Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona }

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Floodland [HRP, dicussions et jeux] -> Fun RP ! [ Le rp hors du rp, rien que du fun pour s'amuser ! ] -> Rp spécial Saint-Valentin !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Lun 14 Fév - 22:46 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant



La bouche pâteuse, vous vous réveillez avec un mal de tête atroce qui, fort heureusement, vous passera bien vite. Mais, très vite, vous vous rendez compte que quelque chose cloche, notamment que les lieux ne vous sont peut-être pas familiers, mais, surtout, que l'une de vos mains semble difficile à lever... Vous tournez la tête et vous apercevez alors qu'à votre index gauche ou droit (c'est vous qui voyez !) se trouve un étrange objet de feuilles tressées (aussi appelé piège à doigts et dont on ne peut se défaire en tirant ou forçant dessus x) Petite image pour illustrer => Piège à doigts ) et qu'à l'autre bout de cet objet se trouve une autre main qui ne vous appartient pas...

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 14 Fév - 22:46 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Haru
Proies

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 267
Race: Tapiti
Genre: Femelle
Âge: 13 ans
Clan: Patt'Agile
Rôle: cueilleuse
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Feuilles de thé: 70

MessagePosté le: Mar 15 Fév - 15:42 (2011)    Sujet du message: Haru tueuse de Lowës ! Répondre en citant

Quel indescripliblement moelleux oreiller.
Dodu, interminable et confortable oreiller.
Délicieux, superbe et accueillant oreiller.
Ha...
Quelle belle grasse matinée elle allait pouvoir faire, pas de cueillette aux aurores aujourd'hui, non, rien de rien. Elle allait rester là à dormir, vautrée dans son petit nid douillet.
Se lever, ouvrir les yeux était tout à fait impensable, c'eut été même une insulte à l' incommensurable bonheur de ronfler toute la matinée sur un nouveau polochon. Non, elle ne bougerait pas.
De toute manière, pour une raison qui lui échappait, ses paupières semblaient peser une tonne et ses membres paresseux, étaient encore plus alanguis que son esprit.

Qu'il faisait bon dormir dans son coin de terrier... mais... ces courants d'air sont pénibles. Courants d'airs un peu trop frais d'ailleurs... Haru se ramassa sur elle-même et tenta de se blottir d'avantage sur son confortable oreiller géant, affin de se réchauffer...

Hum... il sent un peu fort cet oreiller quand même.
Que c'est mal commode que quelque chose d'aussi agréable sente à ce point... le fauve. Berk !

Elle ouvrit paresseusement un œil, puis un autre, s'étira de tout son long, se gratta derrière oreille en humectant sa bouche pâteuse et réalisa qu'elle était dehors. Faire un effort... c'est dur... mais il y avait quelque chose d' inhabituel, ce matin là. D'une part un Tapiti ne dort pas souvent dehors, encore moins à découvert... que faisait-elle ici ?

Elle ouvrit des yeux ronds et balaya rapidement du regard ce qu'il y avait en face d'elle. Bah ça alors ! Elle était devant l'entrée de son propre terrier ! Enfin celui de son clan, mais c'est du pareil au même. L'entrée sud, celle qui était tout le temps fermée en plus. La lapine tenta de se lever, mais retomba rapidement sur son popotin ... sa tête la lançé et Haru avait un peu de mal à bouger trop rapidement.
On l'avait portée dehors dans son sommeil ? Etait-elle devenue somnambule ?
Elle s'appuya sur son oreiller pour se relever, et se retourna en constatant que celui-ci semblait respirer.

" Gasp !!"


Fut le seul son qui s' échappa de sa gorge nouée. Elle envisagea la fuite la plus prompte mais constata avec horreur qu'elle avait un de ses doigts attaché par un système ingénieux et machiavélique à la patte de l' immonde créature qui ronflait encore.
L'infame, le vil, le fumier! Le prédateur l' avait capturée et essayait sans doute d' appâter sa famille en ce servant d'elle comme appât. Vite ! Il fallait trouver un plan pour sauver son clan, et sa peau ...
Toujours sous sa forme la plus simple, celle d'un lapin de garenne Haru grimpa sur son immense tortionnaire et lui attrapa tant bien que mal le museau. Décidée à ne pas lui laisser ouvrir la mâchoire... Elle serrait fort la bougresse à l'aide de ses pattes arrières notamment.
Bizarrement suspendue au museau du lion elle le toisait sans un mot. C'était pas bien pratique cette affaire avec un de vos doigts coincé à proximité d'une patte géante...

Ainsi il ne pourrait ni boire, ni manger, ni la croquer et finirai bien un jour par mourir, puis son corps pourrirait et elle pourrait en se libérer et partir couler des jours heureux avec sa famille.
Quel plan parfait, il fallait juste qu'elle trouve le moyen de se nourrir elle, et ne jamais lâcher prise. L'enfance de l'art en somme. Décidément, quel plan superbe !
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Mar 15 Fév - 21:39 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Froid... Dur...
Deux émotions qui hantaient le sommeil du löwe depuis plusieurs heures déjà et l'empêchaient d'être réellement réparateur. Oh, coucher dehors n'était pas chose qui lui était non-familière, mais cela se faisait si rare à présent qu'il s'était constitué un véritable parchemin d'adresses et fait nombre de rencontres qui l'avaient amené à se lier avec bien des créatures à travers Cérès, de sorte que, il était devenu presque occasionnel que le jeune félin se retrouva à dormir à la belle étoile. Et ce soir, il y avait encore moins de raison qu'il se voit confronté à la rudesse d'un sol si froid puisqu'un vieil ami qu'il avait rencontré et aidé aux premières heures de sa quête de connaissance lui avait généreusement offert le logis. Un sympathique Kunk quinquagénaire qui ne prenait pour tout paiement que les récits des nouvelles aventures de son ami löwe chaque fois que celui-ci était de passage dans la région.

Se tournant et retournant sur lui-même, le pauvre Kalendrus avait fini par se recroqueviller sur le flanc, affalé de trois-quart sur le dos qui était bloqué par une énorme pierre. Mais depuis peu, quelque chose était encore venu troubler son repos, un mal de ventre supportable au point de ne pas l'éveiller vraiment mais tout de même assez dérangeant pour le priver de bien-être plein et entier. Sans compter ces mouvements incessants sur sa fourrure, comme si des petites bêtes avaient d'un coup décidé de se réunir pour venir lui danser sur le ventre... Il y avait fort à parier que l'habituellement doux et débonnaire Kalendrus risquait fort de se lever de la patte gauche ce matin... Mais il n'imaginait pas encore à quel point...

Dérangé pour la énième fois, dans ce qui ne devait visiblement de toute façon pas être une bonne nuit, le pauvre löwe n'eut guère d'autre choix que d'ouvrir avec grand mal les yeux. Mais ce qu'il vit, il fut bien incapable de le discerner parfaitement, une forme ronde et marron ou beige qui le glaça d'un effroi qui manqua de lui faire ouvrir grand la gueule pour crier. Ce que la chose, qui continuait de s'avancer, lui interdit de faire en se jetant sur son museau pour le maintenir avec une force démoniaque fermé. L'infortuné félin l'aurait bien repoussé à deux mains si l'une d'entre-elles n'était pas elle aussi prisonnière de la furie de la « chose ». C'est qu'elle serrait fort en plus ! Il pouvait sentir ses sinus compressés par la pression et comprit que s'il ne se débarrassait pas très rapidement de ce démon il risquait bien d'y laisser son souffle et par là même... la vie...

Il se releva alors avec la force du désespoir, la peur au ventre, et empoigna la « chose » de sa patte libre pour l'attraper fermement par les poils, tiens, ça avait donc des poils, et ce qui avait la texture de la peau et se mit à tirer dessus de toutes ses forces pour l'obliger à le lâcher.


« Muf ! Mum uh mffh !! »

Il ferait lâcher cette satanée créature quittes à y laisser quelques moustaches !!
_________________
Revenir en haut
Haru
Proies

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 267
Race: Tapiti
Genre: Femelle
Âge: 13 ans
Clan: Patt'Agile
Rôle: cueilleuse
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Feuilles de thé: 70

MessagePosté le: Mer 16 Fév - 22:18 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Aussi surprenant que cela puisse paraître, son plan génial comportait quelques failles. Ho, pas grand chose, une pauvre broutille... comme par exemple qu'il n'est pas bien difficile de se débarrasser de l' emprise d'un lapin quand on est un lion .
Mais le rongeur tenait bon, après 20 secondes de lutte pour rester collée au museau monstrueux tel du papier tue-mouches, elle commença à lâcher progressivement prise.


*NoooOOOoon, Faut paaaaas !!*


Désespérée de sentir les pattes immenses, cruelles, odieuses, griffues, pointues ( insérer ici tout un tas d' adjectifs péjoratifs ) emporter son pauvre corps de victime innocente, pure, jeune et frêle, elle couina et attrapa les babines du félidé, comme l'on attrape le rebord d'une corniche alors qu'on tombe dans l' abîme.
Les babines avaient l'avantage d'être bien plus faciles à saisir, et comme ses pattes postérieures n'étaient plus occupées à serrer la mâchoire du monstre, Haru lui tambourinait le menton tant bien que mal avec un acharnement remarquable. A moitié persuadée de sa fin qui était proche, elle se dit que quitte à être mangée, autant lui rendre le repas le moins agréable possible ! Bon quand même, elle avait fermé les yeux et avait peur de perdre tous ses moyens en croisant le regard sanguinaire de son persécuteur.

" Gniii !"
Gémit-elle en sentant les forces lui manquer, elle fini par entrouvrir les yeux pour constater que tirer sur les babines d'un gros félin... ça dévoile incontestablement son impressionnante dentition. Effrayée, elle lâcha tout brutalement.
Bien sur, d'un point de vue extérieur, la scène était d'un ridicule achevé. Mais cela n'avait pas duré plus de 30 secondes dans totalité. Mais pour les deux protagonistes ça n'avait rien de comique.
...

A présent Kalendrus avait dans sa main libre, une petite boule de poil qui enfonçait son cou dans ses épaules et qui essayait visiblement de se faire la plus petite possible, en espérant secrètement pouvoir disparaître comme par magie.


" J'ai... J'ai... eu la myxomatose la semaine dernière... J'ai un goût de raifort, j'ai mangé de l'ail, je...Suis toute osseuse et plein de poils, y'a rien de bon à manger chez moooiiii. "


Bredouilla maladroitement la tremblotante lapine en vrillant les tympans de son interlocuteur sur la note finale.
Bien sur, cette jolie bafouille équivalait à une belle argumentation sur le pourquoi il ne fallait pas l' avaler tout rond. Elle avait autant peur de lui qu'elle le toisait du regard.
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Jeu 17 Fév - 14:28 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Petit à petit, malgré la douleur qui lui faisait déjà suffisamment serrer les dents sans que la tapiti n'ait à lui enserrer la gueule, Kalendrus parvenait à faire glisser la « chose »... Se sachant sur la bonne voie, il se concentra sur ce résultat, même maigre, pour ne pas céder à la panique qui pourrait avoir raison de lui. Il y était presque... presque... Dieux ce qu'elle lui faisait mal cette chose pourtant si petite... Les yeux clos à cause de la concentration, il tirait, tirait, tirait... Et miracle ! Il put enfin ouvrir la bouche et prendre une grande et profonde inspiration ! Ce souffle de vie s'insinuant dans ses poumons lui fit à la fois bien et mal, mais ciel, quel soulagement !

Sa joie ne fut cependant que de courte durée... que déjà la « bête » lui saisissait les babines et tirait dessus avec une violence inouïe pour une créature de si petite taille ! Bien décidée à ne pas lâcher sa « proie » vraisemblablement... Acharnée vile teigne !
La douleur qu'il ressentit alors n'avait rien mais alors rien de comparable avec ce qu'il avait ressentit juste avant. A côté de cela, le coup de l'étau pour lui faire fermer le museau et l'asphyxier c'était de la gnognotte... Et quel réflexe stupide il n'eut pas là... Car tout ce qu'il trouva à faire de plus intelligent fut de tirer davantage encore sur la couenne de son assaillant... S'ensuivit un spectaculaire cri de douleur et une supplique féroce :


« Euwaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! 'ââââââââcheuuuuuuu ! »

Ca allait lui arracher les babines à coup sûr ce truc !!! Quelle idée bien effrayante que celle-ci qui ne fit que l'angoisser plus encore et... tirer avec plus de fermeté sur sa prise... Accentuant de ce fait la douleur... Mais croyez-vous que le jeune mâle avait eu son compte ? Non voyons, pensez-vous, et allons donc ! Rajoutons lui de grands coups dans le menton ! Et si Kalendrus ignorait toujours ce à quoi il avait affaire, laissez-moi vous dire que des coups de pattes arrières de lapin n'avait rien, mais alors vraiment rien d'agréable ou gentillet... La « chose » manqua d'ailleurs de peu de le sonner totalement si, dans une réaction complètement inexplicable, elle ne l'avait pas lâché d'un coup d'un seul.

Si le crâne de Kalendrus aurait du être saisit d'un violent mais bref maux suite à son réveil il aurait été bien incapable de s'en rendre compte, titubant à moitié, le menton entaillé, le visage vrillé par une douleur vive et l'esprit embué dans une pâteuse incompréhension. Alors quand il perçut les aigües agressif de cette voix qui lui vrilla les tympans... son premier geste fut de lâcher la « chose » pour se coller les mains sur les oreilles. Chose qu'il ne put faire qu'à moitié... l'un de ses pattes se trouvant sensiblement alourdie par une... chute... L'air un peu abâtardi, il regarda alors vers le bas en clignant des yeux pour essayer de distinguer une forme qu'il ne voyait que floue. Mais son odorat, lui, ne pouvait pas le tromper.


« Une... tapiti ?... »

Oui une, une, avec cette voix là ça ne risquait pas d'être « un ».
Ce n'était quand même pas elle qui venait de l'attaquer aussi sauvagement ?... Si ?...
Dubitatif face à cette idée et quant à comprendre les raisons qui auraient pu pousser une tapiti à agir de manière aussi suicidaire, le löwe demeuré interdit, le regard chargé d'incompréhension, posé sur cette créature allongée devant lui, qui l'obligeait à courber le dos et les genoux à cause de... à cause de quoi d'ailleurs ?...
Tant bien que mal, le pauvre Kalendrus chercha à rassembler ses esprits.


« Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ?... »

Si mal de crâne il n'avait plus, mal de crâne il risquait fort d'avoir de nouveau...
_________________
Revenir en haut
Haru
Proies

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 267
Race: Tapiti
Genre: Femelle
Âge: 13 ans
Clan: Patt'Agile
Rôle: cueilleuse
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Feuilles de thé: 70

MessagePosté le: Jeu 17 Fév - 19:32 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Il venait de la poser par terre. En position allongée. Mais ils étaient toujours accrochés. Que faire ? La morte ? Non, ça ne marcherait pas, c'est vrai que ça mange n'importe quoi ces bêtes là. Mes dieux, être allongée sur le dos lui donnait l'impression d' entendre l' oraison funèbre que réciteraient les siens en sa mémoire quant le lion déciderait de la croquer ... gloups !

" A toi, Haru, qui nous apporta autant d' ennuis que de châtaignes,
Repose en paix et que nous-même nous le puissions enfin !"


D'un bond, d'un seul, le rongeur dérangé se dressa sur ses pattes, face au félin. Mais à peine avait-elle croisé le regard aux pupilles minces de son tortionnaire que ses genoux commençaient à jouer des castagnettes, et elle respirait bruyamment.
Pas assez sage pour agir raisonnablement, pas assez folle pour ignorer la peur, quelle horrible situation.


" Je... je... je... n'ai pas peur... j'en ai vu des plus gros que toi, hein... je...
Tu n'es.... pas plus impressionnant qu'un... par les tous les dieux... lycan. Non ... pas du tout !


Reprenant une respiration plus régulière, elle sentit peu à peu le filet étroit de la peur relâcher doucement son emprise sur sa gorge nouée, et par la même occasion elle commençait tout juste à ressentir la douleur du "tirage de couenne" de Kalendrus. L' horrible prédateur avait voulu lui arracher la peau, non mais quel barbare ignare, violent et malodorant ! Tout en ce frottant la peau du dos d'une main et grimaçant de douleur, elle pointa son autre index - celui qui était coincé dans le piège à doigts - vers Kalendrus, d'un air accusateur plutôt grandiloquent.

" Cette histoire, tu ne la connais que trop bien, car c'est ton esprit mécréant qui l'a sournoisement organisée !"


Les yeux plissés, elle le mettait au défi d' oser prétendre le contraire. Pour tout dire, elle serait bien curieuse de savoir comment il avait organiser tout ceci... C'était un méchant, il était peut-être imbu de sa personne au point d'expliquer à ses victimes l' ingénieux processus qui les avaient amené dans son filet. ça se passait toujours comme ça, non ? ...
...
Mais... qu'avait-elle fait hier soir ? Comment avait-elle put se laisser attraper sans même qu'elle se souvienne comment ? L'unique chose qui avait marqué son esprit était cette délicieuse boisson à l' aubépine qui faisait tourner la tête plus que de raison...


"Non ! Jamais je ne t' aiderai dans tes plans maléfiques ! Plutôt ... plutôt... mourir ! Je connais ton dessein, vile créature des steppes ! Jamais tu n' attraperas les miens avec ma participation. Alors ... mange moi tout de suite, qu'on en finisse.
Enfin... Non, pas de suite... je ... en faite... je te défis en duel ! "


Le petit machin prenait une pose qui n'avait rien à envier au Cid, qu'avait-elle à perdre ? Rien du tout...
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Sam 19 Fév - 15:38 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Palsambleu, la petite bête avait de l'énergie à revendre...
Une énergie suffisante pour tirer définitivement le löwe de ses réflexions et le forcer à focaliser toute son attention sur sa furieuse accusatrice qui ne payait que bien peu de mine à le menacer de la sorte d'une voix si peu convaincante.


« Holà holà, du calme... »

Il y avait méprise sur ses intentions. Bon, il était vrai que d'un point de vue tapiti, et même de tout autre point de vue, il ne pouvait y avoir qu'une seule issue à une telle rencontre mais...
Et la voilà qui repartait dans ses fallacieuses accusations... Oh par tous les dieux mais qu'elle se calme deux secondes et écoute ce qu'il avait à dire ! Bien malgré lui, Kalendrus s'emporta quelques peu et laissa entendre un feulement agacé.


« Du calme j'ai dit ! »

Bon, peut-être y était-il allé un peu fort sur ce coup là... forcer le ton face à un tapiti était le meilleur moyen de le faire paniquer plus encore et de ne plus rien pouvoir tirer de lui si ce n'était un évanouissement pur et simple...
Il soupira en pinçant de son index et de son pouce libre la peau qui se trouvait entre ses deux yeux.


« Par mes dieux, cette créature m'épuise déjà alors que me voilà à peine éveillé... »

Nouveau soupir du löwe qui chercha malgré tout à moduler ses propos et adoucir considérablement son ton. Après tout, cette femelle n'était en rien responsable de ce qui leur arrivait et lui témoigner mauvaise humeur et mépris serait bien la dernière chose intelligente à faire. Du moins, n'en donnait-elle pas du tout le sentiment et, il doutait de toute façon grandement qu'un tapiti, même dérangé, soit assez sot pour se mettre dans une telle situation et feindre son innocence par la suite.

« Bien, commençons déjà par éclaircir certains malentendus... Pardonnez-moi d'avoir haussé le ton mais, ceci, jeune femelle, n'est pas mon oeuvre. »

Il lui désigna le piège de sa patte libre et s'agenouilla pour se mettre à sa hauteur sans pour autant se tenir « sur » elle. Voulant éviter au possible de nouveau émois et violentes réaction défensives de la part de son interlocutrice bien malgré elle.
D'une voix toujours bien plus douce, il entreprit de lui expliquer également pourquoi elle n'avait vraiment rien à craindre de lui.


« Tant est que ça ait pu l'être que je ne vois absolument pas pour quelle raison j'aurais fait une chose pareille étant donné que je ne mange pas ce qui pense et parle de la même manière que je pense et parle à mon tour. »

Et il insista en ajoutant :

« La viande de tapiti n'est PAS à mon menu. »

Facile à dire, pas sûr que la tapiti le croit. Mais, après tout, elle n'avait guère le choix, car l'étrange objet ne semblait pas vouloir se laisser retirer facilement...
Oh ciel que cette situation risquait de s'avérer compliquée... Et Kalendrus en avait bien conscience, c'est pourquoi il soupira de plus belle en déclarant :


« Cérès quelle mauvaise nuit... Comment ais-je pu arriver ici moi ?... Et comment me suis-je retrouvé avec... ça ?... »

Bien sûr Kalendrus évoquait par ce « ça », l'objet qui les rattachait la tapiti et lui et non pas la tapiti elle-même. Mais dite ainsi, la chose pouvait fortement porter à confusion...
_________________
Revenir en haut
Haru
Proies

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 267
Race: Tapiti
Genre: Femelle
Âge: 13 ans
Clan: Patt'Agile
Rôle: cueilleuse
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Feuilles de thé: 70

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 18:13 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Le feulement du lion fit faire à Haru un bond de tous les diables qui eut le mérite de la faire taire pendant plusieurs minutes, laissant ainsi Kalendrus s' expliquer sans interruption.
Elle le regardait avec des yeux énormes et essayait visiblement de calmer sa respiration qui venait de repasser en mode hyper-ventilation, à cause de la montée d'adrénaline.
Il ne voulait pas de son défis... et dans le fond, tant mieux. Le lowë prétendait même qu'il n'était en rien responsable de la situation et surtout - et il s'agit d'un point d'importance - il n'avait toujours pas essayé de lui désouder la tête des épaules.
Et c'était vaguement positif, si être accrochée de la sorte à un prédateur peut prétendre à être un jour positif.
Mettant un peu de temps pour répondre car son cerveau ne savait que faire des informations données, et son jugement ne cessant d' osciller d'un extrême à l'autre, la jeune femelle n'avait pas vraiment eut le temps de prendre de travers la dernière phrase du fauve. Réfléchissant tout haut en regardant par terre, elle baragouina quelque chose comme:



" En même temps, je suis une proie trop médiocre et insuffisante pour une grosse bête comme toi... Mais mon clan ... * lui, serrait un repas tout à fait honorable * ...Hum...


Et s' accrocher à moi avec ce drôle d' objet ne serrait pas bien pratique pour chasser... enfin j' imagine, je n'ai jamais chassé moi-même et jamais je ne... enfin, euh... là n'est pas la question ! Je veux dire, avec ton esprit malin, tu y aurais forcément pensé. Si tu voulais vraiment tous nous mettre entre deux tranches de pain. "


Comme quoi, il lui arrivait parfois d'être un peu sensée.
Embarrassée de sa conclusion, elle porta sa patte libre à sa bouche comme si elle avait dit une bêtise, réalisant qu'il n'y avait rien de logique pour justifier la situation présente.
Bien sur, Haru s' accommodait très bien de ce qui, au commun des mortels, n'avait aucun sens car, habituellement, elle y en trouvait toujours un, fut-il grotesque. Dans le cas présent, il lui était difficile de trouver une réponse satisfaisante.


" Donc, euh ... En admettant que ce n'est pas toi le responsable, et si ce n'est pas moi non plus ... qui a fait ça ? ... "


Elle se tut un cours instant, son cerveau carburant à vive allure pour trouver un sens profond et caché à ce qui semblait en être dénudé. Puisque un prédateur - avec sa malignité naturelle - aurait forcément anticipé le désagrément de chasser lié de la sorte à son appât, ça voulait donc dire que ...

Chuchotant presque :

"Tu crois ... que ce sont... les petits habitants des étoiles ? "


Fit-elle en levant la tête vers le grand ciel d'azur. Bah c'était pas le lowë alors, qui diable ça pouvait être d'autre ? Les êtres qui appartiennent à d'autres sphères, où dans le langage fleurit d'Haru les "petits habitants des étoiles".


" Ils sont descendus cette nuit et nous ont offert ce cadeau."



Marquant une pause, elle regarda un peu plus attentivement son interlocuteur. Il avait un symbole étrange et intriguant sur l'oeil.


" C'est le destin, et ça veut forcément dire quelque chose...
Au faite tu as un drôle de truc sur l'oeil ...
Et puis pourquoi tu ne nous mange pas , je veux dire pour de vrai, parce que les histoires de : "Je mange pas les êtres pensants", c'est un peu du pipo, hein. Je ne suis pas née de la dernière pluie.
T' es allergique c'est ça ? ça te fait gonfler comme une baudruche le poil de lapin ?
Aufaite c'est quoi ton nom, grosse bête ?
C'est quoi ta couleur préférée ? "
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Mer 23 Fév - 17:09 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Allons bon, voilà qu'elle se dénigrait à présent. Certes, elle avait l'air plus faite de nerf que de bonne chaire mais enfin, tout de même, sans doute que n'importe qui d'autre, prédateur de son état, n'aurait certainement pas craché sur ses jolis jarrets. Kalendrus aurait tout vu. Oui vraiment TOUT. Excentrique petite en tous cas, qui réfléchissait bien plus qu'il n'y paraissait. Bien plus qu'un autre tapiti en telle situation ne l'aurait fait en tous cas. Mais bien loin de lui l'idée de railler si peu banale créature, après tout, n'était-il pas lui-même une véritable exception en son genre ? Une exception au final sortant un peu trop des rangs pour faire le bonheur et la joie d'un père qui avait pourtant fondé bien des espoirs dans une telle... démarcation dans son genre...
Curieux qu'il repense justement à cela à cet instant précis. Peut-être parce que le caractère singulier de cette petite là lui évoquait pour le coup quelque chose de... familier ?

Et bien, au moins, elle finissait par raisonner juste. Chasser avec les pattes prises eut été impossible alors avec une seulement, ce n'eut été que moins gênant. Peut-être allaient-ils enfin parvenir par concorder ? Et réussir à réunir leurs énergies en une coopération pour se débarrasser de ce maudit objet ? Objet, objet, objet... qui lui disait quelque chose d'ailleurs... Il suffirait qu'il se concentre sur ce souvenir fugace qu'il lui évoquait et... Ah, brumes irritables d'un esprit insondable ! Pourquoi les souvenirs ne pouvaient-ils être classés en nous comme les parchemins sur les étagères de sa bibliothèque ??? Ils seraient ainsi tellement plus faciles à retrouver...

Kalendrus soupira intérieurement. La petite voix aigre-sucrée de sa compagne d'infortune vint alors le tirer de ses réflexions par une question fort judicieusement trouvée. S'il avait eut la réponse à cette question, certainement qu'il aurait également pu les débarrasser de cette chose. C'est ce que pensait Kalendrus alors qu'il répondit à la tapiti dans un sourire amusé qui se voulait toujours doux afin de ne lui inspirer qu'aussi peu de crainte que possible. Il ne serait vraiment pas bon de céder à l'affolement.


« Très bonne question jeune tapiti. »


Et si j'y avais eu une réponse, j'aurais été ravi de vous la faire partager.
Voilà ce qu'il aurait ajouté si sa phrase ne s'était pas mourut dans sa gorge en un :


« Euuuuh... »

de surprise lorsque la tapiti évoqua une idée particulièrement fantasque concernant la raison de leur « enchainement ».
Les petits habitants des étoiles ?... Voilà bien une croyance qui n'évoquait que bien peu de choses à ses oreilles de récolteur de mythes pourtant averti. En même temps, approcher les tapitis n'était pas chose aisée... converser avec en étant le prédateur qu'il était encore moins... Pour le coup, cette petite créature aiguisait sa curiosité et lui donnait très envie d'en savoir plus. Espérant qu'elle lui en dise plus d'elle-même, il l'imita même en levant à son tour les yeux vers le ciel, cherchant à y scruter les signes que la tapiti y voyait peut-être elle-même et à en saisir l'interprétation d'une croyance qui lui était inconnue. Le nez perdu dans les nuages, le löwe cherchait, sourcils froncés, une signification aux obscures paroles de la tapiti.
Des êtres... qui pouvaient descendre du ciel et offrir des présents ?... Des êtres rattachés à Farès dans les croyances tapitis ???
Mais elle n'en dit pas plus, ce qu'il estima fort dommage... C'est même un peu frustré qu'il la regarda ouvrir de nouveau la bouche pour dire des choses et poser des questions qui n'avaient plus rien à voir avec le sujet de conversation précédent. Il cligna cependant des yeux en se rendant compte qu'en parlant de ses yeux, il lui manquait quelque chose sur le museau. Ce petit rien qui rendait sa vie bien plus claire. Quelle poisse... étant donné qu'il ne portait sur lui que sa toge, ils avaient du rester sur sa table de chevet chez son ami... Malchance quand tu nous tiens...
Hem bon, ça ne répondait pas aux questions de la tapiti, dont il avait bien du mal à fixer le regard, justement parce que ne distinguant que vaguement son petit visage.
Il se racla la gorge en cherchant les mots qui ne provoqueraient pas les éclats de rire... Se faire rire au nez n'était jamais vraiment agréable il fallait bien dire...
Alors, dans l'ordre, elle avait demandé euh...


« Ca ? Et bien, c'est un tatouage représentant un symbole qui a une grande signification pour moi. Kalendrus, mon nom est Kalendrus. Et puis-je vous demander le votre ? »

Et la suite c'était...?
Ah oui !


« Et si je ne mange pas tout ce qui est « bien pensant » ça n'a rien à voir avec une quelconque allergie... Je ne peux pas... tout simplement... Je vous l'ai dit, tuer un être doué d'intelligence me semble plus cruel encore que d'abattre un animal qui sait sa place dans la chaîne alimentaire et s'y borne par instinct, sans ne pouvoir rien y faire d'autre... Mais vous... qui pensez et raisonnez... Vous qui avez des rêves, des aspirations et apportez quelque chose de plus à ce monde... Comment manger un être que je ne peux que considérer comme étant mon égal et duquel je ne désire qu'apprendre ? Dont le contact et les enseignements m'enrichiront surement ? Pensez-moi fou si vous le voulez mais... c'est la seule et unique raison pour laquelle je ne chasse ni ne mange ce qui n'est pas plus bête que moi... »

Compte à rebours lancé.
Kalendrus s'attendit presque à voir toute la famille de cette tapiti surgir de leur terrier et le pointer du doigt en riant à gorges déployées. Et ne parlons pas du malaise qu'il éprouvait, se grattant nerveusement la crinière de sa main libre, comme chaque fois qu'il devait s'épandre en explications pour répondre à ce genre de questions.
Au passage, il ne se rendit même pas compte qu'il avait oublié une question en route.

_________________
Revenir en haut
Haru
Proies

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 267
Race: Tapiti
Genre: Femelle
Âge: 13 ans
Clan: Patt'Agile
Rôle: cueilleuse
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Feuilles de thé: 70

MessagePosté le: Lun 28 Fév - 22:36 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Elle s' amusa intérieurement du fait que Kalendrus lui donnait du "vous", la seconde personne du pluriel lui donnait vaguement l'impression d'être ... quelqu'un "d'important". Il lui en fallait pas beaucoup, mais en même temps personne, mais alors personne, ne la vouvoyait. Même les étrangers de sa race, en général, la hélait en la tutoyant. Et ça ne la dérangeait pas le moins du monde. Cependant, il y avait dans l' attitude de ce félin énorme et impressionnant, une courtoisie et une délicatesse qu'elle n'aurait pas soupçonné chez les gens de sa race. Il avait aussi un petit côté cérémonieux, pompeux et érudit qui lui donnait un genre. Surprenant, voila le mot qui le qualifierai au mieux. Le tout était de s'assurer que la surprise resterai une bonne surprise.

Même s'il suffisait généralement de parler à Haru pour l' apprivoiser, la lapine ne savait pas trop quel comportement adopter face à son intriguant interlocuteur, fallait-il baisser sa guarde ? Non. Mais... en même temps...


"On... ne... donne pas son nom à prédateur, même les lapereaux savent ça, pour qui tu me prends ?
...
Bon...
Moi, c'est Neymahwaä'haru. Peut-être que ça te donneras des remords si tu me tues... par accident... puisque tu n'aimes soi-disant pas le lapin."


Je change d'avis comme je respire, telle est ma devise.


" Et puis', ton symbole, il ressemble à une coquille d' escargot. "


Fit-elle en guise de remarque qui se voulait d'une grande objectivité.
Tu aimes les escargots ? ça a de l'importance pour toi ? Tu les manges ou alors au contraire tu les trouve trop joli pour les manger ? Étaient les questions qui fleurissaient dans son esprit comme de la mauvaise herbe : encombrante et vivace.


* J'aime bien les escargots, mais de là à m'en peindre un sur l'oeil.*


Son regard semblait moins farouche, ou du moins , ne trahissait plus son envie de voir trépasser rapidement le félin pour retrouver la liberté.
Etait-il raisonnable d'en demander plus? en même temps, était-elle raisonnable ? Non.
C'est donc en ce grattant le menton d'un air sérieux qu'elle lui demanda sans sourciller.


" Dans une autre vie, étais-tu un escargot Kalendrus ? Si tel est le cas, cela expliquerait mieux le choix des petits êtres des étoiles. "


Elle hocha la tête d'un air circonspect. C'est vrai après tout, les petits êtres des étoiles ne se trompent jamais et ne peuvent être animés d' intentions malveillantes. S'ils avaient accroché Kalendrus à la patte d'Haru, c'est qu'il devait être aussi inoffensif qu'un escargot. ça tombe sous le sens!


" Si ce que tu m'as dis est vrai, tu es sûrement le seul prédateur sensé et qu'il existe ici-bas. C'est presque ... trop beau. Il faudrait que tu penses à ébruiter ton idée parmi les Lycans, Zorros et même Azorans, si t'en croise.
Si c'est faux, t'es vraiment un gros limaçon qui ne sait quoi inventer pour... bah ... pour ... euh... meubler une conversation !
Mais j' espére du fond de mon coeur que tu ne mens pas, Kalendrus.


Loin de se moquer, elle posa sa petite patte libre sur son poitrail comme pour donner plus de poids à ce qu'elle venait de dire, mais après quelques courts instants, son discourt perdit considérablement de sa solennité pour devenir plus... fureteur.


"...


Aufaite. Tu ne m'as pas dis ta couleur préférée. C'est louche. Très louche. Tu as des choses à cacher ?"
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 18:54 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Ah bon ? Aucun rire ? Pas de public rieur et moqueur surgit de nulle part ?
Se décrispant doucement, le löwe se sentit si soulagé qu'il en aurait même soupiré de bonheur s'il avait pu. Mais depuis quelques temps, les rires se faisaient rares lorsqu'il devait faire allusion à certains sujets et ses rencontres devenaient de plus en plus agréables. Hum, il serait fort fâcheux qu'il y prenne goût, car lorsque les éclats de rires referaient surface, il n'en serait certainement que plus blessé. Autant continuer à ne jamais s'attendre à rien de particulier et demeurer sur ses gardes ! Mais si le monde et les mentalités pouvaient changer... Ah s'ils le pouvaient, quel bonheur ça serait.

Hem, passons. La tapiti, demeurons concentrés sur la tapiti.

Tapiti qui semblait toujours sur la défensive elle aussi, au vue de la façon dont elle lui donna son nom, d'une manière assez peu conventionnelle. Mais... digne d'un tapiti ? Peut-être bien, qu'en savait-il ? Avec les ratusas, les tapitis étaient bien la seule race que le jeune löwe n'avait pas eu le plaisir d'étudier à loisir. D'une part parce qu'entrer dans un de leurs terriers était inconcevable vu sa taille, mais également, comme stipulé plus avant, un tapiti ne prenait que rarement le temps de converser avec un prédateur... Ou même, de juste prendre le temps de se demander s'il pouvait être pacifique ou non... Alors cet étrange petit tube, ce petit piège improvisé et involontairement mis en sa « possession », c'était une aubaine monumentale ! Même si, à l'écouter Kalendrus se demanda tout de même si la tapiti était une individu réellement représentative de sa race... Il avait comme... un doute. Allez savoir pourquoi...

Et la voilà qui parlait à présent d'escargots...
Est-ce que son tatouage pouvait à ce point ressembler à un de ces mollusques baveux et flasques ?... Un cercle, une spirale, le dessin était pourtant simple non ??? Comment pouvait-on confondre cela avec un vulgaire limaçon à coquille !? Hé, d'ailleurs, s'il s'agissait d'un escargot, où étaient tête, antennes, corps et queue ??? Ah ça par exemple !

Vexé le löwe ? Peut-être bien un peu oui, ce qui se traduisit par un petit air bougon qu'il arbora en tentant tant bien que mal de ne ruminer qu'intérieurement et sans trop prendre la mouche. Mais c'est qu'elle insistait en plus la bougresse ! Un bras croisé sur son torse, il eut cette fois l'air légèrement boudeur. Fort heureusement, les autres paroles de la tapiti adoucirent cet arrière goût de vexation amer qu'il avait en bouche. Quoique, l'allusion encore une fois au limaçon pour mettre en doute ses dires c'était... l'allusion de trop ! Et c'est presque en maugréant qu'il lui répondit :


« M'oui, c'est un projet déjà en cours de réalisation et qui fait son petit bonhomme de chemin... N'en déplaise à certains... »

Là, il n'y tenait plus, l'envie de la reprendre et de rectifier ses suppositions lui démangeait la langue au point qu'elle dansa seule dans son palais, lui faisant ouvrir la gueule pour ajouter sur un ton plus sec dans lequel on pouvait sentir une pointe de contrariété :

« Et ceci n'est PAS la représentation d'une coquille d'escargot ! C'est une spirale ! SPI-RA-LE ! Car c'est là l'idée que je me fais de la transmission du savoir ! »

Après lui avoir bien montré son tatouage au plus près, en penchant la tête vers la tapiti et le pointant de son index libre avec insistance, les sourcils froncés pour chercher à se montrer plus convaincant encore, Kalendrus se redressa et voulut croiser les bras en lui tournant le dos, ce qui eut juste pour effet de faire voler la tapiti avant de la faire ré-atterrir pile devant lui. Dans une légère sorte de grognement, il tourna alors juste la tête pour lui rétorquer :

« Je ne vois pas en quoi ma couleur préférée pourrait vous intéresser. »

Alors je ne te la dirai pas ! Nah !
Ciel... Est-ce qu'il venait à l'instant de se comporter comme un gosse ?... Un lionceau boudeur ?... Oh mes dieux... Mais quelle mouche l'avait soudainement piqué ? C'était malin tiens... Et pourquoi il devait passer à présent ?
Pour le coup, il n'osait même plus regarder la tapiti en face...
Mais zut ! C'était elle qui avait commencé ! Oh mes dieux mes dieux, aidez-moi...
Le pauvre löwe avait bien du mal à se reconnaître.

_________________
Revenir en haut
Haru
Proies

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 267
Race: Tapiti
Genre: Femelle
Âge: 13 ans
Clan: Patt'Agile
Rôle: cueilleuse
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Feuilles de thé: 70

MessagePosté le: Ven 11 Mar - 10:33 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

" Pourtant, c'est mignon les escargots "

Répondit-elle, comme s'il était inconcevable de prendre sa remarque de travers.
D'ailleurs la jeune lapine n'eut pas le temps d' étoffer son discourt en faveur des gracieux gastéropodes et sur l' insigne honneur qu'il y avait à retirer d'une pareille comparaison; car le lowë boudeur lui tourna le dos et l' entraîna de ce fait avec lui.
Zioooup! C'est rapide, ça donne le tournis, c'est drôle.
Un peu sonnée par ce brusque déplacement, mais amusée d'avoir valsdingué de la sorte, elle secoua sa tête pour remettre ses idées en places. Elle alla même jusqu'à esquisser un petit pas de travers dans la direction du félin avant de claironner comme à son habitude:


" Moi, je me méfie toujours des gens qui ne disent pas leur couleur favorite.
C'est louuuu-che.
Mais toi... t'es pas louche, t'es plutôt gentiment bizarre. T'es susceptible aussi. Hu-hu ! On dirait un peu mon petit frère c'est miii-gnon !"


Sur ce, elle pointa son doigt vers celui du lion. Elle aurait bien posé son index sur le bout de la truffe de Kalendrus mais celle-ci était inaccessible et un peu trop prés de ses dents assérées tout de même.
Bah oui, Haru avait la fâcheuse tendance d'un peu trop pointer du doigt les choses, comme les gamins qui se font enguirlander de toujours tout tripoter. Mais ce fut heureux cette fois, car le piége à doigts désérra de ce fait son étreinte. Surprise, Haru cligna des yeux et remis son doigt à sa place c'est à dire de façon à ce que le petit piège emprisonne à nouveaux leur deux index.


" Ho bah... T'as vu Drus-drus ? On dirait que le cadeau des petits êtres des étoiles peut s' enlever... tu crois qu'ils se vexeront si...si... je le retire ?

Elle releva sa tête vers lui et ajouta un peu gênée.
Tu comprends, si les miens te voient j' aurai des problèmes... et on est juste à côté de chez moi là."

Elle rabaissa la tête pour méditer à la question et ses yeux rencontrèrent un drôle d'objet en métal qui scintillait pas très loin deux. Tirant sur le piége à doigt pour s'approcher et tendant sa main libre au maximum elle s'exclamait:


" Regarde ! Regarde ! Ils nous ont laissé un autre cadeau, ce drôle d'objet en métal... On dirait, on dirait... Wooow Je ne sais pas trop... mais ça a l'air drôlement chouette, regarde !"

Bien sur, il ne s'agissait pas vraiment d'un cadeau laissé par d'hypothétiques "petits êtres des étoiles" mais bien de la paire de lunette du lowë.
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Ven 11 Mar - 16:46 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

Dieux, la voilà qui repassait à l'attaque en brandissant sa réplique comme une vérité au bras pourfendeur. Se méfier des gens qui ne lui donnaient pas sa couleur préférée, qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre... Mais, à bien y réfléchir, peut-être s'agissait-il là d'une croyance tapiti également et que le code des couleurs avait une importance toute particulière chez ceux de cette espèce ? Il serait intéressant d'y réfléchir et de chercher à savoir si cette supposition s'avérait fondée. Ce que, une fois de plus, Kalendrus n'aurait pas le loisir de faire car la petite créature lui tint un discours assez... déstabilisant...
Ainsi donc elle le trouvait bizarre ?... Gentiment... Pas forcément extrêmement très flatteur tout cela... Ca faisait... assez réducteur de sa personne... Mais, elle n'avait pas l'air de dire ça dans le but de le blesser. Alors sans doute devait-il le prendre... bien ?... Allez donc savoir. Ah, les femelles...
Lorsqu'il entendit la suite, l'expression de Kalendrus passa de la gêne rougissante interloquée à une sorte de grimace d'incompréhension et d'étonnement.


« Petit frère ?... C'est assez... inattendu... Et improbable... Je suis quasiment sûr d'être plus vieux que vous même en terme d'équivalent d'âge... »

C'est vrai quoi, elle avait encore tout de l'adolescente, alors que lui... Lui était déjà bel et bien adulte depuis un bon petit moment déjà. C'était un peu le monde à l'envers pour le coup... Cependant, de la phrase de la jeune tapiti deux autres mots lui revinrent en tête et lui firent détourner le regard d'un air de nouveau embarrassé avant qu'il ne murmure à mi-mots pour lui-même plus que pour la petite rongeur sur un petit ton bougon :

« Et je ne suis ni susceptible... ni... mignon... »

Dieux, elle allait finir par le rendre chèvre...
Alors qu'il se raclait la gorge et se passait la main dans la crinière en tentant de faire mine de rien et de reprendre un air plus neutre, roulant des yeux vers le ciel pour essayer d'ignorer les attitudes de la femelle, le petit moulin à paroles plus bavard que lui, et il fallait le faire, accomplit un bien inespéré petit prodige. Du moins, pour elle. Car lui aussi avait senti la pression se relâcher sur son index quand la tapiti avait rapproché le sien.
Surpris, il se pencha sur l'objet pour l'examiner sous tous les angles, le museau presque collé dessus, clignant des yeux.


« Ca alors, comment est-ce que vous...? »

Doucement, il rapprocha alors son propre index de celui de la tapiti, même sensation de relâchement. Aussitôt, il ré-écarta son doigt et le minuscule étau se resserra dessus.
Quel astucieux système. Et d'une simplicité déconcertante. Au point que la petite femelle était parvenue à trouver la solution avant lui. Oh, non pas qu'il se jugea plus intelligent mais... il était conscient de ne pas être la moitié d'un sot, on le lui avait suffisamment fait comprendre par le passé et pas de la manière la plus agréable qui soit...
Forcément, la demoiselle parlait déjà d'ôter le piège. Ce qui n'arrangea pas particulièrement le löwe qui espérait avoir bien plus de temps pour profiter de sa présence et, surtout, des connaissances nouvelles qu'elle pourrait lui apporter sur un peuple qu'il n'avait que trop peu l'occasion d'étudier d'aussi près. C'était fâcheux... Désolant... Frustrant ! Mais il devait encore tenter le tout pour le tout ! Et ne pas laisser s'échapper si rapidement cette chance ! Il n'avait pas eu assez de temps ! Il voulait en savoir plus ! Il DEVAIT en savoir plus !
D'un ton aimable, il s'accroupit et répondit alors avec compréhension à la tapiti, non pas pour endormir sa vigilance que nenni, mais, pour espérer obtenir d'elle l'acceptation de lui accorder encore un peu de temps, juste un peu... Et pour cela, autant se montrer aussi agréable que possible...


« Peur qu'ils vous accusent de pactiser avec une grosse boule de poils mangeuse de tapiti en temps normal ? Je peux parfaitement comprendre ne vous en faites pas. Mais, avant que nous ne nous séparions de cet objet, et l'un de l'autre tout court, est-ce que vous accepteriez de m'en dire plus au sujet des...? »

Il n'eut pas le loisir d'achever sa phrase que déjà la tapiti avait reporté son attention ailleurs et s'était jetée en avant pour se saisir d'une chose dont le löwe ignorait totalement la nature. Ne s'y attendant pas du tout, il sentit son corps être happé par une cynergie à laquelle il était incapable de résister.

« Hey, attends ! Attends ! Tu vas me faire bascu...! »

Ni une, ni deux, le löwe bascula vers l'avant et manqua de s'écraser sur la tapiti si celle-ci, emportée par son propre élan, n'avait pas « bondit » un petit mètre plus loin. C'est donc sur le sol que Kalendrus finit menton le premier avant de s'affaler de tout son long, bras tendu en avant. A cet instant précis, les deux index se rapprochèrent et un petit « plop » sonore se fit entendre. Un doigt venait d'être libéré du piège...
_________________
Revenir en haut
Haru
Proies

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 267
Race: Tapiti
Genre: Femelle
Âge: 13 ans
Clan: Patt'Agile
Rôle: cueilleuse
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Feuilles de thé: 70

MessagePosté le: Sam 12 Mar - 17:42 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

[ C'est un peu rapide dans l'action mais c'est histoire de finir le topic dans les temps ^^ ]

Haru donc se retrouva assise par terre, libre de tous mouvement alors que le lion venait de lamentablement s' échouer par terre. Trop curieuse de découvrir le cadeau envoyé par les êtres venus d'autres sphères, elle ne lui témoigna pas beaucoup d'attention. La pirouette qu'elle avait faite à cause du choc ne l'avait pas franchement interpellée au point de vouloir comprendre le pourquoi du comment. Visiblement la perspective d'avoir faillie fini écrabouillée sous le lion lui était passée au dessus de la tête. Elle attrapa à deux mains la paire de lunette qu'elle regardait avec émerveillement.

" Woooo-ow"

Elle les posa sur le bout de son nez. La différence d'échelle entre sa petite tête de rongeur et celle du félin faisait qu'elle portait plutôt maladroitement cette paire de lunette excessivement grandes et qui lui donnait, et cette fois-ci, plus que de coutume, encore un air de chouette.

" On y voit drôlement flou avec cette chose, je me demande à quoi ça sert."

Elle hota de son nez l' étrange artefact pour constater-enfin- que si ses gestes étaient libres de toute entrave, c'est que... Sa patte seule était restée dans le tube de roseaux tressés. Regardant sa patte d'un air alarmé elle s' exclama :

" Hiii ! Mais t'as tout enlevé ! Je veux dire, t'as fait comme ça, hop ! T'aurais put l'dire avant. Peut-être qu'ils vont se vexer. C'est peut-être très susceptible un petit être des étoiles ! Même si leur cadeaux sont un peu bizarres, c'est pas une raison... "

Daignant enfin tourner son regard, où un petit air désapprobateur se lisait en demi-teinte, vers Kalendrus; Haru constata qu'il avait le nez dans les feuilles mortes. Bah ce n'était quand même de sa faute ? Si ? Non, enfin. Il avait dut glisser tout seul ce pauvre chat, peut être, elle voulait le bien reconnaître que son mouvement un peu brusque l'avait surpris et que par d'émotivité il c'était désiquilibré tout seul. Qu'il est choupi-mignon-maladroit !
Prise d'une compassion soudaine et s'approcha de lui et lui tapota le sommet de sa truffe, compatissante mais amusée tout de même. Aprés tout, pareil prédateur ne pouvait être une mauvaise créature, non, il devait être unique dans son genre, il devait être gentil. Gentil pour de vrai.


" Howww, Pauvre Drus'drus, fait attention, tu vas finir par te faire mal tout seul. "

Puis posant les lunettes sur le bout du museau du lion avec précautions, elle constata ravie que le rapport d'échelle était bien plus harmonieux sur lui.

" Le deuxième cadeau te vas comme un gant. ça te donne même un air élégant et sérieux. Tu n'as qu'a le garder. Moi je prends celui-ci."

Fit-elle en agitant sa patte il y avait toujours le piège à doigts accroché.
Posant ses deux pattes doucement sur le museau du lion -à qui elle n'avait pas laissé le temps de se relever- pour qu'il garde le silence. La lapine déclara d'une voix solennelle et un théâtrale:


" Mais hélas, je dois y aller, Ô comparse innatendu. C'est une séparation difficile pour toi, mais ne dit rien.
Ne t'inquiéte pas prédateur qui n'en est pas vraiment un, je sais que tu aimerais en savoir plus sur la mystérieuse créature que je suis maintenant que nous sommes réunis par les étoi...

Chut ! Ne dis rien surtout, tu briserais la magie de ce moment !

Donc... maintenant que nous avons été réunis par les étoiles, nous nous reverrons forcément. C'est le destin ! Hu-Hu !"


Puis sans prendre le temps de l' écouter rétorquer quoi ce soit, ou même le lui laisser l' occasion d'essayer, La douce fol-dingue détala rapidement en ligne droite vers les collines où de loin elle lui fit au revoir de la main, avant de disparaître rapidement derrière un talus, dans les galeries du terrier de son clan.


Dernière édition par Haru le Sam 12 Mar - 23:41 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Kalendrus
Prédateurs

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 208
Race: Löwe
Genre: Mâle
Âge: 23 ans
Clan: Mem'bo
Rôle: Scribe
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 21

MessagePosté le: Sam 12 Mar - 21:16 (2011)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona } Répondre en citant

[ Hj : Dommage, ça fait rapide tout de même. Enfin, il y aura toujours possibilité de se refaire un rp un jour. ^^ ]

La gueule pâteuse à la mâchoire inférieure douloureuse, tout ce que parvint à articuler le löwe du tréfonds de cet état à moitié nébuleux dans lequel ils se trouvait fut :

« Ch'ai p'fait echprès... »

Bien qu'il ne soit pas tombé de bien haut, tomber presque sur le museau était assez rude et c'est assez difficilement qu'il parvint à saisir le sens de quelques paroles prononcées par la tapiti seulement. Aoye... Celle-là, elle allait l'entendre foi de félin !

Mais, quand il voulut se relever pour demander à l'imprévisible et énergique petite demoiselle ce qui lui avait pris, un tapotement sur sa truffe le fit frissonner de surprise et il ouvrit grand ses deux yeux verts pour se rendre compte qu'il s'agissait d'Haru en train de... l'enjoindre à se montrer plus prudent ??? Non mais de qui se moquait-on ?! Il s'apprêta alors à protester férocement quand il remarqua l'air véritablement attendri de la tapiti. Du moins était-ce ainsi qu'il interpréta ce regard qui, rappelons-le, était déformé par sa mauvaise vue. Pour le coup, l'hésitation le gagna et il hésita à poursuivre sur sa lancée quand la lapine lui posa sur le nez ses... binocles !!! Ô joie ! Il pouvait enfin voir clairement à nouveau ! Et il vit... ! Il vit un visage en effet encore assez enfantin et une tapiti pas bien épaisse d'apparence assez banale et à l'oreille tombante. Amusant, dans ce flou constant où il s'était trouvé tout le temps de leur rencontre, il avait commencé à l'imaginer un peu... autrement.

A peine s'eut-il fait cette remarque bien innocente que la tapiti, après lui avoir fait ce qui ressembla pour la première fois à un vrai compliment sincère, parlait déjà de partir. Kalendrus en fut si interloqué qu'il fut bien incapable de faire autre chose qu'entrouvrir la bouche pour protester sans pourtant qu'aucun son ne parvienne à en sortir. La tapiti l'empêcha de toute façon de réitérer cet essai manqué en appuyant sur son museau quand elle lui intima de ne pas l'interrompre dans sa tirade alambiquée qui faisait tout sauf naturelle... Mais non ! Il ne voulait pas ! Il avait encore besoin de ses lumières ! Il fallait qu'elle reste ! Qu'il la retienne ! Que... ! Le temps qu'il réfléchisse à la réaction qu'il convenait d'avoir, il était déjà trop tard... Et la tapiti avait filé, ne laissant au löwe qu'un arrière goût amer de frustration en bouche...

Encore une chance d'envolée... Encore des espoirs déçus... Ô dieux, quels jeux bien cruels que ceux auquel votre hasard soumet parfois les êtres et mettant leurs nerfs à rude épreuves ! Dégoûté, désillusionné, Kalendrus se releva lentement et jeta une dernière fois un regard triste et déçu vers la butte derrière laquelle avait disparu la petite femelle.
Elle avait dit qu'ils pourraient se revoir. Il n'y croyait qu'à moitié. Mais c'était l'unique espoir auquel il pouvait encore se rattraper pour ne pas avoir le sentiment que cette matinée n'avait été que pur gâchis... Le destin... Le löwe soupira. Peut-être fallait-il y croire pour une fois ? Ou prier ces petits êtres des étoiles que la tapiti imaginait à l'origine de cette bien curieuse farce qui avait été le point de départ de leur rencontre. Aaaaaah, difficile à croire... Très difficile...

Et le löwe de repartir bredouille et le coeur serré d'avoir cru pouvoir atteindre l'un de ces buts après lesquels il courrait avec tant d'acharnement.

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:33 (2017)    Sujet du message: Kalendrus *x* Haru { Aux abords d'un terrier en Kiona }

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Floodland [HRP, dicussions et jeux] -> Fun RP ! [ Le rp hors du rp, rien que du fun pour s'amuser ! ] -> Rp spécial Saint-Valentin ! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.