur son dos, se plaisait à offenser les bonnes mœurs en incitant les jeunes à commettre les mêmes folies que celles dont on l'accusait... Mais à la longue, que voulez-vous, cela pèse. Personne ne vous écoute, et sans les arbres, vous seriez contraints à une muette solitude...

Alors qu'elle prenait la route, bâton en mains et sourire de pèlerin aux lèvres, un enfant, encore dépourvu du moindre bois, se jeta dans ses jupes. C'était Söken, l'un des jeunes que l'on avait pas encore complètement réussi à détourner des histoires farfelues de la guérisseuse, ainsi que de sa compagnie.
Raumah prit le temps de le consoler un bref instant, tout en lui promettant un retour rapide. Cependant, ses illusions étaient mortes depuis bien longtemps en ce qui le concernait. Lorsque ses premiers bois pousseraient, il serait si fier d'être Raman qu'il l'oublierait vite, elle et ses excentricité de mauvais aloi, qui mettaient l'ordre du village en péril constant. « Un jour, elle nous ramènera des fauves dans ses bagages », disait-on. Et l'on frémissait.

Cependant, cela ne faisait pas deux heures qu'elle avait pris la route que la guérisseuse entendit un bruit de buisson remué, un bruit impossible à identifier avec celui d'un sanglier... Pas de grognement, et trop d'ordre dans le son. Cela ressemblait plutôt à quelqu'un qui cueillait des fruits. Or, il n'y avait que des Ramans, dans le secteur. Et quel genre de Raman s'aventurait loin de toute civilisation, aux portes de Dyani, donc dépourvu de la protection du fleuve, pour cueillir mûres et cerises sauvages ? Ou alors, ce pourrait-il que ce soit Tarhn qui l'attendait par hasard au détour du sentier, celui qui seul avait su l'aimer sans porter de jugement sur elle ?
Intriguée, son cœur bondissant légèrement dans sa poitrine, Raumah s'approcha à petite pas de l'origine du bruit.. jusqu'à découvrir un Raman complètement nu qui digérait les fruits dont il avait complètement vidé le buisson qui se trouvait à ses côtés. Quelque peu déçue, la guérisseuse fût forcée d'admettre qu'il ne s'agissait pas de celui qu'elle espérait rencontrer. Cependant, la joie de faire une rencontre sans doute intéressante reprit vite le dessus. Ce fut avec une voix pleine d'enthousiasme qu'elle s'adressa à l'inconnu.


-Cérès soit bénie, mon bon frère qui voyage en solitaire, ouvert au danger et fermé à la civilisation ! D'où viens-tu, et que fais-tu en ces terres si peu clémentes pour les proies que nous sommes ?


Dernière édition par Raumah'Nahimana le Sam 7 Mai - 19:08 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Orios
Illustrateur officiel et co-illustrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 274
Race: Raman
Genre: Mâle
Âge: 20
Clan: Aucun pour l'instant...
Rôle: Cherche à fonder une horde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 09:40 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Orios, surpris de la voix qui le salua alors qu'il ne s'y attendait pas, tourna sur lui-même telle une girouette afin de trouver l'origine du bruit, qui se fit voir en peu de temps. C'était une femelle Raman, enfin pensait-il, au museau particulièrement fin et au poil plus terne et abondant que lui. Il trouva cette vision assez curieuse mais ne s'en soucia que de peu. Elle était habillée de vêtements en peau et fibres, et portait un sac ainsi qu'un long bâton de bois, pointu et durci au feu.
Elle lui demandait ce qu'il faisait ici, si loin de toute civilisation et si proche du danger.

"Je... cueillais des framboises, amie Raman... Il est vrai que je suis proche du danger mais, je fais confiance en mon instinct pour me tirer des situations périlleuses."

Il se souvint qu'elle lui demanda aussi d'où il venait.

"Je suis d'une tribu ramane qui habitait par là-bas en été, et qui voyageait dans à peu près toutes les terres de Dyani aux autres saisons. J'ai quitté les miens lorsque je n'était plus qu'un grand faon... Depuis je cherche à fonder ma propre tribu, ce qui n'est pas des choses des plus faciles. Si je suis ici... c'est qu'une situation délicate m'y a emmené... mais je reviendrai en Dyani même d'ici peu."

Il sourit. D'un regard interrogateur, il demanda à l'inconnue d'où est-ce qu'elle venait et que faisait-elle.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Raumah'Nahimana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 10 Mai - 19:38 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Ah, manqué. Ce n'étaient pas des mûres ou des cerises que le Raman cueillait, mais des framboises... Il fallait bien dire que le ménage avait été bien fait. Pas un seul fruit ne restait sur les buissons.
Comme pris en flagrant délit, le gourmand s'était brutalement retourné, dès les premiers mots. Heureusement qu'il ne s'agissait que d'une bénédiction, songea la guérisseuse... S'il lui avait pris l'idée amusante de le surprendre, peut-être aurait-il pris les jambes à son cou.
D'une voix qu'il lui sembla légèrement vacillante, l'inconnu affirma une chose étonnante en ce qui le concernait : il désirait fonder sa propre tribu... En partant de rien !

Un instant déconcertée, Raumah perdit un bref instant son habituel visage avenant. Fonder une tribu, tout seul ! Et avec ça, se promener avec ravissement et innocence du mauvais côté du fleuve... C'était complètement déraisonnable, fou, dérangeant pour beaucoup, surement...
Un nouveau sourire, plus franc et plus sincère s'étira sur les lèvres de la Raman.


-Pour sûr, mon ami, tu es fou, complètement fou ! Et c'est Nahimana qui te le dis : j'aime les fous !

Il est vrai que ce genre de phrase peut fortement émouvoir... Mais dit sur un air de sérieux doublé d'euphorie, cela pouvait carrément inquiéter. Prise de l'une de ses continuelles lubies, Raumah s'était approchée du Raman, dans les yeux duquel un étonnement bien compréhensible se lisait.

-Tu peux m'appeler Nahimana, comme celle du conte pour enfant ! C'est sous ce nom là que l'on aime m'appeler, en Dyani. Je viens du village de la Lune Tombante, à deux heures de marche d'ici. Je pars tout juste pour un long voyage, mon frère !

Bien que gagnée par son propre enthousiasme, la Raman s'efforça de ne pas énoncer le but dudit voyage. Elle faisait déjà suffisamment jaser au village, pour ne pas avoir envie d'étendre le phénomène... même par jeu. Et puis, le jeune mâle qui lui faisait face l'intriguait, avec ses projets. Mieux valait ne pas le mettre en fuite... Pour une fois qu'il y avait un original dans les bois...

-Ne prend pas mal ce que je viens de te dire, crois moi, venu de moi, c'est le plus beau compliment que je pouvais te faire. Tu peux m'en dire plus sur ton projet ? Tu es vraiment tout seul ? Ou d'autres marchent dans des pas ?

A présent sérieuse dans son maintien, Raumah fixait l'inconnu d'un œil au fond duquel brillait encore une étincelle d'amusement, mêlée d'euphorie.

-Désolée d'être aussi abrupte, mais ce genre de choses, formulée par un Raman qui se trouve du mauvais côté du fleuve et qui prétend se fier à son instinct alors que l'on devine encore l'odeur d'un prédateur dans les parages... ça me plait, franchement.

[Hrp : merci d'avoir édité ! ;) ]
Revenir en haut
Orios
Illustrateur officiel et co-illustrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 274
Race: Raman
Genre: Mâle
Âge: 20
Clan: Aucun pour l'instant...
Rôle: Cherche à fonder une horde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Sam 14 Mai - 16:53 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Orios leva un sourcil par curiosité lorsque la Raman lui assura qu'il était fou. Il trouva cela assez rude, mais elle ne semblait pas vouloir l'insulter. De plus elle avoua qu'elle "aimait les fous"...
Elle s'approcha du Raman, qui ne put s'empêcher de reculer d'un pas. Cette femelle l'intimidait quelque peu ; toutes les biches qu'il avait rencontré jusqu'à présent étaient bien différentes de celle-ci, c'était certains.

Nahimana. C'était son nom, celui qu'on lui attribuait à Dyani. Orios hocha la tête. "Je viens du village de la Lune Tombante, à deux heures de marche d'ici. Je pars tout juste pour un long voyage, mon frère !" lui dit-elle.
Un long voyage ? Cela fit sourire le Raman. Elle venait il y a un instant de lui dire qu'il était fou, et maintenant elle dit qu'elle même va partir pour un long voyage... Bon, il est vrai qu'elle ne lui avait jamais précisé qu'ELLE n'était pas folle.

En tout cas, Nahimana lui demanda plus tard s'il pouvait lui parler un peu plus sur son projet. Effectivement, Orios pouvait la comprendre, fonder une horde n'était pas chose facile.

"Je suis tout seul... pour le moment. Un jour, je trouverai peut-être une femelle qui acceptera de rester sous mon aile, et c'est à partir de ce jour là que je pourrais sérieusement commencer à fonder ma tribu. Pour le moment, il faut attendre."

Il acquiesça timidement lorsque la Raman lui annonça que malgré la façon abrupte dont elle dit les choses, un raman qui se lance dans de telles expéditions du mauvais côté du fleuve lui plait.
Il sourit, ne trouvant sur le coup aucune chose à dire...
Après quelques minutes, il se lança :

"Et toi... pourquoi décides-tu de partir ? Ton voyage doit-il t'amener à un endroit précis ?"
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Raumah'Nahimana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 16 Mai - 21:18 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Visiblement très intimidé par ses manières, qui manquaient, il est vrai de décence, le Raman recula d'un pas, tandis que Raumah se rapprochait de nouveau. Voyant cela, elle ne put retenir un vague sourire. Un jeune mâle qui reculait, face à une femelle qui ne montrait pas la moindre intention hostile ! On aurait tout vu...
Et quand à sa réponse, elle aussi était pour le moins surprenante : il désirait fonder une tribu... tout seul. Ah ! Par le nom de Cérès, par Farès et par tous les esprits qui peuplent le vaste monde ! C'était encore plus fou qu'il n'y paraissait de premier abord. Et la guérisseuse s'en trouvait ravie. De la déraison chez un Raman... Vraiment, c'était beau à voir !

Cependant, il ne s'agissait pas d'accentuer le trouble contre lequel le Raman semblait déjà lutter, au point d'en oublier de se présenter. Il n'était pas question de l'enfoncer, même si cela eut été relativement drôle... Et puis, c'était au tour de l'embarrassé de poser une question embarrassante. Quel était au juste le but du voyage de Raumah ? Celle-ci s'efforça de conserver son sourire tranquille, tandis qu'en son esprit, c'était le branle-bas de combat.
Comment répondre ? Mentir ? Si elle racontait qu'elle allait cueillir des herbes rares en terres lointaines, il se pouvait que son jeune compagnon formule le désire de l'accompagner, ce qu'elle ne pourrait refuser sans se montrer odieuse... Ou alors, raconter qu'elle était dépressive et qu'elle allait se jeter à la mer ? Absurde ! Quelles options restait-il ?
Son silence devenait suspect, il fallait répondre. Il fallait répondre... Devant ce devoir impérieux, la Raman finit par céder. Poussant un soupir, elle s'appuya de ses deux mains sur son long bâton.


-Je pars pour Aquene, pressée par le désir de revoir des amis qui résident là-bas. Et des ancêtres, aussi, accessoirement. Si je marche d'un bon pas, j'y serais fin octobre, début novembre... ça soulagera ma tribu de ma présence pendant quelques temps.

Ses explications n'étaient en fait qu'un long euphémisme. Elle ne parlait ni de lycans, ni de la viande qui lui serait naturellement offerte si elle passait chez son ami Har'Menhir, ni de la véritable nature de ses ancêtres... Il y avait une petite chance pour que le jeune mâle croit à une tribu Ramane isolée, quelque part à l'est... Une chance si minuscule qu'il valait mieux tenter de changer de sujet, aussi maladroit que cela risquait de paraître.

-Au fait, comment t'appelle-t-on ? Tu sais, malgré les apparences, je ne mords pas ! Tu as oublié de te présenter, mon bon frère.
Revenir en haut
Orios
Illustrateur officiel et co-illustrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 274
Race: Raman
Genre: Mâle
Âge: 20
Clan: Aucun pour l'instant...
Rôle: Cherche à fonder une horde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Mer 18 Mai - 13:19 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Hésitante, elle semblait réellement hésitante à sa question. Par un petit sourire, Orios trahissait presque sa propre fierté ; il avait lui aussi réussi à la déstabiliser ! Voilà une preuve que ce n'était pas une apparition magique et curieuse. Mais cela dévoilait la vérité : les Ramans aussi bizarres existaient donc vraiment ?
Il pencha légèrement la tête de côté, songeant. Cette femelle attisait la curiosité. Elle lui dit qu'elle partait pour Aquene, revoir des amis et des ancêtres. Le Raman dressa les oreilles, comme c'était intéressant... et périlleux !

"Aquene ? C'est si loin ! Tu vas jusqu'à là-bas ? Tes amis vivent bien éloignés de toi, dis-moi... quel voyage !"

Il songea de nouveau au moment récent où Nahimana lui dit qu'elle le trouvait fou. Il ne voulait pas lui dire qu'elle aussi, elle était folle, mais il le pensait assez fort pour qu'elle le devinât.

Elle changea rapidement de sujet, comme mal à l'aise lorsqu'elle parlait de son voyage. Peut-être lui mentait-elle ? Il l'ignorait.

"Je suis Orios, c'est nom court, simple et facile à retenir. Mais pas très impressionnant, je le sais ; pas comme Nahimana !"
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Raumah'Nahimana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 20 Mai - 16:18 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Ouf ! Le choix de l'honnêteté relative avait été le bon. Le raman, qui venait de se présenter comme étant Orios, ne semblait pas du tout attiré par l'idée de partir pour un long voyage, dangereux et inconfortable, en compagnie de l'une de ses congénères dont la santé mentale devait lui paraître on ne peut plus douteuse...
C'était là aux yeux de Raumah une excellente chose, elle qui avait tendance à tout accepter au nom de la curiosité. Et le jeune mâle l'intriguait, avec ses projets étranges et la confiance désinvolte qu'il plaçait en son instinct...
Ce fût donc en souriant, plus détendue, qu'elle revint sur le sujet de son périple.


-Eh oui ! Mais j'ai l'habitude des voyages. Je suis guérisseuse, et j'ai régulièrement l'occasion de partir sur de longues distances, pour trouver certaines plantes...
Quoi qu'il en soi, ravie de te rencontrer, Orios.


Comme la réflexion du jeune mâle en ce qui concernait son prénom l'amusait, la guérisseuse se sentit obligée d'ajouter quelques mots à ce propos.

-Nahimana, c'est un nom fait pour impressionner. C'est mon village d'adoption qui m'a rebaptisé de la sorte, jugeant mon prénom original trop commun pour une Raman ayant coutume de prendre des risques.

Cependant, une pensée traversa l'esprit de la Raman. Elle ne savait pas exactement d'où Orios était originaire, et il avait l'air d'avoir quelque peu exploré Dyani... peut-être saurait-il quelque chose à propos de Tarhn, son cher compagnon disparu, le seul être au monde qu'elle aurait voulu savoir à ses côtés, durant son voyage...

-Désolée d'aller si vite dans une question si précise, mon frère, mais aurais-tu croisé, au cours des dix dernières années, un Raman égaré ?

Raumah s'efforça de décrire son amant tel qu'il demeurait dans son souvenir. Une trentaine d'années aujourd'hui, la robe très foncée, le visage marqué par deux traits noirs au niveau des joues, la crinière longue et brune, plutôt grand et solide, le pas vif et alerte...
Après tout, aucune piste n'était à négliger... D'autant plus qu'elle ne croyait toujours pas à la possibilité de son décès.
Revenir en haut
Orios
Illustrateur officiel et co-illustrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 274
Race: Raman
Genre: Mâle
Âge: 20
Clan: Aucun pour l'instant...
Rôle: Cherche à fonder une horde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Jeu 2 Juin - 14:10 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Orios adressa un sourire timide à la Ramane. Nahimana impressionnait en effet. C'était un nom qui ne laissait pas indifférent, et que l'on était pas près d'oublier... Surtout pour lui. 
L'étrange biche lui posa alors une question : si Orios n'aurait pas vu un Raman égaré... Le cerf scruta la femelle du regard, tout en réfléchissant. Elle cherchait quelqu'un ? Mais qui donc ? Un Raman... Ce pouvait être son petit, quoique, elle n'avait pas l'allure d'une biche qui avait déjà été mère. Et puis elle aurait eu l'air plus affolée que maintenant. Orios rejeta être hypothèse. Non, quelque chose de plus probable, elle était certainement à la recherche de son ami... Ou son amant. 
De plus, la question portait sur loin : "ces dix dernières années" avait-elle dit. Orios dût se creuser la tête pour rassembler ses souvenirs de la décennie passée. C'était long, dix ans, de plus Orios n'avait vu que vingt printemps seulement au cours de sa vie.

Alors qu'il allait secouer la tête en signe négatif, une ombre traversa son esprit. Si, un Raman... Égaré ? Il ne s'en souvenait plus vraiment. Il se souvenait juste de son allure et de son nom... Il l'avait croisé il ne savait pas trop où, exactement, vers le sud ; mais un vague souvenir lui revint en mémoire.  

"Dis-moi, à quoi ressemble-t-il ?"
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Raumah'Nahimana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 6 Juin - 20:22 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Visiblement plongé dans ses pensées, Orios n'avait pas relevé les quelques indications que Raumah venait de lui fournir en ce qui concernait le signalement de son compagnon disparu. La ramane fronça les sourcils. Se pouvait-il qu'il sache quelque chose ? Après toutes ces années ? Il était bien vrai que jamais, elle n'avait perdu espoir. De toute manière, nul ne lui avait fait la moindre avance, et puis, avec son étrange comportement, elle n'attirait guère les foules à elle...
Dans le fond, elle savait bien qu'elle se serait trouvé incapable d'aimer un autre, sans avoir fait le deuil de Tarhn... qui s'était perdu par sa faute, d'ailleurs. Elle était pour une part responsable du drame. Cela, Malicorne, le frère du disparu, le lui avait bien fait sentir.

Au jour le jour, bien sur, cela ne l'empêchait pas de mener une existence pleine de joie et d'espérance. Mais dans ses relations avec les mâles, elle conservait une certaine distance, se traduisant généralement par une camaraderie franche et trop vive, que beaucoup n'appréciaient pas.

Enfin. La guérisseuse entreprit de réunir ses souvenirs, jusqu'à obtenir une image assez nette de son amant.


-Mmh... Il y a de cela dix ans, il devait avoir vingt-deux ans. Il est un peu plus âgé que moi. Et aussi plus grand, et naturellement, plus costaud. En saison, ses bois étaient magnifiques, d'un beau brun cuivré. Et ses yeux...

Brusquement, Raumah s'aperçut qu'elle venait de se laisser reprendre par son souvenir. Béate, sa description devenait une véritable déclaration. Elle se contenta d'en rire, avant de reprendre.

-Pardonne-moi. Enfin, il a la robe brune, très foncée, une longue crinière de la même couleur. Ce qui est frappant, c'est le pelage de son visage : il est marqué par deux touffes de poils noirs, une sur chaque joue. Du temps où je l'ai connu, il avait une démarche tranquille, mais en-dehors de cela, l'on ressentait dans chacun de ses gestes qu'il était constamment en alerte.

Se rappelant de l'étrange rencontre qu'elle avait fait, lors de son voyage jusqu'au clan de la Lune Tombante, la Ramane marqua un temps d'arrêt, avant d'ajouter :

-Il s'appelle Tarhn. Mais il se peut qu'il ait changé. Il y a huit ou neuf ans de cela, j'ai croisé quelqu'un qui l'avait vu. Je suis certaine qu'il s'agissait bien de lui. Il avait massacré un prédateur... A ce qu'il paraît, il était comme fou, se cognait aux arbres, et criait sans discontinuer...

Après un nouveau silence, la guérisseuse sortit de l'ombre de son manteau de peau un petit pendentif en forme de lune, et en récupéra un second dans une petite bourse qu'elle portait au cou. Celui-ci représentait un petit soleil, en cuivre.

-C'est le prédateur en question qui l'a récupéré, et c'est de lui-même que je tiens ces informations. J'ai balayé la région sans ne rien trouver, et je te l'avoue, je doute fort qu'il soit encore en Dyani...
Tout cela te dit-il quelque chose, mon bon frère ?
Revenir en haut
Orios
Illustrateur officiel et co-illustrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 274
Race: Raman
Genre: Mâle
Âge: 20
Clan: Aucun pour l'instant...
Rôle: Cherche à fonder une horde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 15:11 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

La Ramane fronçait les sourcils, rassemblant ses souvenirs. Orios l'observa, et le moment venu, l'écouta. Elle lui décrit tout de ce qu'elle connaissait du Raman égaré, plus grand et plus costaud qu'elle, au pelage foncé... Des bois cuivrés... Et des touffes de poils noirs sur chaque joue ! De cela, Orios s'en souvenait bien il se mit alors à hocher la tête doucement, et au fil de la description que donnait Nahimana, il hochait la tête toujours plus en guise d'approbation. Elle lui dit alors qu'il se nommait Tarhn. C'était lui, bien lui ! Le Raman orangé s'en rappelait.
Il attendit cependant que la biche terminât ce qu'elle expliquait, montrant des pendentifs de cuivre qu'elle avait sur elle. Cela ne rappela rien à Orios, mais il se souvenait que, lorsqu'il a vu le Raman, il était effectivement comme fou, mais Orios avait réussi non sans peine à le calmer...

"Oui. Oui, Nahimana... J'ai rencontré Tarhn."

Il fit un signe positif de la tête.

Il attendit quelques instants avant de raconter :

"J'étais vers le Sud, à Dyani, lorsque j'ai entendu un bruit nerveux. Je me suis tourné vers ce que je croyais, d'oreille, être un sanglier, mais c'était en réalité un Raman correspondant à la description que tu m'avais donné. Il est vrai que je le croyais enragé, aussi j'ai décidé de le calmer afin de savoir ce qui lui est arrivé.
- Calme-toi, ami, que t'arrive-t-il ?
Il n'a pas répondu tout de suite, je le retenais pour ne pas que ses gestes incontrôlés ne se déchainent contre moi. Il s'est retourné d'un coup vers moi, ma regardé profondément.
- Sais-tu où est-elle ? m'a-t-il demandé sur un ton nerveux.
Je ne savais pas de qui il parlait...
- Qui ?
Il a décidé de se calmer, il a repris le contrôle de son corps avec une patience que j'ai admiré.
- Une Ramane, je la cherche depuis des lustres... Dis-moi que tu l'as vue, je t'en prie.
J'ai avalé ma salive. Je ne connais personne de ce nom là.
- Malheureusement... commençais-je.
- Oh non... fit-il. Par Farès, elle a disparu ! Je ne peux laisser faire cela.
- Qui es-tu ?
- Mon nom est Tarhn. Je t'en conjure, si un jour tu la vois, dis-lui... Dis-lui que je l'aime. Tu la reconnaitras : elle porte un pendentif avec une lune de cuivre.
Je ne savais que dire, il m'a échappé. Il est parti vers le fleuve. J'imagine qu'il avait l'intention de le traverser. "


Orios observa Nahimana. Son récit était particulièrement précis malgré le temps d'où ça remontait. Ça impressionnait le Raman. Il reconnu le pendentif.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Raumah'Nahimana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Juin - 21:50 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Le cœur bondissant dans la poitrine, la ramane crut perdre le contrôle d'elle-même, lorsqu'Orios affirma avoir rencontré Tarhn... Après tant d'années, enfin, elle retrouvait un semblant de piste ! Transfigurée par un puissant sentiment d'espérance, Raumah écouta le jeune mâle sans oser l'interrompre, comme si elle avait craint de briser quelque chose par sa simple parole.
Sacré Tarhn ! Il était descendu jusque dans le sud de Dyani... Son sens de l'orientation lui avait joué là un tour bien fâcheux. Mais il y avait pire : sa folie, qui semblait décidément bel et bien réelle, l'avait vraisemblablement conduit en-dehors de la forêt protectrice.
Pensive, la guérisseuse repensa un bref instant au malheureux Löwe, victime de son amant, qu'elle avait soigné quelques années plus tôt. C'était vrai, il avait toujours été solide et courageux, et était déjà venu à bout d'un prédateur certes jeune et inexpérimenté, mais redoutable malgré tout. Il y avait des chances pour qu'il soit toujours vivant... Mais, oh, Cérès ! Où ? S'entêtait-il donc encore à la penser perdue, lui qui s'était égaré de si bonne grâce, tandis qu'elle-même avait retrouvé son chemin depuis plus de dix ans ?
En fait, les paroles du raman ne rassurèrent Raumah qu'à moitié. Certes, Tarhn avait été vu bien en vie, mais le témoignage d'Orios n'avait pas l'air de remonter à la veille. Et puis maintenant, il pouvait se trouver n'importe où, de par le vaste monde !
Pendant quelques secondes, la voyageuse se laissa aller à un certain découragement, avant de sentir qu'une force terrible, ineffable reprenait le dessus. Dame ! Il y avait un espoir ! Le mieux était encore de se concentrer sur cet état de fait, et peste soit du reste !
Elle rangea donc soigneusement le pendentif de Tarhn, avant de s'adresser de nouveau au jeune mâle, qui l'observait, avec un fond d'étonnement dans le regard.


-Merci pour ton aide, frère... Dis-moi simplement, à quand tout cela remonte-t-il exactement ? Et puis, est-ce que Tarhn avait l'air amaigrit, ou blessé ? Je pars vers l'est. Je demanderai à chaque personne que je croiserai en chemin. Peut-être que Cérès fera de mon chemin une chance...

Avec un léger rire, la ramane poursuivit :

-Et la chance commence bien, avec toi en guise de premier acteur, Orios ! Tu viens de m'apporter un présent extraordinaire, et sincèrement, j'aimerais pouvoir te rendre l'équivalent, si tant est que cela soit possible.

Mais, filtrant à travers le feuillage pourtant dense de Dyani, le soleil aveugla la guérisseuse, qui, surprise, se tut un bref instant. Comment ? Il était déjà midi ! Et elle devait trouver refuge dans une caverne, située à plus de sept heures de marche rapide, le soir même ! Elle devait se hâter, sans quoi son voyage aurait vite fait de tourner court.

-Écoute. Pour l'heure, je dois me mettre en marche. Mais je reviendrais au printemps, à moins que quelque rebondissement ne me retienne en Aquene, ou ailleurs ! Et alors, je serais prête à te venir en aide, à toi et à ta future tribu, à chaque fois que vous aurez besoin de l'aide d'une guérisseuse. C'est une parole, mon bon frère ! La parole de Nahimana !

[Hrp : je précipite un peu les choses, vu que je pars le 25 pour deux mois. J'aurais le temps de poster encore une fois, je pense. Alors, n'hésite pas ;)]
Revenir en haut
Orios
Illustrateur officiel et co-illustrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 274
Race: Raman
Genre: Mâle
Âge: 20
Clan: Aucun pour l'instant...
Rôle: Cherche à fonder une horde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Mer 22 Juin - 15:06 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Nahimana sembla heureuse de savoir qu'Orios se souvenait avoir rencontré Tarhn, mais une pointe de découragement brisa alors le visage de la biche. Il était vrai que le récit du Raman datait, et que Tarhn pouvait être n'importe où en cet instant. Mais la Ramane reprit courage et annonça qu'elle partait vers l'est, en demandant si le mâle qu'elle cherchait avait l'air blessé, amaigri ou non, ce à quoi Orios repondit par un signe négatif de la tête - Tarhn était un peu fou lorsqu'il l'a vu, mais rien de plus.
Orios trouvait émouvant le moment où elle déclara que la chance commençait bien puisqu'elle l'eût rencontré, et il baissa timidement le museau en souriant.

Tu as eu de la chance, peut-être ; mais c'est un honneur pour moi de t'aider, chère sœur..."

Elle observa le ciel à travers les feuillages et fit un signe d'étonnement. Midi ! Oui, en effet, il était midi... Elle dit qu'elle devait se presser, mais qu'elle reviendra au printemps si aucun empêchement ne se présentait, et que si lui et sa tribu avaient besoin d'une guérisseuse, Orios pourra compter sur Nahimana !

"Je demanderais ton aide, en ces cas-là ! C'est tout ce que je te demanderai en échange de ces informations, en espérant que tu en face bon usage, et que tu retrouves Tarhn en bonne santé..."

Il sourit.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Raumah'Nahimana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 25 Juin - 20:35 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Constatant avec plaisir que son offre était largement bien reçue par le jeune mâle, Raumah laissa de nouveau son sourire s'élargir. Dans le fond, peut-être venait-elle de trouver un nouveau foyer potentiel... Pour l'heure, Orios n'avait pas l'air de porter de jugement particulier sur sa personne, et, avantage considérable par-rapport à ceux de la Lune Tombante, il avait vu Tarhn. Et puis, son côté encore vert, encore enfant, avait tendance à plaire à la guérisseuse. Il y avait décidément des chances qu'elle abandonne une nouvelle fois son village pour un autre... Et que cette perspective était séduisante !
Mais l'heure avançait, et il fallait prendre congé. Raumah fit donc quelques pas en direction de son compagnon, dont elle serra les mains dans les siennes.


-Bon courage, mon bon frère. Nous nous reverrons au printemps. Si tu n'as pas de nouvelles, passe au village de la Lune Tombante, tu trouveras facilement, ce n'est qu'à deux heures de marche d'ici, à l'ouest. Pas besoin de passer la rivière pour s'y rendre.
Que la chance la plus insolente soit avec toi et les tiens !


Sur ces quelques mots de bénédiction, Raumah se mit donc en marche du pas rapide, égal et puissant qui lui était coutumier. Mieux valait se hâter ! Le soleil entamait déjà sa descente, et la forêt sentait déjà l'automne approchant...

[Hrp : fin précipitée, mais Raumah tiendra sa promesse ;) A très bientôt en Rp, et bonnes vacances à toi !]
Revenir en haut
Orios
Illustrateur officiel et co-illustrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 274
Race: Raman
Genre: Mâle
Âge: 20
Clan: Aucun pour l'instant...
Rôle: Cherche à fonder une horde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle
Feuilles de thé: 5

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 11:00 (2011)    Sujet du message: Deux Ramans Répondre en citant

Orios remarqua que Nahimana semblait heureuse de l'avoir rencontré, et puis, de toute manière, il avait vu le mâle qu'elle recherchait... Donc c'était normal après tout. N'empêche qu'il en était content lui-même, fier peut-être carrément, mais aider un de ses proches était toujours bon.

Il esquissa un grand sourire, lorsque la biche lui adressa ces paroles :

-Bon courage, mon bon frère. Nous nous reverrons au printemps. Si tu n'as pas de nouvelles, passe au village de la Lune Tombante, tu trouveras facilement, ce n'est qu'à deux heures de marche d'ici, à l'ouest. Pas besoin de passer la rivière pour s'y rendre.
Que la chance la plus insolente soit avec toi et les tiens !


"Je te remercie, amie, et je serais heureux de te revoir au printemps, ou peu importe quand. Je te souhaite aussi bonne chance pour ta recherche, en espérant que tu retrouve Tarhn en bonne santé, et que vous écouliez des jours heureux ensemble."

Il serra la main à sa consœur. Il se demanda s'il irait à la Lune Tombante, mais l'appel de sa forêt natale lui demandait de traverser le fleuve... Il ne savait pas qu'un beau jour, un marchand viendrait pour l'aider, et il reverra enfin les arbres de son enfance.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:26 (2017)    Sujet du message: Deux Ramans

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Cérès -> Dyani Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.