Cérès Index du Forum
 
 
 
Cérès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Dragonnia

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Archives -> Archives Flood et divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Till-Kranao
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 25 Aoû - 09:11 (2010)    Sujet du message: Dragonnia Répondre en citant

Donc, c'est à moi de venir poster ici ^^

En gros, j'écris un livre comprenant des dragons et autres, donc de l'heroic-Fantasy quoi. Sauf que dans celui-ci le héros est un dragon. J'ai déjà eu un avis positif alors je viens poster un passage et si vous voulez le reste pour découvrir toute l'histoire, faites-le moi savoir par MP ou via MSN.

(malgré les nom bizarre pour ces créatures, Simon, Jérôme et Nico sont des dragons; dans ce passage ils apprennent leur véritable identité)

Simon constata avec horreur la situation lorsqu'il arriva à Tazée; des corps jonchaient les rues et la place était entourée d'ennemis et en son centre, il y avait les derniers rescapés de l'attaque, c'est-à-dire, tous les dragons, leurs dragonniers et quelques citoyens. L'armée de Garrozs avait presque été anéantie par les passages réguliers de Simon au-dessus et par l'armée au sol qui était en supériorité numérique; l'escadre d'elfis était très petite malgré ce qu'on racontait. Très vite, ces elfis battirent en retraite, trop couards pour rester combattre. Les elfes de Simon utilisèrent alors les canons laissés sur place ou épargnés contre les elfes situés à l'opposé, tandis que des archers montés sur Simon, juste après sa victoire contre les elfis, tentaient d'abattre les dragons ennemis. Quand les ennemis furent suffisamment repoussés, il se posa sur la place pour voir les dégâts. Il trouva tous ses compagnons sonnés au sol et tenta de les réveiller mais il n'y parvint pas, Simon redécolla pour aider son armée qui repoussait les envahisseurs, malheureusement plus nombreux qu'eux. Après plusieurs heures d'un combat intense pour la maîtrise de la plaine à l'ouest de la capitale, l'armée de Simon parvint finalement à repousser l'ennemi; les dragons adverses s'étaient dispersés suite à la défaite de Diaminia. Il était quand même surpris par sa victoire qui se révéla trop facile, puisque ses troupes n'avaient pas arrêté d'avancer, malgré une forte résistance. A son avis, il devait avoir un camp ennemi situé pas très loin, à l'ouest de Tazée. En attendant, il devait s'occuper de ses amis et il demanda aussi de reconstruire la barricade à ses soldats. Il se dirigea vers la place centrale et s'y posa. Ludovick vint alors le rejoindre, titubant à cause de ses blessures, et faillit tomber à ses pieds si Simon ne l'avait pas retenu.
"Merci... Sans vous, on ne serait plus là...
-De rien, je me doutais que Jérôme allait avoir des problèmes; Maléficia a voulu le tuer plusieurs fois.
-Ah oui... Ben encore merci... Euh...
-Simon.
-Merci, Simon..."
Il se dirigea alors vers le groupe de dragon et il se rendit compte avec soulagement qu'aucun des dragons et dragonniers n'avaient rien de grave mais son expression se décomposa comme son regard se posait sur son frère noir. Il était allongé sur le flanc droit, la langue pendant hors de sa gueule et touchant le sol et une étrange marque était présente là où le boulet l'avait frappé; il fut quand même soulagé de voir de la fumée sortir de ses naseaux mais grasse et très noire, ce qui signifiait que quelque chose n'allait pas. Il s'approcha de lui et lui parla:
"Jérôme, ça va? Réponds-moi!
-Hum... dit difficilement ce dernier, à cause de la douleur. Simon?
-Oui, c'est moi!
-Pff... J'ai mal au dos! Trop mal! Ces canons sont redoutables! Qu'est-ce que tu fais ici?
-Je suis venu vous aider, avec une armée!
-C'est génial, Simon; c'est ce qu'il nous fallait!
-Ne parle plus, je vais appeler Péos, peut-être qu'il saura quoi faire. Péos!
-Oui? répondit difficilement le dragon.
-Tu peux venir, Jérôme ne va pas trop bien.
-Qu'est-ce qu'il a?
- Je ne sais pas, il dit qu'il a mal au dos.
-Il s'est pris un boulet un peu sous les épaules! intervint Antoine.
-Quoi! s'écria Péos. Il est encore en vie après ça?
-Il semblerait! ajouta Simon. Alors, peux-tu faire quelque chose?
-Mm... J'essayerai bien de le guérir... Mais j'ignore s'il aura ou non des séquelles."
Il prononça la formule et, tout-à-coup, la douleur dans le dos du jeune dragon noir disparut comme par enchantement mais ce ne fut pas Péos qui fit le miracle, car une immense présence magique apparut mais son origine était inconnue. De toute façon, il était guéri et c'était le principal.
Le lendemain, Simon, qui avait fait dresser une tente assez grande, pour pas dire immense, afin d'abriter plusieurs dragons de taille adulte, demanda à ses deux frères de venir l'y rejoindre. Le reste de la journée du combat, ils avaient reconstruit presque tout ce qui avait été détruit, sous l'œil vigilant de Simon, car Jérôme devait se reposer; Péos lui avait expliqué quelques temps après sa guérison que ce repos était obligatoire car guérir requérait de la force vitale; il ne fallait pas espérer d'être remis sur pied sans contrepartie. D'ailleurs, celui qui guérissait donnait aussi un peu de sa force vitale; ce qui signifiait qu'il faiblissait un peu à chaque fois. Simon voulait leur parler de la prochaine bataille à venir, durant laquelle ils extermineraient les elfes ennemis mais il voulait aussi parler à Falos, ce qu'il dut remettre à plus tard parce que le dragon blanc était très occupé.
"Mes amis, voici la situation, annonça-t-il en déroulant une carte. Tazée se trouve ici et le camp ennemi devrait se trouver un peu plus à l'ouest mais sa position est incertaine car les éclaireurs ne sont pas encore revenus.
-Drake et Eos doivent faire aussi vite que possible, sans savoir si un escadron de dragon ne les attende pas, dit pensivement Nico.
-Moi je dis qu'il faut les exterminer le plus tôt possible; on ne pourra jamais tenir face à des assauts comme celui d'hier, même avec ton armée, Simon, ajouta le troisième frère, le plus vieux.
-Totalement d'accord, Jérôme, répondit Simon. Dès qu'Eos et Drake seront revenus, nous nous mettrons en route.
-Tu voulais me parler, Simon? demanda Falos qui arrivait dans la tente.
-Oui, j'ai une mauvaise nouvelle pour toi; Eos, celui que t'as connu est passé dans le camp ennemi...
-Quoi? Tu mens! hurla le dragon blanc. Eos n'aurait jamais trahi l'Empire et il est mort!
-Maléficia lui a redonné une vie, juste après l'extermination du peuple de l'Empire... Il la sert en contrepartie... Je suis désolé de t'apprendre ça.
-Ça signifie aussi que le dragon de Nico, si on peut encore dire cela, n'a rien avoir avec mon ami Eos.
-Je crains que non. Si ça ne te dérange pas, je vais garder l'épée..."
Sur ce mot, Falos ouvrit des yeux injecté de sang par la colère et la lui prit des pattes.
"Cette épée ne servira plus personne! cria-t-il. Elle sera détruite; je ne veux plus voir aucun objet de ce traître! Ne t'inquiète pas, Simon, en voilà une autre que je transporte, dit-il en lui donnant une épée dans des tons pourpres.
-A qui appartenait-elle?
-Tu veux vraiment le savoir? demanda le vieux dragon avec de la haine dans la voix.
-Absolument!
-C'était celle de Zwarko!
-Il avait une épée? demanda brusquement Jérôme.
-Oui, mais il l'utilisait très rarement; il préférait utiliser ses griffes.
-Et elle a un nom, cette épée? demanda Simon.
-Non, il ne l'avait pas appelé comme il ne l'utilisait jamais, répondit froidement Falos. Bon, je m'en vais détruire cette arme de malheur!"
Sur ce, il s'envola et disparut au loin; il avait passé à travers le toit.
"Bon, ben ce n'est pas tout, il nous faudrait une tactique pour attaquer, intervint Nico.
-On fonce dans le tas! s'écria Jérôme.
-Non, il faut être plus subtile... poursuivit le dragon d'or.
-Pff...
-Oui mais ainsi tu pourras déchiqueter les ennemis...
-Ah, ça commence à m'intéresser, là; dis m'en plus, dit le frère aîné, intéressé.
-Je propose que chacun de nous conduise un groupe; toi, Jérôme, tu attaqueras de front...
-Parfait! l'interrompit-il.
-Quant à toi, Simon, tu attaqueras sur le flanc droit et moi le flanc gauche. Chacun de nous aura quelques troupes au sol et des dragons, mieux vaut que tous participent, nous formerons les groupes après.
-Donc on attaque en tenaille, reprit Simon.
-Tout juste, lui répondit Nico. Ça te va, Jé?
-Absolument! dit ce dernier avec excitation.
-Dragons en approche! cria soudainement la vigie.
-Ce doivent être Eos et Drake!"
Ils sortirent tous les trois de la tente et ils aperçurent un dragon vert et un bleu venir vers eux. Ils se posèrent et leur rapportèrent ce qu'ils avaient vu; un immense camp parfaitement défendu par des canons, si bien qu'ils n'avaient pu s'approcher. Mais étonnement, il n'y avait aucun dragon. Très vite, ils décidèrent de réunir les groupes d'attaque; l'armée de Simon fut divisée en trois, Antoine vint avec Jérôme comme à sa nouvelle habitude, ainsi que Fas, Drakko et Baléos. Falos, Tornen, Sabbalia et Kévin accompagnèrent Simon. Nico fut accompagné d'Eos, de Louis, de Drake et de Péos. Une fois ces groupes formés et opérationnels, ils se mirent en route pour le camp estimé à trois ou quatre kilomètres de la capitale, par Eos. Ludovick avait été intégré aux forces terrestres accompagnant le dragon noir et les quelques Tazéens restant étaient avec lui. Comme il n'y avait aucune  menace aérienne, selon les dire des éclaireurs, ils décidèrent d'accompagner les troupes en marchant eux-même. En plus, s'ils y allaient par la voie des airs, ils se seraient plus vite fait repérer. Ils avançaient bien, trop bien même; aucun piège ne se présenta, pas même une patrouille ennemie. Cependant ils marchaient très lentement au cas où il y aurait une embuscade car les trois groupes armés étaient entourés de bois. Baléos, qui marchait près de Jérôme, appela ce dernier:
"Jérôme, j'ai pu voir tes exploits... Et je voudrais aussi te dire que c'est rare.
-Quoi donc? demanda-t-il curieux. De cracher de l'acide?
-Non, ça n'a rien de particulièrement rare, du moins auparavant, c'est la combinaison de tout ce que tu peux cracher; le feu, assez classique, l'acide, très peu répandu de nos jours, et la glace, rare capacité que seuls les dragons noirs et dorés possèdent
-Pourtant Simon crache aussi de la glace, du moins me l'a-t-il dit un jour.
-C'est parce que c'est un demi-dragon. Seuls quelques dragons noirs ont eu la chance d'avoir ce pouvoir; il s'agissait de Zwarko, Bloake, Néra qui était une femelle, et enfin Néréio.
-Je n'ai pas trop compris quand tu as dit que cracher de l'acide était, et je dis bien était, presque commun.
-C'est tout simplement parce que c'est une particularité liée aux dragons noirs, or, avant que l'homme ne s'intéresse à nous, à nous combattre et à nous étudier, les dragons de ton espèce se comptaient par centaines, voire par milliers.
-Mm...
-Mais un jour, ils disparurent tous, foudroyés d'un mal inconnu, même pour nos connaissances. Et puis, ils étaient chassés par les hommes. Par la suite, on n'en voyait plus qu'un seul par génération et parfois demi-dragon, sauf ceux que j'ai cité précédemment... En bref, c'est comme si t'étais le dernier de ton espèce et même chose pour Nicolas.
-Le... Le dernier... dit le dragon noir, blême.
-Ben oui... Ce qui est assez surprenant, c'est que tu es le premier demi-dragon qui possède les mêmes caractéristiques que des vrais dragons... Et encore autre chose qui m'étonne, c'est ton nom.
-Comment ça? demanda le jeune empereur d'un ton neutre.
-Ben ouais, Jérôme, ça sonne bizarre pour un dragon, surtout noir. Mais de toute façon, Nico a le même... "problème".
-Ouais, sauf que lui ne sait pas cracher trois substances différentes... ajouta Jérôme, maussade. Mais aussi, on commence à donner des noms d'humains...
-Bien sûr... Cependant ta mère t'a certainement nommé autrement; c'est Tornen qui t'a donné celui que tu possèdes, normalement ton vrai nom devrait être quelque chose style Swarcho ou un truc du genre.
-Swarcho? Je trouve que c'est pas mieux que Jérôme, pour un dragon..."
La discussion s'arrêta là car ni Baléos, ni l'empereur n'avaient plus rien à ajouter. De toute façon, ils étaient en vue du camp ennemi et ils devraient bientôt passer à l'attaque. Pour une fois, Jérôme avait laissé Zulfa; il l'avait confiée à Baléos. Nico donna le signal de l'attaque en crachant une boule de feu vers le haut; une grande agitation apparut dans le camp comme ils se demandaient ce qu'il se passait et qu'ils cherchaient leurs armes. Tous les dragons crachèrent le feu pour tenter de neutraliser les canons avant qu'ils n'aient le temps d'attaquer et de lancer leurs boulets mortels. Mais bien vite des dragons ennemis sortirent des tentes, toujours aussi pâles, et s'élancèrent dans les cieux.
"Heureusement qu'il n'y avait pas de dragon ennemis! s'écria l'empereur, haineux. Bon, ben quand faut y aller... poursuivit-il avec une pointe de tristesse, comme il ne pouvait tuer ces soldats."
Les dragons décollèrent à une vitesse impressionnante, surtout pour Antoine, et ils allèrent à la rencontre de ces dragons-zombie. Un dragon rouge, rose comme il était pâle, se jeta sur le dragon noir et l'examina de ses yeux laiteux. Étrangement, il ne l'avait pas aperçue pendant le précédant combat (il reconnut que c'était une femelle, à son odeur). Elle l'observait toujours et, tout-à-coup, ses yeux s'arrondirent et des larmes s'écoulèrent de ceux-ci.
"Je te connais... Tu... Tu es mon... Fils... dit-elle d'une voix faible.
-Mère... C'est vous?
-Schwärzo... Je me souviens de ton nom...
-Mais tu es du côté des ennemis... Je ne veux pas te combattre.
-Moi non plus..."
C'est alors que son poitrail fut transpercé par une lame pourpre et un sang noir sortit de cette blessure; ses yeux blancs s'écarquillèrent. Simon était arrivé; pendant que son frère avait parlé avec cette dragonne, les alliés de ce dernier, s'étant préparés, avaient abattu tous les dragons ennemis.
"Pauvre idiot! cria-t-il sur Simon.
-Pourquoi? C'était un...
-Une dragonne! le coupa-t-il. Et c'était ma mère!
-Mais alors, ça veut dire que c'était aussi la mienne... dit-il, incrédule.
-Et la mienne... intervint Nico.
-Elle m'a appris mon vrai nom... dit le frère aîné en descendant sur ce corps inerte et en commençant à pleurer."
Tuer les soldats ne l'intéressait plus; il voulait tant apprendre de ma mère, comme tout ce qu'elle avait pu vivre. En plus, les soldats écrasaient littéralement les ennemis et la victoire était assurée. Il prit le corps inerte de la dragonne et l'emporta à Tazée, aidé par Simon et Nicolas. Tous les dragons et leurs dragonniers, ayant repris leurs apparences initiales, les suivirent à cause de cet étrange spectacle; les soldats préférant achever les ennemis tant qu'ils en avaient l'occasion, surtout que c'était Ludovick qui les dirigeait: il désirait sa revanche. Ils arrivèrent à Tazée quelques instants plus tard et Péos les y rejoignit au sol.
"Qui est-ce pour que vous trois le rapportiez ici? s'enquit-il.
-Notre mère! répondirent les trois frères, presque d'une seule voix.
-Alors voici votre génitrice... Ou presque; il ne s'agit que de son corps, dirigé par la magie de Maléficia.
-Non! cria froidement Jérôme, s'attirant tous les regards. Elle m'a reconnu comme son fils. Si ce que tu viens de dire était vrai; elle m'aurait tué!
-Oui, c'est vrai... Je pourrais essayer quelque chose, pour te donner raison...
-Quoi donc? Demanda-t-il impatiemment.
-Faire revenir son esprit parmi nous afin qu'elle puisse nous parler.
-Est-ce possible? demanda Nico, sceptique.
-Oui, j'ai déjà fait cela par le passé. Seulement, il me faudrait un corps pour héberger temporairement l'esprit. Et il me semble que cette dragonne était rouge... Formula le vieux dragon noir tout en se tournant vers Fas.
-Quoi? Pourquoi me regardes-tu ainsi, Péos?
-Eh bien... Tu ferais un hôte idéal; une femelle rouge, comme cette dragonne.
-Je vois où tu veux en venir... Allez, d'accord."
Péos prononça des phrases inintelligibles car il s'agissait d'une langue inconnue et, comme sortie de nulle part, une masse blanche difforme s'avança vers leur groupe. Péos ajouta quelques mots, la forme se dirigea sur Fas et entra dans celle-ci par les naseaux. Ses yeux rouge vif virèrent au pourpre et s'écarquillèrent un moment. Juste après, elle s'adressa à Péos dans la même langue dans laquelle il l'avait abordé, d'une voix où se ressentait la vieillesse. Péos lui répondit et elle s'exprima dans leur langage, qui n'était autre que l'ancien français des hommes, toujours en s'adressant à lui.
"Péos, si tu savais comme je suis heureuse de te revoir; tu ignores sans doute comment l'au-delà est embêtant sans son amant... Dont la voix diminua, ayant remarqué les trois frères.
-Son amant? De quoi parle-t-elle, Péos? demanda Simon.
-Heu... Oui, nous nous aimions... déclara-t-il avec gêne. Bien sûr, avant qu'elle ne rencontre ton père et moi, Fanilyka, s'empressa-t-il d'ajouter.
-Schwärzo, c'est bien toi? intervint la dragonne en l'ayant aperçu et s'asseyant sur son séant.
-Ben... Il semblerait... Jusqu'à maintenant, on m'appelait Jérôme.
-Bof, pas terrible ce nom.
-Si tu le dit, mère... répondit ce dernier en fixant le sol.
-Et voilà mon Goldano! ajouta-t-elle en se tournant vers Nico. On t'a donné quel nom à toi?
-Ben Nicolas... Mais on m'appelait plus souvent Nico.
-Mouais... Mais je ne t'aurais pas donné ce nom. Et te voilà Bläuler! Je ne vous aurais pas imaginé tous ensemble!
-Mère... Est-ce bien votre corps, là? demanda Nico."
Le corps de Fas  se dirigea vers le cadavre rosé et l'examina attentivement de ses yeux pourpres, en se frottant le menton de sa patte griffue. Elle poursuivit son inspection pendant encore quelques minutes et se retourna vers eux trois.
"Il s'agit bien de mon corps... reconnut-elle. Mais comment est-il arrivé là?
-Maléficia a utilisé sa magie pour le réanimer et nous détruire. Répondit Nico.
-Mais il m'a reconnu en tant que son fils... ajouta l'aîné.
-Je ne vois pas comment expliquer cela... finit la dragonne."
Ce furent ses dernières paroles car  l'esprit sortit du corps de Fas; les trois frères ne virent pas la masse blanche partir. La couleur de ses yeux le leur indiqua; le rouge vif remplaça le pourpre. Perdue, elle leur demanda ce qui s'était passé et les informa qu'elle ne se souvenait de rien.
Jérôme annonça alors:
"Dès à présent, je ne m'appelle plus Jérôme mais Schwärzo! Étant donné que ma mère m'a donné mon vrai nom de dragon; Jérôme n'allait pas beaucoup, donc maintenant, appelez-moi Schwärzo et plus Jérôme!
-Ouais, c'est vrai, approuva Nicolas.
-Absolument, approuva également Simon."
Peu de temps après, Ludovick revint avec les soldats et se réjouit en annonçant à l'empereur la défaite cuisante des ennemis et leur quasi extermination. Par la suite, un petit groupe de soldats menés par Antoine partit à la recherche de Diaminia qui était tombée à l'est de la capitale suite à l'attaque de Simon. Et ils savaient aussi qu'avec la blessure qu'elle avait reçue, elle ne serait pas allée loin. Malgré plusieurs heures de fouilles et des patrouilles fréquentes, elle restait introuvable. Sûrement qu'Eos, l'ennemi, l'avait emportée dans un camp plus éloigné ou directement chez ses alliés Garroz.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Aoû - 09:11 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Mer 25 Aoû - 15:16 (2010)    Sujet du message: Dragonnia Répondre en citant

Ca fait brutal quand même comme entrée en matière. O_o
Mais c'est un style et un choix d'écriture comme un autre. XD
Hum, je ne suis pas fan des batailles épiques mais je trouve que c'est quand même assez bien écrit malgré quelques tournures de style et expressions incorrectes. ^^
Et une impression un peu fouillis qui fait parfois qu'on se sent un peu perdu entre tous ces noms et personnages qu'on a du mal à identifier. O_o" Faudrait peut-être prendre le temps de mettre un passage qui pourrait mieux les introduire un peu plus chacun ? ^^

Et donc la suite donnera quoi ? ^__^
_________________


Dernière édition par Mi'toko-chan le Mer 25 Aoû - 15:39 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Till-Kranao
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 25 Aoû - 15:22 (2010)    Sujet du message: Dragonnia Répondre en citant

Ben en fait c'est un extrait très avancé dans l'histoire... c'est pour ça. Mais vos remarques sont bienvenue, qu'elles soient positives ou négatives
Revenir en haut
Tanaï
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Sep - 17:59 (2010)    Sujet du message: Dragonnia Répondre en citant

C'est original comme choix de héros dis donc ^^
Mais prendre une histoire en cours n'est pas facile... Comme le dit Mimi, on se perd dans les noms des personnages, dans l'intrigue, etc... Pour se faire une meilleure idée du contenu, il aurait peut-être fallu nous présenter le début de cette histoire.

Quant au style, il est intéressant. Par contre, pour la clarté de lecture, il faut penser à aérer le texte avec des paragraphes bien distincts ^^
Revenir en haut
Mi'toko-chan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 3 516
Race: Hybride de Lycan
Genre: Femelle
Âge: 20 ans
Clan: Enfants de Cérès
Rôle: Shamane
Compagnon/Compagne: Décédé / Libre
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Feuilles de thé: 460

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 16:26 (2010)    Sujet du message: Dragonnia Répondre en citant

Et tu comptes nous mettre d'autres passages ici ? ^^
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:13 (2017)    Sujet du message: Dragonnia

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Cérès Index du Forum -> Archives -> Archives Flood et divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Contrat Creative Commons
Cérès by Arsapin Fanny est mis disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.